Mon compte
    The Office US débarque sur Netflix : pourquoi il faut rattraper cette sitcom culte
    23 oct. 2021 à 09:00
    Mégane Choquet
    Mégane Choquet
    -Journaliste ciné et séries Streaming
    Journaliste spécialisée dans l'offre ciné et séries sur les plateformes quel que soit le genre. Ce qui ne l'empêche pas de rester fidèle à la petite lucarne et au grand écran.

    La sitcom culte The Office, version US, débarque sur Netflix dès aujourd'hui. On vous dit pourquoi il faut absolument rattraper cette série, si ce n'est pas déjà fait.

    NBC

    La sitcom culte The Office, développée par Greg Daniels, débarque sur Netflix ! Cette série mockumentaire, suit le quotidien d’employés de Dunder Mifflin, une société de vente de papiers à Scranton en Pennsylvanie.

    The Office (US)
    The Office (US)
    Sortie le 24 mars 2005 | 22 min
    Série : The Office (US)
    Avec Steve Carell, Rainn Wilson, John Krasinski, Jenna Fischer, B.J. Novak
    Spectateurs
    3,8
    Streaming

    Impossible de ne pas en avoir déjà entendu parler, que ce soit à travers des répliques ("That’s what he/she said"), des gags ("Parkour"), des pranks de Jim Halpert ou bien des mèmes et gifs qui ont envahi les réseaux sociaux et dont vous ignoriez peut-être l’origine. Si vous ne l'avez pas encore vue, on vous dit pourquoi il faut absolument rattraper cette série.

    Un documentaire du quotidien

    Si The Office n’a pas été le fer de lance des séries mockumentaires, elle est celle qui a démocratisé le genre et qui a inspiré d’autres séries très connues telles que Parks and Recreation, Modern Family, American Vandal et plus récemment What We Do In The Shadows.

    Le style mockumentaire, qui parodie les documentaires, a débuté avec Larry David et Curb Your Enthousiasm avant d’être repris par Ricky Gervais pour la série britannique The Office, qui a donc servi de modèle à Greg Daniels pour une version américaine.

    Au premier abord, suivre le quotidien d’employés d’une entreprise de vente de papiers en Pennsylvanie n’est pas ce qu’il y a de plus excitant et pourtant les coulisses de Dunder Mifflin et sa galerie de personnages excentriques et fantasques se révèlent être palpitantes, drôles et émouvantes.

    Le style mockumentaire apporte de précieux moments de complicité avec les personnages lorsqu’ils se confient face caméra, jouent avec les cadreurs ou que l’équipe de tournage les suit jusque dans leurs vies privées et révèlent leurs petits secrets.

    NBC Universal

    The Office US est la série qui a vraiment joué avec toutes les caractéristiques du style mockumentaire en utilisant toutes ses ressources et les ressorts humoristiques et dramatiques qui s’en dégagent. L’équipe de tournage sera même visible dans la série qui se termine par la présentation du documentaire, appelé "The Office : An American Workplace", et une séance de questions-réponses avec les personnages lors d’une conférence de presse.

    Le style mockumentaire permet également de filmer la banalité du quotidien avec beaucoup d’empathie et de profondeur comme le rappelle très justement Pam : "There’s a lot of beauty in ordinary things. Isn't that kinda the point ?".

    The Office nous rappelle qu’il faut voir le bon côté des choses et savoir apprécier ce que l’on a déjà même si le quotidien peut être aussi drôle que morne et aussi heureux que difficile, à l’image de sa musique de générique, d'abord crispante puis terriblement entraînante.

    Et surtout, le quotidien de The Office peut vous sauver la vie ! En janvier 2019, le Arizona Daily Star a rapporté qu’un homme d’une vingtaine d’années avait sauvé sa femme grâce à la série et la musique "Staying Alive". L’épisode 14 de la saison 5 mettait en effet en scène les personnages de The Office en train d’apprendre les gestes de premiers secours et la réanimation cardio-pulmonaire sur le rythme du tube des Bee Gees.

    Entre gags et romance

    Avec The Office, on passe par toutes les émotions : rires, pleurs, gêne, malaise, indignation, colère,… Tout cela grâce à une intrigue extrêmement bien ficelée et un savant mélange entre un fil conducteur efficace, des arcs narratifs secondaires solides et des gags mémorables, des clins d’oeil, des private jokes ou des répliques culte.

