Mon AlloCiné
    Une suite à "Fahrenheit 9/11" !
    12 nov. 2004 à 10:06
    facebook Tweet

    Suite à la réélection de George W. Bush au poste de Président des Etats-Unis, Michael Moore envisage de réaliser une suite à son pamphlet "Fahrenheit 9/11".

    Michael Moore n'a pas dit son dernier mot. Malgré la réélection le mercredi 3 novembre dernier du Président sortant George W. Bush à la tête des Etats-Unis, le cinéaste polémiste continue de discréditer son administration en envisageant la réalisation d'une suite à son documentaire critique Fahrenheit 9/11. La sortie de ce nouveau pamphlet serait d'ores-et-déjà prévue pour dans trois ans.

    "Eduquer et éclairer les Américains"

    En accord avec Harvey Weinstein, l'un des dirigeants des studios Miramax, Michael Moore souhaiterait ainsi éduquer le peuple américain qui a voté à 51% en faveur de George W. Bush contre 48% pour le démocrate John Kerry. Quelque "51% des Américains ont manqué d'information et je veux les éclairer", a-t-il expliqué au Daily Variety. "On ne leur a pas dit la vérité. Nous travaillons dans le secteur de la communication et c'est à nous maintenant de commencer" à les informer, a-t-il ajouté. Michael Moore prépare également un documentaire sur les défaillances du système de santé américain, intitulé Sicko.

    Guillaume Martin avec AFP
    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • PakBud
      Y'a pas à dire, les USA font bel et bien parti de "l'axe du bien". Guerre en Afghanistan, en Irak, au Vietnam, au Japon, en Corée, ... J'aurais plus vite fait de citer les pays où les USA n'ont pas fait la guerre... Peine de mort dans certains états. Seul pays à avoir utilisé la bombe atomique. etc etc etc
    • PakBud
      C'est "Nino_" que je cite, pas "MatthewBellamy" !
    • PakBud
      > Et toi pauvre garçon (qui n'a pas honte de montrer sa tête > de cradot: "vas me soigner cette mauvaise peau", comme > dirait Poelvoord !) :lol: Oulala, t'y va fort toi ! :D :D :D Et même si c'est vrai qu'il a une sale tête (et une affreuse verrue sur le majeur), on ne peut pas lui reprocher d'être ainsi, puisque c'est une caractéristique qu'il ne peut modifier.
    • PakBud
      > Il a bien dit "éduquer" (cf article sur allocine) Dans cet article, erreur de traduction : il fallait traduire par "informer".
    • PakBud
      > Et qui es-tu pour juger? et toi, qui es-tu donc pour en faire autant ? > Tu n'es pas américain(e), Et toi, l'es-tu ? > Le Pen est passé au premier tour chez nous... > Alors balaie devant chez toi avant de regarder > les perrons des américains... Si tu es également français, comme je le devine, cela te concerne aussi : balaie devant ta porte également, ou alors ne le reproche à aucun.
    • PakBud
      > qu'il prenne des vacances et nous foute la paix Et un de plus ! Ne parle pas pour l'ensemble du monde. Sois modeste et ne crois pas que tout le monde partage ta façon de voir les choses.
