Mon AlloCiné
    Star Wars : Lando Calrissian de retour dans l'Episode IX !
    Par Clément Cuyer — 10 juil. 2018 à 09:55
    facebook Tweet

    L'acteur américain Billy Dee Williams retrouvera son personnage culte de Lando Calrissian dans "Star Wars: Episode IX", en tournage à la fin du mois.

    D.R.
    Un retour culte dans Star Wars 9 ! Selon le site The Hollywod Reporter, l'acteur Billy Dee Williams retrouvera son personnage de Lando Calrissian dans le prochain volet de la saga intergalactique, en tournage à la fin du mois.
    Aujourd'hui âgé de 81 ans, l'Américain Billy Dee Williams a incarné Lando Calrissian à deux reprises sur grand écran : en 1980 dans L'Empire contre-attaque, puis trois ans plus tard dans Le Retour du Jedi. Il a également prêté sa voix au personnage dans des séries animées et des jeux vidéo.
    Star Wars : Lucasfilm dément le projet de spin-off sur Lando Calrissian

    Lando Calrissian, compagnon d'armes et d'aventures de Han Solo, propriétaire du Faucon Millenium et joueur invétéré, est l'un des personnages les plus populaires de la saga intergalactique Star Wars. Il est tout récemment revenu dans l'actualité en étant incarné, plus jeune, par Donald Glover dans Solo: A Star Wars Story.

    Star Wars: Episode IX, réalisé par J.J. Abrams, verra notamment les retours au générique de Daisy Ridley, John BoyegaOscar Isaac et Adam Driver. L'actrice Keri Russell, star de la série The Americans, vient quant à elle de rejoindre la distribution dans un rôle encore tenu secret mais annoncé très porté sur l'action. La sortie en salles hexagonale du long métrage est fixée au 18 décembre 2019.

    Aviez-vous remarqué les petits détails cachés de "Star Wars 8" ?

    Aviez-vous remarqué ? Star Wars 8

     

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Bacta142 (bis)
      Tiens c'est marrant, j'ai repensé à notre conversation sur Star Wars aujourd'hui et voilà que ce soir je découvre une réponse tardive à celle-ci!Bon, on ne sera jamais d'accord de toute façon. Je m'en fiche pas mal que cette saga délivre des messages que tu trouves plus louables que d'autres. Ce n'est d'ailleurs pas pour cette histoire de prophétie que j'apprécie la prélogie et la préfère à cette nouvelle trilogie. Mais bien pour son univers étendu (dans les films comme en-dehors). D'ailleurs, pas convaincu que c'est Lucas (ton bouc-émissaire préféré) qui ait décanonisé la série animée Clone Wars au profit de The Clone Wars. Le canon a clairement vu le jour lorsque Disney a racheté Lucasfilm.Mais pour revenir encore une fois à Anakin puisque tu y tiens, son apprentissage n'est certes pas très visible (ce qui était dû aux contraintes et aux choix narratifs de cette prélogie qui ne se résumait pas qu'à Anakin), mais son évolution et ses motivations y sont bien définies et suffisantes pour être comprises. Je t'accorde que je trouve son passage du Côté obscur tout de même trop expéditif dans le III, entre le moment où il est sur le point de tuer Palpatine et celui où il va tuer les Padawans au Temple pour lui. Malgré tout cela symbolise juste une chose: il est complètement perdu et a perdu tout repère entre ce qui est bien ou mal. Il n'y a plus que Padmé dans son esprit. Ca aurait sans doute mérité un peu plus de temps pour passer d'une situation à une autre, au lieu de passer du pion des Jedi comme Palpatine lui reprochait au pion de Palpatine lui-même.Là par contre où je ne suis pas d'accord, c'est quand tu dis que parce qu'il était l'élu, Anakin avait sa destinée toute tracée. Son passage du Côté obscur prouve que non, puisqu'avant de détruire les Sith, il en est devenu un lui-même. Il a donc fait des choix à l'encontre de la prophétie, ou plutôt celle-ci a été mal interprétée comme l'a deviné Yoda, même s'il finira par détruire les Sith (d'ailleurs, cette prophétie ne prévoyait que ça quand on y pense, pas de régler tout conflit dans la galaxie comme tu l'avances, en plus de ça elle a encore été respectée puisqu'aucun Sith n'a refait surface depuis). Par ailleurs, la prélogie te montre que l'apprentissage Jedi ne se résume pas qu'à