Notez des films
Mon AlloCiné
    L'"Affaire Charlie Sheen" : Warner Bros. dément tout comeback !
    15 avr. 2011 à 15:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Depuis le 24 février, l'ex-vedette de "Mon oncle Charlie" - acteur le mieux payé de la télévision américaine - est en guerre judiciaire et médiatique ouverte avec Chuck Lorre (le créateur de la série), CBS et Warner Bros. Television...

    [Mise à jour du 15 avril] La partie de poker menteur continue ! Au lendemain des déclarations "optimistes" de Charlie Sheen suggérant que des discussions sur son comeback dans la série avaient été engagées, les avocats de Warner Bros. Television répliquent ! Dans une lettre, en partie dévoilée par le Hollywood Reporter, ils se montrent fermes et définitifs : "Comme vous le savez, il n'y a pas eu, il n'y a pas et il n'y aura pas de discussion sur son retour ou sur une quelconque participation à la série". On ne saurait être plus clair... et pourtant l'avocat de Sheen, Marty Singer, persiste ! Toujours sur le Hollywood Reporter, Singer déclare: "C'est ridicule ! Il y a bien eu des discussions ! Pas plus tard que ce mardi, on a discuté du retour de Charlie et tout le monde est dans la boucle". CBS, Warner Bros. Television, Chuck Lorre et Charlie Sheen discutant main dans la main de l'avenir de Mon oncle Charlie... alors vrai ou faux ?

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 14 avril] L'impossible va-t-il devenir... possible ? Dans une interview accordée à la station de radio de Boston WBZ-FM, Charlie Sheen a lâché LA nouvelle: il y aurait bel et bien des discussions à propos de son retour dans Mon oncle Charlie ! Info ou intox ? Difficile d'en savoir plus, Sheen choisissant de ne pas s'étendre sur le sujet: "On m'a demandé de ne pas en parler". Cette option, qui n'était qu'une mauvaise blague il y a encore quelques jours, reviendrait donc sur le tapis. Mais, les dégâts causés par le comédien sont-ils réparables ? A voir...

    Toujours est-il qu'ont peut comprendre pourquoi CBS et Warner Bros. Television essaient désespérément de trouver une solution. Du côté de la chaîne, les audiences de la soirée du lundi ont plongé depuis que Mon oncle Charlie a été placée en mode "rediffusion". Et pour le studio, l'hypothétique quête d'un remplaçant à Sheen n'a toujours pas débouché sur une solution satisfaisante, officiellement. Si des discussions et des approches ont bien été enclenchées, elles n'ont jusque-là rien donné.

    Du côté de Charlie Sheen, en pleine tournée chaotique de son spectacle, les dernières déclarations ressemblent à un rétropédalage en bonne et dûe forme. Entre excuses lancées à ses partenaires (et en particulier à Jon Cryer), adoucissement de sa position et début d'auto-critique, il cherche sans trop se cacher - "Bien sûr que je veux mon ancien boulot !" - à construire une table des négociations.

    Mais avant de croiser à nouveau son meilleur ennemi Chuck Lorre - le créateur de Mon oncle Charlie - il va falloir régler quelques "détails" loin d'être mineurs, à commencer par la plainte déposée par Sheen (qui souhaite récupérer 100 millions de dollars !), et éviter de créer d'autres polémiques (le dernier cheval de bataille de Sheen tournant autour des revenus de l'exploitation en syndication de la série, auxquels il n'a pas accès).

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 5 avril] Après deux spectacles, le verdict concernant la réussite de Charlie Sheen sur scène est encore en délibéré... Si la première à Detroit a toutes les allures de la catastrophe industrielle, le numéro réussi le jour suivant à Chicago ressemble à une revanche (voir ci-dessous).

    Malgré tout, à première vue, la mauvaise publicité engendrée par la première date a déjà des effets négatifs puisque les ventes de billets pour le reste de la tournée semblent décélérer à vue d'oeil. Pire les prix suivent la même courbe déclinante. Ainsi le site StubHub!, spécialisé dans la vente et l'achat de tickets, rapporte qu'il en coûte désormais 80 dollars (voire même 50) pour aller voir Sheen sur scène. Il y a encore quelques jours, il fallait débourser entre 125 et 150 billets verts pour voir à l'oeuvre le "winner"... Des soldes encore plus impressionnantes circulent: une place dans l'orchestre pour le voir sur la scène du Radio City Hall de New York ne pourrait vous coûter "que" 24 dollars ! Ce n'est jamais bon signe quand le prix de revente d'un ticket est plus bas que sa valeur originale...

    Peut-être conscient de cette décote, Sheen tente de refaire le coup du buzz sur Internet. Le comédien vient en effet de poster sur YouTube une version "alternative" de l'interview qu'il avait accordée à l'émission 20/20. Reprenant les questions de la journaliste, le comédien/comique a retourné ses réponses ! Il y répond avec ses "catchphrases" habituelles, des postures très "sheeniennes", des discours hallucinés... Bref, Sheen est peut-être beaucoup plus conscient qu'il n'y parait de son nouveau personnage médiatique !

    En tout cas, s'il y a bien une personne que ces clowneries médiatiques n'amusent pas, c'est bien Daniel Baldwin, ami de longue date de Charlie Sheen. Dans un documentaire produit pour la chaîne E! (et qui sera diffusé le 6 avril prochain), Baldwin déclare : "Je pense que les chances de voir Charlie se blesser ou blesser quelqu'un sont assez élevées. Des gens se demandent assez ouvertement s'il va mourir prochainement et comment. Connaissant Charlie, je ne partage pas cette peur le concernant. Mais cela ne veut pas dire que le risque de voir quelqu'un être blessé ou mourir ou quelque chose d'atroce n'existe pas. Quand je regarde ce qui arrive à Charlie en ce moment, je suis triste, très triste. Je le connais depuis près de 25 ans. Une telle désintégration publique est pénible à voir"

    - - - - - - - - -

     

     

    [Mise à jour du 4 avril] La tournée "Violent Torpedo of Truth/Defeat Is Not an Option" a officiellement débuté le samedi 2 avril à Detroit ! Loin des plateaux de Mon oncle Charlie, sans les vannes écrites par Chuck Lorre et son équipe,  seul sur scène, Charlie Sheen a-t-il "rencontré" et surtout "ravi" son public ?

    Samedi 2 avril, pour sa première à Detroit, Sheen a tout simplement explosé en vol. Les critiques et journalistes présents dans la salle n'ont pas loupé le comédien mais les plus "mordants" ont été les spectateurs. Le public, "son" public, s'est littéralement retourné contre lui ! Les applaudissements se sont transformés en sifflements, les sièges se vidant au fur et à mesure d'un spectacle jugé dans son ensemble sans structure, rythme ou révélation (il en avait promis !) mais rempli de monologues incohérents, de clips incompréhensibles et de séquences pour le moins "étonnantes" (ses "Déesses" venant sur scène pour s'embrasser, Sheen insultant les habitants de la ville de Detroit...). Cette "première" s'est donc terminée plus rapidement que prévu, Sheen préférant quitter définitivement la scène après un intermède musical, raté, de Simon Rex...