    L’un des runnings gags les plus drôles de The Office reste les pranks de Jim. Son ennui au bureau n’a d’égal que son originalité pour faire rire Pam et piéger ses collègues, en particulier Dwight, le tout toujours avec humour. On retient l'agrafeuse dans la gelée, le bureau de Dwight en papier cadeau, Jim remplacé par un acteur asiatique, Jim version Dwight et son meilleur prank qui intervient à la fin de la dernière saison, un véritable bouquet final.

    Les blagues et piques incisives sont toujours d'actualité et résonnent encore et toujours en étant reprises sur les réseaux sociaux et font désormais partie du quotidien de beaucoup de fans. Même les remarques borderline de certains personnages, en tête Michael Scott et Dwight Schrute, dont se désolidarisent les autres personnages à coup de soupir, de répliques assassines ou de regards désespérés face à la caméra.

    De son côté, Michael, grand fan de YouTube, ne peut s’empêcher d’essayer de reproduire certaines vidéos qui buzzent pour pavaner et en faire des caisses devant la caméra. Chaque personnage, avec son style bien particulier et exacerbé, contribue à l'équilibre choral de la série. Sans Michael, Dwight, Jim, Pam, Angela, Meredith, Phyllis, Andy, Stanley, Kevin, Oscar, Kelly, Creed, Daryl et Erin, Dunder Mifflin ne serait pas Dunder Mifflin.

    NBC Universal

    Les relations amoureuses ont aussi été l'un des points forts de The Office telles que Michael et Holly, Phyllis et Bob Vance (Vance Refrigeration) ou Kelly et Ryan. Mais comment ne pas fondre devant Pam et Jim, l’un des couples les plus romantiques de toute la télévision ? Leur histoire d'amour est l’une des intrigues les plus abouties de The Office que les fans ont suivi avec passion durant neuf saisons.

    Tous les ingrédients étaient réunis pour que leur relation soit adorée par les spectateurs : une amitié solide, un profond respect mutuel, un amour inconditionnel et une tendresse à faire pleurer. Jim et Pam ont tout traversé : la drague, les secrets, la distance, le mariage, les enfants, les problèmes de communication et leur couple, qui a surmonté toutes les épreuves, fait encore rêver aujourd’hui.

    Durant 9 saisons, John Krasinski et Jenna Fischer ont parfaitement campé Jim et Pam qui ont été célébrés par tout le casting lors de leur mariage à Niagara Falls avec une danse mémorable sur la chanson "Forever" de Chris Brown. Une séquence tellement culte que John Krasinski l’a fait reproduire au casting lors d’un live Zoom pour son émission spécial confinement Some Good News. Impossible de ne pas craquer.



    Le cas Michael Scott

    The Office ne serait pas ce qu’elle est sans Steve Carell et son personnage Michael Scott, le directeur régional de la branche de Scranton de Dunder Mifflin, que les fans ont appris à aimer malgré ses nombreux défauts. Et pourtant, ce n’était pas gagné puisque la série aurait pu ne jamais dépasser la saison 1 sans le soutien de Kevin Reilly, à l’époque directeur des programmes à NBC, et le changement radical de Michael Scott opéré entre la première saison de six épisodes et les saisons suivantes.

    En effet, lorsque Greg Daniels et son équipe ont adapté la version originale britannique de Ricky Gervais, ils ont fait le mauvais choix de calquer Michael Scott sur David Brent, le personnage de l’humoriste britannique très sarcastique et dépressif comme les anglais aiment tant. C’est pour cette raison que la première saison est la plus dérangeante de The Office et que Michael Scott, mal fagoté et avec sa coupe de cheveux bizarre, n’est pas vraiment très drôle mais est aussi pitoyable et incompétent à son poste.

    Comme le révèle Jenna Fischer dans son podcast, Ricky Gervais a même alerté les scénaristes sur ce point. Dès la saison 2, le boss de la filiale de Scranton de Dundler Mifflin change de coupe, s’habille mieux et s’investit plus dans son travail en faisant moins de remarques désobligeantes et gratuites envers son personnel.

