Mon compte
    CANNESERIES 2021 : on a vu Niels Schneider en espion pendant la Guerre Froide dans Totems et une businesswoman qui casse les codes en amour dans Mister8
    10 oct. 2021 à 13:00
    Mégane Choquet
    Mégane Choquet
    -Journaliste ciné et séries Streaming
    Journaliste spécialisée dans l'offre ciné et séries sur les plateformes quel que soit le genre. Ce qui ne l'empêche pas de rester fidèle à la petite lucarne et au grand écran.

    Pour sa saison 4, AlloCiné vous fait vivre le festival CANNESERIES. Au programme du jour : Totems, série française d'espionnage très ambitieuse, la comédie loufoque en noir et blanc Mister8 et Awake, une série policière et fantastique serbe.

    La compétition de la quatrième édition de CANNESERIES bat son plein et AlloCiné vous débriefe aujourd'hui trois séries prétendants aux différents prix que remettront le Jury présidé par Nikolaj Coster-Waldau. D'abord, une production française ambitieuse, Totems, série d'espionnage sur fond de Guerre Froide avec Niels Schneider, Vera Kolesnikova et Ana Girardot.

    Au programme également : Mister8, comédie finlandaise loufoque sur une businesswoman qui jongle entre sept amants dans un univers léché en noir et blanc, et Awake, un drame fantastique serbe suivant une inspectrice qui devra affronter ses cauchemars pour les besoins de son enquête et pour affronter son passé.

    Totems (Compétition)

    Amazon Prime Video

    Production à grand budget, Totems est une série d’espionnage immersive et intimiste qui nous plonge en pleine Guerre Froide dans les années 1960. Entre l’esthétique sombre et austère, les costumes et les décors pointus et une mise en scène haletante, cette création originale française se donne les moyens de ses ambitions pour briller à l’international et mettre en lumière le savoir-faire made in France dans cette compétition à Canneséries.

    En suivant les portraits croisés et la relation amoureuse impossible entre un apprenti espion français et une pianiste obligée de collaborer avec le KGB, le cocréateur et scénariste Olivier Dujols, avec Juliette Soubrier, propose un thriller impeccable à hauteur d’homme sur fond de jeu de faux semblants cruels et injustes tout en dépeignant avec justesse la société d’une époque où les femmes manquaient encore de liberté.

    Pour incarner ces hommes et ces femmes ordinaires forcés de risquer leurs vies pour leurs pays en devenant espions malgré eux, Totems mise sur des valeurs sûres du cinéma français comme Niels Schneider, Ana GirardotLambert Wilson et José Garcia mais aussi sur des talents prometteurs comme l’actrice russe Vera Kolesnikova, déjà vue dans Le Bureau des Légendes, dont Olivier Dujols a d’ailleurs signé des épisodes.

    Mister8 (Compétition)

    It’s Alive Films - Jari Salo

    Série finlandaise en compétition, Mister8 fait figure d’ovni qui mise autant sur l’originalité de son propos que sur la singularité de sa mise en scène. Dans cette comédie grinçante, Maria est une puissante businesswoman qui a une vie sentimentale réglée comme du papier à musique puisque la jeune femme a sept conjoints, un homme différent pour chaque jour de la semaine, qui ont tous signé des contrats pour mener cette vie pas banale avec elle.

    L’équilibre parfait dans la vie de Maria s’effrite lorsqu’elle tombe amoureuse de Juho, un huitième prétendant qui va semer la pagaille et tenter d’éliminer ses concurrents par tous les moyens. Avec une intrigue décalée et excentrique, qui casse les codes et les normes de genres en faisant des hommes les pantins d’une femme de poigne, sensible et solaire, Mister8 est une très bonne surprise portée par son actrice principale charismatique Krista Kosonen et sublimée par une photographie léchée et un sublime noir et blanc.

    Awake (Compétition)

    United Media

    Série policière venue de Serbie, Awake raconte l’enquête de la détective Sonja Kljun à Subotica, tristement connue pour être la capitale serbe des suicides. Cette ville va bouleverser l’existence de la jeune mère, sujette à des rêves prémonitoires qui vont l’aider dans son investigation mais aussi dans une quête de vérité personnelle sur son passé.

    En mêlant le fantastique à une enquête parfois bancale, on aurait pu espérer quelques frissons mais Awake souffre d’effets visuels et sonores poussifs, d’un rythme assez lent et d’une influence occidentale trop marquée malgré des séquences noires balkaniques plus subtiles. Reste que l’actrice principale Ivana Vukovic attire l’oeil et livre une performance assez déroutante en inspectrice qui doit affronter ses cauchemars, reflets des traumatismes de la Serbie, pour rester éveillée.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top