Mon compte
    Pirates des Caraïbes : cette astuce qui a permis à Johnny Depp de mieux vivre le tournage
    18 oct. 2021 à 18:02
    Corentin Palanchini
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    Sur le tournage de "La Malédiction du Black Pearl", premier épisode de la saga "Pirates des Caraïbes", Johnny Depp a utilisé un accessoire qui lui a permis d'arrêter de souffrir le martyre sur le tournage.

    The Walt Disney Pictures

    Dans le premier volet de Pirates des Caraïbes, un détail est impossible à distinguer tant il est discret, mais Johnny Depp porte un accessoire très spécial. Sur le plateau, il ne supportait pas le soleil de Californie et de la Républicaine Dominicaine où se passait la majorité du tournage.

    Pirates des Caraïbes : la Malédiction du Black Pearl
    Pirates des Caraïbes : la Malédiction du Black Pearl
    Sortie : 13 août 2003 | 2h 23min
    De Gore Verbinski
    Avec Johnny Depp, Geoffrey Rush, Keira Knightley, Orlando Bloom, Jack Davenport
    Presse
    3,5
    Spectateurs
    4,2
    Voir sur Disney+

    L'interprète de Jack Sparrow était complètement aveuglé par la luminosité et, afin de jouer le débonnaire pirate dans de bonnes conditions sans plisser les yeux en permanence, a dû porter des lentilles préservant ses yeux du soleil. Oui, des lentilles lunettes de soleil invisibles à l'oeil nu.

    Dix ans plus tard, Depp confiera à Rolling Stone (via The Mirror) être quasiment aveugle de l'oeil gauche, avec lequel il voit complètement flou, d'où le fait qu'il apparaît souvent portant des lunettes de soleil et/ou de vue.

    Walt Disney Pictures
    Johnny Depp dans "Pirates des Caraïbes : La malédiction du Black Pearl"

    Le souci aurait-il été le même pour Robert De Niro, acteur à qui le studio voulait confier le rôle de Jack Sparrow et qui refusa, pensant que le succès ne sera pas au rendez-vous ? Pour la défense de l'acteur, il faut rappeler qu'à l'époque, le dernier blockbuster de pirates, L'Île aux pirates, s'était copieusement planté au box-office lors de sa sortie en 1995.

    Difficile donc de prévoir les 455,31 millions de dollars (chiffres ajustés à l'inflation) récoltés par les aventures de Will Turner (Orlando Bloom), Elizabeth Swann (Keira Knightley), Barbossa (Geoffrey Rush) et bien sûr Jack Sparrow.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top