Mon Allociné
eXistenZ
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
eXistenZ
Date de sortie 14 avril 1999 (1h 36min)
Avec Jennifer Jason Leigh, Jude Law, Ian Holm plus
Genre Science fiction
Nationalités Canadien, Britannique
Bande-annonce
Presse 3,6 15 critiques
Spectateurs 3,26419 notes dont 479 critiques

Synopsis et détails

Interdit aux moins de 12 ans
Dans un avenir proche, une créatrice de génie, Allegra Geller, a inventé une nouvelle génération de jeu qui se connecte directement au systeme nerveux : eXistenZ. Lors de la séance de présentation du jeu, un fanatique cherche à la tuer. Un jeune stagiaire en marketing, Ted Pikul, sauve la vie d'Allegra. Une poursuite effrenée s'engage autant dans la réalité que dans l'univers trouble et mysterieux du jeu.
Distributeur UFD
Voir les infos techniques
Année de production 1999
Date de sortie DVD 14/03/2012
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 6 anecdotes
Box Office France 626 812 entrées
Budget -
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 96802

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

eXistenZ (DVD)
Date de sortie : mercredi 14 mars 2012
neuf à partir de 9.48 €
eXistenZ (DVD)
Date de sortie : mardi 10 février 2009
neuf à partir de 7.40 €
eXistenZ (DVD)
Date de sortie : mardi 7 février 2006
neuf à partir de 3.00 €
Voir toutes les offres DVD-BR
<strong>eXistenZ</strong> Bande-annonce VO 1:59

Interview, making-of et extrait

<strong>Top 5</strong> N°220 - Les films qui n'étaient en fait qu'un rêve 2:33
Top 5 N°220 - Les films qui n'étaient en fait qu'un rêve
77 373 vues

Acteurs et actrices

Jennifer Jason Leigh
Jennifer Jason Leigh
Rôle : Allegra Geller
Jude Law
Jude Law
Rôle : Ted Pikul
Ian Holm
Ian Holm
Rôle : Kiri Vinokur
Willem Dafoe
Willem Dafoe
Rôle : Gas
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Chronic'art.com
  • Les Inrockuptibles
  • Télérama
  • Libération
  • L'Express
  • Le Monde
  • Première
  • Cahiers du Cinéma
  • Le Point
  • Ciné Live
  • Les Echos
  • Le Figaroscope
  • Le Parisien
  • Studio Magazine
  • L'Evénement
15 articles de presse

Critiques Spectateurs

fandecaoch
Critique positive la plus utile

par fandecaoch, le 02/03/2014

3,5Bien

eXistenZ : Un film a l’univers et au scénario pour le moins original mais bizarre. De part une ambiance assez glauque et... Lire la suite

Kloden
Critique négative la plus utile

par Kloden, le 29/04/2016

2,5Moyen

Si eXistenZ est un film-somme, c'est non seulement parce qu'il condense ou réunit toutes les obsessions de son réalisateur... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
19% 92 critiques 31% 148 critiques 13% 64 critiques 13% 63 critiques 14% 69 critiques 9% 43 critiques
479 Critiques Spectateurs

Photos

11 Photos

Secrets de tournage

Petit lexique...

eXistenz : un jeu organique d'une conception révolutionnaire. Connecté au système nerveux central du joueur, il transporte celui-ci dans une autre réalité et lui permet de vivre des expériences d'une intensité sans égale. Le jeu change à chaque session en s'adaptant à la personnalité du joueur. C'est seulement en jouant qu'on découvre pourquoi on joue. Méta-chair (MetaFlesh) : La Méta-Chair est le matériau de base de la console du jeu eXistenZ. Le Pod : un petit organisme conçu par génie génétique à partir d'oeufs d'amphibiens fécondés et chargés d'ADN synthétique. De nature animale, il possède une moëlle épinière, des os et des muscles et peut tomber malade. GamePod en Méta-chair (MetaFlesh Game-Pod) : La console eXistenZ du Pod ressemble à un frein. Déclenchée par un poussoir en forme de mamelon. Elle provoque chez le joueur une onde de choc entraînant une altération du rythme cardiaque. Ombicâble (Ombicord) : un cordon en "Y" de 4 mètres de long, ressemblant à un cordon ombilical torsadé, translucide, parcouru de veinules rouges et bleues. Les Ombîcables se branchent à des ports situés à l'arrière du pod. Bioport : une prise en méta-chair implantée dans le dos juste au dessus de la ceinture à laquelle se connecte l'Ombicâble. Le jeu est alimenté par le système nerveux, le métabolisme et l'énergie corporelle du joueur.

