Notez des films
Mon AlloCiné
    Cannes 2018 - Burning : "la colère est un phénomène universel" explique Lee Chang-Dong
    Par MD — 17 mai 2018 à 16:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    En lice pour la Palme d'Or, "Burning" de Lee Chang-Dong a été présenté en conférence de presse. L'occasion pour le réalisateur et ses acteurs d'aborder un peu plus en profondeur ce thriller énigmatique. Morceaux choisis.

    Giancarlo Gorassini/BestImage

    Un prix d'interprétation féminine pour l'héroïne de Secret Sunshine en 2007, un Prix du scénario pour Poetry en  2010... Entre Lee Chang-Dong et le Festival de Cannes, c'est une longue et belle histoire d'amour. Cette année, le cinéaste coréen est de retour en compétition officielle avec Burning, un thriller énigmatique adapté d'une nouvelle d'Haruki Murakami. 

    Dans ce triangle amoureux, où deux hommes se disputent les faveurs de la jeune et jolie Haemi (Jeon Jong-seo, dont c'est le premier rôle), il est question de rivalité mais aussi et surtout de colère. Une colère sourde, "un phénomène universel" explique Lee Chang-Dong. "Tout le monde est en colère, les jeunes en particulier, qui ne savent pas vers qui la diriger. Autrefois, on avait un objet vers lequel orienter notre rage. Aujourd'hui notre monde va mieux, pourtant les jeunes ne savent pas comment vivre." 

    Yoo Ah-In, l'interprète de Jongsu, raconte que la rage de son personnage est complètement intériorisée : "J'avais plusieurs explosions en moi, j'étais pris de tremblements mais nous avons pris le parti de ne pas laisser s'exprimer violemment cette rage. C'est plus réaliste d'exploser intérieurement qu'extérieurement", explique-t-il en conférence de presse. 

    Glenn de Walking Dead au casting 

    L'acteur américano-coréen Steven Yeun, alias Glenn dans The Walking Dead, tient ici le rôle central de Ben, le rival de Jongsu. Plus coutumier des plateaux US que coréens, Steven Yeun se souvient de ce tournage comme d'une incroyable expérience : "En tant qu’américano-coréen, on est relié à rien, on est déconnecté de tout, comme un homme sans pays. Or, là, j'ai eu l’impression de pouvoir aborder ce rôle comme si j'étais une personne complète, entière. En Corée je suis ce que je suis, mon visage asiatique n’est pas une barrière. J'ai eu l'impression d’être libre, détendu, courageux car le réalisateur et les acteurs m’ont donné cet espace et m’ont permis de jouer comme je l’ai fait."

    Burning sortira dans les salles obscures le 29 août. 

    Premières images de Burning

    Burning Teaser VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top