Mon AlloCiné
    Cannes 2014 : La palme d'or pour "Mommy" de Xavier Dolan ?
    Par Laetitia Ratane — 22 mai 2014 à 18:15
    facebook Tweet

    L'autre enfant terrible de la compétition. A tout juste 25 ans, Xavier Dolan est en lice pour la Palme d'Or avec "Mommy", son cinquième long métrage livré hier soir aux journalistes. "Bouleversant", "passionnel", "explosif" ? Qu'en a pensé la presse?

    Shayne Laverdiere

    Toutes les news de Cannes 2014

    En Bref
    De quoi ça parle ?

    Une veuve mono-parentale hérite de la garde de son fils, un adolescent TDAH impulsif et violent. Au coeur de leurs emportements et difficultés, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de l’énigmatique voisine d’en face, Kyla. Tous les trois, ils retrouvent une forme d’équilibre et, bientôt, d’espoir.

    5 bonnes raisons de voir le film
    • Xavier Dolan est un fou d'amour et de fureur, qu'il laisse exploser avec une maîtrise incroyable. Celle d'un jeune homme qui sait ce que faire du cinéma veut dire.
    • Son cri d'amour pour sa Mère et toutes les autres mérite d'être entendu par le jury tout particulièrement la veille de ce dimanche où, par un heureux hasard, on les fête ! Un hommage vibrant et bouleversant à ces femmes hors pair, invincibles.
    • La révélation Antoine-Olivier Pilon dont la rage envahit l'écran et élargit (littéralement !) le cadre. Cadre de pensée, cadre des émotions, mal contenues, mal exprimées.
    • Le duo de femmes-muses de Xavier Dolan. Les excentriques, les magnifiques et magnifiées Anne Dorval et Suzanne Clément. Elles méritent aux côtés de leur jeune partenaire un prix d'interprétation collectif.
    • La trouvaille formelle géniale de Xavier Dolan (à découvrir!) et plus généralement son travail de mise en scène, ses respirations musicales rêvées ou non.
    Revue de presse

    Stephen Dalton / The Hollywood Reporter : "Ce portrait explosivement émouvant de la relation trouble entre un fils et sa mère est à ce jour la travail le plus important du réalisateur Xavier Dolan, âgé de 25 ans." Voir la critique complète

    Christophe Narbonne / Première : "Grâce à une mise en scène immersive qui colle au plus près des personnages, le prodige québécois fait de nous les témoins groggy d’un cauchemar familial up and down, rythmé par des tubes kitsch et des idées formelles proprement stupéfiantes. La critique est KO." Voir la critique complète

    Jessica Kiang / The Playlist : "Prétendant majeur à la Palme d'Or (...) Rien, dans les précédents travaux de Xavier Dolan (...) ne nous avait préparés à ce qu'il nous tue à ce point avec un histoire qui soit à ce point chaleureuse, humaine et compatissante." Voir la critique complète

    Jérôme Vermelin / Métro : "Par son irrépressible énergie, son humour ravageur et le poignant message d’amour qu’il délivre, Mommy se place trois, quatre, dix crans au-dessus des autres films de la compétition cannoise." Voir la critique complète

    Peter DeBruge / Variety : "Un film drôle, déchirant et, par-dessus tout, original (...) qui ne paraît être dérivé de personne, pas même [Xavier Dolan]." Voir la critique complète

    Louis Guichard / Télérama : "Il y a bien une magie Xavier Dolan. A tout ce qu'il filme, le Québécois, pur metteur en scène, donne de l'éclat. Mommy, son cinquième film, le premier à concourir pour la Palme d'or, est d'emblée porté par une fougue et une inspiration sidérantes, qui tiendront pendant plus de deux heures." Voir la critique complète

    Allan Hunter / Screendaily : "Plein de tendresse et de compassion, Mommy pourrait bien être le film le plus accompli de Xavier Dolan à ce jour." Voir la critique complète

    Yannick Vély / Paris Match : "Mommy est son deuxième grand film – après Laurence Anyways - mais pour son premier passage en compétition, [Xavier Dolan] aura durablement marqué les esprits et mouillé les yeux de la presse – un bel exploit sur la Croisette tant les cœurs sont endurcis par dix jours de vertiges cinématographiques." Voir la critique complète

