Mon compte
    Toutes les critiques de Le Nouvel Observateur
    La Conspiration des belettes
    L’auteur de « Dans ses yeux » orchestre avec plaisir ce remake à l’identique d’un film des années 1970. Mais s’il avait sacrifié une bonne vingtaine de minutes, cela aurait concentré davantage le fiel de cette « Conspiration ».
    Le Nouvel Observateur
    3,0
    Presse
    3,1
    À l’abordage
    A distance des idées reçues mais tout près de ses personnages, Brac filme la semaine de deux lascars de La Courneuve (formidables Eric Nantchouang et Salif Cissé) et d’un fils à maman dans un camping de la Drôme où ils atterrissent pour les beaux yeux d’une fille draguée à Paris. Attachant et rassembleur.
    Le Nouvel Observateur
    4,0
    Presse
    3,9
    Sweet Thing
    La « douce chose » du titre, tirée de la chanson de Van Morrison, c’est Lana Rockwell, 17 ans : dans ses beaux yeux métissés passent les espoirs de son âge et les trahisons du monde adulte.
    Le Nouvel Observateur
    4,0
    Presse
    3,3
    Kaamelott – Premier volet
    En passant du petit format télé au grand format cinéma, la saga décalée du roi Arthur et de son épée Excalibur a muté : les gags sont devenus plus rares, la noirceur s’est invitée, et le mixage des deux n’est pas toujours réussi. Mais les dialogues sont très drôles, certaines scènes sont déjà des classiques d’absurdité comique, et les personnages sont très savoureux.
    Le Nouvel Observateur
    3,0
    Presse
    3,3
    Bonne mère
    Plus posé, plus mûr que le gracieux « Tu mérites un amour », « Bonne Mère » cueille la vie, la tchatche, l’amour qui circule. On la comparera à Kechiche, elle a l’humanité d’un Renoir.
    Le Nouvel Observateur
    4,0
    Presse
    3,7
    Bloody Milkshake
    Le cinéaste – qui se croit sans doute féministe puisque dans ce pur film de testostérone il remplace les mecs par des filles – fétichise les corps de ses actrices dans la plus pure tradition machiste. Quant aux interminables séquences de gunfight, où il espère se mesurer aux maîtres du genre, elles sont saccagées par un monteur frimeur qui se fiche bien du style.
    Le Nouvel Observateur
    1,0
    Presse
    2,6
    Louxor
    La mystérieuse déambulation de cette femme seule et silencieuse dans une ville où tout lui parle ajoute à la beauté d’un film dont l’émotion est contenue, cachée comme un trésor au fond d’une pyramide sacrée. « Louxor » est un film de voyage, mais il s’agit d’un voyage intérieur.
    Le Nouvel Observateur
    4,0
    Presse
    2,9
    Spirale : L'Héritage de Saw
    Réalisation adéquate, effets spéciaux, idées saugrenues, suspense bien mitonné, tout va bien. Sauf l’interprétation de Chris Rock, dans le rôle principal. C’est du grand-guignol aux petits oignons.
    Le Nouvel Observateur
    3,0
    Presse
    2,8
    Digger
    Images soigneusement cadrées, belle lumière, love story un peu effacée, cette fable écolo est sous-tendue par une conviction évidente. C’est beau, c’est fort, mais le réalisateur a du mal à boucler son récit. Dommage, il y a là un début très prometteur.
    Le Nouvel Observateur
    4,0
    Presse
    3,6
    Onoda - 10 000 nuits dans la jungle
    L’aventure humaine se mue en fable sur la guerre, sa folie, puis en réflexion sur l’existence dans une nature immuable qu’Harari filme comme le(s) visage(s) d’Onoda (interprété par Yûya Endô et Kanji Tsuda) : avec humilité et fascination.
    Le Nouvel Observateur
    4,0
    Presse
    4,4
    Ainbo, princesse d'Amazonie
    Le graphisme des personnages reste très standardisé, mais il est vengé par des décors et une gamme chromatique dominée par l’orange incandescent et le vert obscur qui subliment la beauté d’une nature pleine de mystères.
    Le Nouvel Observateur
    3,0
    Presse
    2,8
    Journal de Tûoa
    Un film dans le film, solaire et inquiet, qui séduit durant une belle première heure par sa singularité et la précision de sa mise en scène. Mais le procédé vire ensuite au systématisme et s’avère de moins en moins inspiré. Dommage.
    Le Nouvel Observateur
    3,0
    Presse
    3,2
    Helmut Newton: L'Effronté
    Un propos défendu avec force et habileté par douze femmes qui l’ont connu. Dommage que le point de vue opposé soit évacué en quelques minutes à peine…
    Le Nouvel Observateur
    3,0
    Presse
    3,1
    Fast & Furious 9
    Passé le drapeau à damier, on se souvient surtout d’une agitation assourdissante, de la torpeur des gags et de… Vin Diesel, qui, ça et là, soulève une paupière. Sa meilleure cascade, peut-être.
    Le Nouvel Observateur
    1,0
    Presse
    2,7
    Désigné Coupable
    Le plus étonnant, c’est l’humanité préservée de Slahi, superbement rendue par Tahar Rahim, face à Jodie Foster. Un film dont on sort révolté.
    Le Nouvel Observateur
    4,0
    Presse
    3,8
    Titane
    De l’humour de « Grave », il reste les cendres. « Titane » est le cantique de deux âmes mortes réfugiées dans une caserne de pompiers pour fuir un monde qui ressemble à un clip de Snoop Dogg signé Bernard de la Villardière. Et l’affirmation d’une cinéaste qui vomit le tiède et croit, au-delà de la raison, aux puissances du cinéma.
    Le Nouvel Observateur
    4,0
    Presse
    3,6
    Bergman Island
    La force d’Hansen-Løve est de s’en tenir aux pointillés et d’adopter au pied de la lettre la phrase de Flaubert citée à Vicky Krieps par Tim Roth en forme de vacherie : « Pour qu’une chose soit intéressante, il suffit de la regarder longtemps. »
    Le Nouvel Observateur
    4,0
    Presse
    3,5
    First Cow
    On a rarement vu l’Ouest américain comme ça. (...) Autre temps, autre rythme de vie, que Kelly Reichardt filme comme un lointain écho d’aujourd’hui.
    Le Nouvel Observateur
    4,0
    Presse
    4,3
    Je voulais me cacher
    Déstructuré, le récit est à la fois terrible (la cruauté des gens est affreuse) et pathétique (la souffrance de Ligabue est palpable). Dans le genre codifié du biopic, une réussite.
    Le Nouvel Observateur
    4,0
    Presse
    2,8
    Les Croods 2 : une nouvelle ère
    L’ironie fonctionne, sans abandonner la fougue épique qui avait assuré la réussite du précédent volet. Bref, on ne change pas une formule qui marche, mais pour l’originalité on repassera.
    Le Nouvel Observateur
    3,0
    Presse
    3,5
    Back to Top