Mon AlloCiné
    Gilmore Girls arrive sur Netflix : pourquoi vous allez forcément tomber amoureux de la série !
    Par Jérémie Dunand — 1 juil. 2016 à 19:10
    facebook Tweet

    L'intégrale des 7 saisons de Gilmore Girls est enfin disponible sur Netflix depuis ce vendredi 1er juillet. L'occasion de (re)découvrir ce petit bijou méconnu, qui a marqué le début des années 2000. Et de se préparer pour la suite qui arrive bientôt.

    Warner Bros. Television

    Ça y est, le retour des Gilmore girls n'aura jamais été aussi proche ! En effet, alors que la suite de la série, qui prendra la forme d'un revival exceptionnel de 4 épisodes de 90 minutes chacun, est attendue d'ici la fin de l'année sur Netflix, la plateforme de streaming vient enfin de mettre à disposition de ses abonnés les 7 premières saisons, diffusées entre 2000 et 2007 sur The WB (puis The CW) aux États-Unis.

    Et si cela permettra aux fans pur et dur du clan Gilmore de replonger dans leur série culte dans les meilleures conditions (remasterisée en haute définition), cette bonne nouvelle est surtout l'occasion pour tous les autres, qui seraient passés à côté de Gilmore Girls au moment de sa diffusion, de découvrir, enfin, ce petit bijou encore trop méconnu des années 2000. Afin d'être prêt au mieux pour l'arrivée prochaine de Gilmore Girls : Une nouvelle année. Mais avant tout car Gilmore Girls est vraiment une série pas comme les autres, à côté de laquelle il serait dommage de passer.

    Que vous soyez déjà conquis, ou que le nom de Stars Hollow ne vous dise rien, voilà pourquoi quelques épisodes vont suffire à vous faire (re)tomber follement amoureux de Gilmore Girls

    Parce qu'elle n'a rien d'une énième série familiale à la "7 à la maison"

    Diffusée dès octobre 2000 sur la chaîne américaine The WB, Gilmore Girls côtoyait alors des séries très populaires auprès des ados à l'époque, comme Dawson, Buffy, ou Felicity. Pourtant la série portée par Lauren Graham et Alexis Bledel n'a rien d'un teen drama, et elle ressemble encore moins à une série familiale du style de 7 à la maison ou Everwood, comme son titre ou l'aspect "communauté" de sa petite ville peuvent pourtant le laisser penser. Non, Gilmore Girls c'est avant tout le portrait d'une relation mère-fille assez unique, comme on en a rarement vu à la télévision ou au cinéma. Lorelai et Rory Gilmore, que seulement 16 ans séparent, donnent l'impression d'être deux sœurs jumelles, ou deux meilleures amies, qui se disent tout, se chamaillent parfois, mais savent qu'en toutes circonstances elles peuvent compter l'une sur l'autre.

    Warner Bros. Television

    Et la grande force de la série réside justement dans son écriture. Qui nous offre des personnages attachants, hauts en couleur, qui tombent rarement dans les clichés et auxquels on peut s'identifier tant ils sonnent "vrais". Et tout cela on le doit à la "voix" d'Amy Sherman-Palladino, la créatrice du show, qui a su développer un vrai ton et un vrai univers, ce qui reste assez rare à la télévision pour être souligné. Sans elle, Gilmore Girls aurait sans doute ressemblé à tant d'autres programmes. Sans elle, les histoires d'amour de Rory et Lorelai seraient tombées dans le cul-cul. Sans elle, ces deux héroïnes n'auraient jamais été des accros au café, capables d'enchaîner les tasses à la vitesse de l'éclair. Et surtout, sans elle, nous n'aurions sûrement jamais assisté à ces séances de ping-pong verbal entre nos deux Gilmore girls préférées. Car Rory et Lorelai parlent vite, très vite. Elles manient les références à la pop culture comme personne, et il faut donc s'accrocher. Mais c'est aussi ce qui les rend si géniales.

    Parce que Stars Hollow est la ville dont vous avez toujours rêvé (sans même le savoir)

    Plus qu'une ville, Stars Hollow est un petit morceau de paradis. Un univers à part, peuplé de personnages plus farfelus les uns que les autres, qui nous attirent dans leur monde dès leur première apparition à l'écran et ne nous lâchent plus. Évidemment, vous tomberez amoureux de Lorelai et Rory dès leur première conversation, mais les deux héroïnes de la série ne sont pas les seuls personnages inoubliables que vous croiserez à Stars Hollow. On peut évidemment citer Luke (Scott Patterson), le propriétaire bourru mais terriblement attachant du restaurant dans lequel elles se rendent sans cesse pour obtenir leurs doses vitales de café. Sookie (Melissa McCarthy), la meilleure amie légèrement déjantée de Lorelai. Ou encore Michel (Yanic Truesdale), le réceptionniste sarcastique et jamais content de l'Independence Inn, qui n'aime personne mis à part ses chiens Paw-Paw et Chin-Chin (mais dont l'accent français est à mourir de rire).

    Warner Bros. Television

    Quant à la ville elle-même, son côté folklorique ne peut que vous faire fondre. Car Stars Hollow, ville fictive du Connecticut, est plus que jamais rythmée par les saisons (qui auront d'ailleurs de l'importance dans la suite de la série, Gilmore Girls : Une nouvelle année) et par le calendrier américain. Noël, Thanksgiving, Halloween. Autant de fêtes qui nous ont offert des épisodes incontournables de la série. Sans oublier le Jour des Fondateurs, qui ne serait rien sans le fameux punch de Miss Patty (Liz Torres), dont il ne faut vraiment pas abuser. De la boutique d'antiquité de Madame Kim, au studio de danse de Miss Patty, en passant par l'épicerie dans laquelle travaille "l'extraterrestre" Kirk (Sean Gunn), tous les lieux mythiques de la série ne vous donneront qu'une envie : faire partie de cette petite communauté. Où chacun peut être lui-même, quitte à en devenir exaspérant (Taylor, qui se met tout le monde à dos lors des assemblées municipales en sait quelque chose!).