de simples sermons philosophiques (encore heureux). Contrairement à ce que tu avances, la prélogie nous montre que des Jedi entraînés pendant des années sont bien plus redoutables qu'un Luke dans la trilogie originale, dont la formation n'a jamais pu être achevée (mais s'est poursuivie bien après). Dans leur maniement du sabre et leur maîtrise de la Force. On découvre quand même des pouvoirs qu'on avait pas vu dans la trilogie originale (même si je te l'accorde, ça ne va pas jusqu'à voler dans l'espace comme Superman :).Enfin parlons de Rey. Tu as l'air d'admettre qu'elle puisse être une élue. Pourquoi pas! Admettons qu'il n'y ait pas eu forcément qu'un élu dans la galaxie, comme dans la Bible! Le truc, c'est que la saga épisodique était censée raconter l'histoire des Skywalker, leur épopée. La troisième trilogie semble clairement vouloir briser cela. Encore faudrait-il qu'on les voit, les nouveaux Jedi à former! Je veux bien admettre que Rey évolue un petit peu entre les deux épisodes, mais en terme de formation, je n'ai rien vu! Je ne suis pas d'accord avec le fait que la Force puisse s'acquérir comme ça! Là justement ça fait très innés comme pouvoirs, alors que même Anakin en tant qu'élu, il a fallu qu'il apprenne à maîtriser la Force considérable qu'il avait en lui (qu'on le voye ou non n'a pas d'importance, l'idée c'est qu'il a été formé pendant dix ans par Obi-Wan au cours de diverses missions). Pour finir, je te conseillerais d'être prudent sur ta vision du personnage de Rey. On ne sait pas ce que J.J.Abrams va nous concocter dans le IX.. Mais me concernant je la verrais bien sauver la galaxie en bonne nouvelle élue qu'elle est! Et qui sait, on aura peut-être encore droit à une surprise concernant ses origines.. (à ce propos d'ailleurs, Anakin était lui aussi le fils de personne, mais littéralement quant à lui ;)
    • Housecoat
      Quelle formation d'Anakin ? On ne voit absolument rien de sa formation. La Prélogie se passe à une époque où les Jedi sont censés êtres majoritaires et tout puissants et pourtant on nous en montre encore moins sur eux que la Trilogie Originale qui nous montrait des Jedi reclus qui enseignait des préceptes philosophiques en un temps minimum, parfois même dans des situations d'urgence. Pire, tu évoques l'ellipse mais c'est une facilité, Anakin n'évolue pas pendant les films mais entre les films. A chaque fois il devient un tout autre personnage, c'est justifié sauf que justement, on ne nous le montre pas. Il faut piocher dans l'univers étendu pour voir une réelle évolution comme la série Clone Wars de Tartakowski qui est une bien meilleure Prélogie que la Prélogie elle-même : initiation d'Anakin tant spirituelle que guerrière et tentation du Côté Obscur avec une motivation qui se tient. En fait elle fait même rédite car elle fait passer Anakin par tous les trucs que Lucas aurait dû ou a déjà faite. Pas de bol, Lucas n'a pas aimé et la décanonisé elle aussi, comme quoi...Rey à l'inverse, elle évolue dans les films. Et pour dire qu'elle n'a eu aucune évolution et aucune formation, il faut tout simplement ne pas avoir vu les films (ou ne pas vouloir le voir). Du Réveil de la Force aux Derniers Jedi, elle n'a plus la même mentalité et elle est prête à devenir une héroïne, elle a suivie les conseils de ses prétendus modèles et quand elle a compris qu'aucune de leurs voies ne lui convenaient, elle a préférée suivre la sienne pour devenir sa propre héroïne. Elle est donc déjà meilleure qu'Anakin car : Elle n'a pas eu besoin d'une ellipse d'une dizaine d'années pour évoluer, elle a fait sa propre conception des choses, elle a fait ses choix et surtout elle n'a pas besoin de l'excuse d'être l'élu pour réussir.Tu vois, c'est ça la différence qui révèle bien en quoi Star Wars ne fonctionne pas avec sa prophétie, la différence entre la destinée de Luke et celle d'Anakin.Luke n'a jamais eu aucune idée de sa destinée, quand l'histoire est arrivée à lui, il a eu le choix entre rester et partir. Et surtout, avant que la Prélogie ne fiche son grain de sel, il n'y avait aucune prophétie, juste une aventure