Mon AlloCiné
    Love interdit aux moins de 18 ans : Vincent Maraval "entre tristesse, atterrement et amusement"
    Par La rédaction d'AlloCiné — 4 août 2015 à 10:38
    facebook Tweet

    Contacté par AlloCiné, Vincent Maraval, producteur et distributeur de Love de Gaspar Noé, réagit à l'interdiction du film aux moins de 18 ans.

    Wild Bunch

    Nouveau rebondissement hier autour de Love. Le film de Gaspar Noé, sorti le 15 juillet dernier, a finalement été interdit aux moins de 18 ans, après décision du Tribunal Administratif de Paris, saisi par l'association Promouvoir. Pour AlloCiné, Vincent Maraval, producteur, distributeur, co-fondateur de la société Wild Bunch, donne son sentiment sur cette interdiction, et analyse les conséquences que cette décision pourrait avoir sur la carrière du film.

    AlloCiné : Quelle est votre réaction à l'interdiction de Love aux moins de 18 ans ?

    Vincent Maraval, producteur et distributeur : Entre tristesse, atterrement et amusement. Tristesse parce que ça se passe dans mon pays et que je ne sais que trop ce que ce genre de décision entraine comme auto-censure, aseptisation de la création.

    Atterrement parce que je ne comprends toujours pas comment les autorités de l'Etat peuvent continuer à se laisser ridiculiser sur la base d'un texte anachronique par la moindre association de défense de je ne sais quelle valeur et voir son système de classification être pris en otage.

    Amusé parce que ce Patrice Bonnet est quand même un joyeux luron de Carpentras qui profite de son désoeuvrement pour agiter ses grelots au nom de valeurs fantaisistes et que ça marche. Il ferait quand même un joli personnage de comédie à l'italienne ou chez Mocky.

    ==> "Toute passion amoureuse commence par une overdose sexuelle", selon Gaspar Noé

    Quelle conséquence cette décision va-t-elle avoir sur la carrière du film? Cette décision pourrait-elle avoir une incidence sur le piratage du film?

    Nous avions prévu d'étendre la sortie du film en 2D sur des écrans qui n'étaient pas dispo en 3D (les films américains prenant la majorité de ces écrans avec leurs blockbusters estivaux alors que nous ne sommes qu'un petit film d'art et d'essai). Cette extension est remise en question. Le public de Carpentras par exemple devrait en être privé.

    Si cette interdiction est confirmée et que le conseil d'Etat donne raison au mégretiste Patrice André, nous entrons alors dans le système très complexe et complètement arbitraire du CSA qui, déja a pour habitude et sans explications de durcir les classifications des films en salles et donc de priver ces films de certaines cases, même si les systèmes à la demande font que ça ne veut plus rien dire. Les chaines peuvent s'en servir pour dévaloriser le film car le film alors deviendrait, en théorie (mais une fois de plus ça ne veut plus rien dire avec la catch up tv), indiffusable avant minuit.

    Il ne faut pas croire que cette interdiction va empêcher les jeunes d'aller voir le film, bien au contraire il va devenir un objet de curiosité que les jeunes se procureront d'autant plus en pirate

    Couplé à la chronologie des médias en France, qui nous interdit par exemple de mettre le film en VOD dès aujourd'hui, ce jeu fait le bonheur des pirates qui adorent utiliser l'argument du "puisque ce n'est pas disponible, on pirate le film".

    Parce qu'il ne faut pas croire que cette interdiction va empêcher les jeunes d'aller voir le film, bien au contraire il va devenir un objet de curiosité que les jeunes se procureront d'autant plus en pirate. Ils verront le film en 2D en streaming dans une qualité douteuse et le film rejoindra le flots d'images porno trash sur internet débarassé se sa grandeur et de son romantisme. Que personne ne s'étonne dans ce cas là pourquoi les films traitant du sexe sont cheap et à petit budget. Ils sont économiquement condamnés à ça.

    Love Teaser VO

     

    Sur Twitter, vous commentez "On devrait en savoir plus sur la France très bientôt". Qu'entendez-vous par là ?