    Dès le matin suivant, les échos de cette catastrophe résonnent un peu partout dans les médias et sur Internet. Les rumeurs d'annulations en masse des réservations prennent de l'ampleur. Chiffres à l'appui (réservations annulées,  prix des billets revendus...), les analystes confirment une catastrophe future que les observateurs annonçaient depuis des semaines: Charlie Sheen est un acteur, plutôt doué, mais certainement pas un auteur, un comique, un showman... Il aurait besoin d'un texte, de camarades de jeu et de structure.

    Malheureusement pour eux, Sheen les fait taire avec sa deuxième représentation, le 3 avril à Chicago ! Accueilli par une foule en délire, l'acteur est reparti sous une standing ovation ! Un miracle ? Le talent ? Un peu des deux sans doute... Selon le Hollywood Reporter, qui a proposé un résumé de ce second spectacle, les spectateurs sont bien restés jusqu'au bout d'un show qui a débuté par un sympathique chant entonné par la foule ("Detroit sucks!", soit "Detroit craint !") et qui, comme le précédent, a eu son lot de séquences "dérangeantes": un baiser entre Rachel Oberlin et Natalie Kenly (ses "Déesses"), de multiples références à l'"affaire Mon oncle Charlie", des blagues graveleuses voire carrément outrancières... et même des insultes à certains membres de l'audience !

    Reste à savoir désormais si Charlie Sheen va réussir le reste de sa tournée. Outre les enjeux financiers - très importants pour l'acteur - c'est son avenir qu'il joue sur scène...

    - - - - - - - - -

     

    [Mise à jour du 22 mars] Après la tournée, les t-shirts, les comics, la boisson, le webshow, Charlie Sheen pourrait... tout simplement revenir à la télévision ! L'ex-star de Mon oncle Charlie pourrait prendre la direction de la chaîne FOX. Jeudi 17 mars, Sheen a en effet rencontré des dirigeants du network, et notamment le responsable de la branche "Sports" de la chaîne. Grand amateur de baseball, commentateur occasionnel, l'ex-star des Indians n'a officiellement rien signé, cette réunion servant simplement à créer le contact, évaluer l'envie de la chaîne et de l'acteur et, peut-être, réfléchir à des concepts.

    Peu avant, c'est une rumeur relayée par Radar Online qui a relancé l'affaire Two and a Half Men. Citée par le site, une source - forcément anonyme - prétend en effet que Les Moonves (le dirigeant de CBS), pourtant peu épargné par les attaques de Sheen, aimerait revoir le comédien sur le plateau de la sitcom la saison prochaine et aurait donné des garanties à Chuck Lorre, le créateur du show, pour arriver à ses fins, et notamment celle de gérer "personnellement" l'acteur. Toujours selon cette source, Moonves serait persuadé qu'une bonne discussion entre Lorre et Sheen permettrait non pas de régler tout différend mais de trouver un terrain d'entente pour continuer la série. Crédible ou non, cette hypothèse a quoiqu'il arrive peu de chances d'aboutir. Il faudrait en effet un miracle pour que l'acteur et le scénariste se remettent au travail ensemble. Mais, Mon oncle Charlie étant une formidable machine à générer de l'argent, on comprend l'envie de CBS de revoir l'équipe originale au complet...

     

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 21 mars] La tournée de Charlie Sheen n'a pas encore débuté qu'elle est déjà un triomphe ! Intitulé "Violent Torpedo of Truth/Defeat Is Not an Option", ce tour (dont vous pouvez découvrir l'affiche ci-dessous) compte déjà 21 dates, dont certaines affichent déjà "complet" (les deux représentations au Radio City Music Hall de New York, les spectacles à Detroit et Chicago...) ! Selon le New York Daily News, cette tournée pourrait rapporter à l'acteur près de 7 millions de dollars (cette somme englobe les spectacles, le merchandising et les autres partenariats en tous genres...). Quant au contenu du spectacle, il varie selon les sources. Certains prétendent que Sheen ira seul au combat, sans notes, sans préparation, n'ayant recours qu'à sa mémoire et à son talent, tel un chef de guerre (comme il aime se surnommer). D'autres prétendent qu'il travaille actuellement sur des textes, des monologues aussi "drôles que sombres", soutenus par des installations vidéos, qui pourraient malgré tout varier d'une ville à l'autre... Le buzz continue pour Sheen mais les premières critiques pourraient refroidir une machine qui tourne en ce moment à plein régime. Début de réponse le 5 avril à Cleveland pour la première de "Violent Torpedo of Truth/Defeat Is Not an Option" !

    Photo - SERIE - Mon oncle Charlie : 132

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 17 mars] Dans sa lutte médiatiquement acharnée contre Warner Bros. Television, Charlie Sheen vient de perdre un atout qu'il comptait bien utiliser. L'éventuel procès opposant les deux parties ne devrait en effet pas avoir lieu dans un tribunal ouvert aux jurés et/ou aux médias mais dans des bureaux à l'abri des regards, des micros et surtout loin du tumulte médiatique que Sheen sait très bien provoquer... C'est ce qu'on appelle l'"arbitrage privé" et, dans cette affaire, il est contractuellement du ressort des Judicial Arbitration and Mediation Services - ou "JAMS" - qui est la société chargée de gérer tout litige entre le comédien et le studio. Le "scandale", les risques de "déballage": voilà ce que craignait par dessus tout Warner Bros. et ce qui aurait pu les pousser à trouver un accord au plus vite et surtout plus avantageux pour un Sheen qui serait apparu alors "triomphant". En clair, désormais Sheen n'a plus que des arguments "contractuels" et "factuels" pour obtenir son éventuel dû (estimé à 100 millions de dollars) et ne peut plus compter sur la menace médiatique qu'il pourrait représenter ou sur la sympathie d'un jury. Et il va devoir faire face à la horde d'avocats de la Warner, tous expérimentés, tous très bien payés et... très nombreux (même avec son salaire, l'acteur ne peut rivaliser avec la surface financière d'un studio). Pire, le volet de l'affaire concernant Chuck Lorre, à l'origine indépendant, a été rattaché au dossier géré par la JAMS. Charlie Sheen est de plus en plus seul contre tous...

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 16 mars] Après les recettes de cuisine (dans un sketch destiné à Funny or Die), Charlie Sheen se met une nouvelle fois en scène dans une vidéo "humoristique", cette fois-ci pour le site Radar Online. L'ex-star de Mon oncle Charlie et ses acolytes y complotent le vol de la caravane que l'acteur utilisait lors de ses années passées au studio Warner Bros. Drôle ou pathétique ? A vous de juger sur pièce :

    Après avoir battu des records pour la vente de billets de ses deux premiers spectacles (à Detroit et Chicago), Charlie Sheen a décidé de "prolonger" sa tournée. Ses fans pourront donc découvrir son spectacle "Charlie Sheen LIVE: My Violent Torpedo of Truth/Defeat is Not an Option" les :

    - 5 avril au Playhouse Square de Cleveland
    - 6 avril au Palace Theatre de Columbus
    - 8 avril au Radio City Music Hall de New York
    - 9 avril au Oakdale Theater de Wallingford
    - 12 avril à l'Agganis Arena de Boston

    Les billets seront mis en vente à partir du jeudi 17 mars. Un nouveau record de rapidité pourrait être battu...

