Notez des films
Mon AlloCiné
    "Ghost in the shell - Innocence" : premières images
    8 août 2003 à 15:05
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Un premier extrait de "Innocence", la suite de "Ghost in the shell", est en ligne sur le web. Retrouvez le maître Mamoru Oshii dans ses oeuvres...

    Vers un nouveau film-culte ? Très attendu par les fans du genre, Innocence est la suite du film d'animation Ghost in the Shell. Si peu d'informations concernant l'histoire ont filtré jusqu'à présent, les premiers éléments de synopsis annoncent une oeuvre dans la droite lignée du premier opus, mettant en scène les amours entre un homme et une femme-machine.

    Mamoru Oshii et Kenji Kawai de retour

    L'équipe du film reste assez similaire à celle de Ghost in the Shell. Mamoru Oshii est donc toujours aux commandes, trois ans après avoir tourné Avalon et son compositeur attitré, Kenji Kawai, signera la musique. On notera aussi que les fameux studios Ghibli auxquels Miyazaki et Takahata ont donné leurs lettres de noblesse travaillent aussi sur le projet afin d'assister Production IG, la maison de production derrière Innocence.

    Attendu au printemps 2004 au Japon

    Le film sortira au printemps 2004 au Japon. Aucune date n'a été annoncée pour le reste du monde, Disney distribuant le film aux Etats Unis, probablement par le biais de Miramax. En attendant, découvrez les toutes premières images du film...

    Olivier Cugny

    Découvrez les toutes premières images de "Ghost in the shell - Innocence"
    Format : Quicktime


