Mon AlloCiné
    Décès du réalisateur Gérard Oury
    20 juil. 2006 à 10:25
    facebook Tweet

    Réalisateur de "La Grande vadrouille", "La Folie des grandeurs" et "Le Corniaud", Gérard Oury est décédé ce 20 juillet au matin. Il avait 87 ans.

    Gérard Oury a rejoint ses compères Louis De Funès et Bourvil. Maître de la comédie populaire à la française, le cinéaste s'est éteint ce jeudi 20 juillet au matin dans sa maison de Saint-Tropez à l'âge de 87 ans. Il aura signé certains des plus grands succès comiques hexagonaux et fait tourner Louis De Funès, Bourvil, Jean-Paul Belmondo ou Pierre Richard. Une carrière qui lui vaudra d'être fait commandeur de la Légion d'honneur en 1991 et lui rapportera un César d'honneur en 1993 avant d'être accueilli à la section Cinéma de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France en 1998. Gérard Oury sera enterré à Paris le 24 juillet au matin, dans le caveau familial du cimetière Montparnasse. Il partageait la vie de l'actrice Michèle Morgan depuis 1960.

    O comme Oury (Ma Grande Vadrouille, éditions Plon)
    "Je suis né le 29 avril 1919 à Paris, 24 rue de La Tour, car les femmes à cette époque accouchaient dans leur appartement. Fils de Serge Tennebaum, violoniste, et de Marcelle Oury, sans profession, je fus déclaré à la mairie du 16e arrondissement sous le nom de Tennenbaum Max Gérard. Max, mon parrain, fut un très célèbre tragédien de la Comédie Française du nom de De Max. Gérard est un prénom que je ne regrette pas, car il est d'origine germanique et signifie "lance de puissance" ! Mes parents divorcèrent lorsque j'eus trois ans, et je fus élevé par ma mère et ma grand-mère. Il était donc naturel que j'adopte leur nom lorsque je décidai d'embrasser le métier d'acteur. Mais la Loi française est piquante : on a certes le droit de prendre le nom de sa mère mais en le modifiant. Ce qui fait qu'aujourd'hui encore mon passeport est libellé comme suit : 'Houry dit Oury Gérard' ".

    Des débuts sur scène et devant la caméra

    A 17 ans, Gérard Oury rêve d'une carrière d'acteur. Après avoir suivi les cours de René Simon, il intègre le Conservatoire aux côtés de Bernard Blier et François Périer. Trois ans plus tard, il monte sur scène avec la pièce Britannicus mais doit bientôt fuir le régime de Vichy et immigrer en Suisse. Revenu en France en 1945, il continue son activité au théâtre tout en abordant quelques seconds rôles au cinéma (dans Antoine et Antoinette en 1948, Les Héros sont fatigués en 1955, La Meilleure Part en 1956). Fatigué de ces petits rôles, il décide de passer à la réalisation en 1959 avec La Main chaude.

    Le tandem Bourvil / De Funès

    Gérard Oury rencontre le succès en 1961 avec Le Crime ne paie pas qui réunit un casting d'exception, et entre autres Louis De Funès, qui lui conseille de se diriger vers ce qui deviendra son genre de prédilection : la comédie. Le réalisateur suit cette suggestion et tourne Le Corniaud en 1964. Pari gagnant : 12 millions de spectateurs viennent acclamer le tandem BourvilLouis De Funès. Fort de ce succès, Oury reste dans la veine de la comédie populaire avec La Grande Vadrouille en 1966 (17 millions de spectateurs, soit le deuxième film le plus vu de l'histoire du cinéma français), Le Cerveau en 1968, La Folie des grandeurs en 1971 ou encore Les Aventures de Rabbi Jacob en 1973, puis en 1982 avec L' As des As, où il exploite la fibre comique de Jean-Paul Belmondo. Ces films sont plébicités par le public. Pour l'écriture des scénarios, il bénéficie de l'aide et de la complicité de sa fille, Danièle Thompson (fille qui fut le fruit de son union avec l'actrice Jacqueline Roman), elle-même future réalisatrice.