    Il y a plusieurs étapes. La première est quelle va être la réaction du CNC et de la Ministre. La logique voudrait qu'elle renvoit la decision au Conseil d'Etat. Va t-elle le faire et risquer de perdre une nouvelle fois comme dans l'histoire de Saw ? Ce serait logique et légitime. Que va décider le Conseil d'Etat ? Dans le cas ou il appuie la décision du Tribunal Administratif, quelle va être la réaction de la Ministre ? Changer la loi ou attendre que le cas se représente et indéfiniment laisser un personnage dont même le FN ne veut plus dicter sa loi sur la censure en France ? Un ancien Ministre de la Culture m'expliquait qu'il aurait suffit de changer le texte après l'affaire Saw et que tout ça aurait évité cette situation ubuesque. Mais alors pourquoi ne le fait-on pas ?

    Dans un pays ou la majorité sexuelle est à 15 ans, on interdit aux jeunes de voir des scènes d'amour entre 16 et 18 ans ?

    Gaspar Noé a fui le régime de la dictature en Argentine et a découvert avec joie comme il dit la France du professeur Choron et de Hara Kiri. Où est cette France ? Où est l'esprit du 11 janvier ? Qu'a-t-on fait de notre tristesse, de notre indignation et de notre révolte qui a suivi ? A l'heure où on ne nous parle que d'économie, que fait-on des valeurs ? Que fait-on de la morale et de la réflexion ? Dans un pays ou la majorité sexuelle est à 15 ans, on interdit aux jeunes de voir des scènes d'amour entre 16 et 18 ans ? Que se passera-t-il si demain apres Patrice André, d'autres huluberlus décident d'interdire Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ? pour racisme en s'appuyant sur des textes, OSS pour antisémitisme en prenant les dialogues à la lettre et sans regarder l'esprit, etc , etc.

    Jusqu'où va-t-on pousser l'aseptisation de la création ? La France a produit Fellini, Fassbinder, a encensé Pasolini ou Oshima, là ou ailleurs ces auteurs avaient du mal à être distribués à cause de leurs transgressions. Il en allait de la grandeur de la France. Quelle est aujourd'hui la politique culturelle de la France et son rayonnement ?

    ==> Depuis Baise-moi, ces films ont été interdits aux moins de 18 ans

    Toujours sur Twitter, vous écrivez que vous allez vous "battre autrement". Quelle est ou sont les prochaines étapes pour vous ?

    D'abord, laisser faire les autorités compétentes, attendre de voir la réaction de la ministre et du CNC. Ensuite espérer que le Conseil d'Etat invalide la décision du TA. Mais en dernier recours, on a en effet plein d'idées pour démontrer l'indigence de cette situation, de ce texte.

    C'est même assez excitant d'avoir ce combat à mener parce qu'il en va de la survie du cinéma indépendant.

    C'est même assez excitant d'avoir ce combat à mener parce qu'il en va de la survie du cinéma indépendant.

    Interrogé par Libération, Gaspar Noé a affirmé : "Ce qui m'angoisse, c'est que, à cause de ce genre de choses, des réalisateurs ou producteurs peuvent se mettre à avoir peur. Il y a un risque que les cinéastes ou scénaristes s'autocensurent." Qu'en pensez-vous ?

    J'espère que jamais un metteur en scène ou un scénariste ne sera gouverné par la peur, bien au contraire. J'espère que cette histoire va décupler l'énergie des créateurs pour transgresser et repousser les barrières. Un film doit déranger, troubler, laisser une trace durable et profonde, il doit nous faire perdre nos repères, et nous amener dans de nouveaux mondes.

    J'espère que cette histoire va décupler l'énergie des créateurs pour transgresser et repousser les barrières. 

    Les producteurs et les distributeurs se chargeront de la peur, eux oui, parce qu'ils ont un rapport à l'économie, devront trouver des réponses à cette peur. Et pour ça récuperer la libre exploitation de leur droits pour pouvoir offrir à toutes oeuvres une distribution adaptée. Parce que le sommet de l'incongruité reste bien que maintenant qu'on nous interdit l'accès à pas mal d'écrans nous n'avons pas comme dans le reste du monde ou sera distribué Love la possibilité d'exploiter ce film immédiatement en VOD. Cette liberté d'exploitation qui en France a été confisqué par la chronologie des medias garantirait la liberté de création.

    Love vu par Ovidie : sur le papier, il devrait être interdit aux moins de 18 ans, mais...