    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • wiz_liz
      Disons que je ne suis pas assez futée pour pouvoir comprendre ce film, mais reste Shell 2 est prétentieux et soporifique au possible. Le ramassis de citations de Descartes, Confucius et la Bible tombe à plat, le coup du flashback dans le flashback dans le flashback dans le flashback est assomant, le rythme est leeeent... Bref, c'est bien trop ambitieux mais ce dessin animé constitue un excellent remède si vous souffrez d'insomnies.
    • Tomberry
      Je suis pas du genre à aimer écrire sur des forum car ça me prends la tête mais là je craque. Etant fan de GITS depuis son tout premier souffle (je parle du chef d'oeuvre de Shirow of course), j'ai vraiment du mal à encaisser quelques petites choses que je viens de lire, ça passe par la critique des fringues de Kusanagi dans GITS SAC, par une comparaison sans intérêt avec le chef d'oeuvre de Sadamoto, puis une volonté absolue de classer les deux adaptations de Oshii dans une catégorie pour finalement dire qu'ils n'en font pas vraiment partie, la comparaison de SAC à Innocence alors que le budget et le cahier des charge n'a absolument rien à voir, je ne savais pas non plus que GITS devait être à tout prix fidel à l'esprit de Philip K. Dick ... et je passe les autres petites choses comme d'arriver à insérer quelques noms de films récents et commerciaux pour je ne sais quelles raisons déjà en rapport avec GITS ??? (publicité involontaire surement). J'ai juste envie de dire que pour certains, quitter un peu leur écran pour revenir aux sources avec la bible talentueusement illustrée par Shirow ne leur ferait pas de mal, surtout que finalement c'est quand même lui qui a créé lunivers de GITS et qu'il garde un oeuil critique sur tout ce qui sort des productions I.G. Tout ça finalement pour rappeler que on ne compare pas GITS aux autres films mais que ce sont ces autres qui doivent être comparés à GITS !
    • desdichado
      oui apres avoir vu les 12 premier épisodes je reconnais que c'etait une série d'excellente qualité que ce soit au niveau de la trame principale qu'au niveau des épisodes stand alone :)
    • triste
      Je viens de vérifier rapidement : c'est à partir de l'épisode 4, que l'on commence à sentir effectivement la vraie envergure de la série (début de l'histoire du "Laughing Man"...). Il s'intitule : "The Visual Device Laughs" et on constate que l'on ne peut pas toujours faire confiance dans la réalité perçue à travers des organes artificiels... qui sont pour info, l'apanage de presque 100% des Japonais de 2030 :crazy: Il y aussi une petite référence à "The Catcher in the Rye" de J.D. Salinger pour ceux qui connaissent mais je n'en dis pas plus pour ne pas gâcher votre plaisir (juste assez pour donner envie j'espère...). [URL]http://www.discountanimedvd.co...[/URL]
    • triste
      Je comprends mieux ton opinion : effectivement - et comme Evangelion d'ailleurs - il faut quelques épisodes pour être vraiment immergé... mais si tu aimes les oeuvres de sf qui posent des questions (tu en as l'air : pour aimer K. Dick il le faut), je pense que, malgré quelques défauts, la série devrait t'intéresser.
    • triste
      Peut-être n'est-ce pas vraiment une suite de Ghost in the Shell mais un film qui en partage simplement l'univers et les personnages. Après tout, Ghost in the Shell, le film, prend beaucoup de liberté avec la manga de Shirow et la série, Ghost in the Shell Standalone Complex (plus fidèle à l'univers de la manga, mais encore une fois, pas une transcription de la manga) ne constitue pas une suite du film. Il s'agit d'une suite d'histoires se passant dans un temps parallèle à celui du film, où le Major n'aurait pas eu affaire au Puppet Master. C'est heureux car il aurait été decevant de concevoir une suite à un chef d'oeuvre dans le cadre d'une série tv, même de bonne qualité. Je pense que l'on peut faire confiance à Oshii : bien qu'il ne soit pas fidèle au scénario de la manga, il le reste vis à vis de l'univers décrit et de son esthétique. En tout cas, les quelques images aperçues augurent du bon, qu'en pensez-vous ?
    • arno55v
      jai vu ghost in the shell et je pense que soit on adore, soit on deteste parce que on arrive pas à en comprendre la portee. Apparament Mamoru Oshii cree une suite avec son equipe.mais pourtant le titre est "innocence"et pas qhost in the shell2.J'espere que plus qu'une suite innocence sera un film a par entiere et je pense que ce sera plus probable en voyant l'extrait.D'ailleurs j'ai l'impression que le film est encore plus portee sur la psychologie et moins sur l'action(mais ce n'est qu'un extrait).J'ai hate de retrouver l'univers si prenant de ghost in the shell dont je viens de me souvenir, d'ailleur je vais de suite le telecharger...
    • Mini_Panda
      MOi pas connaître la série, donc pas pouvoir en parler. Par contre, moi adorer le film plus que tout, et je suis pressé de retrouver cette ambiance étrange, sinistre, dramatique, avec cette musique magnifique. La réunion du réa et du compositeur originaux ne peut que rendre l'attente de ce film insoutenable. Quant à la comparaison avec K.Dick, au niveau thématique, il est clair que Blade Runner et Ghost approchent les mêmes sujets sans pour autant se marcher dessus. Et ils se complètent parfaitement au sein des chefs d'oeuvre de la SF. Quant à I.A. de spielberg, j'ai lu que Kubrick, qui développait depuis très longtemps ce sujet, avait été un peu sur le cul en découvrant Ghost in the Shell, au point de reprendre son sujet à zéro, tellement il avait aimé le film de Oshii. (il aurait du renoncer tout court je pense).
    • desdichado
      on est donc d'accord sinon message recu j'avous avoir jugé la série sur les 3 premiers épisodes donc je vais regarder la suite. ( ceci dit on peu avoir un budget de série et faire un chef d'oeuvre immortel: evangelion ;) )
    • triste
      Tout à fait d'accord : les questions existentielles sont communes à K Dick mais le traitement est bien différent.La série est loin d'être minable constitue pour moi des variations intéressantes sur le thème de l'intelligence artificielle et l'utilisation d'organes artificiels. Certes cela n'égale pas la beauté esthétique du film mais n'oublions pas qu'il s'agit d'une série TV... Pour la tenue légère de l'héroïne, j'avoue aussi que cela m'a choqué, en particulier dans les premiers épisodes (choqué non pour la morale mais pour le parfait ridicule de la situation... :(). Après, cela s'atténue (il semble que les auteurs en aient eu conscience ?). Remarque amusante, il y a même un épisode, où le Major est habillée "normalement" et son chef la soupçonne de vouloir le séduire... Il y a sûrement eu un peu de complaisance dans les premiers épisodes mais cela se dissipe ensuite. Pour revenir sur le format, les épisodes sont courts (20-25 min, je crois) mais il y a des trames narratives qui viennent se mettre en place au fur et à mesure que la série avance. Il y a les épisodes indépendants (Standalone) qui ont souvent en commun de décrire des incidents liés à la volonté de certains de s'affranchir des contraintes éthiques imposées par la société et des épisodes qui montrent la montée en puissance du "Laughing Man", une étrange menace. Je maintiens donc que la série comporte son intérêt, mais d'accord, ne la comparons par à un film pour le cinéma qui a un budget et une envergure différents. Vivement Innocence...
    • desdichado
      je trouve l'esprit K dick et les interrogations existencielles des personnages pas si éloigné que ca de ghost in the shell d'ailleur le roman dont est tiré mon titre de sujet est tout à fait 'réaliste' . enfin pour avoir vu la série stand alone complexe je la trouve tres inférieure au film avec notamment un format de temps tout a fait impropre au devellopement des personnages et du coup les scenario en patissent, sans parler du fait que rien ne justifie que l'héroine ce promene sans arret en tenue légére si ce n'est pour satisfaire les teenagers fan...
    • triste
      L'extrait nous laisse un peu sur notre faim... ;) Ghost in the Shell n'est pas vraiment dans l'esprit de Philip K. Dick (c'est ce que laisse entendre le sujet du post : c'est plus du cyberpunk qui se veut réaliste en fait) mais c'est très novateur par rapport autres aux produits - films comme animations - de SF actuels. Alors que la plupart des films SF tentent de nous épater par un côté spectaculaire - Star War, Matrix, Terminator & co - Ghost in the Shell nous apporte une vision qui se veut avant tout réaliste, reposant sur des technologies possibles, et nous interroge sur les questions éthiques et philosophiques qui finiront imanquablement par se poser. Sur l'intelligence artificielle, je trouve ainsi que c'est beaucoup plus pertinent que le A.I. de Spielberg. J'attends donc moi aussi avec impatience la suite de Ghost in the Shell. La série animée ("Ghost in the Shell Standalone Complex") qui passe en ce moment au Japon est vraiment à conseiller pour ceux qui avait aimer le film (elle est plus proche de la manga originale) : c'est super bien dessiné et l'histoire est captivante.
    • coltrane
      on a pu reconnaitre batou aussi. ca promet
    • desdichado
      un goutte tombe sur le pare brise d'une voiture à peine éclairée.Un foule anonime marche se croise, décroise mécaniquement.Une palette de couleur qui connaît l'humilité.La souffrance larvée au sein du béton. à ce jour Ghost in the shell est la quintescence de la poésie urbaine au cinéma. ce teaser qui ravive une telle ambiance... j'aime
    Voir les commentaires
    Back to Top