Dans eXistenZ, on ne voit ni ordinateur, ni téléviseur, ni téléphone... et pas davantage de montres ou de cravates. David Cronenberg s'en explique :

"Je voulais un monde qui captive le spectateur et l'arrache quelque temps à la réalité. Même si les gens ne remarquent pas l'absence de tels objets, celle-ci contribue au climat d'étrangeté du film. Plutôt que de recourir aux astuces habituelles du cinéma de Science-Fiction, qui consistent à ajouter des choses étiquetées "futuristes", j'ai procédé par soustraction."
6 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1999, Les meilleurs films Science fiction, Meilleurs films Science fiction en 1999.

Commentaires

  • DC 1989

    Un jeu vidéo relié directement à votre système nerveux ça vous dit ? Et bien c’est le concept d »eXistenZ ». Mais, autant vous prévenir tout de suite, c’est un film…comment dire…particulier.

    Alors que la créatrice de ce jeu d’un nouveau genre, Allegra Geller, Présente son nouveau jeu « eXistenZ », un homme surgit pour l’assassiner. Heureusement, elle est sauvée par un jeune stagiaire (Jude Law), s’engage alors une course poursuite d’1h30 entre réalité et réalité virtuelle au cœur d’eXistenZ.

    David Cronenberg signe ici un film dérangeant, glauque mais virtuose...

    Pour la suite c'est par là ^^: http://geekocine.unblog.fr/201...

  • miieb

    :-)

  • PowerKing - Les Chroniques du

    Voila qui est bien parlé. C'est un très bon état d'esprit. En tout cas il faut être ouvert à tout. Vive le cinéma!!

  • miieb

    D'ailleurs, les deux films, tout comme chacun des deux genres, ne se regardent pas dans le même état d'esprit :-) Disons qu'une grosse journée de boulot appellera un bon blockbuster le soir, tandis qu'une journée trankillou déroulera son tapis rouge à un film pour "cinéphiles avertis" ;-)

  • PowerKing - Les Chroniques du

    Tout à fait d'accord. J'aime autant les deux d'ailleurs, en tirant au passage le pour et le contre. Le blockbuster demeurant le divertissement de masse, et le cinéma indépendant, plus réfléchit mais moins accessible. A chacun sa pointure comme on dit, et la diversité est là pour ça. eXistenZ était là avant Inception. Quel est donc le plus méritant ? Il n'y a pas de réponse objective car les deux ont leurs qualités.

  • miieb

    A moins d'obtenir un entretien avec C. Nolan et de lui poser directement la question, celle-ci demeurera en suspend ;-)
    Il me semble que Nolan a su donner à Inception une forme accessible à un public bien plus large, et surtout plus attrayante et ludique avec des effets spéciaux à couper le souffle... Ce qui m'amène à une question impossible (pour moi) à trancher : vaut-il mieux un film-blockbuster qui parle au plus grand nombre, sans pour autant pousser jusqu'au bout sa réflexion ? Ou vaut-il mieux un film d'auteur qui ne parlera qu'à une minorité, mais qui poussera loin son propos ?
    Tentative de réponse: heureusement, les deux genres coexistent ^^
    Vive la diversité :-D

  • PowerKing - Les Chroniques du

    Ce qui est intéressant est que ce film est sortit bien avant Inception. Christopher Nolan aurait il puisé ses références sur ce dernier? Maintenant, les deux films sont très différents sur la forme.

