Mon AlloCiné
    Avalon
    Avalon
    Date de sortie 27 mars 2002 (1h 46min)
    Avec Malgorzata Foremniak, Wladyslaw Kowalski, Jerzy Gudejko plus
    Genres Thriller, Fantastique
    Nationalités japonais, français, américain
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    3,6 18 critiques
    Spectateurs
    3,1 2672 notes dont 190 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Dans une ville fictive d'Europe centrale, Ash est une accro de jeux vidéo et de réalité virtuelle. Solitaire, le seul compagnon qu'on lui connaisse est son chien. Elle était membre du groupe Wizard, constitué de véritables aficionados d'un jeu de guerre illégal nommé "Avalon", en référence à l'île légendaire où reposent les âmes des héros.
    Mais depuis que la bande s'est dissoute, Ash joue seule. Un jour, elle apprend que son ancien amant, Murphy, est devenu un zombie, un "non-revenu". Ce dernier était pourtant un joueur talentueux.
    Son sort intrigue Ash. Celle-ci décide alors de refaire le chemin qu'il a pris en jouant dans une zone interdite baptisée "Class A". Pour y parvenir, elle doit suivre l'Ombre, une mystérieuse petite fille aux yeux tristes.
    Distributeur Cinévia Films
    Récompense 1 nomination
    Voir les infos techniques
    Année de production 2001
    Date de sortie DVD 03/09/2001
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 07/04/2013
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 5 anecdotes
    Budget -
    Langues Japonais, Polonais
    Format production 35 mm
    Couleur Couleur
    Format audio DTS
    Format de projection 1.85 : 1
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (3.99 €)
    à partir de (7.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 131.00 €
    neuf à partir de 44.20 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Avalon Bande-annonce VF 0:00
    Avalon Bande-annonce VO 0:00
    Avalon Bande-annonce VO
    21 265 vues

    Acteurs et actrices

    Malgorzata Foremniak
    Rôle : Ash
    Wladyslaw Kowalski
    Rôle : Le maître du jeu
    Jerzy Gudejko
    Rôle : Murphy
    Bartek Swiderski
    Rôle : Stunner
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • Chronic'art.com
    • Novaplanet.com
    • Ciné Live
    • Fluctuat.net
    • Le Monde
    • L'Express
    • Libération
    • Première
    • Télérama
    • Urbuz
    • Aden
    • Cahiers du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • MCinéma.com
    • TéléCinéObs
    • Studio Magazine
    • Zurban

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    18 articles de presse

    Critiques spectateurs

    Spacelack
    Critique positive la plus utile

    par Spacelack, le 16/04/2011

    5,0Chef-d'oeuvre
    J'ai découvert (et acheté) ce film par hasard il y a quelques années et je dois avouer que je ne m'en suis jamais ...
    Lire la suite
    Arkhos
    Critique négative la plus utile

    par Arkhos, le 29/09/2006

    0,5Nul
    Pas vraiment passionnant, très limite dans l'esthétique, et en plus je déteste quand ça se finit pas..... Qui peut ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    32% (60 critiques)
    21% (39 critiques)
    7% (13 critiques)
    15% (29 critiques)
    12% (22 critiques)
    14% (27 critiques)
    Votre avis sur Avalon ?
    190 Critiques Spectateurs

    Photos

    17 Photos

    Secrets de tournage

    Une perruque noire

    Après avoir un temps envisagé de filmer un héros masculin, Mamoru Oshii décide finalement que le personnage principal d'Avalon sera une femme. Problème, Malgorzata Foremniak, qui incarne Ash, est blonde, alors que le cinéaste désire une actrice aux cheveux sombres pour coller à l'atmosphère lourde de son film. Malgorzata Foremniak sera donc coiffée d'une perruque noire tout au long du tournage.

    Retouches informatiques

    De l'aveu même de son réalisateur, les images d'Avalon sont retouchées à plus de 80% par ordinateur. Des effets spéciaux classiques à la couleur des scènes, l'informatique a été utilisée à de nombreuses reprises. En retravaillant digitalement le visage de son héroïne Ash, Mamoru Oshii a ainsi pu contrôler jusqu'au clignement de ses yeux !

