Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Héros ne meurent jamais
    Bande-annonce Les Héros ne meurent jamais
    30 septembre 2020 / 1h 25min / Drame
    De Aude-Léa Rapin
    Avec Adèle Haenel, Jonathan Couzinié, Antonia Buresi
    Nationalités français, belge, bosniaque
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    2,9 20 critiques
    Spectateurs
    2,6 128 notes dont 24 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Dans une rue de Paris, un inconnu croit reconnaitre en Joachim un soldat mort en Bosnie le 21 août 1983. Or, le 21 août 1983 est le jour même de la naissance de Joachim ! Troublé par la possibilité d’être la réincarnation de cet homme, il décide de partir pour Sarajevo avec ses amies Alice et Virginie. Dans ce pays hanté par les fantômes de la guerre, ils se lancent corps et âme sur les traces de la vie antérieure de Joachim.
    Distributeur Le Pacte
    Récompense 1 nomination
    Voir les infos techniques
    Année de production 2019
    Date de sortie DVD 13/01/2021
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 30/12/2020
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 6 anecdotes
    Budget -
    Langues Français, Anglais, Serbe
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 149254

    Séances

    Voir plus de villes
    • CAYENNE
    • CAYENNE

    Regarder ce film

    En VOD
    À découvrir sur
    Acheter ou louer sur CANAL VOD
    Orange Location dès 4,99 €
    UniversCiné Location dès 3,99 € HD
    Canal VOD Location dès 4,99 €
    FilmoTV Location dès 4,99 € HD
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 19.99 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Les Héros ne meurent jamais Bande-annonce VF 1:41
    Les Héros ne meurent jamais Bande-annonce VF
    106896 vues

    Acteurs et actrices

    Adèle Haenel
    Rôle : Alice
    Jonathan Couzinié
    Rôle : Joachim
    Antonia Buresi
    Rôle : Virginie
    Hasija Boric
    Rôle : Hajra
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Bande à part
    • CNews
    • Libération
    • Public
    • Sud Ouest
    • Télé Loisirs
    • Voici
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Positif
    • Sud Ouest
    • Télérama
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Cahiers du Cinéma
    • Ouest France
    • Première

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    20 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 833 critiques

    2,0
    Publiée le 1 octobre 2020
    Mis à part la présence très plaisante de la talentueuse Adèle Haenel, je n'ai toujours pas compris l'intérêt profond de cette histoire bizarre, et de ce film globalement. Joachim décide de partir en Bosnie à la recherche d'un certain Zoran qui serait possiblement "sa vie antérieure", puisque sa propre date de naissance correspondrait parfaitement à la date de mort d'un mystérieux Bosnien, d'après un SDF croisé dans la rue. Voilà ...
    Lire plus
    CinÉmotion
    CinÉmotion

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 148 critiques

    2,5
    Publiée le 4 octobre 2020
    Un film audacieux car il repose sur une histoire audacieuse avec le défi lui-même audacieux de retranscrire ce qui pourrait presque apparaître comme une fable rocambolesque... Mais personnellement j'ai très difficilement adhéré, et pour être tout à fait honnête, j'ai même décroché. Je crois que mon problème vient du fait que je m'attendais peut-être à découvrir dans ce film un vrai parti pris ubuesque mais intégré dans un parti ...
    Lire plus
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 473 abonnés Lire ses 3 205 critiques

    2,5
    Publiée le 29 mai 2019
    Dans le Paris d’aujourd’hui, un mystérieux inconnu annonce à Joachim qu’il est la réincarnation d’un soldat bosniaque nommé Zoran et mort à Sarajejo le 21 août 1983. Sauf que cette date correspond à la date de naissance du français. Adèle Haenel qui joue sa meilleure amie, est une spécialiste des massacres survenus dans cette ville capitale. Elle le croit plus ou moins. Ensemble, ils se constituent une équipe de tournage pour ...
    Lire plus
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 1 773 critiques

    1,5
    Publiée le 16 janvier 2021
    Ce que propose Les Héros ne meurent jamais n’est autre qu’une promenade digestive qui doit, à terme, faire de Joachim un prophète ou un menteur et justifier l’expédition, sans jamais aller à la rencontre de l’autre. Le film de Aude-Léa Rapin s’avère incapable de quitter son petit sujet de base – postulat qui sonne davantage comme un prétexte à une forme documentaire dont le réalisme brut se teinte de fantastique – pour ...
    Lire plus
    24 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secret de tournage

