Mon compte
    Trop d’amour sur Canal+ : ce portrait de famille va vous donner la chair de poule
    14 oct. 2021 à 18:40
    Emilie Semiramoth
    Emilie Semiramoth
    -Chef de rubrique streaming
    Biberonnée à la série télé et au cinéma d'auteur, Emilie Semiramoth ne cache pas aussi son penchant pour la pop culture dans toutes ses excentricités. De la bromance entre Spock et le capitaine Kirk dans Star Trek aux désillusions de Mulholland Drive de Lynch, elle ignore les frontières des genres.

    Diffusé ce soir sur Canal+, ce premier film de Frankie Wallach dresse un portrait touchant d’une famille haute en couleurs. Une petite fille veut faire de sa grand-mère – survivante des camps – l’héroïne de son film. Un joyeux bordel.

    De quoi ça parle ?

    Frankie, jeune réalisatrice, est fascinée par sa grand-mère, son histoire de survivante et sa personnalité joyeuse. Elle veut l’immortaliser en héroïne de fiction pour son film mais c’est sans compter les autres membres de la famille, qui vont se mêler de tout. Chez les Wallach, tout est TROP... d'amour.

    Trop d'amour, un film réalisé par Frankie Wallach, co-écrit pas Frankie Wallach et Agnès Hurstel, avec Frankie Wallach, Julia Wallach, Patrick Wallach, Agnès Hurstel, Hamza Meziani... Sur MyCanal

    Trop d'amour
    Trop d'amour
    De Frankie Wallach
    Avec Frankie Wallach, Julia Wallach, Patrick Wallach, Agnès Hurstel, Hamza Meziani
    Débordements d’amour

    C’est un film fait avec peu de moyens mais beaucoup de cœur. Dans Trop d’amour, la réalisatrice Frankie Wallach met en scène un film qui mélange réalité et fiction, vrai et faux. Elle joue son propre rôle aux côtés de sa grand-mère – l’hyper attachante Julia Wallach – et de son trublion de père, Patrick Wallach.

    Mais autour d’eux, pour composer le reste de la famille, Frankie fait appel à des acteurs confirmés. On croise ainsi Agnès Hurstel qui joue une de ses sœurs – et qui co-signe le scénario – et dans des saynètes, on pourra passer un moment avec Garance MarillierValérie Donzelli et même André Manoukian.

    De ce dispositif hybride et de cette mise en abîme – le film dans le film – ressort une énergie foutraque mais grisante. Le Trop d’amour du titre transpire à chaque scène. Les personnages sont excessifs dans l’expression de leurs sentiments. Tout est à fleur de peau et terriblement généreux.

    Canal+

    On en ressort galvanisé par l’amour débordant de Frankie pour sa grand-mère, Julia. Elle la filme avec beaucoup de tendresse, et la malice d’une petite fille. L’émotion monte irrémédiablement dans ces scènes non dialoguées où Frankie dirige sa grand-mère, place ses mains et ses bras lors de répétitions et tous les moments où elle fond dans ses bras.

    On assiste émus, aussi, à la naissance d’une jeune réalisatrice. Avant de faire ce film, Frankie Wallach a commencé à se faire connaître en tant qu’actrice. On a ainsi pu la voir dans des rôles secondaires et notamment dans Versailles. Mais on devine chez elle l’énergie et la générosité d’une Valérie Donzelli. Pas étonnant qu’elle l’ait invitée dans son film… Comme un passage de relais.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Validé : CANAL+ vous offre le 1er épisode de la 2e saison tant attendue !
    • Validé sur Canal+ : la saison 2 vue par Franck Gastambide, Saïdou Camara et Laetitia Kerfa
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top