qu'un individu lambda avec des rêves acceptait de suivre. C'est une impulsion qui donne au spectateur l'idée qu'il faut saisir l'opportunité quand elle se présente pour réaliser ce qu'il souhaite.La Prélogie jette cette idée par terre car Anakin n'a pas le choix. Le destin n'a pas choisit un individu lambda, elle l'a créé de toute pièce pour qu'il accomplisse une destinée balisée et il n'a aucune alternative si ce n'est l'accomplir. Il ne serait même pas devenu Jedi sans la Prophétie. Il n'y a aucune place à l'échec mais uniquement à ce que le futur a décidé. Pire, c'est en voulant se dérober à sa destiné qu'il finit par tout perdre. C'est un message à l'opposé total de la Trilogie Originale qui nous montrait Luke qui refusait d'accepter la voie tracée par d'autres et qui a finit par réussir à tracer la sienne à force de détermination (refus d'abandonner ses amis et son père).Même Matrix qui est une saga très inspirée de Star Wars l'a compris. On nous met le doute sur la prophétie de l'élu car c'est un univers informatique sans aucune place pour la spiritualité, la fin du premier nous suggère que tout est vrai pour que la suite nous révèle ensuite que c'est faux, mais finalement qu'il y ait une prophétie ou pas, ou nous dit que ça n'a pas d'importance car le plus important c'est le choix, celui d'accomplir ses rêves ou ce qui est juste. Même les Wachowski ont compris ça et ont fait une meilleure Prélogie Star Wars que George Lucas. Car elles au moins ont compris qu'une prophétie fonctionne quand elle fait sens dans le développement des personnages, pas pour s'en servir comme facilité.Du bullshit. Personne n'a dit qu'il y aurait qu'un seul élu de la Force. Prend la Bible, la seule chose qui différencie Jésus d'un autre élu c'est qu'il est le fils de Dieu, mais en dehors de ça, rien ne le différencie d'un autre. Adam et Eve sont des élus, Noé est un élu, Moïse est un élu, Jonas est un élu, etc.Pour quelqu'un qui se plaint qu'on se concentre que sur les Skywalker dans la saga, c'est quand même réducteur de réduire les événements majeurs de la Galaxie qu'à eux seuls alors que même la Prélogie et l'univers étendu expliquaient des événements qui s'étendait à des milliers d'années dans le passé et le futur. Si l'histoire de la Galaxie ne s'arrête jamais avec ses guerres spatiales et ses conflits d'équilibre avec la Force, alors dans ce cas la prophétie est une mauvaise idée puisque son existence même suggère qu'il y aura un équilibre et une paix éternelle alors que c'est une lutte de tout instant et de tout ère. Bref, toute cette histoire de prophétie qui ne concerne qu'Anakin ne fait que restreindre les possibilités de la saga.Le fait que Rey n'en soit pas la descendance d'un être surpuissant (et il faut qu'elle le reste) joue bien mieux avec la prophétie car elle n'est la fille de personne justement. Juste une fille paumée qui rêvait de partir à l'aventure et dont toute l'évolution dans Le Réveil de la Force vise à la faire choisir son destin d'élu. Et la fin des Derniers Jedi révèle bien qu'elle n'est plus la seule Jedi de la Galaxie (c'est même ce que dit clairement Luke, il y aura toujours des Jedi, donc toujours des héros).Je le répète encore une fois et là-dessus il faudra bien que tu arrêtes avec tes œillères. La Prélogie dit justement que les capacités ne se travaillent pas, on naît avec et c'est tout, c'est un message idiot qui n'inspire personne, elle inspire juste à abandonner si on n'a rien de spécial. La Postlogie est complètement différente et bien plus louable car elle inspire à s'accepter soi-même, de tracer sa propre voie et d'avancer pour accomplir ses ambitions.C'est marrant que tu dises ça car la Trilogie Originale fait déjà très Disney avec son message d'accomplir ses rêves et de croire en ce qu'on fait pour y arriver. Donc que tu reproches à cette Postlogie d'être trop Disney, ça sonne plus comme un compliment, ça prouve d'ailleurs même qu'elle respecte bien mieux la saga que la Prélogie. Surtout que la science dans Star Wars n'est qu'un décors, c'est toujours la spiritualité qui est au centre de l'histoire.
