Mon compte
    A la Folie, Fugueuse, L'Amour Flou... Nos coups de cœur du Festival de La Rochelle 2021
    20 sept. 2021 à 14:00
    Julia Fernandez
    Julia Fernandez
    -Journaliste Séries TV
    Elevée à « La Trilogie du samedi », accro aux séries HBO, aux sitcoms et aux dramas britanniques, elle suit avec curiosité et enthousiasme l’évolution des séries françaises. Peu importe le genre et le format, tant que les fictions sortent des sentiers battus et aident la société à se raconter.
    Co-écrit avec :
    Jérémie Dunand

    L'édition 2021 du Festival de la Fiction TV de La Rochelle présentait une sélection de séries et d'unitaires sociétaux aussi forte qu'engagée. La rédaction d'Allociné vous dévoile ses coups de cœur !

    Après une édition un peu spéciale en 2020, qui s'était tenue à Paris, situation sanitaire oblige, le Festival de la fiction TV a fait son grand retour à La Rochelle cette année. Réunissant du 14 au 18 septembre professionnels de l'audiovisuel, journalistes, et public amateur de séries et d'unitaires autour du meilleur de la création française, toutes chaînes confondues.

    Et si cette édition 2021, dont le président du jury était Guillaume de Tonquédec, a notamment été marquée par la présentation, en avant-première et hors compétition de fictions très attendues comme Une Affaire française (TF1), Les particules élémentaires (France 2), Nona et ses filles (Arte), ou J'irai au bout de mes rêves (M6), elle a surtout brillé par sa sélection qui s'est emparée de sujets de société forts et plus que jamais d'actualité.

    Comme les violences faites aux femmes, au coeur de plusieurs séries et téléfilms, dont Doutes et A la folie, qui figurent parmi nos 6 coups de coeur du Festival de La Rochelle 2021, à découvrir ci-dessous.

    L'Enfant de personne (France 2)

    Rémi Grandroques/CAPA Drama/France TV

    Synopsis : Lyes est brutalement arraché à Émilie, la mère d’accueil qui l’a recueilli bébé, et qui désirerait l’adopter. L’enfant se retrouve ainsi confronté à la violence des foyers de l’ASE, qui refuse de couper le lien avec la mère biologique, pourtant incapable de s’occuper de lui. Agathe, la soeur d’Émilie, n’a jamais abandonné l’enfant. Elle va se battre contre le système pour tenter de maintenir un lien avec lui, décidée à le recueillir chez elle pour l’aider à se reconstruire.

    Récompensé du prix du Meilleur unitaire, L'enfant de personne est un magnifique téléfilm, dont on ressort bouleversé mais aussi empli de colère face aux dérives d'un système - l'aide sociale à l'enfance - dont on découvre ici toutes les failles. Adapté du témoignage de Lyes Louffok par le réalisateur Akim Isker, cet unitaire est un cri d'alerte porté par des comédiens qui excellent : Isabelle Carré, dont le personnage tente de mettre un terme aux placements incessants de Lyes entre foyers et familles d'accueil, Andréa Bescond, d'une justesse folle en salariée de l'ASE, Nawell Madani, bluffante dans un rôle à contre-emploi, et bien sûr Moncef Farfar, Yassine Chorfa, et Abdelmadjid Guemri, qui incarnent Lyes à trois âges différents et sont repartis ensemble avec le prix du Jeune espoir masculin.

    Prochainement sur France 2


    Doutes (Arte)

    Hide Park Productions/Arte

    Synopsis : Agnès Baer est rédactrice en chef et présentatrice de l’émission d’investigation « L’ombre d’un doute ». Mariée à Gabriel son partenaire de toujours et producteur de l’émission, elle est à l’apogée de sa carrière quand sa vie bascule : une jeune femme prétend que Gabriel l’a agressée sexuellement il y a 27 ans et vient demander réparation. Agnès qui a œuvré toute sa vie pour la recherche de la vérité, décide de mener l’enquête, au risque de tout perdre.

    Unitaire de 60 minutes, Doutes est un huis clos théâtral choc sur le poids du traumatisme, qui surprend en abordant le sujet des abus sexuel sous un autre point de vue : non pas celui de la victime, mais de l'épouse du supposé agresseur. Muriel Robin y est remarquable dans le rôle d'Agnès, entre cruauté et incertitude. Le téléfilm est écrit et co-interprété par la scénariste et comédienne Elodie Wallace, et s'inspire de son propre vécu.

