Mon AlloCiné
Quand Shyamalan règle ses comptes...
20 juil. 2006 à 09:00
facebook Tweet

Alors que sa "Jeune fille de l'eau" débarque sur les écrans américains ce 21 juillet, le réalisateur M. Night Shyamalan publie un livre où il raconte en détail son "divorce" d'avec Disney.

A Hollywood, on lave rarement son linge sale en public. Si le journaliste Peter Biskind a récemment dévoilé avec Le Nouvel Hollywood et Sexe, mensonges et Hollywood (tous deux publiés aux éditions Le Cherche-Midi) les dessous de l'industrie cinématographique américaine, il est très rare qu'un cinéaste aborde officiellement ses ressentiments vis à vis des Majors. C'est pourtant ce que M. Night Shyamalan, nouveau prodige du cinéma fantastique et réalisateur de Sixième Sens, Incassable, Signes et Le Village, fait aujourd'hui avec The Man Who Heard Voices: Or, How M. Night Shyamalan Risked His Career on a Fairy Tale (littéralement L'Homme qui entendait des voix : ou comment M. Night Shyamalan risqua sa carrière pour un conte de fées). Un ouvrage signé Michael Bamberger et publié aux éditions Gotham ce 20 juillet 2006 (veille de la sortie américaine de son nouvel opus, La Jeune fille de l'eau), et dans lequel il règle ses comptes avec les exécutifs de Disney.

Ce livre trouve en effet ses racines dans le divorce artistique entre le cinéaste et le studio aux grandes oreilles. A l'époque, alors que M. Night Shyamalan travaille sur Le Village, il confie aux exécutifs de Disney (et notamment la productrice Nina Jacobson) son projet d'adapter à l'écran un conte de fées imaginé par ses soins pour ses propres enfants : La Jeune fille de l'eau. Seulement, malgré leur fructueuse collaboration (près de 2 milliards de dollars de recettes en salles et vidéo en quatre films), Disney n'accroche pas et refuse de produire le film. Un refus qui plongera alors non seulement Shyamalan dans une sévère dépression, mais qui provoquera également son départ de la société pour mettre en chantier son projet chez Warner Bros. C'est donc cette mésaventure que Michael Bamberger conte aujourd'hui dans cet ouvrage, tout en dévoilant aux fans l'univers personnel du cinéaste, sa façon de travailler et les coulisses du tournage de La Jeune fille de l'eau. Un film à découvrir ce 21 juillet outre-Atlantique et le 23 août en France, dans lesquel un concierge d'immeuble résidentiel (Paul Giamatti) découvre un beau jour une mystérieuse nymphe aquatique (Bryce Dallas Howard) dans la piscine du bâtiment...