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 14 mars] Charlie Sheen remporte une nouvelle victoire symbolique et médiatique !

    Vendredi 11 mars, il lance son site internet officiel (http://www.charliesheen.com/), via lequel vous pouvez notamment acheter des produits dérivés, tels ses t-shirts floqués des citations les plus "fameuses" de Sheen: "I've got one speed: GO!", "Duh, winning!" et autres "You're either in Sheen's Korner or you're with the Trolls"...

    Le lendemain, il bat à nouveau des records avec la vente des billets de sa tournée. Ticketmaster, la plateforme de réservation en ligne, a vu partir les tickets pour les shows de Detroit (2 avril) et Chicago (3 avril) en... 18 minutes ! Du jamais vu... A l'heure qu'il est, on ne sait pas grand chose du spectacle, si ce n'est son titre: "Charlie Sheen LIVE: My Violent Torpedo of Truth/Defeat is Not an Option" (qui laisse augurer quelques dérapages incontrôlés...) et qu'un Dollar sur chaque ticket sera reversé à la Croix Rouge pour les opérations de secours au Japon.


    Mais avant de brûler les planches, Sheen sera de retour à l'antenne ! Le 20 mars, la chaîne TLC diffusera un documentaire original, intitulé "Charlie Sheen: On the Brink", composé notamment d'images inédites et d'archives (sur la jeunesse et la carrière du comédien), d'interviews exclusives et de révélations ou encore du témoignage de Mackenzie Phillips, ex-star du petit écran (Au fil des jours)... et ex-droguée ! Un beau coup médiatique pour la chaîne qui pourrait réaliser au passage une (très) belle audience. Volontairement, et involontairement, Charlie Sheen est devenu un vrai filon, un buzz médiatique perpétuel et l'assurance de belles audiences.

    Cette mauvaise surexposition, ou plutôt ce suicide médiatique donne la chair de poule à Alec Baldwin. La star de 30 Rock, qui n'a pas été épargné par les scandales dans le passé, tente de venir en aide à Sheen via le Huffington Post, pour lequel il est un contributeur. Vendredi 11 mars, Baldwin consacre en effet un long, et passionnant, article à Sheen. En prenant exemple sur sa propre carrière, il explique les rapports de force dans le business, les revers de fortune, les tensions professionnelles et les accidents de parcours qui sont en fait des déviations nécessaires. Et parfois même salutaires... Un billet d'humeur, de soutien et d'empathie, à la distance critique (sur soi-même, sur le milieu du cinéma et de la télévision, sur les médias, sur les Etats-Unis) salutaire et à l'humour dénué de tout cynisme superflu. En anglais, c'est ce que l'on pourrait qualifier de "wake up call". Encore faudrait-il que Sheen, pas très à l'aise avec les conseils extérieurs (un euphémisme) le lise calmement. Laissons la conclusion à Alec Baldwin:

    "Dessoule, Charlie. Et reviens à la télévision, si ce n'est pas trop tard. On est en Amérique. Tu veux vraiment emmerder Chuck [Lorre], Warner Bros. Television et CBS ? Implore le pardon à l'Amérique. Il te sera accordé. Et reviens sur le plateau. Tu est une grande star de la télévision. En côtoyant Tony Bennett, afin que je puisse l'imiter pour le Saturday Night Live, j'ai compris qu'en fait, ce job était censé être du plaisir.

    P.S.: achète à Jon Cryer une belle petite voiture."

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 11 mars] Charlie Sheen sort l'artillerie lourde... et même très lourde ! Le comédien vient en effet via son avocat (apparemment aussi fantasque que lui) d'engager une procédure judiciaire dans le but de récupérer pas moins de 100 millions de dollars des poches de Warner Bros. Television et Chuck Lorre, créateur, producteur et scénariste de Mon oncle Charlie.

    Le document déposé par l'avocat Marty Singer liste les doléances du comédien et les raisons de cette procédure. Sheen souhaite entre autres récupérer son salaire pour les 8 épisodes annulés cette saison mais se place également en défenseur des membres de l'équipe technique et artistique du show. En clair il poursuit au nom des techniciens, des scénaristes, des comédiens... Et, comme d'habitude, il s'attaque très violemment à son meilleur ennemi"Chuck Lorre, un des hommes les plus riches de la télévision et qui pèse des centaines de millions de dollars, croit qu'il est si riche et puissant qu'il peut unilatéralement rompre un engagement et garder l'argent destiné à l'origine aux acteurs et à l'équipe de la plus populaire série télévisée, Mon oncle Charlie, le tout afin de simplement nourrir son ego et son intérêt personnel, et de faire de la star de la série le bouc-émissaire du comportement de Lorre."

    Les avocats de Lorre n'ont pas tardé à répondre à cette nouvelle péripétie made in Sheen: "Les allégations formulées dans la plainte déposée contre Mr Lorre sont aussi inconscientes, fausses et injustifiées que les précédentes éructations de Mr Sheen dans les médias. Ces accusations sont tout bonnement imaginaires (...) Chuck Lorre n'a jamais eu en tête, et encore aujourd'hui, que la santé de Mr Sheen."

    En milieu de semaine, Charlie Sheen, visiblement blessé de n'avoir pas reçu de nouvelles de Jon Cryer (ce que le représentant de ce dernier a démenti), son partenaire dans Mon oncle Charlie, l'avait affublé du désormais célèbre sobriquet  "Troll", censé décrire un être petit, lâche, insignifiant... Jusqu'ici relativement silencieux, Cryer a répondu à cette insulte, d'ailleurs partiellement retirée par Sheen un peu plus tard ("J'étais dans un mauvais état d'esprit et j'ai sorti ça comme ça... C'est une demie excuse, disons une "excu""). L'interprète d'Alan était en effet l'invité du "late show" de Conan O'Brien et en a profité pour répliquer... sur le ton de l'humour, sans doute la meilleure parade...

    Jeudi 10 mars au soir, la police a débarqué en masse au domicile de Charlie Sheen ! Pour quels motifs ? La recherche d'éventuelles armes ! Le comédien n'ayant pas le droit d'en posséder, il aurait pu avoir de gros ennuis ! Heureusement, la fouille, qui a duré plus de 3 heures, a été infructueuse (à l'exception d'une carabine datant du 19ème siècle !). De ce fait, on en conclut également qu'aucune substance illicite n'a été retrouvée dans sa gigantesque villa... Sheen pourra donc bien faire sa tournée !

    Une tournée ? Quelle tournée ? Et oui, le comédien par sur les routes pour un show encore mystérieux, baptisé "My Violent Torpedo of Truth/Defeat is Not An Option Show" et fondé sur sa mésaventure actuelle. Charlie Sheen en live ? A coup sûr un carton public... La première est programmée pour le 2 avril à Detroit et si vous voulez avoir plus d'infos, et pourquoi pas réserver vos places, cliquez ici !