    • PakBud
      > Il commence vraiment a nous emmerder celui la. ...> On en veut pas de son film... Nous emmerder. On en veut pas. Ame fascite qui parle à la place des autres. Si tu n'est pas d'accord, utilise simplement "je"
    • MatthewBellamy
      Michael Moore est une grosse merde gerbante dont la propagande n'aura servie à rien : Bush a été réelu, pas de chance pour le gros porc :) Souvenons nous du sublime accueil que la france pays des droits de l'homme avait fait à Moore au festival de Cannes . Le mec traité comme un chef d'etat avec une longue et pathetique "standing ovation" bien mielleuse, qui confirmait tout le mal que je pensais de ce festival de pacotille qui ne fait plus rêver personne depuis longtemps . Oui Moore est un imposteur, qu'il prenne des vacances et nous foute la paix une bonne fois pour toute . Ca me fera à MOI des vacances de ne plus voir sa sale gueule et son discours démagogique partout
    • MoOwGlie
      pas con en effet...merci d'avoir eclairé ma lanternepauvre naïve que je suis... ! :saint:
    • Nino_
      Et toi pauvre garçon (qui n'a pas honte de montrer sa tête de cradot: "vas me soigner cette mauvaise peau", comme dirait Poelvoord !) qu'est ce que tu y connais à la politique? Tu n'as donc pas compris les débats et les oppositions d'idées qui ont été menés tout au long de cette campagne?D'une part la politique intérieure de Bush est ultra libéraliste et anti-démocratique (réduction des impôts sur la fortune, aucune aide sociale; précarisation de toute une couche sociale). De plus il mène une politique archi conservatrice, et prône les valeurs morales de la Foie et la Chrétienté: en témoigne le fameux débat sur les mariages gays et la volonté de Bush de rajouter un amendement dans la Consitution américaine, s'il vous plaît! D'autre part la politique internationale avec sa fameuse lutte contre le terrorisme "l'Axe du Mal". Il n'a de cesse de prêcher la paix et la démocratie dans le monde en évoquant la Bible (t'as qu'à voir le pervers!), et en menant des guerres "préventives". Il a été réélu en parti parce qu'il mène une politique de proximité qui fait gerber: il représente l'homme normal, le bon citoyen texan, qui a fait des erreurs dans sa vie mais qui s'est "confessé" et a désormais retrouvé le droit chemin. Si t'aimes pas M. Moore c'est autre chose. Mais ne dérive pas sur un sujet que tu es sûrement loin de maîtriser.
    • brand.newman
      (désolé j'ai tapé par erreur sur entrée, ceci est la suite de mon message précédent lol) ...que Gore ait obtenu plus de voix au niveau national (ce qui entre parenthèses n'assure pas la victoire car le système éléctoral américain est différent du nôtre, chacun est libre ensuite de juger de son efficacité, pour ma part j'ai quelques doutes), tout cela nous le savions déjà. Le film nous présente Bush comme un type absolument indigne d'occuper le poste de président pour sa méconnaissance des dossiers, mais qui ignore que c'est l'administration Bush qui gouverne et non l'homme seul? Non, franchement, j'ai apprécié ce film pour son côté "aide-mémoire" tout en gardant en tête que les info qui me paraissaient inédites méritaient avant tout d'être vérifiées, car l'homme use en effet de procédés bien douteux pour servir une cause que je crois néanmoins juste. Maintenant ce qui me dérange dans le fait que Bush ait été réélu (et ça me dérange, comme le passage de Le Pen m'avait dérangé car je suis d'accord avec l'internaute qui parlait de balayer d'abord devant sa porte), c'est qu'un homme ayant recours au spectre de la peur et à la diffamation soit le choix qu'on fait intimement, et par deux fois, des citoyens pour les représenter. Je fais du droit, et notamment du droit Constitutionnel, depuis quelques années déjà, et le principe selon lequel le peuple souverain transfère la légitimité de son pouvoir à un chef par le biais de la représentation est "sacré". Bush a gagné selon ce principe, et cette élection n'a pas été entachée par les vissicitudes de l'eléction 2000 ; des électeurs républicains se sont mobilisés en masses devant les urnes et la légitimité de sa réeléction ne doit pas être remise en cause...hélas... Je m'interroge donc sur la tendance générale mondiale qui fait que les médias ont acquis un tel pouvoir, que les responsables de communication sont si importants, que les résultats d'élections dépendent de la sympathie "primaire" que suscite un homme pour le votant, sympathie qui peut résulter de tout sentiment: désignation de Kerry comme un "rouge" (vous le trouvez tres Trotskyste vous?), menace de terrorisme utilisée à tort et à travers... la France ne fait pas mieux avec son vote contestataire qui trouvait aussi en grande partie son origine dans la peur, mais ma véritable peur aujourd'hui ne vient pas d'une quelconque menace islamiste mais davantage de ce que cette psychose pourrait provoquer sur le plan de ma représentation au gouvernement. Les américains avaient le droit de choisir Bush, mais les raisons qui l'ont ramené au pouvoir m'ont paru relever davantage d'une réaction de défense que d'un contentement face à un bilan présidentiel positif. Vous avez le droit de ne pas partager mon opinion, mais je trouve assez navrant de se laisser guider par ses émotions en terme de vote, et c'est je pense tout à fait contraire aux idées des fondateurs des Constitutions, tant américaine que française, pour qui l'héritage des Lumières mettait en valeur les bienfaits de la "Raison". Voilà, dsl d'avoir un peu débordé sur des notions de droit Constit., je vous remercie de m'avoir lu. Et encore une fois chapeau bas à la qualité de votre discussion!
