Mon compte
    Tir mortel d'Alec Baldwin : la piste de l'assistant-réalisateur privilégiée ?
    26 oct. 2021 à 15:00
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Bercé dès son plus jeune âge par le cinéma du Nouvel Hollywood, Vincent Formica découvre très tôt les œuvres de Martin Scorsese, Coppola, De Palma ou Steven Spielberg. Grâce à ces parrains du cinéma, il va apprendre à aimer profondément le 7ème art, se forgeant une cinéphilie éclectique.

    Après le décès de la directrice de la photographie Halyna Hutchins, atteinte par un tir accidentel sur le tournage de Rust, l'enquête commence à révéler quelques pistes. Elle se tournent notamment vers l'assistant-réalisateur du film.

    Bestimage

    Jeudi dernier, Alec Baldwin tuait accidentellement Halyna Hutchins, directrice de la photographie, sur le tournage du western Rust. Près d'une semaine plus tard, de nouveaux éléments commencent à apparaître, dévoilant peu à peu le cours des événements de cette funeste journée.

    Dave Halls, le premier assistant-réalisateur du film, se trouve désormais au coeur de la tourmente. Chargé de la sécurité sur le plateau, c'est lui qui a tendu l'arme incriminée à Alec Baldwin, assurant à l'acteur que celle-ci était "froide", c'est à dire non chargée.

    De plus, Hannah Gutierrez Reed, armurière en chef de 24 ans, est aussi au centre des investigations menées par la police de Santa Fe. Selon un rapport d’enquête préliminaire cité par la presse locale, c'est elle qui a préparé l’arme à feu avec laquelle Baldwin a tiré. Elle avait déposé le revolver sur un chariot avec deux autres pistolets.

    Rust
    Rust
    De Joel Souza
    Avec Alec Baldwin, Travis Fimmel, Jensen Ackles, Frances Fisher, Brady Noon

    C'est donc l'un d'eux que Dave Halls a pris pour le remettre au comédien. Son manque d'expérience pour le poste d'armurière en chef est mis en avant par l'enquête. À noter que cette dernière est la fille de Thell Reed, un armurier chevronné d'Hollywood, ayant déjà officié sur Django Unchained ou Il était une fois à Hollywood de Tarantino

    "Je suis très étonné que quelqu’un de cet âge, avec seulement deux films à son actif, puisse être armurier en chef sur un film qui doit contenir beaucoup de scènes de combat avec des armes à feu", a souligné Guillaume Delouche, armurier à Hollywood depuis 3 décennies.

    DES NÉGLIGENCES AUTOUR DE LA SÉCURITÉ

    Toutefois, il semblerait que la responsabilité de Dave Halls dans ce drame se dessine peu à peu. En appelant les secours après le tir fatal d'Alec Baldwin, une assistante de plateau a désigné Halls responsable de l'accident. Ce n'est pas la première fois que l'assistant-réalisateur fait parler de lui pour ses négligences. Il a notamment été viré du tournage de Freedom's Path en 2019 pour des problèmes de sécurité.

    "Dave Halls a été licencié du tournage de Freedom’s Path en 2019 après qu’un membre de l’équipe a été légèrement blessé lorsqu’une arme a été actionnée de manière accidentelle. Halls a été expulsé du plateau immédiatement après le coup de feu tiré par l’accessoire. La production n’a pas recommencé à tourner jusqu’à ce que Dave ait quitté les lieux", a indiqué un des producteurs du film, assurant qu'un rapport avait été rédigé.

    Freedom’s Path
    Freedom’s Path
    De Brett Smith
    Avec Ewen Bremner, RJ Cyler, Gerran Howell, Harrison Gilbertson, Afemo Omilami

    La productrice Maggie Goll, qui a collaboré avec le technicien sur la série Into the Dark, critique aussi son travail. "Au début, il semblait être un premier assistant expérimenté et affable, mais cette façade a vite disparu. Il n’a pas maintenu un environnement de travail sûr. Les plateaux étaient presque toujours voués à devenir dangereux, pas de voies d’incendie établies, sorties bloquées. Les réunions de sécurité étaient inexistantes", a-t-elle confié au micro de NBC News.

    Sur le plateau de Rust, ce manque de professionnalisme se traduisait, selon des membres de l'équipe, par des manquements graves à la sécurité. Ainsi, l'assistant-réalisateur aurait laissé des techniciens s'amuser à tirer sur des canettes de bière pendant la pause, juste avant le drame. Il se pourrait que le revolver manipulé pour ce "jeu" ait été déposé par erreur sur le chariot contenant les armes préparées par Hannah Reed, selon un insider cité par The Wrap. C'est ce pistolet qui aurait donc été utilisé par Alec Baldwin.

    Pourtant, le règlement est très strict : les balles réelles sont formellement interdites sur les plateaux de tournage. Selon des des sources citées par le Los Angeles Times, un caméraman avait aussi dénoncé des soucis de sécurité liées aux armes à feu le week-end avant le drame, pointant du doigt Dave Halls.

    DES TENSIONS SUR LE PLATEAU

    Paradoxalement, ce dernier est un technicien expérimenté ayant officié sur des grosses productions telles que Matrix Reloaded. Ironiquement, il a aussi travaillé sur The Crow 3 - Salvation, suite du film qui a coûté la vie à Brandon Lee après un tir accidentel en 1993. Par ailleurs, toujours d'après le LA Times, six membres de l'équipe de tournage ont quitté le navire à peine quelques heures avant le coup de feu mortel. Ils protestaient contre leurs conditions de travail. Les tensions étaient donc plutôt vives sur le plateau.

    En compilant les différents témoignages, les enquêteurs commencent ainsi à tisser les circonstances qui ont mené au coup fatal tiré par Alec Baldwin. Selon les dépositions des témoins, le comédien répétait une scène dans un décor d'église. Il s'entraînait à dégainer face caméra, suivant les instructions du réalisateur Joel Souza. Ce dernier se trouvait juste derrière Halyna Hutchins, qui était occupée à tenir la caméra.

    Après le coup de feu tiré par Baldwin, la chef-opératrice a été touchée à l'abdomen. Elle s'est effondrée devant Joel Souza, lui-même atteint à l'épaule par un éclat du projectile. "Elle a dit ne plus sentir ses jambes et a commencé à tituber en arrière", a précisé le cinéaste. Selon l’agent Joel Cano du bureau du shérif du comté de Santa Fe, Dave Halls a déclaré ignorer que des munitions réelles se trouvaient dans le revolver.

    INTERDIRE LES VRAIES ARMES À FEU SUR LES TOURNAGES ?

    Cette tragédie a généré un véritable séisme à Hollywood. Le monde du cinéma s'est levé pour demander une meilleure sécurité des équipes et de nouvelles règles encore plus strictes sur l'utilisation des armes à feu. Une pétition, qui a déjà récolté plus de 30.000 signatures, réclame notamment l'interdiction totale des armes réelles sur les plateaux.

    Pour le moment, Dave Halls et Hannah Reed ne font pas l'objet de poursuites judiciaires. L'enquête suit son cours. Mary Carmack-Altwies, procureure en charge de l'affaire, a précisé dans un communiqué "ne pas savoir à ce stade de l’enquête si des poursuites seraient engagées."

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top