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 9 mars] Depuis le licenciement de Charlie Sheen - et déjà un peu avant - une des questions lancinantes est: que va devenir sa sitcom Mon oncle Charlie ?

    Peut-elle continuer sans lui ? Faut-il l'arrêter ? Est-ce qu'un remplaçant peut reprendre le flambeau ? Et, si oui, qui est le candidat idéal ? Et pour quel rôle ? Si les producteurs veulent que la série revienne à la rentrée sur CBS, c'est dès maintenant qu'il faut trouver la perle rare...

    Joe Estevez, l'oncle de Charlie (et frère de Martin), a ainsi proposé ses services à plusieurs reprises, mais sans grand succès. L'hypothèse John Stamos a circulé, avant que ce dernier ne démente tout contact. Depuis quelques jours, le nom qui revient avec insistance, même si encore une fois rien n'est officiel, est celui de... Rob Lowe ! Le comédien, qui est en train de prouver une nouvelle fois ses talents pour la "comédie" dans Parks And Recreation, serait la priorité de Chuck Lorre et des producteurs de Mon oncle Charlie. Des contacts auraient déjà été pris avec les représentants de l'acteur, qui non seulement a fréquenté Sheen au lycée mais a montré un soutien (certes relatif) à son collègue sur Twitter, en utilisant par exemple des termes "sheeniens" tels que "winning", "warlock" ou "tiger blood". Que ce soit Lowe ou un autre, l'affaire semble de toute façon bien compliquée... D'ailleurs, il est peut-être temps que les fans de Mon oncle Charlie viennent en aide aux producteurs. Répondez donc à cette simple question: qui pourrait succéder à Charlie dans la série ?

    Mais, même s'ils mettent la main sur LE remplaçant, rien ne garantit que Mon oncle Charlie garderait sa place de "comédie n°1" de la télévision américaine ! Heureusement, quelques exemples sont là pour prouver que le départ puis le remplacement de la star d'une série n'est pas synonyme d'arrêt de mort. On pense notamment à Touche pas à mes filles (après le décès de John Ritter), Valerie (rebaptisée The Hogan Family après le licenciement de Valerie Harper !) ou Spin City, reprise en main par Charlie Sheen après le départ de Michael J. Fox ! Mais ces symboles sont rares...

    En parlant de Fox d'ailleurs... Tout juste viré de "sa" série, Charlie Sheen met en avant une clause particulière de son contrat. A l'époque, la "clause Fox" stipulait que si le comédien était amené à quitter la série, il continuerait à toucher son salaire tant que le show serait à l'antenne ! Aujourd'hui, Sheen prétend qu'un tel mécanisme existe aussi dans son contrat qui le lie à Warner Bros. Television et CBS... et affute ses armes en vue de la bataille judiciaire qui pointe à l'horizon. Ainsi ses avocats mettent en avant les préjudices moraux (et les clauses contractuelles qui iraient avec !) subis par leur client, sous-entendant que les réparations financières pourraient de ce fait être encore plus importantes que prévu !

    En clair, l'"affaire Charlie Sheen" va avoir droit à son spin-off, dans les tribunaux ! Et pourrait durer quelques saisons... contrairement au "Sheen's Korner", son talk show sur le web, dont le 4ème et dernier épisode a été diffusé ce mardi 8 mars :

    Sheen, qui a appris plus tôt son licenciement, est plus combattif et remonté que jamais. Se préparant littéralement à une guerre, et s'auto-proclamant "Messie de Malibu", le comédien s'en prend (très) vivement à ses meilleurs ennemis: Les Moonves (le patron de CBS), Bruce Rosenblum (le boss de Warner Bros. Television) et Chuck Lorre (créateur et producteur de Mon oncle Charlie). Ce dernier prend cher, très cher... Voici quelques extraits de ce message incendiaire : "Où te caches-tu, petit clown stupide ? Derrière ton narcissisme, ton avarice, ta haine envers toi et les femmes ? Quelle personne dissimules-tu sous ce masque ? Je te vois, idiot, derrière ton faux sourire, à travers ton besoin d'être aimé (...) Tu sens cette odeur ? Tu sens cette odeur de merde de chien pourrie, de vomi fermenté que sont tes viscères putrides ? Tu sens ces mensonges, et le carnage que tu as provoqué ? (...) C'est une odeur de malaria (...) Tu t'es engagé dans un combat contre un sorcier, espèce de petit ver insiginifiant." Depuis longtemps dépassées, les limites sont donc encore repoussées dans ce discours inqualifiable... Malheureusement Lorre n'est pas le seul membre de l'équipe de Mon oncle Charlie à subir les foudres de Sheen. Après avoir salué Angus T. Jones, Conchata Ferrell, Melanie Lynskey et Marin Hinkle sur le site E!, le comédien a dirigé le canon de sa haine vers Jon Cryer, coupable, selon lui, de ne pas l'avoir appelé (ce que le représentant de Cryer a démenti) depuis le début de l'affaire: "Jon ne m'a pas appelé. C'est un opportuniste, un traître et un troll (...) Quand je jouerai dans un blockbuster et qu'il viendra me supplier de lui donner un second rôle, je lui répondrai "Tu m'as lâché, à cause de ta lâcheté et ta stupidité"!

    Au milieu de ce champ de ruines, les soutiens à Charlie Sheen sont rares mais ils existent. Dernière "célébrité" en date à lui manifester de la sympathie (presque de l'empathie): Roseanne Barr. Sur son blog, la comédienne écrit ainsi dans un billet spécialement dédié à Sheen : "Charlie, fais une pause. Va en Grèce, à Paris, en Chine, admire et fais profil bas. Tu as été viré, mec." L'ex-star de Roseanne, sitcom culte pour laquelle Chuck Lorre avait travaillé, rejoint Sheen sur le champ de bataille contre le scénariste-producteur, jetant quelques piques acides au passage, du type : "J'ai viré Chuck Lorre parce que c'était un gros ivrogne." Et si Roseanne Barr prenait la succession Sheen dans Mon oncle Charlie ?

     

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 7 mars] L'annonce est tombée. Elle va faire du bruit. Et annonce sans doute une belle bataille judiciaire... Charlie Sheen a été viré de Mon oncle Charlie. Le communiqué publié par Warner Bros. Television et CBS est lapidaire: son contrat est purement et simplement liquidé, avec effet immédiat.

    En parallèle, une lettre officielle - de 11 pages - envoyée aux avocats du comédien développe les raisons de cette rupture, n'omettant pas d'énumérer les nombreux dérapages et autres problèmes personnels de Sheen et leurs coûteuses conséquences (aussi bien au niveau financier que médiatique) sur la production de la série.

    Le comédien a commenté la nouvelle via le site TMZ, et pas encore sur son Twitter, qui compte désormais plus de 2,1 millions d'abonnés. Ce communiqué montre un Sheen plus combattif que jamais: "C'est une très bonne nouvelle. Ils poursuivent dans leur logique de violation [de contrat]. C'est un grand jour de ravissement dans la maison de la "Vallée de la Sobriété" tout simplement parce que maintenant je peux prendre leurs milliards, sans plus avoir à regarder leurs faces de *** et sans plus jamais avoir à enfiler leurs chemises stupides aussi longtemps que ces sorciers vivront dans cette dimension terrestre."