    • Bacta142 (bis)
      Je ne suis pas d'accord quand tu dis que le personnage d'Anakin n'a aucun développement sur le plan émotionnel et en termes de capacités, c'est au contraire tout l'inverse! Contrairement à Rey qui n'a besoin d'aucune formation, Anakin évolue au fil des années via sa formation de Jedi ainsi qu'émotionnellement. Le fait qu'il soit l'élu d'une prophétie ne change rien, il a une évolution beaucoup plus importante ne serait-ce que sur deux films comparé à Rey (évidemment, il y a une ellipse de 10 ans entre les deux, ce qui est plus pratique). Et la thématique d'une prophétie et d'un élu s'inscrit très bien dans le concept d'une Force spirituelle. Après tout, la Force offre aussi un destin aux personnages, ça fait aussi partie du monomythe de Campbell. Donc ce n'est pas du tout malvenu. Ce qui te gène en fait, c'est le message que ça transmet, sauf qu'il n'y a pas 50 élus dans la galaxie, il n'y en a qu'un, et c'est tout à fait normal que les Skywalker et notamment Vador aient pris une place centrale dans l'histoire avec l'ajout de la prélogie. Le fait aussi que Rey soit la seule Jedi de la postlogie et la façon dont elle est traitée comme sauveuse providentielle dans le VII joue aussi avec cette thématique de l'élu, que tu le veuilles ou non! Pour ma part, je n'aurais pas été contre qu'on voit de nombreux Jedi formés par Luke, sauf que pas de chance, ils ont été apparemment tous tués par Kylo Ren qui se prend aussi pour le sauveur de la galaxie version Côté obscur! Donc toute la critique que tu fais de la prélogie, on peut la retrouver dans la postlogie, sauf que tes œillères sont trop grosses pour l'admettre. Quant aux midichloriens, encore une fois, je ne vois aucun problème à ce qu'ils existent puisque pour moi il y a toujours des capacités innées chez les individus en plus de celles acquises, que ça fasse un moins beau message Disney-compatible, je n'en ai rien à faire, ça se rapprochera toujours plus de la réalité, en plus de donner un caractère un peu plus scientifique que religieux à la Force.
    • Housecoat
      Nuance, ce n'est pas que croire en la Force, mais aussi croire en ses capacités. Encore une fois, c'est ce que dit Yoda. Et tout le monde ne peut pas avoir des super-pouvoirs bien sûr (si il suffisait d'y croire, tout le monde l'aurait) mais ça c'est dans la diégèse de l'univers de la licence. Mais extra-diégètiquement, les films qui emploient le concept de Force spirituelle et infinie (à savoir la Trilogie Originale et la Postlogie) enseignent au spectateur de croire en ses propres capacités pour pouvoir accomplir de grandes choses, nos propres exploits. La Force est la représentation métaphorique de nos capacités. C'est la raison pour laquelle les héros de la licence accomplissent des exploits seulement une fois s'être accompli eux-même. C'est ce qui est montré dans Un Nouvel Espoir et c'est ce qui est dénaturé avec la Prélogie en faisant des Skywalker une lignée aux capacités non pas obtenu à la suite d'un développement émotionnel mais acquis de naissance sans aucun travail sur soi. Lucas peut sortir des Midi-Chloriens si il le souhaite (l'idée n'est pas si idiote si on les considérait comme des anges ou des messagers de la Force, ce qu'il ne fait pas malheureusement), mais si il quantifie la Force pour sortir des niveaux de puissance, il retire ce message de développement émotionnel car il donne une limite à ce qui est possible.Le concept de l'élu est justement représentatif de l'erreur de Lucas de ne plus croire au message inspirateur de la Trilogie Originale et donc d'expliquer l'implication extraordinaire des Skywalker dans les événements de la Galaxie par de l'eugénisme et non de la détermination. ça fait toute la différence. Et le fait que tu préfères croire en un pouvoir inné plutôt que sur des capacités que l'on se développe soi-même pour tracer sa propre route est bien triste et démontre malheureusement que Lucas a réussit à polluer les messages inspirateurs que la saga délivrait.Tu essayes de m'imposer ta vision. Je l'attendais celle-là. C'est l'argument de tous ceux qui veulent se faire passer pour une victime pour prévaloir leurs arguments par rapport à ceux de l'autre. Sauf que tout ce que tu as pour étayer ça, c'est que mon avis est différent du tiens car...c'est un débat, Captain Obvious. A l'inverse je pourrais dire que toi tu essayes d'imposer ton