  • Commandez le livre sur amazon.com

  • -


  • Yoann Sardet
    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • M. Night Shyamalan dans l'univers d'Harry Potter ?
    • La bande-annonce du nouveau M. Night Shyamalan !
    • Shyamalan rêve pour American Express
    • "Lady in the water" : le nouveau Shyamalan en images !
    • Bryce Dallas Howard, la sirène de Shyamalan
    • La sirène de M. Night Shyamalan
    • "Le Village" : M. Night Shyamalan et son héroïne se confient...
    • Un documentaire truqué sur Shyamalan démasqué !
    Commentaires
    • gnagnace
      c'est un grand réalisateur, ses films sont tous très bien fait même si le genre Du Village ou de Signes ne plait pas à tout le monde et dire qu'il va PEU ÊTRE réalisé le 6ème ou 7ème Harry potter :love2:
    • BloodyEdward
      C'est cool qu'un cineaste renommé comme Shyamalann n'est pas de langue de bois. Un peu comme Burton avec la Planete des Singes. Mais n'est-ce pas aussi une promo cachée ?
    • Rod-inou
      pas megalo du tout ... et arretez avec "le nouveau prodige du cinéma fantastique" ... ce mec n'arrive meme pas à 1 000 000e de talent de Hitchcock ou pour ma reference perso, Rod Sterling
    • xan
      Ca me fait bien marrer moi. Le mec est tellement imbu de sa personne qu'il n'a pas supporté qu'on puisse lui refuser son projet. Faudrait peut être qu'il se réveille, chacun de ses films fait moins que les précédents, et peut être devrait il se rappeler que Disney, aussi chiants et cons soient-ils, sont peut être aussi pour quelque chose dans son succès. M'enfin on parle du mec qui s'est directement pris pour Spielberg après son premier film. Avoir du talent (parce qu'il en a) n'autorise peut être pas un comportement si puéril. J'attends de voir ce que Lady in the Water va faire, ce serait un comble s'il ne marchait pas, et il passerait définitivement pour un c..
    • hugothom
      Toi tu me fais bien marrer, parce que tu ne sais pas ce que tu dis! "Chacun de ses films fait moins que son le précédent"... Signes a fait beaucoup mieux qu'Incassable, notamment. "Le mec qui s'est directement pris pour Spielberg après son premier film"... Quand tu dis premier film, tu sais que tu fais référence à "Praying with anger", le film que PERSONNE n'a vu..?
    • cyberlab
      Moi j'attend de voir mais je ne trouve pas ça très fair play de cracher sur ceux qui l'ont promu réalisateur star pour le simple motif que Disney refusait son projet. N'oublions pas que tous réalisateur même les plus connus enfantent de leurs films dans la douleur. Et que ce sont souvent ceux là qui sont les meilleurs. En tout cas je dois dire que le sujet de son nouveau film ne me tenterai pas non plus dans un premier temps mais j'irai le voir par curiosité, juste pour voir s'il se rattrape après le bien décevant "Le village".
    • xan
      Je crois surtout que tu joues un peu sur les mots. Tu sais très bien que son pétage de plomb date de 6ème Sens (ie son premier film qui a marché), et si Signs a remonté la pente, c'était un peu le répit après un incassable décevant et avant un the village qui n'a pas atteint ce qu'il aurait du. De façon générale il est sur une pente descendente. Bref, tu m'enlèveras pas de la tête que c'est quand même aberrant qu'un mec puisse s'en prendre à un studio parce qu'il refuse qu'on mentionne ses films précédents sur les affiches, sous prétexte "qu'on ne met pas les films précédents de Spielberg pour vendre son nouveau film". Tout ça ne m'empêche pas d'apprécier The Village par exemple, mais je me permets juste de critiquer son attitude hautaine et pleurnicharde, qui ne le mènera certainement pas là où il estime mériter aller. Ses films ne sont pas forcément gages de gros succès interplanétaire, qu'on m'explique pourquoi un producteur n'a pas le droit de lui dire non.
    • Rollin_
      Ca peut paraître prétentieux, néanmoins ca montre qu'il est passionné par ses projets, et qu'il y tient réellement. Rien n'est pire pour un artiste de se voir refuser un projet qui lui tient vraiment à coeur. Quant à son succès, il ne doit rien à personne, excepté à son génial "sixieme sens". Il y en a marre aussi de ses studios, sous prétexte qu'ils ont le pouvoir de distribuer un film, de pouvoir faire ce qu'ils veulent du réalisateur, et étouffer leur génie pour raisons commerciales. Si on laissait un peu les réalisateurs faire leur métier, c'est quand même eux qui rapportent la thune, qu'on ne s'étonne pas qu'il parte quand on leur manque de respect, notamment en les empêchant d'exercer leur talent.
    • Rollin_
      Et incassable est un film largement sous-estimé.
    • martymart
      Ce n'est pas si simple que ca, Rollin. De bon réalisateurs, qui ont beaucoup de talent, peuvent partir en roue libre et pondre des films qui sont de véritables échecs commerciaux et critiques. Prends pour exemple Tideland de Terry Giliam. On peut se dire que c'est pas si grave si le film ne marche pas du tout (c'est le cas d'ailleurs, c'est un bide au box office). Seulement derrière, c'est des personnes qui travaillent pour le studio, qu'ils fassent partie des "executives" ou de l'équipe technique du film, qui risquent d'en patir. Ce que tout le monde a tendance à oublier sur ce forum, c'est qu'un studio se doit de faire des films qui marchent. D'ou la stratégie de portefeuille de nombreux studios: avoir deux grosses locomotives dans l'année qui rapportent gros à coup sur, pour pouvoir investir dans des projet plus artistiques et plus personnels.
    • gusseuh