    Il s'agit ici d'un faux rebondissement tant la situation paraissait indémêlable. Cet épisode se termine donc sur deux potentiels cliffhangers intéressants :

    1. l'"affaire Charlie Sheen" est loin d'être terminée !

    2. Si Charlie Sheen est viré, Mon oncle Charlie n'est pas annulée ! En tout cas, pas encore... Et cette décision de CBS et Warner Bros. Television était aussi une manière de préparer la suite de leur série phare ?

    - - - - - - - - -

    Le 5 mars, Charlie Sheen a... lancé son propre talk show ! Baptisé "Sheen's Korner" (et soutenu par une puissante tagline - "You're either in Sheen's Korner or with the Trolls", littéralement: "Vous êtes du côté de Charlie Sheen ou dans le camp des Trolls"), ce programme exclusivement diffusé sur le web est enregistré depuis chez lui, avec ses amis et les moyens du bord et sans vrai fil conducteur. Une émission à l'image de l'acteur donc, qui enchaîne réflexions, extraits de ses interviews passées, infos, messages personnels...

    Le premier numéro (à voir ici), durant lequel il a dévoilé son nouveau tatouage (une inscription "Winning" - "C'est gagné" - au poignet), a été vu... près de 1 million de fois ! Il s'agit donc d'un nouveau coup de force du comédien, dont le fil Twitter compte déjà plus de 2 millions d'abonnés ! Sheen n'a pas encore décidé de la fréquence réelle de ce talk show halluciné: ses fans auront-ils droit à une émission quotidienne ou hebdomadaire ? Tout dépend du succès des premières émissions...

    Charlie Sheen est-il en train de gagner sa bataille médiatique ? Sans doute pas... mais dans tous les cas il n'est pas, ou plus, seul au front ! D'autres célébrités se sont en effet rangées derrière la peut-être future ex-star de Mon oncle Charlie. Ainsi Sean Penn - qui était apparu dans son propre rôle dans la série en 2004 - a publiquement apporté son soutien à Sheen, notamment pour son projet de voyage "médiatico-humanitaire" à Haïti (afin de venir en aide à la population, toujours victime des conséquences du terrible tremblement de terre de janvier 2010) : "Charlie est une des seules personnalités que l'on ne peut pas soupçonner d'utiliser les médias pour son propre intérêt. J'aimerais vraiment montrer à mon vieil ami la réalité des choses à Haïti, et le présenter à la merveilleuse équipe qui travaille là-bas. S'il choisit d'apporter son soutien, je lui ferai pleinement confiance." De son côté, le très allumé Gary Busey - qui s'est essayé à peu près à toutes les drogues et qui a toujours été coupable de tous les excès - a proposé ses services à Sheen ! Le comédien - peintre - artiste a déclaré au site People: "Je veux que Charlie s'extirpe de toute cette boue infâme, reprenne en main sa vie et je prie pour lui. Le conseil que je peux lui donner est de se regarder et de sentir la vérité dans son coeur, parce que ce qu'il vit n'est pas sa vérité." Quant à Robert Kirkman, créateur du comic The Walking Dead et producteur de l'adaptation télé, il a profité de la conférence donnée par l'équipe de la série au PaleyFest pour (ironiquement) exprimer son envie de voir Sheen rejoindre la seconde saison du show ! Une offre d'emploi surréaliste: "Charlie, appelle-nous ! (...) Nous ferons tout ce que tu veux !"

    En parlant de "plaisanterie", les sketches et autres petits détournements humoristiques sur / autour / à propos de Charlie Sheen se multiplient. Après le faux cartoon génial concocté par Jimmy Kimmel, c'est la troupe du Saturday Night Live, emmenée par Bill Hader, qui l'"a croqué" lors de l'émission du samedi 5 mars :

    La source n'étant visiblement pas près de se tarir, les détournements ont de beaux jours devant eux... D'ailleurs, le 9 mars, la chaîne câblée américaine Spike diffuse une émission spéciale intitulée... Charlie Sheen's Winningest Moments !

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 2 mars] Charlie Sheen faisant une cure d'abstinence médiatique ? Est-ce vraiment concevable ? Lors de son intervention lors du show d'Howard Stern, le comédien a en effet confié son envie de ne plus accorder d'interview... pour le moment ! Mais avant de se murer dans le silence, il a lancé une dernière pique acide à Chuck Lorre, le créateur de Mon oncle Charlie: "Chuck veut se retirer. Il est grillé. Il a 3 séries à gérer [ndlr: Mon oncle Charlie, The Big Bang Theory et Mike & Molly] et a oublié que le nôtre est celui grâce auquel tout a été possible. C'est un ingrat... et il essaie de me faire porter le chapeau. Mais il ne va pas réussir. Sa stratégie est stupide et immature, c'est du travail d'amateur. Selon moi, la vraie solution, c'est que Les Moonves [ndlr: le patron de CBS] le vire et me reprenne, ainsi tout le monde sera gagnant." Perspective amusante autour de sa surexposition médiatique récente, le site de The Hollywood Reporter a  fait un petit récapitulatif des interviews et autres interventions médiatiques de Charlie Sheen depuis son explosion en direct dans le show radio d'Alex Jones le 24 février. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le comédien a été omniprésent. Et à chaque fois qu'il a ouvert la bouche, une nouvelle polémique est née :

    24 février - Alex Jones Radio Show

    24 février - TMZ
    25 février - Loose Cannons radio show
    28 février - Associated Press

    28 février - Piers Morgan sur CNN

    28 février - RadarOnline
    28 février - TMZ
    1er mars - 20/20 sur ABC

    1er mars - Access Hollywood

    1er mars - The Howard Stern Show

    1er & 2 mars - NBC News

    S'il s'éloigne du petit écran, Sheen ne va pas non plus se transformer en moine médiatique. Il vient d'ouvrir son propre compte Twitter, lequel à ce jour compte déjà plus de 650 000 abonnés ! Et tout le monde attend déjà les premiers dérapages du comédien sur la plateforme... Malheureusement, il ne pourra plus compter sur les conseils avisés de son agent depuis plus de 10 ans, Stan Rosenfield, lequel a claqué la porte ("par texto", selon Sheen), sans doute usé par l'accumulation des scandales ces dernières années.

    De son côté, le fameux Les Moonves s'est exprimé sur l'affaire lors d'une conférence à San Francisco : "A court terme, c'est en réalité plutôt intéressant financièrement parlant pour nous. Je ne suis pas en train de dire que je souhaite que cette situation perdure ou que ce qui se passe me ravit. En fin de compte, je ne sais pas comment tout cela va se terminer. J'espère que la série va revenir. Nous verrons."