    Diffusion en novembre sur Arte

    L'Amour Flou (Canal+)

    Escazal Films/Canal+

    Synopsis : Après 10 ans de vie commune, deux enfants adorés et un chien, Romane et Philippe ne s’aimaient plus. Enfin... ils n’étaient plus amoureux. Mais ils s’aimaient quand même. Beaucoup. Trop pour se séparer vraiment ? C’est ainsi qu’ils ont conçu ce projet improbable, "le Sépartement" : deux appartements séparés mais communiquant entre eux par la chambre des enfants... Mais est-il possible d’aimer en Sépartement ? Ce fameux "Ni avec toi, Ni sans toi" ne serait-il qu’un gigantesque leurre dans lequel s’enliseraient inexorablement Romane, Philippe mais aussi enfants, chien, voisins ?

    Trois ans après la sortie en salle de leur film, Romane Bohringer et Philippe Rebbot reviennent avec l'adaptation en série de L'Amour flou pour Canal+. Une vraie suite, qui séduira les fans du long métrage comme les autres par sa poésie, son décalage constant, et son concentré de comédie et d'autodérision, avec des vannes et des répliques qui tuent à la minute. Les trois premiers épisodes projetés hors compétition à La Rochelle sont la promesse d'un petit bijou sériel, qui parle d'amour, de la famille, et d'une possible reconstruction dans le monde d'après la séparation, avec un brio certain. Et les clins d'oeil au film, comme le retour d'une certaine Clémentine Autain, sont la cerise sur ce gâteau toujours aussi flou et délicieux.

    Diffusion à l'automne 2021 sur Canal+

    A la Folie (M6)

    Golden/M6 Studio

    Synopsis : Au beau milieu d’un cocktail entre amis, Anna poignarde son compagnon Damien. Elle est mise en examen pour tentative de meurtre, mais l’affaire est incompréhensible : Anna n’a aucun passé de violence, et ne donne aucune explication à son geste. Noé, en charge de l’enquête, veut comprendre : pièce par pièce, il va reconstituer sous nos yeux le puzzle de l’emprise d’un pervers narcissique sur sa victime. Avec l’aide d’une avocate déterminée, ils vont révéler le vrai visage de Damien. Parviendront-ils à sauver Anna ?

    Ecrit par Eléonore Bauer et Guillaume Labbé, récompensés du Meilleur scénario lors du festival, et réalisé par le duo Andréa Bescond/Eric Métayer (Les Chatouilles), A la Folie aborde le thème de l'emprise au sein du couple, détaillant tous les mécanismes d'opression et de contrôle jusque dans l'intimité avec une justesse glaçante. La lumineuse Marie Gillain, auréolée du Prix de la Meilleure actrice, s'abandonne totalement dans le rôle d'Anna face à Alexis Michalik, aussi glaçant que séduisant dans le rôle de son bourreau.

    Prochainement sur M6

    Fugueuse (TF1)

    VEMA Production/TF1

    Synopsis : Fugueuse raconte la descente aux enfers de Léa, une ado sans histoire entourée d’une famille aimante, tombée sous l’emprise d’un homme plus âgé qui croit-elle va l’aider à réaliser ses rêves. Follement amoureuse, elle ne réalise pas la manipulation dont elle est victime et s’enfonce aveuglément dans la prostitution et la violence.

    Déjà disponible sur Salto, Fugueuse est la série coup de poing de la rentrée. Magnifiquement interprétée par Michaël Youn, Sylvie Testud, ou Fanny Cottençon, cette adaptation d'un format québécois est également servie par un très beau scénario, fort et juste, qui va crescendo et bascule peu à peu dans l'horreur de ce que traverse Léa par amour. La série, qui va loin pour une chaîne comme TF1, alerte sur un vrai fléau - la prostitution des mineurs - et montre que cela n'arrive pas qu'aux autres. On en ressort ébranlé, bouleversé, et la prestation époustouflante de Romane Jolly, LA révélation de la série, y est pour beaucoup.

    Diffusion dès le 23 septembre sur TF1

    L'Invitation (OCS)

    Empreinte Digitale/Playtime

    Synopsis : Laissant Paris derrière eux, c’est avec l’envie d’un nouveau départ que Nicolas et Sophie, accompagnés de leur petit garçon Maxime, s’installent en province. Désireux de s’intégrer, ils font rapidement la connaissance de leurs voisins, une famille tout ce qu’il y a de plus banale. Du moins en apparence…

    Jouant habilement avec les codes du thriller domestique, L'Invitation, premier téléfilm issu du label OCS Signature écrit par Nicolas Brigaud-Robert et Fred Grivois (qui signe également la réalisation), raconte la lente bascule dans la psychose d'un jeune couple de citadins en perte de repères dans un environnement hostile. Margot Bancilhon (Ami-ami) confirme son talent en livrant une performance sur le fil, face à un solide casting : Guillaume Gouix (Une Affaire française), Alysson Paradis (Trauma) et Hubert Delattre (J'ai Menti). 

    Prochainement sur OCS

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top