     

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Kaza Nova
      Ah ah ah ! Ce type ne fait que confirmer un commentaire que je postais récemment : certains contestent l'interdiction sous prétexte que c'est une association qu'ils considèrent comme mauvaise qui a fait le recours. Ici, Maraval va encore plus loin : c'est carrément un "mégrétiste" qui "a interdit" le film ! En bref, dans la conception de ce monsieur, faire un recours devant un juge impartial pour contester un visa d'exploitation, et obtenir gain de cause, c'est interdire... Mais qu'en est-il de la justice de la République, monsieur ? Ce n'est pas le requérant qui tranche, c'est le juge. Ce n'est pas monsieur André qui interdit (aux moins de 18 ans faut-il préciser), c'est le Tribunal administratif. Tribunal administratif qui ne fait ici que faire respecter la loi. Monsieur Maraval voudrait-il une loi sur mesure ? La légalité est la même pour tous, et il est inconcevable qu'il soit nécessaire de faire un recours devant le juge pour qu'elle soit appliquée. C'est dès le début que ce film aurait du être interdit aux moins de 18 ans, là est le vrai scandale !!! Ces passes droits sont intolérables, y compris lorsqu'ils s'adressent à un homme éclairé comme Monsieur Maraval. Monsieur Maraval, qui décidément n'y va pas par 4 chemins : Love est comparé à OSS 117 et à Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu, des scènes de sexe répétées et explicites à quelques vannes à prendre au second degré !!! Dites nous, monsieur Maraval, a quel degré un mineur doit-il prendre une masturbation avec éjaculation à l'écran ? Vous estimez que dès 15 ans les mineurs doivent apprendre ce qu'est l'amour, et j'ose prétendre que l'amour ce n'est pas ça. Vous prétendez que les mineurs peuvent de toutes façons voir ce type de chose sur internet, et moi je pense que ce n'est pas une raison pour qu'ils puissent les voir dans des salles de cinéma ! Tant de mauvaise foi s'apparente manifestement à la phase foireuse de la tournée promotionnelle de ce nanar, vite oublié dans les poubelles cinématographiques.
    • el tigrouto
      Je suis pas d'accord mais bon, je respecte ton opinion !
    • systeme D.
      beaucoup de gens regrettent l'interdiction -18 mais sans ça, qui s'intéresserait à ce film ? à la vue des critiques ce n'est pas le film de l'année, le producteur devrait donc être reconnaissant de cette publicité gratuite et de toute ces belles âmes qui défendent corps et âme ce projet... je ne suis pas sûre de quoi "vous" le défendez - puisque l'interdiction se tient...
    • MysteryMan57
      même combat bro !
    • Del Pierro De La Vega
      "la vulve, et le coït sont totalement montrés, avec des GROS PLANS dans certains film". J'ai reprit exactement la définition de wikipédia que tu ma gentiment mit en lien. Dans LOVE on ne voit pas de gros plans de pénétration bien trash comme dans un vraie porno
    • falcon56
      voir wikipedia pour la definition de film pornographique.https://fr.wikipedia.org/wiki/...
    • falcon56
      idem
    • falcon56
      et pourtant c'est ce qui ce passe j'ai vus des enfants de 3-5 ans voir les films que vous cité, les interdiction au cinéma peuvent être choquant pour certain (liberté etc...) et pourtant il y a des comportements de parents qui me choque dans le choix des films donc oui en t'en que professionnel je suis pour cette "censure" ce réalisateur cherche juste le buzz si sont film avait fait des entrées ça ce serait...
    • Brady20
      Votre discours est du "grand n'importe quoi" et vous parlez franchement dans le vide ! Quand vous citez un réalisateur, merci de citer le texte en entier et ne pas interpréter à votre "sauce" si je puis m'exprimer ainsi ! De là à dire que "les réalisateurs vivent grassement de l'art qu'ils exploitent" c'est le genre de clichés débiles et généraliste dont on peut se passer ... Faites un film et vous comprendrez alors le temps que cela peut vous prendre ! Ce n'est pas Love qui est insoutenable de vide mais bien votre discours !
    • ouadou
      Le film est déjà sorti depuis 3 semaines sans faire venir personne. Au mieux c un coup de pub mais Maraval fait semblant de pleurer. Roublard
    • Brady20
      Alors la famille est vraiment très très idiote et inculte ! Lorsque vous emmenez vos enfants au cinéma vous êtes tout de même supposés savoir ce que vous allez voir ! La commission de classification n'a pas été créée pour déresponsabiliser les parents !