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 1er mars] C'est l'heure pour Chuck Lorre de répondre... ou plutôt de refaire parler de lui ! Le créateur de Mon oncle Charlie, qui avait déjà exprimé son malaise dans une "Vanity Card" (ces textes présentés à l'écran à l'issue de chaque épisode de série qu'il produit) à la mi-février, s'est fendu d'une nouvelle missive lors du dernier épisode de Mike & Molly. En voici quelques extraits: "J'ai cru comprendre que l'on me pressait de répondre à certaines critiques lancées à mon égard ces derniers temps. Ce qui suit rassemble mes pensées à ce sujet, sans auto-censure. J'espère que cela mettra fin à toute spéculation ultérieure (...) Je suis conscient, donc je suis seul. Je crois que le malentendu existentiel est la source primaire de la compulsion névrotique qui pousse à effacer toute conscience. cela explique de fait le paradoxe inhérent à notre culture, qui souhaite célébrer l'ego tout en louant son extinction via des drogues et l'alcool. Cela aussi éclaire notre peur profonde de systèmes politiques primaires comme le communisme, le fondamentalisme religieux, les zombies ou les envahisseurs venus de Mars..." Lorre s'amuse donc à livrer un message à la fois bizarre et bourré de sous-entendus, une pseudo-déclaration sérieuse, incohérente et excessive qui rappelle les discours quelque peu hallucinés de Charlie Sheen. Et il ne manque pas de conclure en "criant" : "Je me casse d'ici !"

    De son côté, Sheen continue de faire du bruit médiatique ici et là. Après avoir réclamé 3 millions de dollars par épisode lors de son intervention sur ABC, le comédien s'est rétracté le même jour lors du talk show de Piers Morgan sur CNN : "Non, c'était stupide de ma part. Je prétendais être sous-payé sur le ton de la plaisanterie" Mais, plus sérieusement, Sheen a renouvelé sa proposition de payer toute l'équipe de la série pour les 8 épisodes annulés cette saison : "Aujourd'hui, il y a tout juste quelques heures, j'ai appris que la production allait payer les salaires correspondant à 4 épisodes. OK, c'est un bon début. Mais je ne m'arrêterai pas tant qu'ils n'auront pas remboursé pour les 8. Ensuite je m'arrangerai avec le cast et seulement après je m'occuperai de mon cas." En outre, l'acteur a révélé que, depuis le début de l'affaire, personne à CBS ou chez Warner Bros. Television ne l'avait appelé ! Enfin, à la question: si Leslie Moonves (président de CBS) l'appelait, est-ce qu'il serait prêt à s'excuser de son comportement et de ses déclarations particulièrement acides sur le dirigeant ? L'acteur a répondu positivement... tout en n'oubliant pas de rajouter: "Ensuite je lui demanderais pourquoi il a menti à l'équipe... en présence de mon équipe personnelle ? Quand je leur ai dit "Les gars, je ne peux pas m'absenter trop longtemps parce que je m'inquiète pour l'équipe, ils ont tous des familles et des crédits sur le dos", ils m'ont répondu : "Ne t'inquiète pas pour l'équipe, tu as notre parole." Et cette parole, c'était la sienne et celle de Bruce [Bruce Rosenblum, président de Warner Bros. Television], son partenaire."

    Qui ose encore croire à une saison 9 de Mon oncle Charlie ?

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 28 février] Charlie Sheen est en mode "J'ouvre les vannes à fond" ! Après avoir annoncé un vrai-faux projet avec HBO, le comédien a profité du week-end pour caler ses premières interviews télévisées, après ses multiples interventions à droite et gauche, à la radio et sur Internet !

    Il devrait ainsi être omniprésent sur le petit écran dans les jours à venir. Ce plan de com' très offensif débute dès lundi matin avec sa participation au très populaire show d'infotainment "Today" de NBC et une brève apparition dans "Good Morning America" sur ABC, destinée à promouvoir son interview longue durée réalisée pour l'émission "20/20", programmée le mardi 1er mars à 22h sur la même chaîne. Une bande-annonce circule déjà et promet quelques passages... salés :

    Et ce n'est pas tout, Charlie Sheen, qui est une nouvelle fois en froid avec son père Martin Sheen, est sur le point de signer un juteux contrat... pour un livre de confessions ! Le comédien envisage en effet de tout raconter des coulisses de Mon oncle Charlie, le bon comme le sordide, afin de dire "sa" vérité sur l'affaire et de rétablir son honneur. Bien entendu très intéressés, les éditeurs font la queue devant sa porte, alléchés par l'odeur du scandale qui ressemble à s'y méprendre au parfum des dollars... Les enchères pour décrocher ce futur bestseller débutent à 10 millions de dollars, somme fixée par Sheen.

    Les premières images de l'interview accordée à Good Morning America sont disponibles. Au cours de cet entretien, le comédien l'assure et le répète plusieurs foirs: il compte bien poursuivre en justice CBS et Warner Bros. pour rupture de contrat. Et il espère récupérer une belle somme au passage. A voir en cliquant ici !

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 25 février] Cela ne pouvait de toute façon pas bien se terminer ! A-t-on atteint le point de non retour ? Peut-être...

    Invité de l'émission de radio "Alex Jones Show", Charlie Sheen s'est lâché, au plus mauvais sens du terme. Après avoir révélé que les producteurs de la comédie et les responsables de la chaîne avaient menacé d'annuler la série s'il continuait à les "attaquer" dans les médias, le comédien - qui sort d'une cure de désintoxication pratiquée à son domicile - a violemment critiqué Chuck Lorre, le créateur de la série, dans un discours aux relents antisémites, et affirmant qu'il est - lui, Charlie Sheen - le véritable responsable du succès de Mon oncle Charlie ("J'ai passé, je crois, la dernière décennie à convertir sans efforts et presque par magie sa "merde" en or"). Un peu plus tard, sur TMZ, Sheen en a remis une couche en déclarant qu'il détestait de toutes ses forces Lorre - qu'il a en outre qualifié d'"homme stupide, de petit bonhomme complètement stupide" - et en appelant à l'organisation d'un duel avec le scénariste ("S'il gagne, il peut quitter ma série")

    La réaction de Warner Bros. TV et de CBS ne s'est pas faite attendre: alors que le tournage devait reprendre le 28 février, la fin de saison est tout bonnement annulée. Le communiqué de presse signé par les deux entités est lapidaire : "Compte tenu des propos émis par Charlie Sheen, de son comportement et de son état, CBS et Warner Bros. Television ont décidé d'interrompre la production de Mon oncle Charlie pour le reste de la saison." On ne saurait être plus bref... et plus direct.

    Et ce n'est pas fini ! Ayant été mis au courant de la décision de ses employeurs, Charlie Sheen s'est fendu d'une lettre, envoyée au site TMZ. En voici quelques extraits: "Je contre-attaque encore une fois et ce petit ver pourri [ndlr: Chuck Lorre] ne peut pas faire face à mon pouvoir et affronter la vérité. Je ne lui souhaite rien d'autre que de la douleur (...) Manifestement j'ai vaincu ce ver de terre avec mes déclarations - alors imaginez ce qui aurait pu se passer si j'avais sorti mes poings en feu. J'invite mes magnifiques et loyaux fans, qui ont aimé cette série pendant près d'une décennie, à m'accompagner sur la route menant à la justice pour corriger cette faute indéfinissable. Souvenez-vous ce sont mes fans... pas les vôtres... et nous continuerons ensemble... Charlie Sheen"

    Incohérente, totalement excessive, belliqueuse à outrance... cette missive montre à quel point la situation est gangrénée et l'avenir de Mon oncle Charlie... sombre.