interprétation avec l'argument George Lucas est le véritable auteur. Sauf que la différence entre ton interprétation et la mienne, c'est que la mienne se base sur une analyse de chaque film et sur les coulisses de tournage, là où la tienne ne se base que sur le nom de George Lucas dans le générique de fin. ça prouve au moins que le grand ménage que Lucas a fait pour s'attribuer tout le mérite de Star Wars a fonctionné.Oui, je remets en question. C'est ce que je ne cesse de répéter. Lucas remettait déjà en question les bases de la Force avec sa Prélogie, sauf que lui ne le faisait pas pour remettre en question une croyance, il ne le faisait que pour raison pratique. Si la Postlogie préfère rester fidèle à la Trilogie Originale, elle remet de facto en question ce que disait la Prélogie, c'est logique puisque la Prélogie ne respecte pas elle-même la Trilogie Originale. Johnson et Abrams ont le mérite de faire valoir leurs idées plus en raccord avec une philosophie universelle et ouverte à tous plutôt qu'une philosophie élitiste qui ne donne du pouvoir acquis qu'à ceux qui naissent avec une cuillère de Force dans la bouche. Et surtout, ils n'imposent rien (eux-même respectent la Prélogie d'ailleurs). Pourquoi ce serait eux les imposeurs plutôt que George Lucas alors qu'il a délivré une vision eugénique et élitiste de la réussite avec sa Prélogie qui remplace la vision universelle et objectiviste de la Trilogie Originale ? Ce n'est pas plutôt Lucas l'imposeur ?Par ailleurs, si pour toi, tous ceux qui ont un avis contraire au tiens sont des imposeurs, pourquoi est-tu sur Internet qui est avant tout un outil de partage ?
    • Jack Sparrow Skeleton
      Franchement ...donner nous au moins une bonne raison de le faire revenir ce personnage si tant aimer de la Trilogie Original ? À part (bien évidemment) pour le Fan Service ou de le tuer dans l'histoire !
    • sptz
      j'ai trouvé ça grossier, tant au niveau du contexte que de l'esthétique tu est quand même très très dur, je dis pas que c'était ultra subtil, mais c'est la seul planète dont on ne nous met pas le nom en gros caractère, donc je suis pas sur qu'absolument tout les spectateurs (en tout cas ceux qui ne sont pas fan plus que ça de la saga) ait fait le rapprochement...j'ai trouvé ça très cool, et en plus c'est un élément de l'univers étendue ou canon, ou les deux, j'ai donc trouvé ça cool de montrer cette élément a ceux qui ne connaisse pas l'univers étendue :)
    • Polterbrick
      L'exemple le plus parlant c'est évidemment l'apparition des deux sales gueules. Déjà la probabilité que deux gars lambda se heurtent par hasard à deux figures historiques à si peu de temps d'intervalle ça fait un peu forcé à mes yeux, mais plus encore on les croise sur une planète quelques minutes avant qu'elle ne soit détruite pour les retrouver pépère en train de boire un verre dans un secteur différent quelques jours plus tard.Concernant la seconde scène de Vador ça m'a pas dérangé plus que ça. Comme tu le dis elle était facile, mais c'est une scène tape-à-l'oeil qui remplit son taf : la preuve la plupart des gens au sortir de la salle n'ont retenu que celle-là, elle était sur toutes les bouches.Quant à la première, je l'ai trouvé foncièrement inutile. En plus de ça le coup du méchant reclus dans sa forteresse sur la planète qui l'a vu naître j'ai trouvé ça grossier, tant au niveau du contexte que de l'esthétique ; au tout début de la scène je me suis d'ailleurs dit Tiens le Mordor !.
    • sptz
      pour leia on est d'accord, et pour mustafar, oui, même si j'ai aimé, je suppose que c'était too much vis a vis de l'étranglement c'est ça? effectivement, peut être un peu fan service ce passage :)pour le reste , a quel moment c'est incohérent ou intrusif? aucun passage ne m'a donné cet impression.... bon on peut chipoter en disant , je sais pas, que vador aurait pu chopper la carte avec la force, ou ouvrir la porte avec la force.... mais de la a qualifier ça d'intrusif et d'incohérent... quand même pas...
    • Polterbrick
      Pour une fois qu'on est d'accord sur du Star Wars.
    • Polterbrick
      Hormis Vador (et encore j'ai trouvé la première séquence sur Mustafar too much) ça n'apporte rien à l'histoire. Le fan-service c'est bien quand c'est discret, là c'est intrusif, voir incohérent. Concernant Leia le rendu est tellement hideux qu'on aurait gagné à ne pas la voir.