    Peter Bradshaw : "L'énergie et l'attaque de Dolan sont excitantes; son film est souvent brillant et très drôle dans sa façon de briser les barrières estampillées "Incorrect" et "Inconvenant"." Voir la critique complète

    Emmanuelle Spadacenta / Cinemateaser : "Mommy bouleverse autant par la joie entière qu’il veut procurer, par ses images d’une force dévastatrice, par ses comédiens par trop attachants et par son histoire qui vous marque au fer rouge. Le grand film passionnel de la compétition." Voir la critique complète 

    Stéphane Leblanc / 20 Minutes : "Xavier Dolan deviendrait le plus jeune réalisateur jamais palmé à Cannes. C’est possible, car ce film est particulièrement réussi. Mercredi soir en projection de presse, Dolan est pavenu à nous toucher, mais Jane Campion sera-t-elle émue à son tour ?" Voir la critique complète

    Xavier Dolan dévoile "Mommy" :
    Cannes 2014 - Xavier Dolan dévoile "Mommy"

     

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • carol M.
      Des commentaires de pros à la fois dithyrambiques et nébuleux, du verbiage ... De toutes façons je suis assez désabusée en ce qui concerne la façon dont est décernée la Palme d'Or. Il arrive parfois qu'elle récompense vraiment le meilleur film, mais ce n'est pas très fréquent.
    • Thomas R.
      Vu hier. Il ne mérite pas la palme d'or. Malgré une incroyable maturité dans l'écriture du haut de ses 25 ans, et un portrait profondément juste de chacun de ses personnages, Dolan a encore beaucoup de progrès à faire dans une réalisation encore un peu facile. Et pas toujours très subtile.Dans l'idée, la séquence de Gravity censée symboliser la renaissance où on voit Bullock en apesanteur dans son vaisseau en position fœtale avec le cordon de sa combinaison en guise de cordon ombilical. On a fait plus subtile, là c'est un peu pareil, dans le montage, le choix des musiques, et le jeu des acteurs.Mais très bon film quand même cela dit, qui a mérité la longue ovation qui a suivie le générique.
    • lexcalvin
      Espérons que ce cuistre repartira brocouille.
    • DarkParadise
      Et puis de toute façon, qu'importe le succès? A Cannes c'est la qualité qui compte. Et vu les gagnants des 3 dernières années on a pas à se plaindre niveau qualité :)
    • loicboissier
      et ont fait le tour du monde et resteront longtemps dans les mémoires de leurs spectateurs !
    • froclibre
      La vie d'adèle, Amour et Tree of Life les trois dernières palmes d'or, ont dépassé les 700 000 entrées, ce qui est plutôt bien pour des films d'auteurs
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Hors Normes Bande-annonce VF
    Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Terminator: Dark Fate Bande-annonce VO
    Koko-di Koko-da Bande-annonce VO
    J'accuse Bande-annonce VF
    Debout sur la montagne Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    The Irishman sur Netflix : on a vu le film de Martin Scorsese
    NEWS - Festivals
    mercredi 16 octobre 2019
    The Irishman sur Netflix : on a vu le film de Martin Scorsese
    Doctor Sleep : la bande-annonce finale de la suite de Shining par le réalisateur de Haunting of Hill House
    NEWS - Vu sur le web
    lundi 9 septembre 2019
    Doctor Sleep : la bande-annonce finale de la suite de Shining par le réalisateur de Haunting of Hill House
    Sponsorisé
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    Joker
    Joker
    4,6
    De Todd Phillips
    Avec Joaquin Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz
    Bande-annonce
    Toy Story 4
    Toy Story 4
    4,3
    De Josh Cooley
    Bande-annonce
    Pour Sama
    Pour Sama
    4,3
    De Waad al-Kateab, Edward Watts
    Bande-annonce
    Donne-moi des ailes
    4,3
    De Nicolas Vanier
    Avec Jean-Paul Rouve, Mélanie Doutey, Louis Vazquez
    Bande-annonce
    Camille
    4,2
    De Boris Lojkine
    Avec Nina Meurisse, Fiacre Bindala, Bruno Todeschini
    Bande-annonce
    Fahim
    4,2
    De Pierre-François Martin-Laval
    Avec Assad Ahmed, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top