Mon compte
    James Bond : que pense un VRAI espion de l'agent 007 ? La réponse sur madelen !
    14 oct. 2021 à 10:00
    Solène Boutillier
    Solène Boutillier
    -Rédactrice brand content ciné-séries
    Bercée aux rediffs de Walker Texas Ranger, Docteur Quinn et tant d'autres, elle raffole des séries en tout genre, sans jamais oublier son amour pour les comédies musicales et les œuvres fantastiques.

    N’est pas James Bond qui veut… Ce qui tombe bien puisque George Langelaan est un vrai agent secret des années 60. Dans un surprenant témoignage à découvrir dès maintenant sur la plateforme madelen, il dévoile tous les secrets du métier ou presque !

    madelen

    - Contenu partenaire -

    Son nom est en ce moment sur toutes les lèvres : personnage iconique de la littérature comme du cinéma d’espionnage, James Bond est de retour sur grand écran sous les traits de Daniel Craig. Si ses aventures captivent les spectateurs depuis tant d’années, un véritable agent secret des sixties raconte l’envers du décor dans Espion : un James Bond pour de vrai, un reportage à découvrir sur madelen.

    Pas d’Aston Martin dans le garage de George Langelaan, ni de montre de luxe à son poignet, c’est lors d’une balade à vélo, gavroche enfoncé sur le crâne, que les équipes de l’émission Cinq colonnes à la une font la rencontre en 1967 de cet espion qui a de quoi surprendre. Que ce soit par son allure banale ou le ton de sa voix plutôt passe-partout, cet homme est bien loin de l’image embellie de l’agent secret que l’on connaît tous.

    Bond tire et… manque !

    Lorsque George Langelaan raconte, avec une sérénité à toute épreuve, l’assassinat d’un Allemand d’une balle entre les deux yeux, la séquence semble tout droit sortie d’un film. Mais dès qu’on le compare à James Bond, il répond avec humour : “Quand je vois James Bond tenir une arme un peu comme ma grand-mère tenait son tisonnier, ça me fait sourire parce que de toute évidence cet acteur n’a jamais tiré à balle avec une arme”.

    “Quand dans ces films, je vois Bond tirer, [...] quand il tire, je regarde où il tire et je sais qu’il a raté, mais le méchant tombe quand même !” poursuit-il en ajoutant : “c’est adorable”. De toute évidence, George Langelaan n’est pas particulièrement impressionné par son pseudo-homologue star de cinéma. Il en profite d’ailleurs pour préciser qu’un agent secret ne se promène jamais avec une vraie arme, seulement un objet qu’il peut utiliser pour tuer, comme un journal ou une boîte d’allumettes.

    Bond, trop beau pour être espion ?

    En pleine séance de rasage, dans une scène également digne d’un film, l’espion explique avoir eu recours plus jeune à la chirurgie pour changer de visage, notamment pour modifier son menton, ses oreilles et son nez. La clé du métier : toujours passer inaperçu.

    Une qualité qui ne reflète malheureusement pas la réalité de James Bond, trop beau et charismatique pour se fondre dans la masse. “Dans le métier même, on aurait jamais pu utiliser un garçon comme ça,” commente-t-il devant deux photos d’acteur ayant incarné l’espion à l’écran. “L’agent secret doit être essentiellement le père tranquille, l’homme qui passe inaperçu.”

    Et les gadgets dans tout ça ?

    Les scènes de combat dans les longs-métrages n’ont elles non plus rien à voir avec la réalité, trop longues et tapageuses. Pour ce qui est des gadgets, objets emblématiques de la franchise cinématographique, George Langelaan présente quelques pièces de la panoplie de l’espion parfait des années 60 : un émetteur à faire avaler à quelqu’un pour le suivre à la trace, de minuscules micros sans fil, ainsi qu’un stéthoscope pour écouter à travers un mur et même occulter les sons alentours si nécessaire.

    Gadget plus agressif et mortel, il existe également une sarbacane tuer une cible à l’aide de minuscules fléchettes empoisonnées. D’après le témoignage de George Langelaan, le métier d’agent secret n’a donc pas grand chose à voir avec les aventures de James Bond, ce qui ne l’empêche pas d’apprécier ces films !

    Découvrez le reportage Espion : un James Bond pour de vrai dès maintenant sur madelen.

    Pour aller plus loin dans l’univers de l’espionnage sur madelen :
    Aux Frontières du Possible
    Aux Frontières du Possible
    50min
    Série : Aux Frontières du Possible
    Avec Elga Andersen, Elga Andersen, Pierre Vaneck, Jean-François Rémi, Pierre Vaneck
    Spectateurs
    3,3
    Voir sur Madelen
    Le Commandant X vous parle
    Le Commandant X vous parle
    Sortie le 30 octobre 1962 | 60min
    Série : Le Commandant X vous parle
    Avec Michel de Ré, Nicole Hiss, Hervé Sand, Jean Franval, Alice Sapritch
    Voir sur Madelen
    •   A vous de jouer Milord
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top