Notez des films
Mon AlloCiné
    Chappie, District 9, Elysium : la SF selon Neill Blomkamp
    Par Contenu sponsorisé — 28 janv. 2015 à 23:50
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Pour son troisième long métrage, le prodige Neill Blomkamp signe sans doute son oeuvre la plus personnelle. L'histoire d'un robot qui pense, qui ressent... et qui veut vivre comme il l'entend.

    Sony Pictures Releasing France

    Avec Chappie, le visionnaire Neill Blomkamp nous propose un nouveau film d'anticipation pas comme les autres. L'histoire d'un robot unique, doté d'un coeur et d'une âme, à la recherche de son destin dans un monde violent où ses congénères sont utilisés pour le maintien de l'ordre.

    Au croisement de Robocop, WALL-E, Short Circuit, I Robot ou encore L'Homme bicentenaire, Chappie est le troisième long métrage du réalisateur de District 9 et Elysium. Un long métrage où le prodige sud-africain, 35 ans, nous livre, comme à son habitude, une science-fiction très personnelle.

    Une SF ancrée dans une réalité tangible, portée par un arrière-plan socio-politique solide, traitant du rapport à "l'autre" (qu'il soit crevette alien, ouvrier terrien ou robot sensible), soutenue par des effets visuels impressionnants et emmenée par son acteur-fétiche, Sharlto Copley.

    Mutant malgré lui dans District 9, homme de main en exosquelette dans Elysium, il prête ici sa voix et ses gestes à Chappie grâce à la performance-capture. Face à lui, un Hugh Jackman anti-robot, Sigourney Weaver ou encore Dev Patel, ainsi que les membres du groupe de rap sud-africain Die Antwoord.

    Chappie est vivant. Et il vous donne rendez-vous le 4 mars.

    Sony Pictures Releasing France
    Chappie au cinéma le 4 mars 2015

    Chappie - 2015
    Chaque enfant qui vient au monde est une promesse d’avenir, et c’est encore plus vrai pour Chappie. Il est incroyablement doué. C’est un véritable prodige. Comme tous les enfants, Chappie va subir l’influence de son entourage – parfois en bien, parfois en mal. Pour faire son chemin dans le monde et trouver sa place, il devra se fier à son instinct, à son cœur, à son âme. Mais Chappie est différent. C’est un robot. Le premier robot doué de la faculté de penser et de ressentir par lui-même. C’est une idée dangereuse – et un défi que Chappie va devoir relever face à ceux qui sont prêts à tout pour qu’il soit le premier et le dernier de son espèce…

    Chappie Bande-annonce VO

     

    Elysium - 2013
    En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la parfaite station spatiale crée par les hommes appelée Elysium, et les autres, ceux qui vivent sur la Terre devenue surpeuplée et ruinée. La population de la Terre tente désespérément d’échapper aux crimes et à la pauvreté qui ne cessent de ne propager. Max, un homme ordinaire pour qui rejoindre Elysium est plus que vital, est la seule personne ayant une chance de rétablir l’égalité entre ces deux mondes. Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, il hésite à prendre part à cette mission des plus dangereuses - s’élever contre la Secrétaire Delacourt et ses forces armées – mais s’il réussit, il pourra sauver non seulement sa vie mais aussi celle de millions de personnes sur Terre.

     

    District 9 - 2009
    Il y a vingt-huit ans, des extraterrestres entrèrent en contact avec la Terre...Ces visiteurs d'au-delà des étoiles étaient des réfugiés et furent installés dans le District 9, en Afrique du Sud, pendant que les nations du monde se querellaient pour savoir quoi en faire...Depuis, la gestion de la situation a été transférée au MNU (Multi-National United), une société privée qui n'a pas grand-chose à faire du sort de ces créatures, mais qui fera d'énormes bénéfices si elle arrive à faire fonctionner leur extraordinaire armement. Jusqu'à présent, toutes les tentatives ont échoué : pour que les armes marchent, il faut de l'ADN extraterrestre. La tension entre extraterrestres et humains atteint son maximum lorsque le MNU commence à évacuer les non-humains du District 9 vers un nouveau camp, en envoyant des agents de terrain s'occuper de leur transfert. L'un de ces agents, Wikus van der Merwe, contracte un virus extraterrestre qui se met à modifier son ADN. Wikus est à présent l'homme le plus recherché de la planète, celui qui vaut plus qu'une fortune : il est la clé qui permettra de percer le secret de la technologie alien.Repoussé, isolé, sans aide ni amis, il ne lui reste qu'un seul endroit où se cacher : le District 9...