      Je me permets de plussoyer, j'ai trouvé Incassable surprenant et vraiment réussi...Je n'ai pas vu Signes, par contre, et le Village ne m'a pas séduit outre-mesure (probablement du fait que j'avais pressenti la fin dés le premier 1/4 d'heure de film). Cela dit, je ne connais pas le bonhomme personnellement, donc je ne me permettrais pas de lui jeter la pierre comme certains le font si facilement ici (ouah, vous devez le tutoyer pour le connaitre aussi bien :D), donc je lui laisse le bénéfice du doute, et j'ai toujours tendance à me ranger du côté des artistes plutôt que de celui des financiers... C'est une faute grave, de nos jours, je sais, je sais... Il aurait probablement dû signer pour faire un remake de film japonais ou coréen, Disney aurait adoré ça ;)
    • dvaman
      Quand un réalisateur qui fait des films qui rapporte gros aux studios comment lui refuser un projet, ils devraient y aller les yeux fermés !!!!!!!Je pense que si ce fameux film refusé cartonne au box-office le directeur de Disney n'a plut qu'a faire ses valises!Le style de ce réalisateur est le genre "on aime ou on aime pas" moi j'y vais les yeux fermés même si " le village " était un peu moins bien que ses films précedent
    • Rollin_
      Surtout qu'on ne connaît pas les détails de l'affaire, le mieux est peut-être de lire son livre avant de lui cracher dessus.
    • xan
      Je ne suis pas d'accord. Si Disney fait ingérence dans ses films, normal qu'il gueule. Mais tomber en dépression parce qu'on lui refuse un film, c'est quand même fort de café. C'est un droit que les exécutifs peuvent s'autoriser, pas de quoi aller écrire un bouquin pour ça.
    • xan
      Hop, Lady in the Water fait un faible 18 million de dollars sur son premier WE. Bientot ca va etre de la faute de la Warner :lol:
    • NoLeafClover
      Je suis content de voir que je ne suis pas le seul à tenir en estime Incassable, je trouve que c'est un très grand film. Les autres par contre, ce n'est pas ma tasse de thé... mais bon les scénarios sont originals et la mise en scène appliquée. ps: longue vie aux films de Sir Alfred Hitchcock, ses films sont toujours aussi prenants...[img]http://www.arnadal.no/film/act...[/img]
    • laviedeboria
      Personnellement, je ne comprens pas que Le Village ait tant déçu... Je trouve sincèrement que c'est un film très sous-estimé.. Shyamalan fait preuve d'une grande maîtrise dans ce film.. tout sonne juste: l'interprétation, la musique de J.N Howard, l'image troujours très soignée et le scénario bien ficelé.. Je crois que ce film reste un film incompris...Beaucoup vantent Icassable, mais je ne trouve pas que ce soit son meilleur film.. C'est un bon film, subtil et maîtrisé, mais de là à être son meilleur... Cela dit, c'est sans doute le plus représentatif de la personnalité artistique de Shyamalan.. Pour en revenir à Shyamalan lui même, je dois dire qu'il m'importe peu... J'aime son cinéma, et je ne me préossupe pas vraiment de lui, c'est son style avant tout qui me séduit.. Après, on dit que l'homme est arrogant, sans doute, mais ça ne m'intéresse pas... Je trouve par contre que ça devient gênant quand il utilise ses oeuvres pour exprimer son ressentiment etc.. C'est ce qui m'a gêné dans La Jeune fille de l'eau (cf. le sort du critique cinéma)Le fait de sortir son livre la veille de la sortie américaine de son film, je trouve ça un peu fort quand même. un bon petit coup de pub, qui malheureusement pour lui est tombé à l'eau... La Jeune Fille de L'eau boit la tasse...
    • rafalesss
      JE suis bien d'accord avec toi!!!Moi,j'en ai parle des heures avec les amis avec qui je l'ai vu au cinoche et il m'a bouleverse...Enfin, chacun son truc!
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Spider-Man : New Generation Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Frères de sang Bande-annonce VO
    Millenium : Ce qui ne me tue pas Bande-annonce VO
    Nous les coyotes Bande-annonce VO
    Dark Tide Bande-annonce VF
    Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Box Office
    Box office France : Bohemian Rhapsody enchante le public
    NEWS - Box Office
    mercredi 7 novembre 2018
    Box office France : Bohemian Rhapsody enchante le public
    Spider-Cochon, dimensions parallèles... La nouvelle bande-annonce de Spider-Man : New Generation
    NEWS - Vu sur le web
    jeudi 4 octobre 2018
    Spider-Cochon, dimensions parallèles... La nouvelle bande-annonce de Spider-Man : New Generation
    Sponsorisé
    Sorties cinéma : un homme pressé séduit les parisiens aux 1ères séances
    NEWS - Box Office
    mercredi 7 novembre 2018
    Sorties cinéma : un homme pressé séduit les parisiens aux 1ères séances
    Box-office US : démarrage rock'n'roll pour Bohemian Rhapsody !
    NEWS - Box Office
    lundi 5 novembre 2018
    Box-office US : démarrage rock'n'roll pour Bohemian Rhapsody !
    Dernières actus ciné Box Office
    Films de la semaine
    du 14 nov. 2018
    Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald
    Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald
    De David Yates
    Avec Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler
    Bande-annonce
    Millenium : Ce qui ne me tue pas
    Millenium : Ce qui ne me tue pas
    De Fede Alvarez
    Avec Claire Foy, Sverrir Gudnason, Sylvia Hoeks
    Bande-annonce
    Les Chatouilles
    Les Chatouilles
    De Andréa Bescond, Eric Métayer
    Avec Andréa Bescond, Karin Viard, Clovis Cornillac
    Bande-annonce
    Suspiria
    Suspiria
    De Luca Guadagnino
    Avec Dakota Johnson, Tilda Swinton, Mia Goth
    Bande-annonce
    Le Cœur de L’Homme
    Le Cœur de L’Homme
    De Eric Esau
    Avec Robert Fleet, Serena Karnagy, Justin Torrence
    Bande-annonce
    Coldplay: A Head Full of Dreams
    Coldplay: A Head Full of Dreams
    De Mat Whitecross
    Avec Chris Martin, Will Champion
    Bande-annonce
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top