Notez des films
Mon AlloCiné
    Alejandro Amenábar : "Dans Régression, tout est question de croire ou de ne pas croire..."
    Par Raphaëlle Raux-Moreau — 27 oct. 2015 à 20:40
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Avec "Régression", le réalisateur Alejandro Amenábar renoue avec le film à suspense. Entre horreur, thriller et enquête policière, il plonge Emma Watson et Ethan Hawke dans les méandres de l'hypnose, sous fond de culte satanique. Rencontre.

    En salles cette semaine, Régression nous ramène en plein dans les années 90 et pousse Ethan Hawke, un inspecteur coriace, dans ses derniers retranchements. Lorsqu'il enquête sur les abus dont la jeune Angela, campée par Emma Watson, accuse son père, il a rapidement le sentiment que cette histoire familiale pourrait avoir en réalité plus d'ampleur qu'il n'y paraît, surtout que le père a avoué alors qu'il ne se souvenait de rien. Et si ces abus s'inscrivaient en réalité dans les sombres activités d'un culte satanique ? 

    Après Ouvre les yeux, Tesis ou encore Les Autres, Alejandro Amenábar renoue ici avec le film à suspense, mixant des éléments d'horreur au thriller policier. Si à la base, le réalisateur hispano-chilien voulait faire un film purement horrifique, il s'est ensuite ravisé afin de jouer sur les sensations, l'hypnose et notre aptitude à trop douter ou à tout croire aveuglément. Une dimension qui le touche particulièrement, comme il nous l'explique... 

    Alejandro Amenabar en pleine hypnose !

    "Dans Régression, tout est une question de croire ou de ne pas croire"

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top