    Nouvelle collaboration avec Kenji Kawai

    Film lyrique malgré son atmosphère sombre, Avalon peut compter sur les talents conjugués de Mamoru Oshii et de son compositeur attitré Kenji Kawai. Une nouvelle collaboration pour un duo qui s'est rencontré en 1987, pour le premier film en prises de vue réelles de Mamoru Oshii, Lunettes rouges. Comme Ghost in the Shell, Avalon est illustré avec une partition classique faisant la part belle aux choeurs.
    5 Secrets de tournage

    Dernières news

    Bienvenue dans les mondes... virtuels
    NEWS -
    mardi 17 août 2010
    A l'occasion de la sortie en salles de "Ch@troom", passez de l'autre côté des pixels à la rencontre des "roxxors" (des meilleurs),...
    "Avalon" : le site
    NEWS - Vu sur le web
    dimanche 31 mars 2002
    A film exceptionnel, site hors norme. Conçu par un étudiant, le site officiel du film de Mamoru Oshii regorge d'informations....
    7 news sur ce film
    Films recommandés
    Immortel (ad vitam)
    Immortel (ad vitam)
    Solaris
    Solaris
    Spider
    Spider
    Pi
    Pi

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2001, Les meilleurs films Thriller, Meilleurs films Thriller en 2001.