    Un long séjour en Bosnie

    Après l'obtention de son bac, Aude-Léa Rapin est partie dans les Balkans et y est restée dix ans... En Bosnie, son point de chute était Francis Bueb, qui avait créé le Centre André Malraux à Sarajevo et dont l’histoire était comme une légende pour elle. La réalisatrice se rappelle : "En arrivant là-bas après mes trente heures de voyage, je sonne au Centre et c’est Jean-Luc Godard qui m’ouvre, dans un nuage de fumée de cigare. Je n’avais jama... Lire plus

    Retour à Paris

    C'est après son long séjour en Bosnie que Aude-Léa Rapin est rentrée à Paris et s'est dirigée vers le cinéma. Elle se rappelle : "De retour à Paris, j’ai réalisé que toutes ces années à observer la vie des autres m’avaient donné la nécessité de raconter mes propres histoires. Je me suis lancée dans le concours de l’Atelier scénario de la Fémis sans trop savoir où j’allais. J’ai eu la chance de tomber sur Jean Bréhat qui était président du jury (n... Lire plus

    L'idée de la réincarnation

    Si l'histoire des Héros ne meurent jamais prend racine dans l'expérience bosno-serbe de Aude-Léa Rapin, la thématique de réincarnation vient d'un sans-abri croisé dans une rue près du marché d’Aligre, dans le 12ème arrondissement de Paris. Comme dans le film, il avait trouvé une manière originale de gagner sa vie et d’intéresser les passants : leur raconter une histoire sur eux en les déroutant. La réalisatrice l'a écouté pendant deux ou trois jo... Lire plus

    Dernières news

    Quels sont les films à voir en VOD cette semaine du 27 décembre au 2 janvier ?
    NEWS - Films à la TV
    dimanche 27 décembre 2020
    Quelles sont les dernières sorties VOD ? La réponse dans notre récapitulatif hebdomadaire.
    1er jour France : la comédie Mon Cousin en tête
    NEWS - Box Office
    jeudi 1 octobre 2020
    La comédie "Mon Cousin" portée par Vincent Lindon et François Damiens réalise le meilleur premier jour France parmi les nouveautés...
    8 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2019, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2019.

    Commentaires

    • Jo la Brouteuse
      On me dit que dans toute la France, ce film est projeté dans des salles vides...totalement vides... Je trouve ça honteux. Il faut qu'Adèle Haenel renoue avec le succès. Pour ça, une seule solution : Cécile Sciamma. A bonne entendeuse...
    • solaris-33
      Depuis le coup d'éclat de Haenel aux César, j ai bcp de mal à la voir dans un film,alors que c est une actrice que j' ai toujours trouvé géniale. Mais j ai tellement eu de mal à comprendre son comportement aux César.Les règles du jeu sont simples aux César : il y a des Nominés et parmi les nominés, il y a un gagnant. C est au moment de la NOMINATION de Polanski qu elle aurait dû s indigner (par les médias, la parole se fait vite entendre). Le mal était fait a partir de la nomination.C est comme s indigner si une équipe de foot gagne plutôt qu une autre. Il y a bien une équipe qui va gagner, c est comme ça.Alors que là, elle est venue aux César déguster les petits fours dans sa robe Chanel et au moment où l'on décerne le prix Madame s'en va.Bah nan, soit on accepte les règles et on vient, soit on n'accepte pas et on ne vient pas a la cérémonie.Même raisonnement pr Foresti.Du coup maintenant je peux plus voir les films de Haenel. Dommage.
    • Jo la Brouteuse
      Je me demandais où ce film était passé... Je pensais même qu'il était sorti, et que personne ne s'en était rendu compte. C'est possible, après tout.
    • Eliott D.
      Pour avoir discuté avec la réalisatrice elle m'a expliqué qu'elle ne souhaitais pas faire un film à la place d'un bosniaque mais sur la bosnie
    • riqueuniee
      Merci de la précision. Les textes n'étaient pas très clairs à ce propos,
    • Armand Q.
      Non le synopsis indique le personnage est mort en 1983 mais des années avant la guerre, et ce décalage fait d'ailleurs partie de l'intrigue. Super film, très touchant et drôle !
    • riqueuniee
      Heu...S'il s'agit de la guerre en Bosnie, 1983 est une drôle de date, cette guerre ayant eu lieu de 1992 à 1995. Il doit s'agir d'une faute de frappe, 1983 au lieu de 1993.L'erreur figure partout, elle doit venir du dossier de presse du film.A noter que le résumé sur IMDB ne donne pas de date. PS Si ce n'est pas une erreur de date, ça m'intrigue.
    Voir les commentaires
    Back to Top