    • Brady20
      Ce n'est pas des religieux, L'association "Promouvoir" est une organisation d'extrême droite qui est censé défendre la bonne parole chrétienne !
    • Brady20
      De toute façon le film ne marche pas très bien en salle ! Etrange malgré le buzz depuis la sortie ...
    • Brady20
      Enfin une intervention censée !
    • Brady20
      Même des gamins de 12 ans peuvent voir bien pire sur internet où tout est facile d'accès ... "désacralisation du corps et de la sexualité" pas sur de comprendre ce que vous sous-entendez ...
    • Brady20
      Ca devient de plus en plus courant sur ce site !
    • -NAIROLF-
      Une fois de plus je me suis fait supprimer un de mes commentaires par la modération d'Allociné sans aucune raison: vive la liberté d'expression!!! :(
    • Xerkhal
      Tout ce bordel pour ce film, il aura sans doute 2 fois plus de spectateurs même avec l'interdiction, rien parce que ça fait un buzz, alors qu'il serait passer totalement inaperçu sans. Je pense pas qu'il intéresse grand monde et si c'est juste pour voir des filles à poil il y a des moyens plus simple, qui paye une place de cinéma pour ça? M'étonnerait que beaucoup de gamins de 16 ans le fasse à l'ère d'internet, moi je dis ça...
    • Alexandre Samuelian
      Ce film doit être interdit au moins de 18 ans, des gamins de 16 ans n'ont pas à voir des films de ce genre. Il n'a absolument rien à voir avec du porno, il s'agit juste d'un film contenant des scènes sexuelles, artistiques, qui font tout l'intérêt du film. Cependant, ce n'est pas parce que nous sommes au 21ème siècle qu'il faut faciliter la désacralisation du corps et de la sexualité.
    • seke
      Et il y en a qui tombe dans le panneau. Cette "interdiction" est une bénédiction pour le studio. Ca permet de faire le buzz et comme le disent les anglais "bad publicity is publicity".
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Hors Normes Bande-annonce VF
    Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Terminator: Dark Fate Bande-annonce VO
    Koko-di Koko-da Bande-annonce VO
    Vivre et chanter Bande-annonce VO
    J'accuse Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Interviews
    Zombieland 3 : "Nous y pensons déjà"
    NEWS - Interviews
    vendredi 18 octobre 2019
    Matthias et Maxime : Xavier Dolan ne peut pas "faire un film sans émotion"
    NEWS - Interviews
    mercredi 16 octobre 2019
    Matthias et Maxime : Xavier Dolan ne peut pas "faire un film sans émotion"
    Camille : rencontre avec l'équipe du film hommage à Camille Lepage, photo-reporter tuée en Centrafrique
    NEWS - Interviews
    mercredi 16 octobre 2019
    Camille : rencontre avec l'équipe du film hommage à Camille Lepage, photo-reporter tuée en Centrafrique
    Dernières actus ciné Interviews
    Films de la semaine
    du 16 oct. 2019
    Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque
    Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque
    De Will Becher, Richard Phelan
    Bande-annonce
    Maléfique : Le Pouvoir du Mal
    Maléfique : Le Pouvoir du Mal
    De Joachim Rønning
    Avec Angelina Jolie, Elle Fanning, Harris Dickinson
    Bande-annonce
    Angry Birds : Copains comme cochons
    Angry Birds : Copains comme cochons
    De Thurop Van Orman
    Bande-annonce
    La Vérité si je mens  ! Les débuts
    La Vérité si je mens ! Les débuts
    De Michel Munz, Gérard Bitton
    Avec Yohan Manca, Mickael Lumière, Anton Csaszar
    Bande-annonce
    Fahim
    Fahim
    De Pierre-François Martin-Laval
    Avec Assad Ahmed, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty
    Bande-annonce
    La Puce à l'oreille (Comédie-Française)
    La Puce à l'oreille (Comédie-Française)
    De Lilo Baur
    Bande-annonce
    Sorties cinéma de la semaine
    Films Prochainement au Cinéma
    • Stephen King's Doctor Sleep
      Stephen King's Doctor Sleep

      de Mike Flanagan

      avec Ewan McGregor, Rebecca Ferguson

      Film - Thriller

      Bande-annonce
    • Hors Normes
    • Terminator: Dark Fate
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker
    • Abominable
    • J'accuse
    • La Reine des neiges 2
    • Mon chien Stupide
    • Retour à Zombieland
    • Vivre et chanter
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top