    Commentaires

    • Nola
      Film que j'avais bien aimé à sa sortie. Je l'ai revue il y a quelques jours (2019) et mon dieu... Rarement vu un film qui a autant mal vieilli! J'en gardais un tel souvenir que le choc fut brutal... Les premières minutes du film sont indigestes (je me demande comment jai pu accrocher à l'époque) avec ces ralentis toute les 5 secondes. On dirait un long film amateur, les plans sont pour la plupart mauvais, les FX ont vraiment vieilli (le film est de 2001 pas si vieux quand même).Bref grosse déception, j'aurai pas dû le revisionner ! (Heureusement les musiques de Kawai ne vieillissent pas).
    • sinisapaper
      Un peu long et lent mais c'est un style. Ce que j'ai aimé en fait c'est le fait qu'on reconnait que le réalisateur avec le registre (la science-fiction), l'héroïne cheveux court noir avec une frange (qui rappel Ghost ine the shell), son chien (rappel encore de Ghost) ainsi que le mot ghost. Bref je trouve sympa qu'un réalisateur mette sa marque de fabrique comme ça dans ses films. Sinon je n'ai pas tellement aimé le film globalement mais bon c'est mon avis je comprends qu'on puisse aimer aussi.
    • behexen
      ma chère, je viens de découvrir un film spirituellement métaphysique révolutionnaire, avant-gardiste et traité expérimentalement par Oshii : çà fait bien dans une conversation ^^ . HAHahah pratiquement certains que tu as sorti cela à l'une de tes proches xD à part tout ça hmm..? quelques (ou contres)-arguments concrets SUR ce film ?! une analyse un minimum de developpement ? ah non .. juste du hating-troll genre moi je suis tellement au dessus de ce cinema que vous etes tous des noobs ridicules si cela vous a toucher hahah... .. Bon .. O-K encore un prodige de la dissonance cognitive ahhhhh.. epic useless comm' 5/5
    • jerem49
      Je trouve le concept excellent, vraiment le genre de film qui pourrait me plaire. Visuellement par contre je suis un peu déçu en voyant la bande annonce... Je le regarderais surement mais c'est dommage de ne pas adapter ce scénario à de meilleures images (même si le caractère des personnages et les décors sont intéressants)
    • Ragnar?kthe2nd
      Ce film est un chef-d’œuvre ! Bien plus, c'est une expérience à part entière !S'il est vrai que le film n'est pas hyper original scenaristiquement parlant, on s'en moque, car ce n'est pas là qu'est l’intérêt du film, non ce qui compte le plus c'est son ambiance et sa maniere de nous representer la frontière entre le réél et le virtuel : par exemple, dans tout le film (sauf à la fin) le monde réél est representé comme froid, immobile, y'a pas grand chose de vivant dedans, ce qui d'ailleurs ressemble à la perception de notre monde qu'aurait l’héroïne, tandis que le monde virtuel d'Avalon est plus dynamique, plus vivant, montrant que l'heroïne se detache de la réalité pour se concentrer entièrement sur le jeu vidéo. Comme le dit l'un des personnages du film "Ce qui fait notre réalité, ce sot les choses qui nous paraissent réelles".C'est ainsi bien plus qu'un film, c'est un conte qui questionne sur notre rapport au jeu video, et a fortiori, sur les limites que peuvent prendre notre imagination et l’irréel par rapport à la réalité.E-NORME !!! Un film à voir, il merite le coup d’œil juste pour les qualités citées plus haut !!!!
    • eldarkstone
      L'histoire de base avait quelque chose de plaisant, mais le flm en lui-même ne suis pas, du tout ... Très lent, plat et chiant, avec des acteurs et des scènes de qualité très moyenne, on à vraiment du mal à s'accrocher ...
    • pascal CHAPELLE
      Entrées France : 133 749
    • RedNanaki
      J'avais un doute, j'ai lu ( vos com), j'ai vu ( le film), et n'en suis pas revenu..J'ai, moi aussi, été surpris par ce film, mais par son manque d'originalité en général et la sensation de "mais c'est quoi ce truc?!", qui s'en dégage. Quand même c'est Oshii quoi! Je m'attendais a bien mieux! Je trouve que tout a été négligé dans ce film, qui, je le reconnais traite d'un sujet qui peut ne pas être aisé à mettre en scène, mais faut pas déconner quand même.Ceux qui mettent qu'il sont en réflexion sur le film depuis 4 ans quoi, mais lol trop fort ! Il faut absolument que je vous rencontre!Et de la à y trouver un "interêt philosophique" et à ce que l'idée de me le rematter me traverse l'esprit on aura déja colonisé Jupiter.Pourtant j'aime la sf, je l'adore même, mais Avalon, est et restera pour moi un des pires film que j'ai vu de ma vie, une véritable perte de temps. Pour dire, j'ai préféré Returner vu la veille, qui était moins pire que ce que je croyais !Par contre, étant quasi insomniaque, je tiens tout de même a saluer Oshii sur ce coup de maître, le pouvoir soporifique hors du commun de Avalon!
    • Play2501
      Au moins il a des arguments Pascal, pas comme toi... Et il n'a pas tort sur toute la ligne en plus. C'est vrai que plus le temps passe plus il se regarde le nombril en se tripotant la nouille le Mamoru Oshii. Il fait des trucs de plus en plus alambiqués, ça a beau être graphiquement plaisant, l'intérêt est limité en fin de compte. Et puis son basset on s'en fout (ça il fallait que ça sorte), un jour il va réussir à nous faire un film avec un basset comme personnage principal... ah ben non c'est déjà fait en fait. Comme si ça ne lui suffisait de massacrer GITS avec Innocence.
    • rl_Agent007