    Un César d'Honneur en 1993

    Ses deux collaborations avec Pierre Richard (La Carapate en 1978 puis Le Coup du parapluie en 1980) voguent sur le succès de ses précédents films, tout en accusant une légère perte de vitesse au box-office. Il continue d'appliquer son humour burlesque dans ses films suivants (La Vengeance du serpent à plumes, Vanille fraise, La Soif de l'or) mais le public n'est plus au rendez-vous. En 1993, le cinéaste reçoit le César d'Honneur. Depuis, il se fait rare et n'a tourné que deux films : Fantôme avec chauffeur en 1995, où il réactualise le duo d'acteurs, en confiant à Philippe Noiret et à Gérard Jugnot les rôles principaux, puis Le Schpountz en 1999, dans lequel il aborde les sujets du racisme et de l'intolérance. Auteur d'une pièce de théâtre (Arrête ton cinéma en 1977), Gérard Oury a publié deux autobiographies : Mémoires d'éléphant en 1988 et Ma Grande Vadrouille en 2001.

    Anna Broujean avec AFP
    facebook Tweet
    Commentaires
    • Jaws75
      :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: Je mettrai dans cette categorie Besson et Jean Marie Poiré.....Et Alain Berberian? et toute ces merdes de real contemporain qui nous font des daubes a longueurs d'années??? Avant qu'un realisateur de comedie arrive au dessous de la semelle d' Oury, c'est pas demain la veille....Le seul qui reste c'est Francis Weber meme si ses films sont inegaux...
    • geogeo_88
      Le plus grand réalisateur français nous a à son tour quitté. Adieu Monsieur Oury et un grand bravo pour votre oeuvre !!! :hello:
    • Le-docteur-Sydobre
      Cette émotion nationale ne doit pas nous faire oublier qu’Oury est un de ceux qui a le plus contribué à tirer le cinéma français vers le bas. Démagogie, facilité, clichés, mercantilisme, on a confondu la drôlerie de ses films avec celle de ses comédiens, d’ailleurs lorsqu’il les a perdus, le succès n’a plus du tout été au rendez-vous. D’autre part, des films tels que La grande vadrouille ou l’As des as ont participé à cette euphémisation de l’occupation allemande. Un comble pour un juif !Dans un cynisme mercantile, il déclarait souvent que le public choisit librement les films qu’il veut voir. Il omettait de préciser tout de même que ses films distribués à 500 copies avaient plus de chance d’être vus que d’autre auxquels on n’accorde que trois salles à Paris.Alors la présence du chef du gouvernement à ses obsèques rendait sûrement hommage à l’homme d’affaire qu’il fut, comme le furent Jean-Luc Lagardère ou Francis Bouygues.
    • writerwrong
      Le propre d’un cinéaste populaire, c’est que son oeuvre accompagne la vie de son public et celle des générations à venir, dès le premier jour. Malgré la disparition d’un artiste, son travail le fait entrer à tout jamais dans l’inconscient collectif, et contribue à rédiger les plus belles pages de la vie d’un pays. Chacun a eu ou aura encore longtemps , des souvenirs rattachés à Gérard Oury et ses films. Merci , Gérard Oury, de m’avoir donné un de mes souvenirs les plus touchants de mon père, m’emmenant, ma main dans la sienne, au cinéma « Les Ternes », voir la Grande Vadrouille. Aujourd’hui, ce cinéma est un « Gap » mais heureusement pas pour moi, grâce à vous. Merci Gérard Oury, de m’avoir donné un de mes plus beaux souvenirs de cinéma : sur un de vos tournages, à Rome, l’image inoubliable d’une femme élégante et gracieuse, assise les jambes croisées sur une caisse de machinos, une ombrelle la protégeant de la lumière matinale qui baignait les marches de la Trinita dei Monti… Cette femme qui vous observait travailler, de ses légendaires beaux yeux, et qui partageait votre existence… Il nous a planté dans la mémoire des 2CV démantibulées, des DS amphibies, des big moustaches, et des léopards aquariophiles… Depuis quarante ans, on entend résonner dans les cours d’école comme à la machine à café « Il en manque une ! ! ! » « Salomon, vous êtes juif ? ? ? » « Forcément, elle va marcher beaucoup moins bien ! » Chers spectators, il est l’or de rendre hommage, simplement , sincèrement et en toute affection, à ce personnage si proche de nous que l’on pense à lui comme à un de nos oncles, cet oncle qui nous faisait rigoler avec des tours pendables, cet oncle « poil à gratter » qui nous faisait rire de sujets normalement dérangeants… Pour vos dire au revoir, Monsieur Oury, il me vient tout naturellement en mémoire cette scène de la Grande Vadrouille, sous l’opéra, où un Diable Faustien de rouge vêtu, accompagne de Funès d’un théatral « Dieu vous garde »…