     

    Halo - Landfall - 2007 (court métrage)
    Adaptation du célèbre jeu vidéo "Halo" en court métrage.

     

    Alive in Joburg - 2005 (court métrage)
    Comment la ville de Johannesburg combat les problèmes d'intégration et d'immigration causés par des extraterrestres, avant les évènements de District 9.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • ScaarAlexanderTrox
      Ben en fait, si, ça peut les rendre parfaitement moins appréciables. Cf. des dystopies de supemarché du type d'Equilibrium, ou les récents Divergente et The Giver. Et plus ils mettent en avant ce propos (par exemple, c'est le cas d'un Divergente par rapport à un Equilibrium), plus il est difficile d'ignorer cette dimension du film pour pouvoir l'apprécier, puisqu'elle en fait partie intégrante - à moins d'aimer être pris pour un demeuré, ou bien d'avoir un très, très bas niveau d'exigence. Or, sur ce plan, Elysium explose la banque, par son discours ouvertement politisé (on n'est pas juste dans la critique vague du totalitarisme) et son enchainement de figures très actuelles (les bourgeois protectionistes, les "prolétaires de tous les pays", l'immonde conservatrice, la Terre qui ressemble étrangement aux bidonvilles de Rio...). Donc, si ça ne se veut pas forcément une "grande fresque sociale", ça veut quand même dire quelque chose, ça revendique un propos. Et les meilleures dystopies du cinéma sont généralement celles qui proposent quelque chose d'intelligent de ce côté-là (Soleil Vert, Orange Mécanique, Farenheit, Children of Men, Gattaca...). Si tu vois ce que je veux dire. Après, on a le droit de mettre son cerveau en veille et de ne s'intéresser qu'à l'action. Mais même là, j'ai trouvé le truc mauvais, donc tu comprends mon problème. :)
    • blowinup
      Il ne t'en faut pas beaucoup quand même, moi j'ai été voir Elysium en m'attendant à voir un blockbuster efficace et je n'ai pas été déçu... Tous les films de SF qui montrent une société inégalitaire ne sont pas nécessairement de grandes fresques sociales avec un propos incroyablement profond, ça ne les rend pas moins appréciables pour autant.
    • Mihail M.
      Pourquoi vous comparais Elysium et District 9 ? Ok ça a était réalisé par la même personne mais les films ont peut-être le même fond mais au final ils sont juste totalement différent donc juste arrêter de dire ça :')
    • Court-Discours
      Pour Neill,well,well,well.
    • Sicyons
      "Emotionnellement assez trash" ? "rythme effréné à la violence insoutenable" ? On parle d'"Elysium", là ? Vraiment ?
    • ScaarAlexanderTrox
      Si c'est tout ce que tu gardes de ce que j'ai écrit, et que c'est plutôt TON petit coeur qui semble être traumatisé par mon "hystérie" (carrément), eh bien, tu n'as qu'à retirer mon "insulte à l'art" (être exagérée était son but, à la base, mais bon). Je maintiens tout le reste. La violence insoutenable dont tu parles ne m'a pas laissé plus de souvenir que ça, en revanche...
    • killer2063
      Pour Chappie !! Là, je dis chapeau !!!!
    • Lux Aeterna
      Emotionnellement, il était assez trash pour moi. Je suis même parti 15 mn avant la fin du film. Je me souviens d'un film au rythme effréné et à la violence insoutenable, sans grande maturité. Mais tous les cinéastes ont le droit de faire des tentatives. Pas la peine d'être si sérieux et si grave. Tu as dit qu'il insultait l'art, c'est une tournure que je trouve exagérée voire hystérique.
    • scarface1972
      Chappie çà va être pas mal, District 9 et Elysium m'avaient plu j'ai confiance.
    • ScaarAlexanderTrox
