Mon compte
    Sex Education sur Netflix : qui sont les nouveaux personnages de la saison 3 ?
    20 sept. 2021 à 17:55
    Emilie Semiramoth
    Emilie Semiramoth
    -Chef de rubrique streaming
    Biberonnée à la série télé et au cinéma d'auteur, Emilie Semiramoth ne cache pas aussi son penchant pour la pop culture dans toutes ses excentricités. De la bromance entre Spock et le capitaine Kirk dans Star Trek aux désillusions de Mulholland Drive de Lynch, elle ignore les frontières des genres.

    Disponible depuis le 17 septembre sur Netflix, la saison 3 de Sex Education présente de nouveaux visages. Qui sont celles et ceux qui viennent mettre du piquant à la petite ville de Moordale ?

    Sex Education a enfin fait son retour depuis vendredi dernier sur Netflix avec une saison réussie et qui s’intéresse de plus en plus à ce qui se passe dans le cœur des élèves du lycée de Moordale et plus seulement aux chamboulements provoqués par leurs hormones.

    Sex Education
    Sex Education
    Sortie le 11 janvier 2019 | 50min
    Série : Sex Education
    Avec Asa Butterfield, Emma Mackey, Gillian Anderson, Ncuti Gatwa, Emma Mackey
    Presse
    4,1
    Spectateurs
    4,1
    Voir sur Netflix

    Cette saison 3 est aussi l’occasion de présenter de nouveaux personnages qui viennent enrichir le récit de cette série teen qui gagne en épaisseur saison après saison. Trois nouveaux venus répondent donc à l’appel. Place aux présentations !

    Sex Education sur Netflix : la saison 3 est-elle à la hauteur des attentes ?

    Hope, la nouvelle proviseure interprétée par Jemima Kirke

    Sam Taylor/Netflix

    Evincé de Moordale à la fin de la saison 2, M. Groff (Alistair Petrie) qui est aussi le père d’Adam (Connor Swindells) doit laisser sa place de proviseur à une nouvelle arrivante. Il s’agit de Hope Haddon, jouée par Jemima Kirke. A première vue, Hope a tout de la proviseure cool : elle fait une arrivée de rock star sur la scène du lycée lors de la rentrée des classes. Elle est jeune et elle demande aux élèves de l’appeler simplement Hope. Mais cette cool attitude n’est que la face émergée de l’iceberg. En réalité, Hope a un plan bien précis pour redorer le blason de Moordale qui souffre d’une mauvaise réputation depuis que le lycée est rebaptisé "l’école du sexe" après l’épidémie de chlamydia. Pour ce faire, elle met en place des règles extrêmement strictes relevant d’un autre âge. Pire encore, au lieu de répondre aux questions des adolescents sur la sexualité, elle fait la promotion de l’abstinence.

    Cal, l’élève non-binaire interprété.e par Dua Saleh

    Sam Taylor/NETFLIX

    Tout comme son personnage Cal dans la série, Dua Saleh est non binaire. L’artiste d’origine américano-soudanaise a commencé à se faire connaître du public par sa musique en sortant deux EP en 2019 et 2020. Dans cette saison, Dua Saleh fait ses débuts dans la comédie en jouant un.e nouvel.le élève de Moordale qui commence à se lier d’amitié avec Jackson (Kedar Williams-Stirling). Cal est également dans le viseur de Hope et fait même l’objet de harcèlement moral lorsque la proviseure met en place une tenue réglementaire obligatoire différenciant les filles et les garçons. Même en faisant valoir son identité non binaire, Cal se voit continuellement demander par Hope de porter un costume près du corps et d’être conforme à une identité de genre qui n’est pas la sienne. Mais Cal tient tête à la proviseure, fièrement et courageusement.

    Peter, le frère de M. Groff interprété par Jason Isaacs

    Sam Taylor/Netflix

    On découvre un peu plus la famille d’Adam et notamment son oncle, joué par Jason Isaacs. L’ex-Lucius Malfoy de Harry Potter tient un rôle au moins aussi détestable en la personne de Peter. Il n’a rien à voir avec son frère Michael qui, s’il est strict et a franchement du mal à exprimer ses émotions, n'est pas quelqu’un de foncièrement méchant. Rien à voir en tous cas avec son frère Peter qui affiche sa réussite financière ostensiblement et ne cesse d’humilier son frère qu’il héberge depuis qu’il a perdu son emploi et a été quitté par sa femme. Quelques flashbacks montrent même l’enfance des deux frères. Le père, sadique, a traumatisé Michael lorsqu’il était jeune à coups d’humiliations et Peter renchérissait pour ne pas subir le même sort. Mais il est lui aussi devenu quelqu’un de méprisable.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Sex Education sur Netflix : la saison 3 est-elle à la hauteur des attentes ?
    • Sex Education : les faux raccords et erreurs de la série Netflix
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top