Mon compte
    58 minutes pour vivre : ce petit détail qui relie le film à Predator et Commando
    13 sept. 2021 à 19:00
    Clément Cuyer
    Clément Cuyer
    -Journaliste
    Clément Cuyer apprécie tous les genres, du bon film d’horreur qui tâche à la comédie potache. Il est un "vieux de la vieille" d’AlloCiné, journaliste au sein de la Rédaction depuis maintenant plus de deux décennies passionnées. "Trop vieux pour ces conneries" ? Ô grand jamais !

    Saviez-vous que le long métrage "58 minutes pour vivre", diffusé ce lundi soir sur W9, était relié aux films "Predator" et "Commando" par... un pays imaginaire ?

    58 minutes pour vivre, Predator, Commando... Ces trois classique des années 80 et 90 ont un drôle de point commun, puisqu'ils sont reliés par... un état imaginaire ! Alors que la deuxième aventure cinématographique de John McClane est diffusée ce lundi soir sur W9, on vous éclaire sur le sujet.


    Dans 58 minutes pour vivre, il est fait mention du Val Verde, un pays qui aurait été soumis au régime dictatorial du général Ramon Esperanza, l'un des méchants du film. Un état totalement fictif, fruit de l'imagination du scénariste, réalisateur et producteur Steven E. de Souza, qui l'utilise dès lors que ses histoires requièrent une localisation en Amérique latine. Manière sans doute de ne pas s'encombrer d'éventuels soucis diplomatiques avec de "vrais" pays.

    58 minutes pour vivre
    58 minutes pour vivre
    Sortie le 3 octobre 1990 | 2h 03min
    De Renny Harlin
    Avec Bruce Willis, William Sadler, Bonnie Bedelia, Dennis Franz, Franco Nero
    Presse
    2,6
    Spectateurs
    4,0
    Streaming
    C'est en 1985, dans Commando, que Steven E. de Souza, l'un des scénaristes du film, évoque pour la première fois l'état du Val Verde, un état dont Matrix (Arnold Schwarzenegger) est chargé par un dictateur déchu d'assassiner le président. Deux ans plus tard, l'action de Predator (pas scénarisé par de Souza mais produit par Joel Silver, producteur de Commando) emmène à nouveau le spectateur dans ce pays imaginaire.

    Steven E. de Souza, scénariste réputé (la saga Die Hard, Running Man, 48 heures, Judge Dredd) mais également réalisateur (Street Fighter) est donc parvenu, au fil des années, a créer un petit univers cinématographique personnel. Un "ValVerdeVerse" qui permet d'imaginer, soyons fous, un long métrage réunissant John McClane, le Predator et John Matrix. Pas mal, non ?
    Aviez-vous remarqué les petits détails cachés de "58 minutes pour vivre" ?
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • 58 minutes pour vivre : qu'est devenue Bonnie Bedelia, la femme de John McClane ?
    • 58 minutes pour vivre sur M6 : retour sur la genèse insolite de ce 2ème Die Hard
    Commentaires
    • F X.
      Ah ouais. Ce que je vais retenir c'est le nom de M. Matrix dans Commando. C'est comme la Krakozie dans Le Terminal.
    • lordkaos
      Bruce et Arnie sont un peu trop vieux pour ce genre de connerie mais cela aurait fait un sacré cross-over à l'époque !!
    Voir les commentaires
    Back to Top