Notez des films
Mon AlloCiné
    Sara Forestier : pourquoi elle a accepté de prendre la parole dans le sillage de l'affaire Weinstein
    Par Brigitte Baronnet - Propos recueillis le 8 novembre 2017 à Paris — 8 nov. 2017 à 18:10
    FBwhatsapp facebook Tweet

    A l'occasion de la promotion de "M", à l'affiche mercredi 15 novembre, Sara Forestier nous a expliqué les raisons pour lesquelles elle a souhaité prendre la parole sur la place des femmes au cinéma dans le sillage de l'affaire Weinstein.

    Ad Vitam

    A quelques jours de la sortie de M, son premier long métrage en tant que réalisatrice, Sara Forestier multiplie les interviews et les émissions télé (de "On n'est pas couché" samedi dernier, à "Quotidien" hier soir), l'une d'entre elles ayant particulièrement été commentée : sa prise de parole sur les femmes au cinéma dans l'émission spéciale de "Stupéfiant" de Léa Salamé sur France 2.

    Dans le cadre de notre interview sur son film (que vous pourrez lire en intégralité dans quelques jours), Sara Forestier a accepté de revenir sur cette prise de parole :

    "Je l'ai fait de manière très spontanée, nous répond Sara Forestier du tac au tac. Je trouvais que c'était intéressant d'analyser ce qui se passe en ce moment autour de la femme. Je trouverai ça dommage qu'on réduise l'affaire Weinstein juste à un effet de scandale. Ce que je trouve intéressant dans cette histoire, c'est d'essayer d'analyser un peu plus profondément la situation de la femme dans la société. C'était vraiment dans une perspective d'analyse que j'ai donné cette interview. Je trouvais intéressant de le faire."

    Je trouverai ça dommage qu'on réduise l'affaire Weinstein juste à un effet de scandale

    "Ce qui est important pour moi, c'est qu'on ne monte pas les femmes les unes contre les autres. Il n'y a pas d'un côté les filles qui se maquillent et les filles qui ne se maquillent pas, celles qui posent nues et celles qui ne posent pas nues. Une femme a le droit de faire ce qu'elle veut et on doit respecter ses choix. Pour moi, le plus important dans tout ça, c'est qu'on respecte le désir de la femme. On n'a pas besoin d'être "No Make-Up" ou le cheveu sale pour être une féministe. Le féminisme, pour moi, c'est simplement de dire que le désir de la femme est le plus important, que le désir de la femme est plus important que celui qu'il suscite. La femme est libre de faire ce qu'elle veut, se maquiller, pas se maquiller ; poser nue ou pas."

    Faire les choses par désir et par plaisir, et pas parce qu'[une femme] sent une pression, qu'elle se sent obligée

    "J'ai simplement voulu aussi montrer d'une certaine manière qu'on avait perdu l'habitude de voir des visages nus à la télévision. C'est aussi ça, la vraie nudité. Il y a tellement de choses à dire. Le désir de la femme doit être au centre de tout ce qu'elle fait. De faire les choses par désir et par plaisir, et pas parce qu'elle sent une pression, qu'elle se sent obligée."

    L'interview de Sara Forestier dans l'émission Stupéfiant, diffusée lundi soir sur France 2 :

     

    AlloCiné : Y a-t-il une grande part autobiographique dans votre film ?

    "C'est parti d'une histoire que j'ai vécu, une histoire vraie avec un garçon. Je crois que ce qu'il y a de plus autobiographique dans le film, ce sont les sensations que j'ai voulu retranscrire. Cette sensation de l'amour, d'être amoureux, d'être passionné par quelqu'un, d'avoir envie de lui plaire et en même temps avoir peur de ne pas lui plaire. De se découvrir soi-même face à l'autre. De se rendre compte qu'on avait peur de l'abandon. Cette sensation parfois qu'on est bloqué, qu'on est en colère contre la terre entière parce qu'on n'arrive pas, parce qu'en fait on est en colère contre soit. La sensation d'une première fois quand on fait l'amour."

    "Ces mélanges d'émotion, cette sensation de parler vraiment à quelqu'un, pour une fois. Je pense à cette scène du déjeuner pendant laquelle ils se parlent. Filmer des gens qui se parlent, ça ne veut pas forcément dire grand-chose. Mais quand tout d'un coup, dans une scène on voit des gens qui se parlent vraiment, soit par les yeux, soit par les corps, soit par des paroles… Je trouvais ça fort et c'est une sensation particulière quand tout d'un coup on sent qu'on a une vraie écoute en face de soi. Parler vraiment à quelqu'un ; tout ce qui se passe à l'intérieur de nous quand on le fait."

    * Un entretien à retrouver en intégralité dans quelques jours pour la sortie de M, premier long métrage de Sara Forestier, à l'affiche le 15 novembre.

    Un extrait de M, dans lequel les deux protagonistes Lila et Mo échangent dans une voiture :

    M EXTRAIT "Voiture"

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Floki31530
      Merci pour cette interview.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part Bande-annonce VF
    Adoration Bande-annonce VF
    La Llorona Bande-annonce VO
    Bad Boys For Life Bande-annonce VO
    Scandale Bande-annonce VO
    Bayala Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Interviews
    1917 : guerre, plan-séquence, son grand-père... Sam Mendes décrypte son film, favori aux Oscars
    NEWS - Interviews
    mardi 14 janvier 2020
    1917 : guerre, plan-séquence, son grand-père... Sam Mendes décrypte son film, favori aux Oscars
    Swallow : le film choc sur un trouble alimentaire méconnu vu par son réalisateur
    NEWS - Interviews
    mardi 14 janvier 2020
    Swallow : le film choc sur un trouble alimentaire méconnu vu par son réalisateur
    Dernières actus ciné Interviews
    Films de la semaine
    du 15 janv. 2020
    1917
    1917
    De Sam Mendes
    Avec George MacKay, Dean-Charles Chapman, Mark Strong
    Bande-annonce
    Une belle équipe
    Une belle équipe
    De Mohamed Hamidi
    Avec Kad Merad, Alban Ivanov, Céline Sallette
    Bande-annonce
    Selfie
    Selfie
    De Thomas Bidegain, Marc Fitoussi, Tristan Aurouet
    Avec Manu Payet, Blanche Gardin, Elsa Zylberstein
    The Grudge
    The Grudge
    De Nicolas Pesce
    Avec Andrea Riseborough, Demian Bichir, John Cho
    Bande-annonce
    Marche avec les loups
    Marche avec les loups
    De Jean-Michel Bertrand
    Bande-annonce
    Je ne rêve que de vous
    Je ne rêve que de vous
    De Laurent Heynemann
    Avec Elsa Zylberstein, Hippolyte Girardot, Emilie Dequenne
    Bande-annonce
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top