Mon compte
    007 choses étonnantes à savoir sur Daniel Craig dans James Bond
    10 oct. 2021 à 18:35
    Corentin Palanchini
    Corentin Palanchini
    -Chef de rubrique Infotainment
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    Alors que Mourir peut attendre, le dernier James Bond avec Daniel Craig, est sorti dans les salles, découvrez 7 secrets ou détails insolites sur sa carrière dans la peau de 007.

    Sony Picture Releasing
    Une seule scène lui a valu le rôle

    Dans le documentaire Being James Bond (disponible sur AppleTV+), la productrice Barbara Broccoli est revenu sur la scène qui lui a tapé dans l'oeil et lui a fait immédiatement réaliser que Daniel Craig succéderait à Pierce Brosnan dans le rôle de 007 :

    Cela remonte à des années. C'était dans Elizabeth, quand il marche dans le couloir. Je me suis dit que je n'avais jamais vu personne d'aussi charismatique sur un écran. C'était clairement une star de cinéma, en plus d'un excellent acteur.
    AppleTV+
    Arrêt sur image de la scène évoquée par Barbara Broccoli

    Réalisé par Shekhar KapurElizabeth est sorti en 1998 et voyait Daniel Craig interpréter le zélote religieux John Ballard, prêtre jésuite peu présent dans le film mais possédant des scènes toutes marquantes pour le spectateur. La photographie prend plaisir à mettre en valeur ses yeux bleus et sa blondeur angélique, qui feront de son Bond une incarnation unique du personnage.

    Il a refusé de se teindre le cheveux

    Cela peut paraître anodin, mais les précédents Bond du cinéma avaient les cheveux foncés, et avoir un 007 aux mèches blondes ne faisait pas l'unanimité, loin de là ! Pierce Brosnan et ses cheveux noirs étaient à peine disparus depuis 3 ans, et ce changement capilaire a fait beaucoup parler.

    Sony Picture Releasing
    Un James Bond... blond !

    Daniel Craig a refusé catégoriquement de se plier à un quelconque changement capilaire. C'est lui cependant qui proposera de couper ses cheveux très courts pour paraître plus "brutal". L'acteur est également devenu le premier des interprètes du célèbre espion à avoir des cheveux blancs à l'écran !

    Autres changements physiques, en amont du tournage de Casino Royale, Craig a aussi choisi d'arrêter de fumer et a pris 10 kilos de muscles : "J'ai demandé à mon coach un corps qui, dès que le t-shirt tombe, laisse à penser que James Bond peut tuer quelqu'un".

    Un corps obtenu à force de semaines d'entraînement, à raison de séances de musculation (tractions, haltères, pompes) de 45 minutes 5 fois par semaine, doublées d'un régime strict (sauf le week-end).

    Il ne voulait plus entendre parler de James Bond !

    Quantum of Solace terminé, Daniel Craig a bien failli raccrocher le smoking. Le film, très mal reçu par le public, avait été lancé sans scénario terminé et a subi de plein fouet la grêve des scénaristes de 2007-2008). Les scènes étaient réécrites sur le plateau par Craig et le réalisateur Marc Foster, seuls légalement habilités à le faire.

    Sony Pictures Releasing
    Dans "Quantum of Solace"

    Après avoir lu le scénario de Skyfall, Craig remettra pourtant le couvert pour un autre Bond, puis un autre, avant d'annoncer sa retraite après 007 Spectre, rejetant le personnage et déclarant qu'il est prêt à se tailler les veines plutôt que de le rejouer.

    Il se laissera cependant convaincre de faire Mourir peut attendre après d'âpres négociations.

    Il a réalisé ses cascades malgré une jambe cassée

    Pour la plupart de ses scènes de James Bond, Daniel Craig prend des risques. Il n'utilise pas de doublure et parfois... se blesse. Dans le documentaire Being James Bond, il confie :

    Je me suis beaucoup amusé sur Spectre, mais je me suis cassé la jambe. Nous avions le choix d'arrêter le tournage pendant neuf mois pour que je me fasse opérer ou je m'y recollais et nous continuions.

    Et l'acteur a continué, grâce à une jambe bionique, non seulement à tourner le film, mais à faire ses cascades ! L'expérience aura malgré tout été un calvaire et un traumatisme, décisifs dans le fait de ne pas continuer à incarner le rôle au-delà de Mourir peut attendre.

    Le chef cascadeur Gary Powell (qui travaille sur la saga depuis GoldenEye) a confié au Guardian que Craig : "accomplit beaucoup plus que ce que Pierce faisait, et on l'y autorise car il en est capable. Sa devise est : "vous payez pour me voir, c'est donc moi qui fais. Et je veux que le public le sache"."