    • spielbergismygod
      Oui et non. L'arc narratif de la prélogie était clair dès le départ. Pas forcément dans le détail. Mais la trajectoire était dessinée. Et il y avait quelque chose à raconter. Surtout, l'épisode 2 était une vraie suite, qui respectait le récit de l'épisode précédent tout en le faisant clairement évoluer. Ce que ne fait pas du tout l'épisode VIII, ou si peu. Je précise par ailleurs que j'aime l'épisode VII, que j'aime l'épisode VIII. Mais je reste perplexe quant à ce qui y est dessiné en tant que trilogie. Surtout, je reste perplexe quant à ce qu'il apporte dans la dramaturgie et la mythologie de l'histoire des Skywalker. Pour l'instant, pas grand chose.Je ne sais pas trop quoi répondre à ta dernière remarque.
    • Stringer B
      Lucas est un créateur de génie, quelqu'un qui a su synthétiser tous les récits mythiques des mondes orientaux et occidentaux et nous transmettre quelque chose d'unique... Comme scénariste et comme réalisateur, ses compétences sont très discutables, mais sa compréhension du mythe et des récits qui y sont logés est absolument extraordinaire
    • Bacta142 (bis)
      J'en appelle au modérateur d'arrêter de censurer mes réponses.Housecoat, avec tout mon respect, je te répète que pour moi il n'y a pas d'incompatibilité entre la Force spirituelle et les midichloriens étant donné qu'il ne suffit pas de croire en la Force pour acquérir des pouvoirs. De même que je considère qu'il y a des limites au pouvoir de la Force, surtout pour ce qui est de personnes qui a priori ne se sont jamais exercés à la manier (à moins d'être un élu de la Force et dans ce cas ça peut se justifier). Ce qui est insupportable avec toi, c'est que tu veux m'imposer ta vision de la Force comme les réalisateurs de cette postlogie et réviser ce que George Lucas a installé dans la prélogie. Tu n'acceptes pas que je puisse avoir un avis différent. Voilà ce qui est détestable. Je ne prétends pas détenir la vérité contrairement à toi! Il s'agit d'une fiction, tu opposes deux conceptions de la Force que je ne trouve pas incompatible: pour moi un Jedi doit croire en la Force et être en paix pour pouvoir la manier sereinement, mais ça ne fait pas tout, il faut aussi qu'il ait un minimum de pouvoirs innés. Si tu n'es pas d'accord avec ça, tu remets en question ce qui a été mis en place précédemment. Et George Lucas a à mes yeux plus de légitimité dans la conception de l'univers qu'il a créé que Disney, Abrams et Johnson. Compris?
    • andiran23
      Ca c'est un avis. Même si je sais que quasiment rien n'est pensé d'un épisode sur l'autre (comme pour les deux précédentes trilogies, eh oui), je trouve que le 8 est totalement dans la continuité du 7, tout en ayant sa propre identité. On a donné notre avis tous les deux, ça fait pas avancer le débat, au final :P
    • Housecoat
      Je ne signale jamais les commentaires. Si tu t'es fait signalé, alors le problème vient de ton langage et des multiples points d'exclamations de tes commentaires. Quand on ne sait pas garder son sang-froid devant des arguments qu'on ne sait pas réfuter, le meilleur moyen n'est certainement pas de hurler devant ton interlocuteur en espérant qu'il te donne raison sans que tu ais à donner d'arguments concrets.J'ai déjà donné mes arguments en ce qui concerne la trahison que représente la Prélogie sur la Force, je n'ai pas besoin de me répéter. Mais tu ne réfutes rien, tu ne fais que refuser l'information.Et si, ce que dit Yoda est explicite sur la question des possibilités que l'on peut accomplir. Si tu ne me crois pas, revois L'Empire contre-attaque.Sauf que Lucas voulait personnifier la Force sous la forme d'un seul objet unique, détruisant donc l'aspect omniprésente de la Force. Ce que sont devenus les cristaux Kyber par la suite comme étant des minerais énergétiques liées à la Force enrichissent bien mieux