Notez des films
Mon AlloCiné
    10 titres de films qui sont des clins d’oeil à d’autres films
    Par Thomas Imbert (@Thomas_Theory) — 29 avr. 2021 à 19:00

    "La Tour Montparnasse infernale", "Le Flic de Belleville", "Le Bon, la brute et le cinglé"... Retour sur ces titres de films qui font référence à d'autres longs métrages.

    Qu'ils aillent piocher dans la saga James Bond, dans les westerns de Sergio Leone ou bien dans d'autres classiques du cinéma, certains films s'amusent à faire référence à d'autres longs métrages dans leurs titres. De La Tour Montparnasse infernale au Flic de Belleville en passant par Le Bon, la brute et le cinglé, retour sur 10 d'entre eux...

    La Tour Montparnasse infernale
    La Tour Montparnasse infernale
    Sortie le 28 mars 2001 | 1h 32min
    De Charles Nemes
    Avec Eric Judor, Ramzy Bedia, Marina Foïs, Serge Riaboukine, Michel Puterflam
    Presse
    2,9
    Spectateurs
    2,3
    louer ou acheter

    Shaun of the Dead

    Studiocanal

    Premier long métrage de l'excellente trilogie Cornetto et parodie quatre étoiles des films de zombies, Shaun of the Dead fait évidemment référence aux différents opus de la saga créée par George A. Romero. Après Dawn of the Dead (Zombie en VF) ou encore Day of the Dead (Le Jour des morts-vivants), c'est donc au tour de Shaun (le personnage principal incarné par Simon Pegg dans le film) de partager son titre avec les morts-vivants.

    Rien que pour vos cheveux

    Sony Pictures Releasing

    Nombreuses sont les comédies d'espionnage qui font référence au grand patron des agents secrets : James Bond. Intitulé "You Don't Mess with the Zohan" ("On ne plaisante pas avec Zohan") en version originale, ce film de Judd Apatow emprunte son titre français à Rien que pour vos yeux, 12ème aventure de 007 au cinéma. Une référence doublée d'une petite retouche capillaire, étant donné que le personnage principal de cette comédie est un ancien agent qui rêve de devenir... coiffeur.

    Pas très normales activités

    Paramount Pictures

    Pour son premier long métrage, mis en scène par Maurice Barthélémy, le youtubeur Norman Thavaud emprunte le titre d'une saga horrifique qui cartonne au début des années 2010 : Paranormal Activity. Le point commun entre les deux ? Ils appartiennent au genre du found footage, à l'instar de films comme CloverfieldChronicle ou encore de Projet X.

    Alarme fatale

    New Line Cinema

    Un flic à quelques jours de la retraite, un équipier dépressif... Après Danny Glover et Mel GibsonSamuel L. Jackson et Emilio Estevez passent à l'action ! Parodie assumée de la mythique saga L'Arme fatale, cette comédie de Gene Quintano lui emprunte jusqu'à son titre. En version originale, le film se nomme donc National Lampoon's: Loaded Weapon 1 (en référence à Lethal Weapon).

    Le Flic de Belleville

    Metropolitan FilmExport

    De Belleville à Miami, Omar Sy mène l'enquête pour retrouver l'assassin de son meilleur ami dans cette comédie d'action de Rachid Bouchareb, dont le titre fait évidemment penser à un classique des années 80 au pitch assez proche : Le Flic de Beverly Hills, porté par Eddie Murphy.

    Il était une fois dans l'Oued

    Gaumont

    A part pour le petit clin d'oeil inclus dans son titre, aucun rapport entre ce film de Djamel Bensalah et le classique de Sergio Leone, Il était une fois dans l'Ouest. En effet, cette comédie située à la fin des années 80 suit le destin de Johnny Leclerc, un jeune homme d'origines normande et alsacienne, qui rêve de devenir épicier en Algérie.

    Le Bon, la brute et le cinglé

    CJ Entertainment

    Empruntant son titre au plus célèbre de tous les westerns (Le Bon, la brute et le truand), ce film d'aventures coréen présenté à Cannes en 2008 se situe en Mandchourie, dans les années 30 et comporte plusieurs autres références à la fameuse trilogie du dollar. Tout comme Clint EastwoodEli Wallach et Lee Van Cleef dans le film de Leone, c'est à la recherche d'un rutilant trésor que se lancent les trois protagonistes de ce long métrage.

    Austin Powers dans Goldmember

    New Line Cinema

    Parodie complètement déjantée de la saga James Bond, dirigée et incarnée par Mike Myers, la trilogie Austin Powers taquine l'agent secret 007 jusque dans ses titres. Après un second opus titré d'après L'Espion qui m'aimait (10ème film de la saga), c'est au célèbre Goldfinger que fait référence la dernière aventure de l'excentrique agent secret.

    La Tour Montparnasse infernale

    UGC

    Près de 30 ans après Steve McQueen et Paul Newman dans le célèbre film catastrophe américain La Tour infernale, c'est au tour d'Eric et Ramzy de braver les lois de la gravité au sommet d'un gratte-ciel, et dans une comédie qui parodie surtout le premier volet de la saga Die Hard.

    Bons Baisers de Bruges

    Focus Features

    Sobrement intitulé In Bruges en version originale, ce thriller à l'humour grinçant porté par Colin FarrellBrendan Gleeson et Ralph Fiennes emprunte son titre français au second volet de la saga James Bond : Bons baisers de Russie, sorti en 1963.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top