Notez des films
Mon AlloCiné
    Jane Asher

    État civil

    Métier Actrice
    Nationalité Britannique
    Naissance 5 avril 1946
    Age 74 ans

    Ses premiers pas à l'écran

    Le Prince et le pauvre
    Le Prince et le pauvre
    1962
    Le Saint
    Le Saint
    1963
    L'Etrange mort de miss Gray
    L'Etrange mort de miss Gray
    1963
    Le Masque de la mort rouge
    Le Masque de la mort rouge
    1964

    Ses meilleurs films et séries

    Sa carrière en chiffres

    53
    Années de carrière
    0
    Récompense
    15
    Films
    9
    Séries
    1
    Nomination
    306 K
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Comédie : 33 %
    Drame : 33 %
    Comédie dramatique : 22 %
    Science fiction : 11 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    1
    Photo
    0
    News
    9
    Fans
    Commentaires
    • AMCHI
      [img]http://www.critikat.com/IMG/jp...[/img] Deep End c'est l'histoire d'un jeune homme qui veut se dépuceler et jette son dévolu sur sa collègue de travailler et on peut le comprendre car la rouquine Susan jouée par Jane Asher est plutôt mignonne. Film cynique par forcément méchant mais ne faisant pas de réels cadeaux à ses protagonistes avec des moments moins emballant que d'autres mais tout de même toujours assez spécial pour nous accrocher Deep End est un film amusant à suivre. Sa fin est tordue. 3.5 étoiles[img]http://www.culturopoing.com/im...[/img] elle a été la compagne de Paul McCartney
    • Plume231
      Deep end (1970) de Jerzy Skolimowski [img]http://www.cinemotions.com/dat...[/img] Synopsis : Mike, un adolescent londonien, se fait embaucher faute de mieux dans un bain public. Il y fait la connaissance de Susan qui y est également employée. Peu à peu Mike en tombe amoureux, mais Susan a de multiples aventures et le taquine... [img]http://www.cinemotions.com/dat...[/img] Critique : Autant le dire tout de suite, ce qui m'a gêné dans ce film c'est qu'on suit tout simplement une des pires têtes à claques qui m'ait été donné de voir au cinéma. Et le seul geste sympathique dont on a envie de faire preuve envers celui-ci, c'est de lui enfoncer la tête sous l'eau jusqu'à ce que mort s'ensuive. On a nullement envie de s'indentifier à lui. Le cabotinage de l'acteur ne fait rien en plus pour arranger cela. Mais "Deep end" a le mérite à travers le prétexte des premiers grands émois de l'adolescence de montrer un Swinging London glauque, peu reluisant, loin de l'image carte postale auquel on a le droit habituellement. Et puis, il y a la fascinante et belle Jane Asher et sa chevelure rousse qui est totalement remarquable et donne énormément à l'ensemble. La fin, allégorique, est très bien mise en scène. Note : 13/20 (***) [img]http://www.critikat.com/IMG/jp...[/img]
    Voir les commentaires
    Back to Top