Mon compte
    CANNESERIES 2021 : Phoebe Dynevor raconte sa scène préférée de Bridgerton et sa participation au remake britannique de Dix pour cent
    10 oct. 2021 à 17:30
    Mégane Choquet
    Mégane Choquet
    -Journaliste ciné et séries Streaming
    Journaliste spécialisée dans l'offre ciné et séries sur les plateformes quel que soit le genre. Ce qui ne l'empêche pas de rester fidèle à la petite lucarne et au grand écran.

    Star de La Chronique des Bridgerton sur Netflix, Phoebe Dynevor était présente à CANNESERIES pour recevoir le Madame Figaro Rising Star Award. AlloCiné s'est entretenu avec l'actrice britannique pour évoquer son succès soudain et ses projets.

    Bruno Bebert / Bestimage

    AlloCiné : Vous avez connu une popularité instantanée avec La Chronique des Bridgerton et vous voilà invitée au Festival CANNESERIES pour recevoir le Madame Figaro Rising Award. Comment gérez-vous ce succès fulgurant ?

    Phoebe Dynevor : Je ne sais pas (rires). Je suppose que j'ai appréhendé ce succès avec joie et excitation, mais surtout avec beaucoup d'humilité et de gratitude. Je suis tellement heureuse d'être ici.

    Vous aviez déjà une carrière à la télévision mais c'est Bridgerton qui a marqué un tournant dans votre parcours. En quoi cette série a-t-elle été différente ?

    En tout. J'avais conscience de l'ampleur du projet mais j'attendais tout de même la sortie pour en connaître son plein rayonnement. Dans tous les cas, c'était une expérience tellement incroyable. Je suis tellement contente qu'un projet que j'ai tant aimé et dans lequel j'ai adoré joué connaisse un tel succès. Ce n'est pas si souvent qu'on connaît un succès aussi important avec les projets qui nous tiennent à coeur. 

    La Chronique des Bridgerton
    La Chronique des Bridgerton
    Sortie le 25 décembre 2020 | 60 min
    Série : La Chronique des Bridgerton
    Avec Jonathan Bailey, Phoebe Dynevor, Regé-Jean Page, Julie Andrews, Phoebe Dynevor
    Presse
    3,8
    Spectateurs
    3,6
    Voir sur Netflix

    Il y a quelques semaines, Netflix a révélé que Bridgerton était la série la plus vue sur la plateforme. Vous vous attendiez à un tel phénomène ?

    La série la plus vue... pour l'instant ! (rires) Mais on ne s'attendait pas à ça. On ne peut jamais le prévoir. Mais c'est vrai que quand j'ai lu le scénario, je me suis dit que c'était une série que je regarderais bien moi-même. Mais quand on joue dedans, qu'on en est l'héroïne principale, on sent une pression supplémentaire et je me demandais comme j'allais réussir et si je n'allais pas me planter lamentablement. Donc quand le tournage a commencé, je ne pensais pas encore au nombre de personnes qui regarderait la série.

    Vous aviez déjà tourné dans des drames d'époque mais Bridgerton tire son épingle du jeu avec des problématiques modernes et féministes et un casting inclusif. C'était important pour vous de participer à ce genre de projet ?

    J'ai grandi avec les drames d'époque, j'adore ça. Mais je pense qu'on a l'habitude de voir le même genre de films et de séries en costume avec des personnes blanches. Alors de faire partie d'une série aussi géniale qui est capable de faire bouger les lignes, et pas seulement en termes de diversité mais aussi dans la manière de présenter différents personnages féminins, toutes féministes à leur façon, en réponse à une époque fortement patriarcale, c'est incroyable. Je me sens incroyablement privilégiée de faire partie de cette production Shondaland.

    LIAM DANIEL/NETFLIX

    Est-ce qu'il y a une séquence en particulier qui vous a marqué ou une scène préférée ?

    Il y en a tellement ! Mais j'ai toujours une pensée émue pour la dernière scène du premier épisode où les feux d'artifice accompagnent la première danse de Daphné et du Duc parce que c'était la toute première danse que Regé [Jean Page, ndlr] et moi avons répété. Et je pense qu'à ce moment-là, on s'est regardé et on s'est dit "Woah, c'est incroyable". Et je pense que c'était notre premier aperçu de ce que la série pourrait devenir et de la beauté du show. 

    Ces dernières années, on a pu voir des personnages féminins beaucoup plus intéressants, nuancés et explosifs loin des scénarios avec des girl next door basiques.

    Les fans attendent impatiemment la saison 2. Même si vous serez moins sur le devant de la scène puisqu'elle sera centrée sur Anthony Bridgerton, campé par Jonathan Bailey, que pouvez-vous nous en dire ?

    Personnellement, j'ai fini mes scènes mais les équipes sont encore en train de tourner. Tout ce que je peux dire, c'est que l'histoire d'Anthony est super et que nous avons de nouveaux personnages qui entrent en scène. Est-ce qu'Anthony va trouver véritablement l'amour ? C'est difficile à dire mais c'est une superbe saison et je pense que les gens vont l’adorer.

    LIAM DANIEL/NETFLIX

    Vous allez bientôt tourner dans l'adaptation du roman Exciting Times, pour Apple TV+, une série que vous produisez également. Est-ce que vous allez davantage produire à l'avenir ?

    Absolument. J'ai toujours voulu produire et j'ai une grande confiance dans un meilleur développement des personnages féminins sous toutes leurs formes. Ces dernières années, on a pu voir des personnages féminins beaucoup plus intéressants, nuancés et explosifs loin des scénarios avec des girl next door basiques. Si je peux apporter ma petite pierre à l'édifice, j'en serais ravie. 

    Vous avez également tourné dans Call My Agent, le remake britannique de Dix pour cent, énorme succès en France mais aussi à l'étranger. Que pouvez-vous nous en dire ? Est-ce que vous aviez regardé la version originale ?

    Oui, j'ai adoré ! Je suis une grande fan de la série originale française donc quand ils m'ont appelé pour participer au remake britannique, j'ai immédiatement accepté. C'était une partition intéressante et fun à jouer, une version totalement exagérée de moi-même. 

    Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour la suite ? 

    Je veux juste continuer à travailler (rires). Plus sérieusement, j'espère avoir la chance d'obtenir des rôles très différents, je ne veux pas être enfermée dans des cases. Je veux pouvoir casser les codes, autant que je peux. 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top