Notez des films
Mon AlloCiné
    Affaire Weinstein : licenciement, témoignages, poursuites… Les conséquences du scandale
    Par La Rédaction — 11 oct. 2017 à 15:06
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Depuis qu’il a été licencié de la Weinstein Company dimanche 8 octobre 2017, les témoignages abondent. Harvey Weinstein serait l’auteur d’un grand nombre d’agressions sexuelles sur de nombreuses collaboratrices. Un point sur cette affaire.

    COADIC GUIREC / BESTIMAGE
    En quelques jours à peine, un des hommes les plus influents à Hollywood est devenu le plus grand paria du cinéma. Le jeudi 5 octobre 2017, les journalistes Jodi Kantor et Megan Twohey publient une longue enquête dans le New York Times mettant en lumière un grand nombre de cas de harcèlements et d’agressions sexuelles menées par l’ancien producteur de Miramax, fondateur de la Weinstein Company.
    De quoi Weinstein est-il accusé ?

    Depuis la parution de cet article, Harvey Weinstein a été licencié par sa propre entreprise. Les langues se délient : de nombreuses comédiennes et employées se confient sur les situations dont elles ont été victimes. Le scénario se répète sans cesse. Harvey Weinstein les attire dans une chambre d’hôtel avant de se dévêtir et de solliciter des faveurs sexuelles.

    Ronan Farrow publie dans le New Yorker le fruit d’une enquête complémentaire, compilant un grand nombre de témoignages récoltés, allant du harcèlement au travail au viol. En cas de refus, le magnat du cinéma avait pour coutume d’obtenir le silence en brandissant la menace de faire jouer son d’influence ou en évoquant des conséquences juridiques terribles. Il aurait également intimidé ses victimes avec des clauses de confidentialité.

    Qui seraient les victimes ?

    Depuis la révélation du scandale, les actrices Ashley Judd, Emma De Caunes, Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, Rosanna ArquetteMira Sorvino ou encore Judith Godrèche confirment toutes avoir été la cible d’avances plus ou moins crues et agressives de la part d’Harvey Weinstein. Mais selon les récits d’Asia Argento et de Lucia Evans, il s’agit clairement de viols.

    Une ancienne employée de la Weinstein Company, Emily Nestor, raconte également en détail comment Harvey Weinstein organisait de fausses réunions où les femmes ciblées étaient accueillies par des collaboratrices, pour les mettre en confiance, avant d’être laissées seules à la merci du producteur. Ses messages répétés aux services des ressources humaines ne lui auraient été d’aucune aide, ou presque.

    En mars 2015, c’est au tour du mannequin Ambra Battilana Gutierrez d’être harcelée et agressée sexuellement par Harvey Weinstein au cours d’une de ces fausses réunions, qui se tenaient toujours derrière des portes closes. Après s’être confiée aux forces de l’ordre, la jeune femme de 21 ans accepte de porter un micro et de reprendre rendez-vous avec Harvey Weinstein. Sur cet enregistrement accablant, il tente de s’isoler dans une chambre d'hôtel avec Gutierrez qui refuse. Lorsqu’elle lui rappelle la façon dont il s’est permis de la toucher lors de leur précédente rencontre, on entend le producteur répondre sans détour, à la grande surprise de la jeune femme : "Je fais tout le temps ça"

    Cette enquête policière se serait embourbée lorsque les avocats de la défense auraient exhumé du passé de la victime sa présence lors d’une des scandaleuses fêtes de Silvio Berlusconi en 2010. Après deux semaines d’enquête, le bureau du procureur de Manhattan décida d’abandonner la plainte. Ces témoignages compilent des décennies d’agressions sexuelles qui semblent être un des plus regrettables secrets de polichinelle à Hollywood.

    Quelle est sa défense ?

    Suite à la révélation de l'affaire par le New Yorker, Harvey Weinstein a d'abord publié un message d'excuse dans lequel il affirme : "Je suis devenu majeur dans les années 60 et 70, lorsque toutes les règles de comportement étaient différentes. C'était la culture de l'époque. J'ai appris depuis que ce n'est pas une excuse, au bureau comme à l'extérieur. Envers personne. J'ai réalisé il y a quelques temps que j'avais besoin d'être une meilleure personne et que mes interactions avec les gens avec qui j'ai travaillé ont changé. J'entends que par le passé, mon comportement avec des collègues a causé beaucoup de peine, et je m'en excuse sincèrement". Le texte est lisible en intégralité ici.

