Mon compte
    Terminator 2 : James Cameron se droguait pour écrire le film !
    16 oct. 2021 à 08:00
    Clément Cuyer
    Clément Cuyer
    -Journaliste
    Clément Cuyer apprécie tous les genres, du bon film d’horreur qui tâche à la comédie potache. Il est un "vieux de la vieille" d’AlloCiné, journaliste au sein de la Rédaction depuis maintenant plus de deux décennies passionnées. "Trop vieux pour ces conneries" ? Ô grand jamais !

    Saviez-vous que pour écrire "Terminator 2 : Le Jugement dernier", qui fête aujourd'hui ses 30 ans, le réalisateur James Cameron était sous l'emprise de stupéfiants ?

    Attention, gros coup de vieux : Terminator 2 Le Jugement dernier fête aujourd'hui... ses 30 ans ! Alors qu'on ne peut que conseiller à tous de voir ou revoir ce grand classique de la SF aux effets spéciaux toujours aussi impressionnants, on profite de l'occasion pour évoquer les surprenantes révélations faites par James Cameron en juillet dernier.

    Dans un entretien accordé à The Ringer, Cameron révélait que l'écriture de Terminator 2 s'était effectuée sous l'emprise de stupéfiants, de l'ecstasy pour être précis, et que l'écoute de la chanson Russians de Sting avait eu une grande importance pour l'intrigue. C'est ainsi en se droguant et en écoutant ce morceau dénonçant la Guerre Froide que le cinéaste canadien eut l'idée d'inclure un jeune John Connor dans le film, rôle tenu à l'écran par Edward Furlong

    Terminator 2 : le Jugement Dernier
    Terminator 2 : le Jugement Dernier
    2h 15min
    De James Cameron
    Avec Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Edward Furlong, Robert Patrick, Joe Morton
    Presse
    3,8
    Spectateurs
    4,3
    louer ou acheter

    "Je me souviens, j'étais assis, drogué, en train d'écrire des notes pour le film, et j'ai été frappé par la chanson "Russians" de Sting, notamment ces paroles qui disaient "J'espère que les Russes aussi aiment leurs enfants"", raconte le réalisateur. "Ca m'a marqué. L'idée d'une guerre nucléaire est tellement contraire à la vie. C'est de là que vient John Connor."

    Au cours du même entretien, James Cameron a révélé que faire Terminator 2 lui avait fourni l'occasion de réaliser sa version très personnelle... du Magicien d'Oz ! Un Magicien d'Oz en mode SF avec un Arnold Scharzenegger reprogrammé en T-800 qui serait un homme de fer-blanc en manque de coeur, apprenant à être humain.

    Faux Raccord - Les gaffes et erreurs de la saga "Terminator" :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top