    NBC Universal

    De plus, l’équipe de scénaristes décide de le rendre plus attachant, plus drôle et surtout plus humain comme l’avait révélé Paul Feig à Entertainment Weekly. Moins cynique, plus heureux et plus empathique, ce nouveau Michael Scott fait des ravages auprès du public américain qui apprécie cette version 2.0 du personnage.

    Surtout, le succès du film 40 ans toujours puceau est passé par là et a fait d’autant plus grimper la côté de popularité de Steve Carell, qui a été récompensé d'un Golden Globe. Au fil des saisons, Michael Scott ne cessera d’évoluer dans le bon sens grâce aux relations amicales et amoureuses développées afin de devenir ce personnage culte qu’on aime tant et qui se révélera de plus en plus émouvant. Les scénaristes ont réussi à s’affranchir totalement du matériau d’origine pour offrir un Michael Scott unique et original.

    Et Steve Carell a rendu Michael Scott incontournable grâce à sa palette de jeu impressionnante et son talent pour jongler entre le drame et la comédie et surtout cette capacité à se remettre en question et à être toujours là pour les autres, même de façon maladroite. Le départ de Steve Carell à la fin de la saison 7 a été un coup dur pour The Office qui a tout de même réussi à maintenir le cap jusqu'à un final en apothéose.

    Des auteurs talentueux et un casting cinq étoiles

    Derrière les gags et les dialogues de The Office se cache une équipe de scénaristes talentueux qui ont abordé des thématiques encore bien actuelles et qui touchent tous les milieux professionnels : le sexisme, le harcèlement, le racisme, les inégalités salariales, les conditions de travail, la crise, etc. Des sujets qui résonnent encore aujourd’hui et qui font de The Office une série intemporelle et binge-watchable à tout moment.

    Parmi les scénaristes, on retrouve notamment Mindy Kaling, B.J. Novak et Paul Lieberstein qui jouaient également dans la série en campant respectivement Kelly Kapoor du SAV, Ryan Howard l'intérimaire et Toby Flenderson le responsable des ressources humaines. Selon Jenna Fischer, c’est Greg Daniels qui les a poussé à jouer dans la série pour mieux observer les personnages principaux et voir leur manière d’improviser parfois en plateau.

    Cela a créé une vraie alchimie entre comédiens et scénaristes et a permis un travail de groupe créatif et cohérent. C’est aussi pourquoi Kelly, Ryan et Toby ont leurs bureaux en dehors de la pièce principale de Dunder Mifflin afin de ne pas être obligés d’être tout le temps en arrière-plan et de pouvoir rejoindre la writer’s room dès qu’ils le devaient.

    NBC Universal

    Après un démarrage un peu timide et maladroit, The Office a su dès sa saison 2 trouver son rythme de croisière et surtout sans cesse se renouveler jusqu'à offrir un final émouvant et satisfaisant grâce aux scénaristes et au casting efficace.

    La série a été un vivier de talents tels que John Krasinski, Rainn Wilson, Mindy Kaling, Ed Helms ou Ellie Kemper. Par ailleurs, les comédiens de The Office ont été très bien entourés pendant neuf saisons avec des guests cinq étoiles. La série a ainsi vu défiler Amy Adams, Rashida Jones, Kathy Bates, Timothy Olyphant, Idris Elba, Ricky Gervais, Catherine Tate, James Spader, Jim Carrey, Evan Peters, Will Arnett, Josh Groban et Will Ferrell.

    Du côté de la mise en scène, certains grands noms sont venus réaliser quelques épisodes tels que J.J. Abrams, Bryan Cranston, Joss Whedon, Amy Heckerling ou encore Jon Favreau. Sept ans après son arrêt, The Office reste une série culte qui en a marqué plus d'un et qui devrait vous cueillir et vous toucher si vous lui donnez une chance.

    Aviez-vous remarqué ? Les petits détails cachés de The Office :

    Aviez-vous remarqué ? The Office US
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • The Office : James Gandolfini a été payé 3 millions pour ne PAS jouer dans la sitcom
    • The Office : Bob Odenkirk (Breaking Bad) a failli jouer Michael Scott dans la série !
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top