Mon compte
    Toutes les critiques de Positif
    La Tour de Nesle
    Herpe prend Dumas au sérieux et joue la carte non de la parodie, mais du mélodrame et de l’implication du spectateur, auquel sont réservés quelques apartés complices.
    Positif
    4,0
    Presse
    3,5
    Helmut Newton: L'Effronté
    Un film hagiographique mais touchant.
    Positif
    3,0
    Presse
    3,1
    Le Disciple
    Depuis longtemps, un film ne nous avait laissés aussi libres de regarder un cadre, de nous y plonger, de prendre le temps de l’observer minutieusement afin de saisir le sens de chaque action et la valeur des interprétations musicales que nous entendons.
    Positif
    5,0
    Presse
    4,0
    La Fièvre
    En se gardant de tout militantisme, Maya Da-Rin dresse le portrait de la dernière génération d’Amérindiens encore arrimés à l’Amazonie comme à une mère nourricière. Son cinéma, sensible, immortalise en fiction ces derniers instants de vie sur fond de relation père-fille.
    Positif
    4,0
    Presse
    3,7
    Teddy
    Au carrefour des genres, Teddy s’inscrit dans ce nouvel âge du cinéma fantastique qui passe par l’ancrage de ses grands thèmes dans un monde contemporain, avec ouverture sur des sujets de société.
    Positif
    4,0
    Presse
    3,6
    Bergman Island
    Mia Hansen-Løve ne se « contente » pas, ici, de dérouler une chronique intimiste et gracieuse, à fleur de peau et de visages, comme elle sait si bien le faire. Inspirée par la force des lieux, elle nous projette aussi dans une matière troublante, poreuse, aussi ludique que fantastique. Nouvelle, donc.
    Positif
    4,0
    Presse
    3,5
    The Father
    Un drame poignant, qui traite du vieillissement, de la perte de mémoire qui l’accompagne, des dilemmes posés à l’entourage. Interprétée par un grand acteur qui a l’âge du rôle, l’œuvre recourt à un dispositif narratif complexe, qui vise à faire partager au spectateur le désarroi du personnage.
    Positif
    4,0
    Presse
    3,9
    Présidents
    D’une drôlerie insolente, reposant sur des situations insolites [...], le film emprunte une voie plus contemplative, presque rousseauiste, lorsque les protagonistes s’aventurent dans la campagne et s’attardent sur un muret pour déguster un pâté.
    Positif
    4,0
    Presse
    3,5
    Onoda - 10 000 nuits dans la jungle
    Loin d’une simple transposition factuelle, l’œuvre s’approprie la matière autobiographique pour lui communiquer une ampleur rarement vue dans un cinéma français que l’on n’avait pas connu aussi ambitieux dans son appréhension de l’épopée et son lyrisme sec.
    Positif
    5,0
    Presse
    4,4
    Annette
    Annette n’est que le sixième long métrage de Carax en trente-sept ans. Il est peut-être le premier dont on se souviendra en entier.
    Positif
    4,0
    Presse
    3,9
    Sœurs
    Trois sœurs, pour trois films qui n’en font, hélas, jamais un.
    Positif
    2,0
    Presse
    2,5
    Benedetta
    Ce mélange de visions fantastiques sulpiciennes et de scènes érotiques donne au film un air délicieux de cinéma bis italien touché par des aspirations mystiques, bravant le risque du kitsch pour atteindre au sublime.
    Positif
    5,0
    Presse
    3,5
    Wonder Woman 1984
    [...] 2 h 30, étrangement molles. Même Gal Gadot paraît avoir perdu l’énergie de l’épisode précédent.
    Positif
    2,0
    Presse
    2,1
    SOLO
    Un portrait authentique avec un côté brut de décoffrage qui n’est pas pour nous déplaire.
    Positif
    4,0
    Presse
    3,3
    De l’or pour les chiens
    Anna Cazenave Cambet a placé la barre haut, et a autant soigné ses cadres que la direction d’acteurs.
    Positif
    4,0
    Presse
    3,5
    L'Arbre (Drvo)
    Mais l’auteur, si doué soit-il, a tout simplement omis de se mettre à la place d’un spectateur de cinéma. Bref, voici un objet d’analyse idéal pour étudiants de licence, un candidat rêvé pour festivals pointus et pour critiques qui ne jurent que par Lisandro Alonso (pourquoi pas ?). Pour tous les autres, la projection de L’Arbre peut s’avérer une épreuve aussi pénible et laborieuse que le métier de son super-héros.
    Positif
    3,0
    Presse
    3,4
    À l’abordage
    [Un] feel-good estival, sorte de variation sur son moyen métrage fondateur, "Un monde sans femmes" (2011).
    Positif
    4,0
    Presse
    3,9
    Judas and the Black Messiah
    La photographie de Sean Bobbitt et la mise en scène sont d’une élégance documentée et appliquée, tandis que la reconstitution de ce Chicago au crépuscule des années 1960, rutilant et miséreux, demeure honnête. Mais tous ces ornements ne sont pas nécessairement à la hauteur de la fièvre inspirante que l’on pourrait retrouver sporadiquement dans les discours de Hampton.
    Positif
    3,0
    Presse
    3,0
    Oxygène
    Fondé sur un compte à rebours angoissant, car les réserves d’oxygène qui diminuent inexorablement pressent la protagoniste d’inventer des solutions, le scénario ménage de nombreuses surprises et coups de théâtre qui donnent au film un rythme implacable.
    Positif
    4,0
    Presse
    3,7
    La Grande Traversée
    Œuvre raffinée et maîtrisée, aux mouvements de caméra enveloppants, "La Grande Traversée" est une manière de quintessence de Soderbergh.
    Positif
    4,0
    Presse
    3,7
    Back to Top