    Parce que Gilmore Girls est une série qui fait du bien au féminisme

    Ne vous fiez pas à l'apparence joyeusement rétro de Stars Hollow, qui semble un peu suspendue dans le temps et l'espace. Les Gilmore girls campées par l'irresistible duo Lauren Graham-Alexis Bledel sont des héroïnes modernes. Deux générations de femmes qui s'affranchissent des conventions et naviguent les eaux troubles de la vie (amour, amitié, famille, projets professionnels) comme bon leur semble. En effet, lorsqu'elle est tombée enceinte à l'âge de 16 ans, Lorelai a dit adieu au milieu social huppé dans lequel elle a grandi et est partie élever seule Rory. Car elle n'aime pas qu'on lui dicte sa conduite et n'a besoin de personne, pas même d'un homme dans sa vie, pour être heureuse. Mais pourtant, quelqu'un de bien attend cette handicapée de l'amour quelque part. Mais chut, on n'en dira pas plus.

    Warner Bros. Television

    Et de l'autre côté, il y a Rory, qui a grandi avec cette mère forte et indépendante comme modèle. Rory qui dénote, comparé à la plupart de ses camarades de lycée. Car la brillante adolescente préfère passer ses soirées plongées dans des bouquins, plutôt que d'aller courir après les garçons. Évidemment, les prétendants se bousculeront tout de même à sa porte durant les sept saisons de la série (Dean, Jess, Logan, …), mais ce qui intéresse Rory avant tout c'est son avenir. Alors quand elle est acceptée au sein du prestigieux lycée privé de Chilton lors du tout premier épisode, c'est l'opportunité d'accéder à la voie toute tracée d'excellence dont elle rêve. Et avec l'entrée en scène d'Emily (Kelly Bishop) et Richard Gilmore (Edward Herrmann), les grands-parents de Rory vers qui Lorelai se résout à se tourner pour financer la scolarité de sa fille, c'est une troisième génération de Gilmore que l'on découvre, tout aussi sarcastique et, au final, attachante. Car les femmes du clan Gilmore sont tout sauf des plantes vertes.

    Parce qu'elle a révélé de nombreux chouchous des sériephiles

    Quel est le point commun entre Murder, Supernatural, Les Frères Scott, ou encore The Good Wife ? Gilmore Girls bien sûr ! Car si la série créée par Amy Sherman-Palladino a fait de Lauren Graham et Melissa McCarthy des stars, qui ont ensuite connu le succès, respectivement, grâce à Parenthood et des films tels que Mes meilleures amies et Spy, Gilmore Girls a aussi permis de révéler une belle brochette de jeunes talents sans qui bon nombre de fictions à succès de ces dernières années n'auraient pas été les mêmes.

    Warner Bros. Television

    On pense notamment à Jared Padalecki (Supernatural), Milo Ventimiglia (Heroes, This is Us à la rentrée sur NBC), et Matt Czuchry (The Good Wife), qui ont obtenu leurs premiers grands rôles grâce à la série, dans la peau de Dean, Jess, et Logan, et qu'il est donc plutôt drôle et touchant de voir faire leurs premiers pas d'acteurs (et en plus leurs personnages vous feront fondre… à commencer par Jess et son côté bad boy tellement sexy). Mais Gilmore Girls a également révélé Liza Weil, qui jouait la délicieusement agaçante Paris, camarade de classe et amie de Rory, et qui depuis 2014 fait partie de l'aventure Murder sur ABC. Et la première saison nous permet également de retrouver Chad Michael Murray, le beau Lucas des Frères Scott, dans l'un de ses premiers rôles (avant même qu'il ne fasse craquer Jen et Joey dans Dawson), alors qu'Adam Brody, lui, est présent de manière récurrente dans la saison 3 (juste avant son triomphe dans Newport Beach), dans la peau de Dave, qui ne laisse pas Lane (Keiko Agena) insensible.

    La bonne nouvelle, c'est qu'hormis les deux derniers, tous ces acteurs qui ont marqué la série seront de retour en fin d'année dans la suite, Gilmore Girls : Une nouvelle année. Un revival que l'on attend avec impatience, cela va sans dire !

    Partez sans attendre faire un tour du côté de Stars Hollow sur Netflix

    Le générique de "Gilmore Girls", devant lequel vous vous prendrez sûrement bientôt à chanter :

    Gilmore Girls - saison 1 Générique
    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Gilmore Girls : Les 7 saisons débarquent sur Netflix le 1er juillet !
    • Gilmore Girls sur Netflix : La série s’appellera …
    • Gilmore Girls : Les premières photos du revival !
    • Gilmore Girls : pourquoi la suite de la série est indispensable
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Toute l'actu Netflix
    Marianne - les influences de la série Netflix : Sergio Leone, Stephen King, Wes Anderson...
    NEWS - Séries à la TV
    samedi 14 septembre 2019
    Marianne - les influences de la série Netflix : Sergio Leone, Stephen King, Wes Anderson...
    Unbelievable sur Netflix : que vaut la série qui raconte l'histoire vraie d'une jeune fille accusée d'avoir inventé son viol ?
    NEWS - Séries à la TV
    vendredi 13 septembre 2019
    Unbelievable sur Netflix : que vaut la série qui raconte l'histoire vraie d'une jeune fille accusée d'avoir inventé son viol ?
    Actus Netflix
    News séries TV
    Toutes l'actu des séries TV
    Back to Top