  • miieb

    :-) Merci !
    Oui, les films visionnaires, ça appelle souvent un visionnage multiple afin de réagencer le puzzle avec un maximum de détails :-)
    Ps. ça m'a faite sourire pcq j'avais posté mon commentaire du film avant de lire les coms de la page, et quand je suis tombée sur le tien, j'ai constaté que toi aussi tu avais fais un lien avec Inception ;-)

  • PowerKing - Les Chroniques du

    Très beau commentaire en tout cas! Je pense que ce genre de film est à visionner plusieurs fois afin d'être le plus objectif possible.

  • miieb

    ça marche, merci du conseil ;-)
    Je suis bien résolue à me faire toute sa filmo, et j'avoue que je suis heureuse de voir la longue liste qui m'attend, même si j'en ai déjà vu quelques uns :-)

  • cocolapinfr

    Regarde The Naked Lunch, tu vas halluciner !

  • miieb

    Personnellement, j'ai aimé qu'il ne soit pas explicite dans sa vision des choses, il ne fait pas de prémâchage, et laisse au spectateur la liberté de l'interprétation tout en lui ouvrant de belles voies... Il me semble que les scènes sont suffisamment explicites pour à la fois dénoncer et semer le doute sur cette réalité aux contours à la fois imprécis et protéiformes :-)

  • miieb

    Après avoir visionné Maps to the stars, j'ai eu envie de découvrir d'autres films de Cronenberg. La Mouche m'avait laissé un souvenir au fer rouge gamine, cette scène de fusion atomique entre un humain et une mouche m'avait marquée, l'apothéose de l'horreur étant pour moi atteinte lorsque Jeff Goldblum enlevait ses ongles et les faisait tomber dans son lavabo... Berk, j'en ai encore des frissons ! ^^

    ExistenZ est un film de génie qui joue habilement avec la notion de réalité, et qui cherche à en saisir les contours dans sa dimension philosophique. Après tout, notre certitude de ce que peut être la réalité est tout sauf certaine, puisque ce que nous définissons par "réalité" n'est que le reflet du miroir que nos sens peuvent nous offrir. La vue, l'ouïe, l'odorat, le toucher, le goût ne sont que des interfaces subjectifs de ce qu'est le monde pour chacun d'entre nous. Ce que nous appelons "réel" n'est que l’interprétation du monde que nos sens veulent bien nous donner. Il me semble que c'est le sujet profond de ce film dont la réalité est à géométrie variable, via l'interface allégorique d'un jeu qui met plus ou moins en abysme la vision d'un monde décadant et les rapports humains malsains qui en découlent. Bien avant Inception, et plus subtilement, Monsieur Cronenberg joue sur une conception mouvante des niveaux de réalité, en semant le doute chez son spectateur qui n'a jamais la certitude du niveau dans lequel il se trouve (réel ? Jeu ? Jeu dans le jeu ? Jeu dans le jeu dans le jeu ? ... Le jeu semble doté d'une puissance infinie, et la mise en abysme paraît abyssale...). En voyant ce film, je m'aperçois qu'Inception en a simplement repris le concept avec une mise en scène plus spectaculaire et un scénario plus accessible au grand public, un peu comme Apple a repris le concept du MP3 ou de la tablette en lui collant un beau design désirable et une utilisation simplifiée, en faisant des produits ultra-rentables plébiscités par tous... Christopher Nolan vient de baisser (un peu) dans mon estime pour le coup mdr, et M. Cronenberg vient de prendre la place d'un cinéaste visionnaire incompris ^^

  • W-Davo-W

    Un tres bon film dérangeant,glauque remplie de rebondissements.En plus il y a tres bon casting !

    Le film s’intéresse aux jeux vidéos et plus précisément au rapport entre le virtuel et la réalité !