la saga en étant un simple complément fonctionnel de la Force spirituelle. L'Empire contre-attaque et Le Réveil de la Force nous rappellent d'ailleurs que la Force dans sa forme la plus intangible peut interagir avec des lieux et des objets.Je ne révises pas l'histoire à ma convenance (comme tu le fais justement, sauf que moi je donne des arguments vérifiables et concrets là où ton seul argument c'est le nom de George Lucas pour légitimer ce qu'il a fait alors que j'ai démontré justement qu'il n'est pas le plus légitime), je me base seulement sur ce que les films racontent. Je n'ai pas besoin d'inventer quoi que ce soit, ce qu'ils disent suffit.C'est marrant, c'est pourtant exactement ce que tu fais de tenter de faire passer ton interprétation de la Force comme étant la meilleure en ne respectant pas la mienne. Vu que l'interprétation de la Prélogie trahit déjà celle de la Trilogie Originale, la Postlogie ne pouvait pas être fidèle aux deux, elle a fait son choix. Accepter une interprétation c'est refuser l'autre, la différence c'est que l'interprétation d'une Force vivante et spirituelle mis en place dans la Trilogie Originale a été choisit pour de bonnes raisons, elle, contrairement aux Midi-Chloriens que Lucas a choisit par facilité et raison pratique.Leia dans l'espace. C'est fou comme tu fais une fixation sur cette scène. On peut reprocher à Johnson d'avoir opté pour une mise-en-image assez limite et surréaliste car c'est vraie que c'est difficile à accepter sur l'instant mais il n'y a aucune trahison sur l'utilisation de la Force dedans. C'est comme Palpatine qui réussit à empaler trois maîtres Jedi amorphes alors qu'ils sont censés avoir des réflexes surhumains, l'idée n'est pas incohérente et l'intention est là, c'est juste la mise-en-scène qui a pêchée sur le coup.
    • Bacta142 (bis)
      Eh bien je reste pas d'accord. Pour moi Star Wars, ce sont avant tout six films qui racontent la destinée des Skywalker. Je n'ai rien pour que l'on fasse des spin-offs ou de nouvelles trilogies s'inscrivant en-dehors des 6 épisodes. Mais pour moi la troisième trilogie est une trahison à l'histoire de Lucas que je trouve le plus légitime et cohérent dans sa narration. En plus du fait que je préfère sa conception de l'univers que celle de parvenus comme Abrams et Johnson. Voir Leia survivre en flottant dans l'espace, voilà ce qui relève pour moi de l'absurdité. Je trouve la prélogie cohérente avec la trilogie originale, ce que dit Yoda dans le V, on l'interprète comme on veut mais il n'a jamais dit qu'on pouvait faire n'importe quoi avec la Force y compris survivre de cette façon dans l'espace. Je ne vois pas le problème d'expliciter un peu plus la Force en expliquant comment elle se traduit dans les organismes pour que des êtres y soient sensibles et aient des capacités pour la manier (car tout le monde ne peut pas manier la Force même en y croyant, ça reste un fait), ou qu'elle émane de cristaux, ce qui je te signale a été canonisé dans Rogue One avec les cristaux kyber à l'origine des lasers. Que ça te plaise ou non n'est pas le problème, seulement tu (ou plutôt ceux qui réalisent les nouveaux films) respectes cela et tu ne révises pas l'histoire et l'univers Star Wars à ta convenance pour faire passer la Force comme un pouvoir divin auquel il suffit de croire pour l'utiliser. Et surtout, tu acceptes que des gens puissent trouver la prélogie et sa conception plus scientifique de la Force aussi voire plus pertinente que celle de la trilogie originale, sans essayer de faire passer celle-ci comme meilleure. En es-tu capable ou es-tu trop buté pour cela?PS: c'est toi qui viens de me signaler? Si c'est le cas ça montre ton niveau de discussion et d'acceptation des arguments adverses. Je peux comprendre que tu sois vexé de ne pas avoir eu le dernier mot mais ce n'est pas une raison et une façon de faire...