    Une des raisons qui ont poussé l'acteur, après le tournage de Casino Royale, à assurer son corps pour 5 millions de livres sterling.

    Il a été James Bond le plus longtemps

    15 ans, plus que Roger Moore (12 ans), Sean Connery (9 ans), Pierce Brosnan (7 ans) et évidemment Timothy Dalton (2 ans) ou George Lazenby (1 an). par ailleurs, il est le premier James Bond né après que la franchise ait commencé. Craig est né en 1968 et la saga cinématographique en 1962.

    MGM/UA Entertainment Company
    Il déteste les armes

    Au micro de OK! Magazine (via Mi6-hq.com), Daniel Craig a déclaré dès 2005 (avant même la sortie de Casino Royale) :

    Je hais les armes de poing. Elles sont utilisées pour tirer sur des gens et aussi longtemps qu'il y en aura, les gens se tireront dessus les uns les autres, c'est un fait. J'ai assisté à une blessure par balle et c'était terrible.

    Et il a ajouté : "C'était sur un tournage et ça m'a fait peur. Les balles ont la désagréable habitude de toucher leurs cibles, et c'est ce qui les rend effrayantes".

    Il a modifié la scène de la douche de Casino Royale

    Dans Casino Royale, Bond vient d'être attaqué au sein de l'hôtel où il joue au poker contre Le Chiffre. Vesper (Eva Green) l'aide à violemment désarmer un de ses adversaires, ce qui permet à 007 de tuer son agresseur. Sous le choc, Vesper va pleurer sous la douche.

    Sony Pictures Releasing
    Vesper et James sous la douche

    Initialement, le scénario décrivait que l'on retrouvait le personnage nu sous la douche. C'est alors que Daniel Craig fait la remarque que Vesper, si elle est sous le choc, ne prendrait pas le temps de se déshabiller. Voilà pourquoi dans la scène finale, elle est toute vêtue, et que Craig la rejoint dans ce qui est l'une des premières scènes montrant un Bond sensible et attendrissant.

    Par ailleurs, sur tous les films de la saga auxquels il a participé, Craig avait le dernier mot quant au choix des James Bond Girls. Citons parmi elles Monica Bellucci et Léa Seydoux (007 Spectre), Olga Kurylenko et Gemma Arterton (Quantum of Solace), Caterina Murino (Casino Royale)  ou encore Naomie Harris et Bérénice Marlohe (Skyfall).

    Découvrez le comédien derrière la voix française de Daniel Craig :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • meiyo
      L'âge de Roger Moore a joué, car il me semble que dans Amicalement Vôtre, Tony Curtis et lui assuraient leurs propres cascades, au moins pour les bagarres.
    • meiyo
      J'étais au courant pour les cascades : ça lui a valu son lot de blessures.Pareil pour Quantum of Solace et les âpres négociations pour qu'il continue après.
    • Might Guy
      Des infos que j'ignorais mais qui ne m'étonnent pas pour autant après les avoir lues. Merci, c'était intéressant.
    • dontlookback
      La doublure pour une comédie, c'est souvent pour des raisons d'assurances et de sécurité. Quand il s'agit d'une scène toute simple, pas d'un point important de l'intrigue (qui serait stipulé avant par la production), soit on engage des maîtres nageurs pour qu'ils soient sur le plateau en cas d'accident, soit, par commodité, on prend simplement une doublure.C'est en tout cas amusant de voir le nombre de doublures qu'il y a eu par le passé. James Bond dans le plan du canon des trois premiers films avec Connery : doublure. Les scènes de plongée sous-marine (interminables et répétitives) d'Opération Tonnerre : doublure. Ça leur permettait de tourner les autres scènes avec Connery en parallèle, comme le calendrier était très serré. Plein de scènes de loin d'On ne vit que deux fois (le moment où Connery en a eu vraiment marre du rôle) : doublures. Ce qui rend le contraste avec Lazenby intéressant, parce que lui était vraiment pratiquement dans tous les plans du film d'après.Roger Moore, lui, n'aimait pas la façon dont il courait, et tous les plans où son Bond court, c'est à nouveau une doublure. Et il a été de plus en plus doublé par des cascadeurs dans les scènes d'action, avec juste un ou deux plans en rétro projection pour donner le change, au fur et à mesure qu'il vieillissait.
    • Leonzat
      Craig : accomplit beaucoup plus que ce que Pierce faisait, car Brosnan avait même besoin d'une doublure pour plonger dans une piscine dans Mrs Doubtifre (je crois que c'est ce film).
    Voir les commentaires
    Back to Top