    4/5

  • Del Pierro De La Vega

    La fin du film rehausse un peu les 1H30 de visionnage

  • benizato

    Un film visionnaire qui pose des années avant les autres la question du rapport entre le réel et le virtuel. Le scénario est fournis, précis comme une holorgerie suisse, l'intrigue captivante. Le tout servi par d'excellents acteurs [le toujours excellent Jude Law entre autres), ainsi que le génie métaphorique de Cronenberg. Une référence en matière de dystopie; 4,5/5

  • benizato

    "Le plus pire..." Si t'aurais su, t'aurais pas venu je parie..

  • Korn-flakes

    Yes ! J'ajouterais que fuir la réalité est aussi la principe de l'art, quel que soit son support !
    Et en effet, les jeux d'horreur, sont, à mon avis, les plus aboutis niveau scénario et ambiance (la peur exige un minimum d'immersion...). Amnesia (largement inspiré par HP Lovecraft), Alan Wake (qu'on croirait sortit de sous la caboche de S. King), eternal darkness, silent hill que j'ai déjà cité... Mais évidement, ce ne sont pas ces jeux qui sont sur le devant de la scène !

  • Xavier Crubl?

    "Les Adultes ont mieux à faire non ?" Ridicule...donc être adulte c'est juste travailler, manger et dormir...Le jeu vidéo est un loisir, un loisir qui comme l'a si bien dit Korn-flakes à ranger dans le domaine de l'art pour certain titre, le niveau atteint actuellement par ces derniers, sont dignes d'un film voir même plus. Imaginer un film dont vous êtes le héros, vous n'êtes plus spectateur mais acteur, les jeux d'horreurs par exemple, font 10 fois plus peur, grâce à l'immersion et des graphismes toujours plus spectaculaire de jour en jour. Puis les gens qui fuient la réalité comme vous le supposez, en quoi ça vous dérange dans la vie de tout les jours finalement, il n'y a qu'une vie, chacune est précieuse, chacune est unique et appartient à chacun d'entre nous, nous n'avons aucun droit sur celle des autres, que ce soit au niveau mental ou physique, à partir du moment ou cela ne dérange pas les autres de manière direct, tout le monde est en droit de gérer sa vie comme il le souhaite non ? Cela me semble un principe de base. Bref, jeu vidéo, livre, cinéma, nourriture, sexe, voyage, etc..., liberté de choix avant toute chose, tout le monde s'en porte mieux.

  • Korn-flakes

    Non... le jeu a une dimension artistique que j'ai décris dans mon précédent commentaire. Il ne faut plus voir le jeu vidéo comme il l'étais dans les années 80/90 : un simple divertissement, tel un jeu de société. Des créateurs indépendants créent des des jeux dotés d'un scénario, d'un message, d'une vraie musique (beaucoup de compositeurs de musique de film ont composés des musiques de jeu, je pense à Hans zimmer entre autre) bref évidement il faut s'y pencher pour comprendre ! Et mon temps de jeu ne se calcule pas en heures par jour, mais en heure par mois.
    Pour revenir au film, ouais c'est barré, ça suinte, ça suppure, c'est dégueulasse, bref, c'est du Cronenberg, on adhère ou pas !

  • myprod

    un jeu est un jeu. L'art ? pourquoi pas, un désinvestissement de la réalité sûrement. Vous jouez combien d'heures par jour ? La belote est alors aussi un art. Amusez-vous, cela vous regarde. Comme dit ce film est pour moi nimp et loufoque, du lézard partout, pourquoi pas pour ceux qui aiment cela, ce n'est pas mon cas.