      J'ai été très sensible à l'aspect onirique de cette oeuvre, sans toutefois parvenir à en pendre toute l'ampleur. Ca ne laisse en tout cas pas indifférent, et certains passages sont d'une beauté saisissante. Ma critique : http://www.critiquesdechatle.c...
    • Jeey.onigiri
      (j'adore tes arguments pascal !)Perso j'ai adoré car sans pour autant être un geek (plein de gens utilise se mot si facilement... c'est navrant...) j'adore se genre d'univers. Je trouve qu'on à ici une atmosphère très pesante qui fait pas mal réfléchir. Et oui la BO est magnifique et sa aide. Et n'écouter que la BO se n'est pas la même chose -______- une musique rattaché a des images peut avoir plus d'effet (sur moi en tout cas). Pour la lenteur du film sa ne me pose pas de problème je trouve que sa aide a simergé dans l'ambiance. Bref j'ai adoré même si je n'ai pas tout saisi :)
    • Pascal37
      Pour certains magiques mais ils sont incapables de dire pourquoi ! (la B.O. : un CD suffit). La photographie : "Home" le fait très bien. Peut-être pour geek pré-pubères ou bobo parisiens ! je ne sais pas. Ou sinon, un besoin de dire "je l'ai vu", oui, oui !! ma chère, je viens de découvrir un film spirituellement métaphysique révolutionnaire, avant-gardiste et traité expérimentalement par Oshii : çà fait bien dans une conversation ^^ . Bah, des comme cela, nous en avons des pelles qui ne dépassent pas les 50 spectateurs et on en parle pas. C'est tout simplement un court métrage dont on a ralenti la diffusion pour qu'il fasse 1h40. D'un ennui prodigieux, tout çà pour çà. Oh la !!! la bande son mes amis, je vous dit pas !!! M.A.G.N.I.F.I.Q.U.E. (c'est environ 95% des commentaires uniquement), allez donc voir un orchestre, c'est plus réel. Mais shuuuuuuuuuuuuut ! çà fait bien de dire que l'on a ailé même si on ne comprends pas tout à fait ce qu'à voulu dire le réalisateur même après plusieurs visionnage (mdr), mais shuuuuuuuuuuut !!! (J'en rigole encore des commentaires). De plus, "pas accessible à tous" houa ! l'égo (excellent)
    • kikoolol_le_grand
      moi j'ai adoréje vais d'ailleurs aller le revoir lolet la musique....magnifiquec'est étonnant que les ricains ne l'ont pas encore adpaté pour eux....remarque c'est ptet trop philosophique pour eux lol
    • sarassure
      J'ai vu ce film plusieurs fois ce film, et toujours la même réaction s'impose : frisson partout à tous les recoins. Au delà son l'interêt philosophique qu'on peut lui trouver (et je pense/espère que nous sommes beaucoup à en trouver !), et d'un point de vue moins spirituel, ce qui me passione vraiment dans ce film c'est de constater à chaque visionnage à quel point la bande son s'accorde parfaitement avec l'image ! C'est un des rares films où la musique sert à se point au scénario et à l'action, et perso c'est c'qui m'a marquée ^^
    • praha
      "Après 10 min de film, je me doutais déjà de la fin" Incroyable !!! Moi tu vois j'ai mis plus de quatre ans, et pas tout seul, pour construire une lecture de ce film qui tienne plus ou moins la route (plutôt moins apparemment, puisque j'y vois une percée métaphysique très profonde, alors que toi, Grand Exégète d'Avalon, tu nous affirmes qu'il n'y en a pas). Voudrais-tu alors dans ta grande bonté éclaircir certaines zones d'ombres qui subsistent pour moi et d'autres ? Cette fin que tu avais devinée après dix minutes (il faudrait que je vérifie précisément, mais cela doit se situer près du moment ou Ash se déconnecte du wargame pour la première fois, c'est bien cela ?), quelle est-elle ? Est-ce un indécidable voulu par l'auteur ? ou toutes les petites bizareries du film convergent-elles vers une explication de la scène finale lorsqu'on sait les interpréter ? Et dans ce cas quelle serait explication ? Ce film ne te semble-t-il pas traiter de la problématique de l'incarnation, qui de part chez nous n'a été administrée dans ses aspects éthiques que par la chrétienté, ce qui donnerait quand même une résonnance philosophique telle au film qu'il faudrait être aveugle pour ne pas la voir ? Si tu pouvais nous éclairer là-dessus, se serait vraiment gentil, et dans ce cas j'ai d'autres questions qui attendent. Sinon ...
    • l3x0rcist3
      Je me suis jamais autant ennuyé dans un film... la pluspart du temps il ne se passe rien ( long silence, la scène ou Ash fais à manger et cherche ensuite son chien, les nombreuses scènes du quotidien comme le tramway etc...) et les maigres moments où le scénario avance, c'est que du prévisible... surtout la fin, au bout de 10min de film, je me doutais déjà de la fin.Je pense que c'est un navet à éviter, je vois qu'il as beaucoup de fan, tant mieux pour eux s'ils ont aimer et qu'ils pensent voir un message philosophique dedans (il y as des fanatiques partout), moi pas du tout.
    • Bagherra J?nes
      Assez bon film dans l'ensemble. D'un style bien à lui, Avalon nous montre le jeu vidéo comme on aimerais pas qu'il soit xD je l'ai aussi trouvé un peu long par moment, mais on est vite replongé dans le truc donc pas de soucis ^^
    • Enarpilod
      Avalon à son public et j'en fais parti. J'ai aimé ce film car il visite la fiction d'une manière inconnue et inédite. Malgré son âge, Avalon reste intriguant et arrive à surprendre du moment qu'on comprend que le message n'est pas que dans les images mais qu'il est aussi et surtout psychologique. Avis aux fans (non aux amateurs) de Matrix et aux accrocs de la science-fiction, ce film est pour vous. Tandis que les autres vous ne parviendrez pas à apprécier Avalon, vous pouvez donc passer votre chemin.
    Voir les commentaires
    Back to Top