    • brand.newman
      Bonjour à tous, je suis ravi de voir que ce post aborde sans complaisance certaines questions délicates et encore plus de constater qu'on y cite des hommes tels que Bourdieu! Pour ma part je tenais juste à préciser deux choses, qui vont dans le sens de certains messages précédents: à savoir pour commencer que Michael Moore est, je pense, un propagandiste (cf l'Irak présentée comme un Eden avant l'arrivée des américains, certaines informations invérifiables ou clairement orientées), dont le film ne mérite certainement pas la palme d'or, bien que je pense qu'il faille l'avoir vu ; et par ailleurs que le principe de représentation de nos sociétés modernes est le fondement d'un Etat démocratique, où le pouvoir n'est pas l'apanage d'un seul. Est-ce à dire pour autant que j'adore Bush et que j'honnis Moore? Non, loin de là, j'ai trouvé son film des plus distrayants parfois, quand même effarant bien souvent d'autant qu'il critiquait une politique qui ne m'est guère sympathique. Mais je ne vois pas pourquoi aller voir un film impliquerait de mettre de côté tout ce que l'on sait par ailleurs en entrant dans la salle? Si ce film doit faire réagir ce n'est pas en vertu de ses pseudos "révélations" mais plutôt parce qu'il sera mis en parallèle avec les connaissances que nous avons déjà du problème via d'autres sources. Que le frère de Bush soit le gouverneur de Floride, que Gore ait obtenu plus de voix
    • Johaaann
      Il est pluss facile de crorie qu'on n'aime pas ce Dieu par mode que par raison...
    • The_Declaration
      Moore anti-américain? elle est bien bonne. Dites aussi qu'il est démocrate pendant que vous y êtes.Bush anti-capitaliste? il dénonce certaines de ces dérives (quoique, ça fait longtemps). Et il gagne de l'argent, oui. Et? Il faut vivre sur la paille et manger du pain rassis pour avoir le droit de critiquer le capitalisme? Il y a un plafond de revenu?Pire que ça, je trouve particulièrement malodorant cette tendance générale qu'ont les jeunes français (la génération internet?) à dénigrer les gens qui mènent des combats et font la promotion de leurs idées. La contestation est devenue quelque chose de ringard, on est prêt pour un nouveau fascime, mieux, on le réclame, pour le simple confort qu'il fournit, en élaguant de nos petits cerveaux toutes les préoccupations sociétales que des citoyens devraient avoir. la conscience politique, puérile voyons. Pourquoi se préoccuper de l'avenir de la société? Pourquoi exprimer ses opinions et essayer de convaincre autrui? C'est peut-être le stade final du matérialisme, on ne croit plus au capitalisme comme moyen de nous apporter un maximum de bien-être, on veut se convaincre qu'il règle tous les problèmes et ordonnance tout comme il se doit.Idiot est celui qui pense à contre-courant, fou celui qui a l'outrecuidance de le dire haut et fort.
    • Iluvatar
      En somme, je défens quelque peu Moore au nom de cette dérive dont parle Bouveresse! De là, l’intellectuel d’aujourd’hui, [u]pusillanime devant les forts, dur aux faibles[/u], ambitieux sans dessein, ignorant sous les oripeaux de la pédanterie, imprécis en style pointilleux, inexact en style détaillé . »
    • Iluvatar
      PAs vraiment! D'abord, éclaircissons un point. Je considère que pour les besoins de sa démonstration Moore utilise, parfois, des procédés malhonnêtes voire étale des informations sur lesquelles pèsent un légitime soupçon! Etait-il souhaitable de présenter l'Irak comme un joli pays où les enfants s'amusent sur des modules, éludant au passage le régime dictatorial et sanguinaire d'Hussein, pour argumenter sur l'inanité de cette guerre? Le procédé est malsain, on en conviendra! Mais de jeter, à partir de ces excès militants, le bébé avec l'eau du bain...à savoir la capacité critique qu'un penseur, un intellectuel doit avoir envers les puissants, il y a un pas que je ne franchirai pas! Car il soulève des problèmes réels qu'il ne faudrait pas écarter d'un revers de la main, sous prétexte d'une présentation parfois biaisées du réel. Cette capacité critique, il revient à chacun de nous de la mobiliser. A partir de là, nous avons chacun des positions politiques différentes...et à chacun ses arguments!