  • Korn-flakes

    On peut dire la même chose pour les livres, les films, et toutes les autres formes d'art ! Parce que oui, le jeu vidéo a tout le potentiel pour être un art à part entière, et très complet en plus. (Musique, visuel, scénario, en plus de ça, il a la possibilité de prendre à partit le spectateur). Evidemment, si on reste avec l'idée que le jeu vidéo ce n'est que Call of duty, c'est évident qu'on en aura pas une bonne image. Mais le cinéphile néophyte pourra dire la même chose s'il découvre le cinéma par fast and furious. Bref, des jeux intelligents et pertinents, il y en a : Silent hill 2, red dead redemption, et j'en passe. Le jeu vidéo est juste trop récent pour que les puristes et les conservateurs puissent lui donner un minimum de considération. Que Cronenberg ai cette ouverture d'esprit m'a vraiment fait plaisir. Comme avec Vidéodrome, il a tout compris a la direction que prenait ce média a l'époque, et qui est encore aujourd'hui l'obsession des développeurs : le réalisme et l'immersion.
    Voilà j'aime espérer que le jeu vidéo gagnera l'estime et la compréhension des masses, comme l'a fait le cinéma à ses premiers balbutiements.

  • myprod

    un film pour un public particulier ?. Pas du tout adepte des jeux vidéos ,les adultes ont mieux à faire non ? … Mais notre société forme t-elle encore des adultes ? des hommes ? une partie en fait deviennent des mecs, immatures et sans aucun sens des responsabilité, fuyant dans leurs jeux, la vie. Perso n'ai pas du tout adhéré, n'ayant aucun rapport avec les jeux vidéos… Un genre à part.

  • pellflorent

    J'aime bien le top 5 dans les vidéos qui m'a tout simplement spoiler le film ! Super...

  • PowerKing

    moi aussi j'ai pensé direct à inception. Après ya pas photo, Nolan impose bien plus dans son scénario.

  • PowerKing

    et tu a raison

  • PowerKing

    L’atmosphère de ce film est absolument déroutante. Le secret d'eXistenZ découle d'une version métaphorique de l'existence humaine: un monde parallèle pourtant pas si différent du monde réel avec ses apparats et sa monotonie. Un espèce de pod cyborganique relié directement à la moelle épinière permet la transition. Le concept ici mis en avant par David Cronenberg est extrêmement intelligent, on pourrait éventuellement faire allusion à Inception de Christopher Nolan, sauf qu'ici les neurones surchauffent par manque d’objectivité et on a tendance à pédaler dans la semoule. En gros on voit où il veut en venir mais cela reste assez brouillon et peu explicite et c'est très dommage car un scénario de ce genre mérite bien plus. 3/5

  • jerem49

    J'ai vraiment aimé ce film, il nous donner une vision futuriste des éventuels problèmes que pourront poser les jeux vidéos. A force de chercher toujours plus de réalisme, un jour viendra peut-être ou nous ne discernerons plus le réel du virtuel. Ce film nous fait nous poser des questions et nous fait réfléchir sur l'évolution du jeu vidéo et de la place de la technologie dans le monde c'est pourquoi je considère cette production comme très bonne.

    4/5

  • cedric L.

    Prévisible dommage

  • Danny Da Rocha

    j'ai préféré de très très loin inception

  • Lim L.

    mon dieu ,ce mal de tete que j me suis tapé..en plus j lai vu en salle a ca sortie,trés mauvais souvenir

  • Adrien04000

    Pas mal du tout !

    Bon en 2013, les POD font sourire, mais on pardonne !

  • vulture_

    Un film basé sur une très bonne idée, mais parfois peu adroitement mise en scène.
    Pas le meilleur Cronenberg bien sur, cependant cela reste une oeuvre à voir dont l' intrigue est beaucoup plus complexe et tortueuse qu'il n'y parait.

  • Abd.MAF

    le pire film que j'ai vu, qui donne l'envie de vomir 0/5... le plus pire de Cronenberg

  • kellymanu

    l'ambiance du film est génial ! il se degage une atmosphere totalement fanstastique du film ! j'ai adoré cela ensuite le film est tres bon ! largement mieux qu'inception ! ça n'a rien a voir ! le film est beaucoup moin compliqué a comprendre, surtout la fin , qui est tres claire , ils sont revenu dans la réalité !