      Je n'allume jamais la télévision, peut-être par égard pour mon petit coeur, sait-on jamais, merci ! En revanche, ma cinéphilie a débuté vers l'âge de sept ans avec The Abyss, et je me suis bouffé des milliers de films depuis. C'est ce qui me permet de d'apprécier la nullité intersidérale d'Elysium. Allez, je vais détailler un peu ma pensée : au rayon blockbusters hollywoodien, je me suis rarement senti autant agressé intellectuellement, sans doute parce que Blomkamp a la prétention de faire passer un message là où Michael Bay propose du spectacle parfaitement débile, mais aussi parfaitement dépolitisé, ce qui limite la casse, quoi qu'on en dise.
    • Lux Aeterna
      J'ai pas aimé Elysium. De là à dire que c'est une insulte à l'intelligence et à l'art... C'est du trollage. A ce moment là N'ALLUME JAMAIS LA TELEVISION. Ton petit coeur va morfler.
    • Alexis J.
      est manu j'ai trouver un terroriste il a dit " les caricatures de Charlie Hebdo, c'était des insultes " il est contre la liberté d’expression . envoiler lui le raid ( cella aussi elle est grosse, mais tellement facile)
    • DemonHeart
      un chef d'oeuvre et un tres bon film de SF , nul doute que chappie aura des qualités , et puis wolverine en méchant c'est pas si courant :o le thé ca rend donc mauvais :o
    • ScaarAlexanderTrox
      Tu es en train de dire que j'insulte Blonkamp en flinguant son film, c'est ça ? En suivant ta logique, les caricatures de Charlie Hebdo, c'était des insultes, aussi (désolé, elle est grosse, mais tellement facile). Si tu considères la critique comme une insulte, libre à toi, mais ne prend pas ça pour une vérité empirique.D'autre part, si les trop grandes attentes étaient le seul problème d'Elysium, il se porterait bien mieux. Je n'avais pas vu D9 avant de découvrir Elysium au ciné, donc je n'avais aucune attente particulière, sinon celle que nourrit chez tout amateur du genre un blockbuster de SF qui n'est PAS de Michael Bay. Et le problème que j'y ai vu, c'est simplement qu'il était quasiment nul sur tous les plans. Et que oui, à moins d'adhérer à 100% du programme du NPA, il était difficile de ne pas se sentir agressé intellectuellement par son discours.Que Blomkamp fasse un film stable et posé, bien. Mais si c'est au sacrifice du contenu, euh, je préfère rester avec un indé D9.
    • Emmanu?l M.
      ... C'est toi qui insulte Blomkamp là. Le problème avec ELYSIUM, c'est que les gens s'attendaient à ce qu'il soit de la trempe de DISTRICT 9. OR, ELYSIUM est le genre de film que Neil Blomkamp a toujours voulu réaliser. Tourner DISTRICT 9 de façon documentaire était un imprévu, il était obligé de le faire ainsi pour un problème de caméra. Il a toujours voulu faire un film bien stable et posé comme ELYSIUM
    • Ga?l P.
      D9 ultra culte, vivement district10
    • ScaarAlexanderTrox
      District 9 était une très bonne surprise. Elysium était une insulte à l'intelligence et à l'art. En espérant qu'après s'être fourvoyé dans cette alliance démoniaque de blockbuster mal branlé, de dystopie en plastique, et de discours politique mongoloïde, le réalisateur a renoué avec l'inspiration de ses débuts. L'humilité du pitch le laisse entrevoir. Croisons les doigts.
    • Miles QUARITCH
      Notre plus grand actuel ... Prenons en soin ...
    • MGM-ranger
      "District 9" est sympa et "Elysium" pas mal. Mais loin d'êtres des chefs d'œuvres. J'aime bien Blomkamp qui a sûrement le talent nécessaire de faire un très bon film de science fiction. Je le sens bien ce Chappie.
    • W-Davo-W
      District 9 est un chef-d’œuvre de sf ! Elysium est un bon film !Hate de voir ce Chappie !
    Voir les commentaires
    Back to Top