    • Johaaann
      Dis moi si j'ai bien compris cette fois. En gros, ce que tu rapportes vise à dire que si Moore aurait, ne serait-ce qu'une once d'humilité, il serait plus crédible et plus convainquant?
    • Iluvatar
      Encore une analogie qui sera, je l'espère mieux comprise, pour abonder dans le sens du posteur précédent. Millner posait la question.... Existe-t-il une vie intellectuelle en France ?, quand il écrit : « Au premier temps de l’appel à servir [des notables] succéda le second : “Cessez de nous offusquer par trop de preuves d’un savoir excessif ou d’une pénétration désagréable”, ajoutèrent les notables. Il ne suffit pas de servir, il faut aussi se montrer humble. Il y eut des rhéteurs pour se faire les doctrinaires de cette humilité, du Collège de France au Journal. De là, l’intellectuel d’aujourd’hui, pusillanime devant les forts, dur aux faibles, ambitieux sans dessein, ignorant sous les oripeaux de la pédanterie, imprécis en style pointilleux, inexact en style détaillé . » Même si, comme cela se passe presque toujours en pareil cas, Milner a probablement tendance à idéaliser quelque peu la période précédente, ce qu’il dit semble pour l’essentiel exact et correspond à l’arrivée au pouvoir d’un type d’intellectuel dont Bourdieu connaissait particulièrement bien les mœurs et le comportement, et dont il avait pressenti et décrit l’avènement. J’ai proposé récemment de désigner du nom d’« intellectuel déférent » le genre d’intellectuel qui se garde soigneusement de donner l’impression d’en savoir plus ou d’avoir plus de conscience que d’autres et qui ne perd pas une occasion de manifester son respect pour toutes les formes de pouvoir, économiques, politiques et médiatiques, les autorités morales et religieuses, les croyances populaires et même, le cas échéant, les idées reçues. Les critiques à l'égard de Moore, à mon sens (même s'il est toujours bon de les entendre) vont dans cette direction! http://www.monde-diplomatique....
    • Johaaann
      Etrange cette manière de faire des raccourcis dans ce que les autres écrivent... Je n'ai jamais dit que Bush était sympa et cool, j'ai juste dit que Moore était un connard de la même trempe mais dans un domaine différent... Ce n'est pas parce que je n'aime pas Moore que Bush et moi, c'est une longue histoire d'amour!
    • Johaaann
      Il a bien dit "éduquer" (cf article sur allocine)
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    La Famille Addams Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part Bande-annonce VF
    Milos Forman 4 œuvres de jeunesse Bande-annonce VO
    Rendez-vous Chez Les Malawas Bande-annonce VF
    It Must Be Heaven Bande-annonce VO
    Lillian Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Tournages
    Mission Impossible 7 recrute chez Les Gardiens de la Galaxie
    NEWS - Tournages
    mercredi 20 novembre 2019
    The Mask : vers un retour de Jim Carrey dans le rôle ?
    NEWS - Tournages
    mardi 19 novembre 2019
    J'accuse de Roman Polanski : des projections annulées à Rennes et Saint-Nazaire
    NEWS - Tournages
    lundi 18 novembre 2019
    J'accuse de Roman Polanski : des projections annulées à Rennes et Saint-Nazaire
    Nicolas Cage va rejouer 60 secondes chrono et Volte Face
    NEWS - Tournages
    lundi 18 novembre 2019
    Nicolas Cage va rejouer 60 secondes chrono et Volte Face
    Dernières actus ciné Tournages
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top