Notez des films
Mon AlloCiné
    Eddy Mitchell sur la route de Melville
    21 juil. 2004 à 12:40
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Eddy Mitchell fera prochainement son retour sur grand écran dans "Un printemps à Paris", un film de Jacques Bral dans la veine des polars de Jean-Pierre Melville.

    Un nouveau film pour Monsieur Eddy. Le chanteur et comédien Eddy Mitchell vient de terminer le tournage d'Un Printemps à Paris, un film policier dans lequel il a pour partenaires Sagamore Stévenin (vu en 2003 dans Michel Vaillant), Gérard Jugnot et Pierre Santini. "Polar dans l'esprit de Jean-Pierre Melville, dans la pure tradition du film noir" selon la production, Un Printemps à Paris marque le retour derrière la caméra de Jacques Bral, réalisateur en 1980 d'Extérieur nuit, film noir devenu culte, avec Gérard Lanvin et Christine Boisson.

    Un vol de bijoux

    Dans Un Printemps à Paris, Eddy Mitchell campe Georges, un ancien taulard qui se voit proposer un nouveau "coup" : le vol d'une collection de bijoux, chez une jeune femme et son mari grabataire. Mais l'affaire se révèle beaucoup plus délicate que prévu... Le chanteur qui, dans les années 90, s'était davantage illustré dans la comédie avec des films comme La Totale ou Le Bonheur est dans le pré, renoue ainsi avec la veine sombre de Tir groupé et A mort l'arbitre!.

    Julien Dokhan avec AFP
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • LoJaKa
      Bonjour MissBaie, 1. Je serais intéressé de savoir par quel canal vous avez pu visionner le film "Un Printemps à Paris" ? 2. Je publie les avis sur ce film sur le magazine du Club d'Eddy Mitchell dont je suis le responsable.M'autorisez-vous à reproduire votre avis, et bien évidemment je citerai votre Nom et vous adresserai un exemplaire. Merci de votre réponse. EDDY MITCHELL'S CLUBc/o Jacques AssolenBP 54313492 Marseille Cedex 04eddymitchellsclub@yahoo.fr
    • MissBaie
      Pour avoir vu le film je peux vous assurer que c'est du grand film noir, tout en finesse, élégance et puissance des personnages.Interprétation impeccable de tous les acteurs, tensions dans les silences bien plus éloquants que des salves de coups de feu. On en compte que 3 dans tout le film, mais ils ne préviennent pas quand ils arrivent et sont vraiment percutants.On suit ces personnages, leurs manipulations, on essaie de démêler l'histoire avant les héros mais on est toujours surpris. Scénario bien ficelé réalisation aussi haute couture que les costumes de Sagamor Stevenin.Un S.Stévenin qui nous offre un ténébreux félin digne d'un Delon Samouraï avec la galanterie quelque peu ironique d'un Arsène Lupin ou d'un Bret Sinclair...pour le plus grand plaisir de nos yeux l'acteur prend toute sa dimension dans cette séduction implacable.
    Voir les commentaires
    Back to Top