    Et dire qu'en 2009, lors du 49ème Festival de Monte-Carlo, Chuck Lorre dressait des lauriers à Charlie Sheen...

     

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 17 février] Après les  retournements de situation de ces derniers mois, Charlie Sheen entend reprendre le chemin des studios le 28 février prochain. Suite aux mesures prises par le network CBS pour combler l’absence de Mon oncle Charlie à l’antenne, seulement 4 nouveaux épisodes seront tournés sur les 8 initialement prévus. Dans une interview accordée ce lundi 14 février au Dan Patrick Show à la radio, le comédien s’est plaint du fait que la production et la chaîne ne lui aient pas permis de retourner au boulot plus tôt. Ce mercredi, Sheen annonçait qu’il serait de retour sur les plateaux de tournage le 28 février.


    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 10 février] Charlie Sheen a annoncé qu'il était prêt à compenser le manque à gagner dû à son absence. L'acteur s'est déclaré en effet prêt à payer un tiers du salaire de l'équipe de tournage de Mon oncle Charlie pour couvrir les semaines où la production du show a été suspendue. Une offre a priori généreuse qui a sa condition : Charlie Sheen attend que CBS et le studio Warner Bros TV en fassent autant. La chaîne a pourtant affirmé qu'aucune demande de la sorte ne lui avait été adressée.


    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 8 février] Yale Galanter, l'avocat de Charlie Sheen, vient de donner des nouvelles toutes fraîches de l'acteur. Dans une interview accordée à E! Online, l'homme de loi a fait savoir que Sheen allait bien et qu'il reprendrait le travail plus tôt que prévu. "Nous pensons que Charlie sera de retour au boulot dans deux semaines", a-t-il expliqué. L'acteur se porterait bien et serait déterminé à reprendre le chemin des studios dès que possible. Un rétablissement rapide qui serait, selon son avocat, en grande partie dû au soutien de sa famille.

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 1er février] Afin d’échapper à la curiosité des uns et des autres, Charlie Sheen effectuera sa cure de désintoxication à son domicile de Los Angeles, entouré d’une équipe de professionnels pour l’encadrer dans cette épreuve. Certains ne pourront pas s‘empêcher de mettre en doute le sérieux de cette emprise, surtout quand on sait avec quelle facilité Sheen s’est laissé convaincre la semaine dernière d’entrer en désintox.

    Le traitement de Charlie Sheen devant d’étaler sur une période de trois mois, le tournage de Mon oncle Charlie est donc interrompu. CBS dispose seulement de deux épisodes inédits (les 15 et 16 de la saison 8) qui seront diffusés les 7 et 14 février prochain. Le comédien n’étant pas près de reprendre le chemin des studios, les 8 épisodes restants à mettre en boîte pour compléter la saison semblent plutôt compromis. La chaîne envisage diverses solutions pour remédier à l’absence de Mon oncle Charlie dans sa grille des programmes. Dans l’immédiat, des rediffusions de la sitcom seront proposés en remplacement. Le temps de laisser à la chaîne passer une commande de deux épisodes supplémentaires pour les comédies Mike & Molly et Rules of Engagement. Episodes qui permettront de combler les trous au sein de la grille. CBS assure que les pertes engendrées par le manque d’inédits pour la sitcom la plus regardée de la télévision américaine n’affecteront pas aussi durement le network. Pourtant, 30 secondes de pub sont vendues pour Mon oncle Charlie à plus de 200 000 dollars, soit plus de 3 millions de dollars par épisode générés par la publicité. Selon les responsables de la chaîne, le déclin des audiences qui pourrait survenir sera compensé la baisse des coûts de production qui résultera des épisodes en moins à produire cette année. En revanche, Warner Bros. TV, qui produit le show, n’est pas aussi chanceux. Avec ces épisodes de Mon oncle Charlie en moins, le studio perd pas mal d’argent sur les droits de rediffusion de la série en syndication, soit quelques 250 millions de dollars.

    - - - - - - - - -

    [Mise à jour du 31 janvier] Sorti de l’hôpital vendredi, Charlie Sheen a finalement décidé de se faire aider. L’acteur a pris la décision d’entrer de son plein gré en cure de désintoxication. Dans un communiqué publié le même jour, Stan Rosenfield, son attaché de presse, déclarait : "Il est très reconnaissant à tous ceux qui ont fait part de leur inquiétude."

    De ce fait, le tournage de la sitcom Mon oncle Charlie est interrompu pour une durée indéterminée afin de laisser le temps à Charlie Sheen de se soigner. De CBS à Warner Bros. Television en passant par le producteur exécutif Chuck Lorre, toute l’équipe du show a apporté son soutien à l’acteur dans un communiqué : "Nous sommes profondément inquiets pour sa santé et son bien-être, et nous soutenons sa décision."

    L’arrêt du tournage de Mon oncle Charlie pourrait bien avoir un impact néfaste sur CBS. Avec deux épisodes inédits programmés pour février, la chaîne devra miser sur des rediffusions du show qui réalisent généralement de bonnes audiences. Autre option pour combler le vide laissé par Mon oncle Charlie, CBS peut commander des épisodes supplémentaires des autres comédies de la chaîne. Cela suffira-t-il à combler l'absence de la sitcom la plus regardée de la télévision américaine ?

    - - - - - - - - -

    Charlie Sheen, le héros de la sitcom Mon oncle Charlie, n’en finit plus de faire parler de lui dans les chroniques "people". Souffrant de violentes douleurs abdominales, le comédien a été admis aux urgences ce jeudi 27 janvier à Los Angeles. Après ses frasques des derniers mois entre la drogue, l’alcool et les disputes conjugales, les rumeurs vont bon train sur les raisons d’une telle hospitalisation.

    Tôt dans la matinée du jeudi, les voisins de Charlie Sheen recevaient un appel provenant de la maison de l’acteur pour demander de l'aide. TMZ, le site qui avait annoncé en premier la mort de Michael Jackson, a relayé l’information une fois encore avant tout le monde. Selon leurs propres sources, le comédien aurait fait la fête non-stop pendant deux jours à son domicile et consommé de la cocaïne. Steve Brodersen, un ami de l’acteur, a déclaré dans l’émission Extra que Charlie, souffrant d’une hernie, aurait été saisi de douleurs au ventre après avoir trop ri devant la télé. L'état de Sheen aurait nécessité une intervention chirurgicale pour soigner l’hernie en question.