    Très vite cependant, Weinstein décide de se faire juridiquement représenter. Il choisit pour cela l'avocate Sallie Hofmeister, qui a rapidement envoyé un communiqué : "Toutes les accusations de sexe non consenti sont niées sans équivoque par M. Weinstein. M. Weinstein a confirmé qu'il n'y avait jamais eu de représailles contre une ou des femmes pour avoir refusé ses avances. M. Weinstein ne peut évidemment répondre aux accusations anonymes, mais par respect pour toutes les femmes ayant porté des accusations publiques, M. Weinstein est persuadé que les relations étaient toutes consenties. M. Weinstein a commencé une psychothérapie, a écouté le public et tend vers un nouveau comportement. M. Weinstein espère qu'avec suffisamment de progrès, il lui sera donné une seconde chance". Le texte est lisible en intégralité ici.

    Weinstein a également envoyé des emails à plusieurs "nababs" d'Hollywood, dont Jeffrey Katzenberg, ancien PDG de Dreamworks Animation et ancien président de Walt Disney, afin de leur demander soutien. A l'heure de ces lignes, aucun n'a répondu positivement.

    Le New Yorker a mis dix mois à enquêter sur cette affaire, période pendant laquelle, selon le périodique, dont l'un des auteurs de l'affaire écrit : "Weinstein et ses associés ont commencé à appeler la majorité des femmes de cet article. Weinstein a demandé à Argento de la rencontrer avec un détective privé afin de témoigner en sa faveur. Une actrice ayant témoigné auprès de moi a demandé plus tard que son témoignage soit retiré en m'écrivant "je suis désolée, l'aspect juridique me rattrape et je n'ai pas le choix". Weinstein et son équipe ont également menacé d'intenter un procès à plusieurs médias, dont le New York Times".

    Que risque Weinstein ?

    Les dirigeants de la Weinstein Company ont déjà écarté Harvey Weinstein de ses fonctions de codirecteur de la firme de production et de distribution avec le commentaire qu'ils ignoraient que leur collègue avait été accusé de harcèlement sexuel.

    La femme d'Harvey Weinstein, Georgina Chapman, a quitté son mari en déclarant à People Magazine : "J'ai le cœur brisé pour toutes les femmes ayant souffert d'une peine incommensurable du fait de ces agissements impardonnables. J'ai choisi de quitter mon mari. Prendre soin de mes jeunes enfants est ma priorité et je demande aux médias de protéger notre vie privée".

    En termes de procès en revanche, cela est plus flou. Plusieurs des témoignages glanés par le New Yorker sont soumis à la prescription et ne peuvent ainsi plus faire l'objet de poursuites. Les autres affaires, plus récentes (la dernière date de 2015) auraient été financièrement réglées par l'équipe de Weinstein, et les poursuites abandonnées. La plainte récemment portée par l'ancienne actrice et scénariste Louisette Geiss sur des faits survenus en 2008 pourrait changer la donne.

    Est-ce qu'Hollywood savait ?

    A en croire Jessica Chastain, oui ! L'actrice a déclaré ce lundi sur Twitter : "J'étais prévenue dès le départ. On entendait ces histoires partout. Nier cela, c'est créer l'environnement pour que cela arrive à nouveau". Kate Winslet a avoué à Variety qu'elle avait entendu des "rumeurs" à propos du comportement du producteur.

    Pour Emma de Caunes aussi, tout le monde était au courant, comme elle le raconte au New Yorker : "Je sais que tout le monde -et je dis bien tout le monde- à Hollywood sait que ça se passe en ce moment. [Harvey Weinstein] ne se cache même pas vraiment. (…) Mais tout le monde a trop peur pour dire quoi que ce soit".

    Le New Yorker rappelle en effet que le silence de beaucoup des victimes a été "acheté" à l'époque par l'équipe de Weinstein, de même que la peur des victimes de voir leur carrière tuée dans l’œuf en cas de révélation. De la même façon, la majorité d'entre elles évoquent avoir fait face à une "culture du silence" chez Miramax et la Weinstein Company, qu'elles pensaient même généralisée à toute l'industrie hollywoodienne. L'affaire désormais sortie, certaines langues se délient.

    L'affaire Weinstein a-t-elle une dimension politique ?