    • MelomanV
      Oui c bien vrai tout ça !Encore une grande étoile qui s'en va. ADIEU L'Artiste car je lui dois aussi les inoubliables fou-rire de ma jeunesse ! :jap: MelomanV:cool:
    • Black-Baby-Bjork
      Je me joins à vous pour rendre hommage à ce génial réalisateur à qui je dois mes plus belles poilades de ma jeunesse, des films qui devraient être récompensés en tant qu'oeuvres d'utilité publique, et qui mériteraient aussi des Palmes d'OR, celles du cinéma populaire qui n'a pas à rougir de son existence.Merci pour tout Mr Oury :jap: ce fut un plaisir et un honneur de vous connaîtreet de voir vos oeuvres :jap: -bis B.B.B. :cool:
    • seriousnaze
      Un réalisateurs français des plus populaires s'en va,après DeBroca,c'est Mister Oury qui passe l'arme à gauche,journée de deuil pour le cinéma français.Encore une nouvelle qui va passer inaperçue aux yeux de la populasse qui portant a vu et revu tout ses classiques hilarants
    • domibleue
      :sweat: On ne peut s'empêcher de penser à ses amis Bourvil et De Funes ...on savait bien qu'un jour il partirait les rejoindre ... au panthéon des princes du rire. Comme eux, c'est bien la seule fois où il nous aura rendus tristes ... Respect, Monsieur Oury.
    • Oleander
      Toutes mes pensées pour sa famille ! C'est un rire triste qui s'empare du 7e art pour un metteur en scène ayant proposé des comédies aux rires intemporelles dans des contextes souvent graves. Le rire comme arme absolu !
    • FiGHT CLuB
      :sweat:
    • CrystallineGreen
      Au revoir Mr Oury, grace à vous j'ai passé de grands moments de bonheur...
    • cineternel
      Adieu Maître Oury et merci pour tout. Reposez en paix. Vous le méritez. Merci de nous avoir fait rêver.
    • BRUCE---WILLIS
      [img]http://images.amazon.com/image...[/img] l'as des as un super film!!! :bounce:
    • frax
      un réalisateur de talent,du rire pour toujours !!!! :) :lol: :lol: :lol: :lol: :) :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: merci Gérard !!!!
    • lepastyman
      Un grand Monsieur nous quitte ...Ses films ont bercé ma jeunesse. J'ai l'impression de perdre un membre de ma famille ... Je suis triste ! MERCI Monsieur Oury !!!!
    • ericinho
      encore un grand homme qu'on oubliera jamais, qu'il repose en paix
    • rien-que-pour-vos-yeux
      bel hommage ! ;) :jap:
    • cinecing
      Monsieur Le Cerveau , c'est pas drole de nous avoir jouer la Carapate comme ça , votre Grande Vadrouille tout la haut pour aller manger des glaces Vanille Fraise nous rend complètement chèvre ou Corniaud . J'avais eu l'occasion de vous rencontrer une fois lors d'une conference dans le cadre du Festival du Film de Paris aux cotés de votre fille , et vous m'aviez fait l'effet d'etre vraiment l'As des As pour le Cinema Français . Alors nulle question de vengeance du Serpent à Plumes puisque vous avez choisi de jouer les fantomes avec chauffeur , Tout schpountz que je pense etre , je vais essayer d'étancher ma soif de l'or toute seule . Mes condoleances à Danielle et Christopher . On pense tres fort à eux .
    • rien-que-pour-vos-yeux
      [img]http://www.arnaqueur.fr/Photos...[/img] Et DE FUNES lui doit ses plus grands rôles !! Quel duo !!!
    • rien-que-pour-vos-yeux
      87 ans...mais le monsieur laisse une oeuvre unique dans le cinéma français ! :(
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Tommaso Bande-annonce VO
    La Famille Addams Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Un été à Changsha Bande-annonce VO
    Joyeuse retraite ! Bande-annonce VF
    Le Lac aux oies sauvages Bande-annonce VO
    Bad Boys For Life Bande-annonce (2) VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    Brad Pitt et Emma Stone dans le prochain film de Damien Chazelle ?
    NEWS - Stars
    mardi 12 novembre 2019
    Brad Pitt et Emma Stone dans le prochain film de Damien Chazelle ?
    Roman Polanski : une nouvelle accusation de viol contre le réalisateur
    NEWS - Stars
    vendredi 8 novembre 2019
    Roman Polanski : une nouvelle accusation de viol contre le réalisateur
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top