Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Cannes 2014: Sergei Loznitsa "cherche à éveiller les consciences" avec Maidan
Par Mathilde Degorce — 22 mai 2014 à 18:45
facebook Tweet

Deux ans après avoir présenté "Dans la Brume" en compétition officielle, Sergei Loznitsa est de retour à Cannes pour y présenter, hors compétition, "Maïdan" un documentaire qui revient sur les événements récents en Ukraine. Rencontre.

Droits réservés

Votre film se compose uniquement de longs plans fixes, centrés sur ces mouvements de rue autour de la place Maïdan. Il n'y a aucun témoignage. Pourquoi avoir choisi de donner la parole aux images plutôt qu’aux gens ?

Sergei Loznitsa : Je ne voulais pas connaître l’opinion des gens. Mon objectif, c’était vraiment de montrer à quoi ressemble Kiev aujourd’hui. Mais je ne voulais pas prendre le risque d’influencer ceux qui ne savent pas grand-chose des évènements qui animent la capitale et qui se déroulent autour de cette place. Les images sont fortes et parlent d'elles-mêmes...

Il y a encore de l'espoir

La musique tient une place importante dans votre film. Est-ce une façon, pour ce peuple, de garder espoir ? 

La musique fait vraiment partie de la culture populaire en Ukraine. Nous chantons souvent et en diverses occasions. D'autre part, le coeur de Maïdan, c'est donc cette place, sur laquelle il y avait beaucoup de chants, de danses... Les gens venaient même pour y lire des poèmes. L’énergie des ukrainiens est plus forte que jamais. Il y a encore de l'espoir, de l'optimisme. D'ailleurs, l’hymne ukrainien commence par « L’Ukraine n’est pas encore morte ».

A qui s’adresse ce documentaire : aux ukrainiens, pour qu’ils continuent de garder espoir ou au reste du monde, qui suit ce conflit de loin ? 

Ce film est destiné à tout le monde, sans aucune distinction. Je cherche simplement à questionner, interpeller, éveiller les consciences. D'une certaine façon, Maïdan est à l'intention de ceux qui s'intéressent à l'organisation de la société humaine. D'ailleurs, je vous recommande l'ouvrage de l'anthropologue et philosophe René Girard, intitulé La Violence et le sacré et dans lequel il s'interroge sur le fruit de la violence au sein d'un groupe justement. Tous les Maïdan du monde sont écrits dans ce livre là.

A la fin du film, vous et votre caméra vous retrouvez au milieu des émeutes. Et malgré tout vous restez statique...

En fait, à ce moment-là, ce n'est pas moi derrière la caméra mais mon cadreur Serhiy Stefan Stetsenko. Lorsqu'on avait envisagé d'installer la caméra au milieu de ces scènes de violence, nous étions d'accord pour qu'il se retire au cas où la situation évoluerait mal. Mais la caméra est restée un long moment au milieu de ces actes de violence et pourtant, elle ne tremble qu'une seule fois. Sur le moment, il s'est vraiment concentré sur son cadre et sur l'histoire à raconter.

Ce qui compte, c'est qu'il y ait un Président élu par le  peuple

Le nouveau Président ukrainien doit être élu ce dimanche. Quel avenir voyez-vous pour votre pays ? 

L'essentiel, dans un premier temps, c'est qu'il y ait des élections. Peu importe qui sera élu. Ce qui compte c’est que cet homme soit choisi par le peuple. Mais si ce Président ignore l’opinion de sa nation, il va vite se rendre compte de quoi sont capables les ukrainiens. Et très rapidement, on risque de le voir suivre le même chemin que Viktor Ianoukovytch…


La bande-annonce de Maïdan, dans nos salles demain

Maidan Bande-annonce VO

 

facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Top Bandes-annonces
Evasion 3 Bande-annonce VO
Beaux-parents Bande-annonce VF
Silence Bande-annonce VO
Anna, un jour Bande-annonce VO
Attaque à Mumbai Bande-annonce VO
Anna Bande-annonce VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Festivals
Festival d'Annecy 2019 : un triomphe pour les films français J'ai perdu mon corps et Mémorable
NEWS - Festivals
samedi 15 juin 2019
Festival d'Annecy 2019 : un triomphe pour les films français J'ai perdu mon corps et Mémorable
Prix Jean-Vigo 2019 : Vif-Argent et Braquer Poitiers récompensés
NEWS - Festivals
jeudi 13 juin 2019
Prix Jean-Vigo 2019 : Vif-Argent et Braquer Poitiers récompensés
Dernières actus ciné Festivals
Meilleurs films à l'affiche
Et je choisis de vivre
Et je choisis de vivre
4,8
De Damien Boyer, Nans Thomassey
Avec Amande Marty, Nans Thomassey
Bande-annonce
Lourdes
Lourdes
4,5
De Thierry Demaizière, Alban Teurlai
Bande-annonce
Parasite
Parasite
4,5
De Bong Joon Ho
Avec Song Kang-Ho, Lee Sun-kyun, Cho Yeo-jeong
Bande-annonce
La Voix du pardon
4,4
De Andrew Erwin, Jon Erwin
Avec J. Michael Finley, Madeline Carroll, Dennis Quaid
Bande-annonce
Avengers: Endgame
4,3
De Joe Russo, Anthony Russo
Avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo
Bande-annonce
Aladdín
4,2
De Guy Ritchie
Avec Will Smith, Mena Massoud, Naomi Scott
Bande-annonce
Tous les meilleurs films au ciné
Back to Top