    Indéniablement. Cette affaire pourrait faire tomber le mur du silence entourant Hollywood et le harcèlement sexuel dont de plus en plus d'actrices se font l'écho (Zoe Kazan, Megan FoxThandie Newton parmi d'autres). Le fait qu'un ponte comme Harvey Weinstein tombe en disgrâce peut ouvrir la porte à davantage de transparence, et donner du courage à d'autres victimes de harcèlement ou de viol afin qu'elles témoignent.

    Comme l'a déclaré au Chicago Tribune Kathy Spillar, directrice de la Feminist Majority Foundation : "Le silence est l'ennemi de la justice, et ces hommes le savent. Je pense que [les révélations sur Weinstein] vont déclencher une avalanche [de témoignages]. J'en suis persuadée".

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • kratostreize
      une erreur de parcours: je connaissais pas cette nouvelle dénomination pour appeler une agression sexuelle..les victimes seront contentes de l'apprendre quand elle vous liront.je n'ai même pas cité les mots Francais, Cinéma, ou même savoir donc je ne voit pas bien comment tu a pu comprendre ça.: c'est simple, je commente un article sur Weinstein et plus généralement les dérives sexuelles dans le cinéma pas sur du vol a l'étalage qui est juste hors sujet par rapport à la gravité des faits reprochés a certains.
    • Jean-Luc F.
      Oui il faut relativiser entre 1 & 100, parce 1 ça peut dénoté une erreur de parcours, quelque chose d’exceptionnel qui ne se reproduira jamais, la ou 100 c'est difficilement explicable autrement que par un esprit profondément malsain.De toute façon oui, c'est moins grave, ne fus ce que parce que l'un des deux a pourris bien plus de vie, de familles, etcDe plus, dans n'importe quel procès, un mec qui a tuer 3 fois sera toujours plus sévèrement jugé qu'un mec qui a tué une fois.De la même façon tu juger toi même différement une personne qui t'a volé 2 euro sur le coin de la table et une autre qui t'aura ider ton compte bancaire.Les quantités, ça compte.La suite de ton message n'a aucun rapport avec mon commentaire, je n'ai même pas cité les mots Francais, Cinéma, ou même savoir donc je ne voit pas bien comment tu a pu comprendre ça.
    • kratostreize
      Donc si l'on suit ton raisonnement:- faut relativiser quand c'est 1 ou 100....- le milieu du cinéma français est autiste car jamais au courant de rien....
    • Jean-Luc F.
      Pour le coup ton commentaire montre juste que tu ne sait pas de quoi on parle, de nombreuses enquêtes et témoignages internes dénonce l'industrie du viol, du harcèlement sexuel et de la prostitution chez ce bon vieux Hugh
    • Jean-Luc F.
      Similaire si tu occulte le fait que l'un d'entre eux n'a jamais récidivé en 13 ans, et que l'autre viol a tour de bras via de véritables parties de chasse depuis 20 ans avec l'entierté de l'industrie au courant.
    • Jean-Luc F.
      C'est quand même plus nuancé pour Polanski, déjà parce que ça date énormément, et que rien n'indique qu'il ai récidivé.C'est tout de même très différents d'un type qui viol a tour de bras depuis 20 ans.
    • Jean-Luc F.
      La même Asia qui est accusé d’agression sexuelle sur un mineur de 17 ans ?
    • thomas S.
      Mais elle va rien gagner au contraire, donc pas d'opportunisme et ne parlons pas des acteurs hommes qui savaient mais n'ont rien dit.Tu tiens un discours misogynes des années 40.On n'est pas près d'évoluer avec des pensées comme ça.
    • sptz
      oui, surtout que la plupart de ces acteurs et gens qui savait sont de bon acteurs, qui ont de l'audience et de l'argent, qui comme je l'ai dit produise leur propre film, donc on peut douter du fais que, si il avait mis en lumière les agissement de weinstein, leur carrière en aurait été chamboulé... je veux bien pour de jeunes actrices qui veulent ce faire connaitre, mais pour de grosse star comme jolie et chastain, soit disant féministe, je pense que weinstein n'aurait jamais pu a lui seul les mettre au placard...bref, wait and see, mais cette hypocrisie général me dégoutte...d'ailleurs nouveau rebondissement, il n'aurait jamais forcé personne, donc y'a des chance que la majorité de ces agressions psychologique soit des promotion canapé dont elles ont honte aujourd'hui, car nombre de ces agressés ont prise des photos avec le Harvey ou elles étaient tout sourire ..... donc encore une fois je sais pas quoi en penser... même si j'admet que weinstein a du mettre la pression a certaine... mais j'ai du mal a croire qu'absolument toute les actrices qui ce plaignent de lui ai été traumatisé par le vieux pépére.