  • Themistocle_480

    Bon film, le premier Cronenberg que je vois. Une idée de base originale, une ambiance glauque et malsaine, un suspense plutôt efficace, une réflexion sur la réalité virtuelle, de multiples rebondissements, et une fin surprenante. On imagine sans peine que Nolan s'est inspiré d'eXistenZ pour son chef d'oeuvre Inception. Pourtant, quelque chose manque à eXistenZ pour qu'il mérite le titre de "grand" film de SF, je ne saurais dire quoi au juste.

  • Aurore G.

    on retrouve un peu près la même idée de base que dans inception : monde réel ou pas. Mais je préfère de loin le chef d'oeuvre de Nolan ; peut-être que je n'ai pas regarder existenz comme il le fallait, j'ai attendu et recherché pendant tout le film des indices qui méneraient à quelque chose d'innatendu, un retournement de situation surprenant, intelligent et captivant.Mais rien à par cette fin où on peu se dire:" à oui je n'y avais pas pensé".Finalement il ne servait à rien de réfléchir pendant ce film d'où il ne ressort que des dissections,morts sans action ni émotions et aucun suspense.

  • NOcountry-0211

    De loin le moins bon Cronenberg.

  • myprod

    ridicule ? parodie ? , je l'ai vu plusieurs fois avant de poser ces mots , ça sonne faux , pas crédible ...

  • eldarkstone

    Une idée de base assez glauque et originale, mais vite rattrapée par une intrigue assez incompréhensible, qui se rattrape juste sur la fin, assez surréaliste et bien trouvée. Ça reste un film très moyen.

  • AlexTorrance

    C'est vrai que les points communs entre eXistenZ et Inception sont loin de manquer à l'appel. En tout cas, eXistenZ est un excellent film qui manipule le spectateur jusqu'à la dernière seconde !

  • Dark Alexiel

    decidement il a des films que je pourrai revoir comme celui la chaque année, comme matrix, mulholland drive, twin peaks , jadore cronenberg et sn nouveau film est aussi excellent. dommage qu'il n'en sorte pas souvent mais bon comme david lynch, il prend son temps.

  • Play2501

    Mais qui dit que le jeu est vraiment en pause ?
    Ca fait peut-être partie du scénario du jeu pour encourager la perte de repère des personnages.

    En tous cas je l'avais vu à sa sortie au cinéma et je n'avais tout bien capté à l'époque. L'ayant revu récemment, je trouve le film vraiment pas mal du tout. L'ambiance sombre et viscérale de Cronenberg est vraiment prenante, on reconnaît sa patte. Et puis l'intrigue se déroule à un bon rythme et développe des idées intéressantes.
    J'ai juste trouvé Jennifer Jason Leigh un peu énervante sinon c'est du bon.

  • Sonaze

    Hé les gens !
    Depuis quand on peut mettre un MEUPORG en pause ??
    L'a vraiment rien compris ce Cronenberg :fou:

  • Lidwine A.

    C'était excellent, bizarre et glauque, j'adore

  • Flauros

    On voit bien la source d'inspiration de Nolan pour son bébé Inception, mais le film de Cronenberg est bien meilleur. Tellement plus viscéral et subjectif et moins hollywoodien...

  • Pastaga-Boy

    Ouais ben je sais désormais de quel film Nolan s'est inspiré pour son Inception.

  • Angel2510

    Ouais j'ai pas aimé a cause de l'ambiance et de l'univers glauque et très space mais quand j'ai vue inception j'ai direct pensé a ce film c'est trop ressemblant

  • bruly2

    Alors moi, j'ai déteste tout le film, c'était d'un ennui horrible!
    Par contre j'ai bien aimé la fin, un peu à la Inception.

  • dydy-2306

    * un film :D

  • dydy-2306

    Un chiffre très décevant !!

  • Cassandra Cullen

    Lorsque jai vu le film, ma première réaction:
    Stupéfaction!

    Par contre la fin en queue de poisson : au secours!

  • Angel2510

    bizarre mais le cliff de fin est bien amené, personnellement je ne m'y attendais pas.

Voir les commentaires