    L’hospitalisation de Charlie Sheen n’affectera pas dans l’immédiat le tournage de Mon oncle Charlie, une pause ayant été planifiée jusqu’à mardi. Pourtant, l’inquiétude est de mise ! Avant ce récent incident, compte tenu de sa vie personnelle chaotique, la production encourageait Charlie à recourir à l’aide de professionnels. La situation serait tellement alarmante que certains craindraient une issue fatale. Nina Tassler, la Présidente de CBS, chaîne qui diffuse la série aux Etats-Unis, avait déjà fait savoir ce mois-ci tout l’intérêt qu’elle portait à la situation de l’acteur. Selon certaines sources, en dépit de sa vie dissolue, Charlie Sheen s’est toujours montré professionnel. "Il fait son travail et tout le monde l’apprécie." Le phénomène prend une telle ampleur que Ricky Gervais n’hésite pas à faire une blague sur le sujet lors de la dernière cérémonie des Golden Globes, et Jon Cryer, le partenaire de Sheen dans Mon oncle Charlie, plaisantait cette semaine (avant ce dernier incident) lors du talk-show de Conan O'Brien, qu’il vérifiait tous les matins sur TMZ s’il pouvait aller travailler.

    Pascal Muscarnera & Thomas Destouches avec Deadline, The Hollywood Reporter, TV Guide, TV Line...

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • antoine70_90
      nan mais je pense qu'il y a de la mauvaise foi de chaque cotés honnetement charlie sheen a completement pété les plombs vu les vidéos qu'il met sur le net de lui ses enfants et des "poufs" mais peut etre qu'on a favorisé son départ et sa décadence.Malgré tout je pense qu'il a des propos prétentieux et racistes : "c'est pour moi qu'on regarde cette série, c'est moi qu'ils veulent, moi qu'ils suivront".. vous verrez..." il ne faut pas oublier que c'est un acteur pas le scenariste de cette superbe série
    • Makko
      eh bien j'avais raison: il a complétement fondu les plombs, a déclarer des trucs qui sont totalement imaginaires...
    • Niedle
      Si c'est vrai alors ils ont juste voulu un énorme tapage médiatique...
    • Makko
      j'ai quand même un gros doute... serait ce pas plutot un effet de manche?
    • infirmier007
      yesssssssssssssssssssssssssssssss!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    • Komestai
      J'ai toujours pensé un come-back possible sous certaines conditions, et j'y crois encore. Tout le monde serait gagnant (Sheen qui pourrait négocier des revenus à la hausse, Lorre qui pourra continuer à se faire du fric sur la série, et CBS qui risque de faire péter les scores d'audience si la série revient après tant de déboires). Bon... et sinon pas besoin de rependre Brice B. On s'en est déjà occupé ^^
    • Ruan99
      C'est louche quand même j'ai du mal a croire à un come back !
    • Ierons
      quel tapage médiatique on fait sur ce type... c'est hallucinant brice : y'a des gens d'une pire espèces que lui... qu'est c'qu'il a fait au juste ? s'est drogué ? s'est payé des putes ? et alors ? c'est sa vie... il ne fait de mal a personne a part à lui meme ...
    • spielbergismygod
      Brice B. pourquoi n'irais tu pas mourir toi-même. Vu la tête de ton profil, tu m'a l'air bien partis....Tu veux exterminer tout les "sales drogués toxico" c'est ca?Moi, j'aimerai bien exterminer les cons....tâche difficile en perspective...pour un Mission Impossible 5 Maybe?
    • TonyoFouine
      Brice B.et beh être aussi haineux en 2010's, ça craint quand même... Sinon, comme d'hab' Sheen s'amuse pour tourner la situation en sa faveur comme ça avait été dit depuis le tout début des frictions... Dans l'histoire, l'hypocrisie vient de CBS évidement, Sheen voulant récupérer l'argent pour payer les employés du show et que c'est la production qui l'a "mis de côté" alors qu'il voulait reprendre le boulot...
    • Mister-cinoche
      qu'il aille mourir cette espèce d'égoïste et prétentieux et qui plus est un sale droguer toxico !il n'a pas conscience a qu'elle point le monde sera encore meilleur sans lui.... aller va, va mourir Charlie !
    • Glaire Witch
      j'y crois pas trop
    • Gh0st-D0g
      Quel faux-cul tout de même... Je pensais qu'il était sur une série qui lui allait lui rapporter bien plus ? :sarcastic:
    • BiggerThanLife
      Le fiasco était couru d'avance. Il est humainement impossible de monter un spectacle vivant de qualité, d'autant plus un one man show en 1 mois, 1 mois 1/2 !
    • TonyoFouine
      Hahaha !En fait, les gens de Detroit qui l'ont sifflé sont surtout des gens qui aiment les moqueries derrière un écran mais pas quand on se fout d'eux... :)Il a dû aussi y avoir un manque d'écriture évident d'après l'extrait que j'ai pu voir.Mais voilà quoi, Sheen applique sa recette de "branleur" qui a fonctionné grâce au buzz web, reste à voir si en pratique les gens aiment réellement ça ou sont juste hypocrites. J'aurais aimé connaitre un peu plus de choses sur ce deuxième spectacle (mieux écrit ? mieux rythmé ?).
    • Komestai
      Oula tant d'arrogance dans les commentaires de "Allocine-Series" que je doute fortement que ça soit vraiment les gens d'Allociné qui utilisent ce compte... Sinon, si je me trompe, apprendre le respect de ses lecteurs vous ferez doute pas de mal, ça arrive à tout le monde de ne pas comprendre le sens d'une phrase.
    • regibarc
      Tiens,tiens!Les choses semblent se dérouler comme je m'y attendais.Quoique plus vite que prévue.Je voyais plus les négociations se faire vers juin/juillet quand la chaine s'apercevrait de la perte de sa série-phare(car voué à l'échec sans Sheen!) sur sa grille de rentrée 2011 et/ou quand Sheen se rendrait compte qu'il allait être privé de son "petit" salaire hebdomadaire.Cela dit,si retour il devait y avoir,il y a fort à parier que ce salaire soit moins conséquent et que bon nombre de clauses apparaissent sur son contrat.Et que dire de l'ambiance sur le tournage(au moins dans les premiers temps).Affaire à suivre...Encore et encore.La guerre des nerfs(car c'est bien de cela qu'il s'agit)continue...
    • AlloCine-Series
      Chère marieptitereveuse, Nous aimerions aussi pouvoir "tourner la page" mais ce n'est techniquement pas possible. Nous continuons donc à écrire au fil de la page, et espérons bien établir un nouveau record du monde au passage :-) La Rédac'
    • marieptitereveuse
      LOL, merci de la précision, moi non plus je l'avais compris comme ça! =PSinon, vous voudriez vraiment pas refaire un autre page, pour la prochaine new? (à ce train là, on ne peut que attendre la prochaine!)=P
    • AlloCine-Series
      Quand nous mettons "prendre la direction de la Fox", c'est littéralement "se diriger vers la Fox" ou, si vous le préférez "se diriger vers le bâtiment de la Fox" ou, encore plus clair "prendre sa voiture avec le plein d'essence, prendre la route pour aller chez Mr Fox, passer le gardien et arriver jusqu'au bureau des dirigeants pour parler d'un éventuel show sur le sport". Sans rancune
    Voir les commentaires
    Back to Top