    • Alfred N.
      Cette affaire a un mérite : elle résout le mystère de la carrière de Marion Cotillard.
    • Hareng rouge
      Humour minable.
    • Hareng rouge
      c'est vrai :))
    • Twiss-ty
      Deux témoignages aujourd'hui, d'autres demain. On vient d'apprendre part sa mère, qu'Eva Green a elle aussi était victime harcèlement sexuelle de la part d'Harvey Weinstein. Les victimes ne sont pas qu'américaine. Il est plus qu'important d'en parler. Ce genre de chose ne touche pas que le cinéma, alors si ça peut aidé à faire le ménage de partout, ça serait un bon début.Si cette affaire fait la une de nos média, c'est la que la personne accusée de ces faits est un ponte d'Hollywood. Harvey Weinstein c'est pas n'importe qui.
    • tilt1001
      C'est exactement ça !Le plus scandaleux, dans toute cette histoire, c'est que cela fait près de 30 ans que ça dure, que tout Hollywood était au courant, mais que toutes ces actrices et acteurs nous ont fait la moral pendant des années sur le comportement sexiste ou prédateur des hommes dans la société, à travers leurs films ou leurs interviews, sans jamais oser remettre en cause les promotions canapés qui se déroulent tout le temps dans leur propre milieu !Mais quelle hypocrisie ! C'est incroyable !Et quand on voit la proximité de ces actrices et acteurs avec les politiques du parti Démocrate, on peut franchement douter que jamais, pendant toutes ces années, aucun gouvernement ne fut au courant des pratiques d'Harvey Weinstein, sans même parler de ce que les services de renseignements américains savaient sur le bonhomme. On peut donc raisonnablement penser que Weinstein a profité d'une complaisance politique tout aussi grave, notamment de la part du camp Démocrate pour lequel il a largement contribué à son financement !De fait, quelle honte de relire les déclarations de ces acteurs et actrices qui, pendant la dernière campagne américaine, n'hésitait pas à critiquer Donald Trump sur ses relations avec les femmes alors que, dans leur propre sphère professionnelle, un homme puissant aux penchants plus que douteux, continuait de sévir sans craindre la moindre gêne ni opposition !C'était vraiment l’hôpital qui se foutait de la charité ! Une belle bande d'hypocrites donneurs de leçons !
    • Twiss-ty
      Justement.
    • sptz
      je suis vraiment mitigé avec cette affaire, certes weinstein est une m*rde et mérite la taule, mais le silence de tout ces gens qui savait et pour moi tout autant scandaleux, surtout venant de la part de soit disant féministe type chastain ou jolie... qui produise leur propre film et ont une certaine popularité... du coup, l'ouvrir maintenant je trouve que c'est un peu de la lâcheté... et si j'ai bien compris l'article, l'affaire est sortie aux grand jour grâce a des employé de bureau/secrétaire, absolument tout le showbizz , qui était apparemment tous au courant! a fermé sa bouche pendant des décennies.... c'est moche...
    • kratostreize
      mériter c'est un chose, obtenir s'en est une autre (voir l'affaire DSK)
    • kratostreize
      il y a eu une affaire similaire avec un réalisateur français en 2005. il a écopé d'une simple amende (dommage et intérêt) d'environ 10 000 euros sans aucune obligation de soin (demandé par le parquet) et n'a pas été inscrit au fichier des délinquants sexuels.les médias on fait leurs job mais l'opinion public s'en foutait un peu.... (c’était avant les réseaux sociaux aussi)
    • Chili PALMER
      Renseigne toi sur Hugh Effner tu verras ;)
    • kratostreize
      c'est pour ca que beaucoup de star disent en interview ma carrière a été une succession de belles rencontres....
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    L'Ombre de Staline Bande-annonce VO
    En avant Bande-annonce VF
    Effacer l’historique Bande-annonce VF
    Gogo Bande-annonce VO
    La Bonne épouse Bande-annonce VF
    Les Trolls 2 Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    Disney : le président Bob Iger quitte ses fonctions et nomme son successeur
    NEWS - Stars
    mercredi 26 février 2020
    Disney : le président Bob Iger quitte ses fonctions et nomme son successeur
    Jurassic Park : que sont devenus les enfants de la saga ?
    NEWS - Stars
    mardi 25 février 2020
    Jurassic Park : que sont devenus les enfants de la saga ?
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top