    • sptz
      bah écoute, tout les clin d'œil et autre apparition m'ont paru cohérente, le film s'achève sur le début de l'épisode 4, donc logique de voir leia et consort, Bail Organa et les références à rebel ou a clones wars (la série) m'ont quand a elle réjouis car j'ai l'impression que c'est un des seuls films qui a pris en compte TOUT l'univers canon, référence a la première trilogie, à la deuxième et aux dessin animé... et c'était super bien fait, a aucun moment je n'y ai vue QUE du fan service (a la limite les deux sale trogne de la cantina) pour le reste ça reste du clin d'œil , de la référence, ou du carrément utile pour l'univers de la saga (vador qui vie sur mustafar, j'ai trouver ça génial)c'est comme les chasseurs, y'a le bon et le mauvais chasseur, bah la pareil... y'a le bon et le mauvais fan service :)
    • Housecoat
      Je m'en fiche que tu aimes la Prélogie (moi-même je l'aime, je suis pas aveugle à ses défauts pour autant). Tu es tout à fait libre de l'aimer. Je te donne des éclaircissements sur la véritable nature de George Lucas au-delà du piédestal sur lequel tu le places quand tu dénonces la Postlogie comme étant objectivement mauvaise car trahissant les préceptes de Lucas alors justement que Lucas trahissant ces dites-bases de façon puériles, rancunière et jalouse envers ses anciens collaborateurs. Si Lucas les a laissé l'influencer au début, c'est tout simplement parce qu'il était encore à l'époque le jeune réalisateur passionné qui avait tout à prouver et qui était encore à l'écoute de ses amis (c'est assez difficile à croire mais Lucas était aux antipodes de ce qu'il est devenu après Star Wars, il était quelqu'un de très amical et qui voyait même sa collaboration avec Coppola chez American Zoetrope comme un moyen de vivre professionnellement du travail libre et tranquille qu'il faisait à l'école de cinéma). Le succès surprise de Star Wars dont il était sûr du bide l'a rendu arrogant en le convaincant qu'il est un génie et la gestion de Lucasfilm l'ont forcé à devoir devenir un chef d'entreprise pour garder sa richesse et son indépendance. Francis Ford Coppola lui-même aura déclaré que Lucas aurait pu devenir un grand réalisateur si il n'avait pas laissé sa franchise influencer son comportement pour devenir un businessman. Au final Lucas est comme Anakin, il avait tellement soif de pouvoir qu'il a fini par devenir ce qu'il détestait, il l'avoua lui-même. Sa crainte de perdre le contrôle de Star Wars lui a simplement fait perdre de vue ses priorités d'artiste.Les messages de spiritualité, c'est la Trilogie Originale qui les ont initiés, pas ceux qui se sont appropriés la saga (enfin si, techniquement Irvin Kershner, Gary Kurtz et Lawrecne Kasdan).Il était le maître de la saga mais il n'en était pas le vecteur de réussite. A la différence d'aujourd'hui où c'est Disney le maître de la saga mais où les équipes de Lucasfilm sont maintenant le vecteur. Si selon toi Lucas est plus légitime, c'est uniquement parce qu'il a été assez malin pour coller son nom aux génériques, mais dans les faits, Johnson et Abrams ont autant de légitimité que lui à poser des pierres sur la pyramide filmique de Star Wars comme n'importe quel autre artiste de l'Univers Étendu.
    • Housecoat
      Vador qui énerve au maximum Luke pour lui permettre de le surpasser avec le Côté Obscur. Vador présentait déjà des signes de vulnérabilité émotionnelle mais à ce moment-là, il était déterminé à affronter Luke avec son maximum de puissance pour assouvir le plan de l'Empereur. C'est la Force et l'implication émotionnelle des personnages qui sont réellement décisives dans un duel de sabre laser, c'est un élément que même la Prélogie a gardé dans ses duels décisifs. L'entraînement et la maîtrise ont leur place bien sûr mais ça n'est pas ce qui fait la différence au dernier moment.Rey de son côté, a passé toute sa vie à se battre sur Jakku pour survivre. Elle possède déjà un bagage de combattante et sa maîtrise soudaine de la Force, sa foi en celle-ci, son acceptation de sa destinée et sa colère face à Kylo Ren ont fait la différence.
    • spielbergismygod
      Certes. Il y a toutefois un vrai problème avec cette trilogie, qui part dans tous les sens, sans trop savoir où elle va atterrir.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Trois jours et une vie Bande-annonce VF
    Ad Astra Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Lucky Day Bande-annonce VO
    Un jour de pluie à New York Bande-annonce VO
    Blood Machines Bande-annonce VO
    Chambre 212 Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Tournages
    Bande-annonce Ad Astra : Brad Pitt s'envole dans l'espace pour James Gray
    NEWS - Vu sur le web
    lundi 15 juillet 2019
    Sponsorisé
    OSS 117  3 : on connaît enfin le titre de la suite !
    NEWS - Tournages
    vendredi 13 septembre 2019
    OSS 117 3 : on connaît enfin le titre de la suite !
    Volte/Face : un reboot pour le film d'action culte avec Nicolas Cage et John Travolta ?
    NEWS - Tournages
    mardi 10 septembre 2019
    Volte/Face : un reboot pour le film d'action culte avec Nicolas Cage et John Travolta ?
    Dernières actus ciné Tournages
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top