Notez des films
Mon AlloCiné
    Sorties cinéma : Le Monde de Dory ouvre la voie
    Par BB — 22 juin 2016 à 16:48
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le film d'animation Le Monde de Dory arrive sur la première marche du podium des premières séances parisiennes, suivi de L'Outsider, inspiré de l'affaire Kerviel, et Tout de suite maintenant de Pascal Bonitzer.

    RangFilmEntrées*Nombre de copies*Moyenne par copie*
    1 Le monde de Dory 2 823 24 118
    2 L'Outsider 904 21 43
    3 Tout de suite maintenant 739 17 43
    4 Love & Friendship 671 11 61
    5 Avant toi 359 7 51
    6 Le professeur de violon 226 13 17
    7 Le secret des banquises 154 8 19
    8 La forêt de quinconces 60 6 10
    9 Do The Right Thing (reprise) 22 2 11
    10 Ce qu'il reste de la folie 20 2 10
    11 Insiang (reprise) 19 2 10
    12 Layla in the sky 16 4 4
    13 Pulsions (reprise) 11 1 11
    14 Futur antérieur 5 1 5
    Sans surprise, c'est Le Monde de Dory qui arrive largement en tête des premières séances, avec près de 3000 entrées sur 24 copies. Un score néanmoins bien inférieur aux premières aventures de Nemo, qui en novembre 2003, avait attiré presque 8000 spectateurs pour ses premières séances. Les scores des premières séances de ce mercredi 22 juin 2016 sont particulièrement bas, comme mercredi dernier, mais à relativiser compte tenu de la concurrence de l'Euro 2016 et la météo défavorable.
    Franck Dubosc à propos du Monde de Dory : "Marin est mon premier personnage dramatique"
    Franck Dubosc : "Marin est mon premier personnage dramatique."

     * Source : CBO Box Office

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Dans cet article
    Le Monde de Dory
    Le Monde de Dory
    Film
    Sur le même sujet
    • Love & Friendship : "J’ai toujours pensé que Kate Beckinsale serait la meilleure Lady Susan"
    • Grégoire Leprince-Ringuet raconte "La Forêt de quinconces"
    • Franck Dubosc : "Marin est mon premier personnage dramatique."
    • Le Secret des Banquises : "Je voulais une scène d'amour inédite, loufoque et inoubliable !"
    • L'Outsider : "Si je n'avais pas eu d'empathie pour Jérôme Kerviel, je n'aurais jamais fait ce film"
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top