Notez des films
Mon AlloCiné
    Die Hard : le prequel s'intitulera "McClane"
    Par Thomas Imbert — 4 sept. 2018 à 14:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Toujours en pré-production du côté de la Fox, le sixième long métrage de la saga "Die Hard" qui devrait mélanger suite et prequel a désormais un titre officiel : "McClane", en référence au personnage campé par Bruce Willis depuis 1988.

    20th Century Fox

    A l'instar du Parrain, 2e partie, qui explorait parallèlement l'empire de la famille Corleone dans les années 70 et son arrivée en Amérique au début du siècle, le sixième opus de la saga Die Hard suivra son protagoniste John McClane à travers deux époques.

    Le film, qui jonglera entre un personnage soixantenaire toujours campé par Bruce Willis et un jeune McClane d'une vingtaine d'années fraichement arrivé dans la police de New York, assumera donc les deux casquettes de suite et de prequel, peut-être dans le but d'offrir à la saga un nouveau départ et un nouvel interprète. Comme pour confirmer l'ambition de ce nouveau Die Hard, un titre officiel a récemment été dévoilé : McClane, tout simplement. 

    "Piège de Cristal" et 4 autres films d'action qui ont révolutionné le genre

    De quoi envisager ce projet comme un film-somme sur le personnage, ainsi que le producteur Lorenzo di Bonaventura l'a d'ailleurs laissé entendre en interview pour le magazine Empire : "Nous voulons que vous vous sentiez concernés par John McClane plus que jamais auparavant. Nous allons explorer le personnage dans sa vingtaine. Mais le McClane de 60 ans sera tout aussi important," a-t-il déclaré.

    Cette méthode scénaristique de la double temporalité pourrait d'ailleurs, on l'imagine, inspirer d'autres studios qui souhaiteraient faire passer le flambeau à leurs héros. En effet, quel meilleur moyen que celui-ci pour poser légitimement le chapeau d'Indiana Jones sur la tête d'un acteur plus jeune que Harrison Ford

    Dans le cas de McClane, reste seulement à savoir qui sera choisi pour succéder à Bruce Willis dans le rôle du célèbre policier. 

    En attendant, (re)découvrez notre Top 5 des répliques du personnage...

    Top 5 N°574 - Les répliques de John McClane

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Alex C
      On ne doit pas avoir la même définition du mot films d'action. Pour commencer Indiana Jones est avant tous un film d'aventures matiné de fantastique et parcouru de quelles scènes spectaculaires.Alien? mais c'est un film de boogeyman dans l'espace.Effectivement, L'Arme Fatale rentre plus dans la catégorie qui nous intéresse, quoi que ce soit d'abord un buddy movie et dont les deux protagonistes principaux sont des flics, mais eux, contrairement à Mc Clane, ont choisi, de résoudre leurs affaires criminelles dans le cadre de leur travail.Quand je te parle de film d'action, je pense aux: Cobra, Commando, Rambo(2 et 3), Double Détente, Le contract, Invasion USA, etc.Pour la plupart, des productions Cannon, et souvent agrémenté d'un anticommunisme sous-jacent... Voilà pourquoi, je dis aussi revanchard.
    • Bob Arctor
      Dans Indiana Jones, le flic de Beverly Hills ou l'Arme fatale, ce sont pas des héros bodybuildés et revanchards.Et le côté héros qui ne choisit pas de se retrouver dans la situation où il est, c'est un truc archi-classique. Tu crois que dans Alien, Sigourney a choisit d'être dans cette situation ?
    • Alex C
      Et bien il y a déjà la volonté de ne pas en faire un héros bodybuildé et revanchard incarné à l'écran par les Stallone ou Shwarzy où ces deux figures ont carrément dominé le genre dans les eighties et que, par ailleurs, j'apprécie tout autant.Là ou un McTierman a eu l'idée de faire de son héros un anti-héros en la personne de John McClane qui ne choisit pas de se retrouver dans la situation dans laquelle il s'st retrouvé mais va tout faire pour sauver sa peau et celle de sa femme.
    • zarathou
      Peu importe le scénario, si les producteurs ne font pas appel à un bon réalisateur qui a le sens du visuel (les gars c'est un film d'action quoi) ça n'a aucun intérêt.
    • hocinebouharoun
      Peut-être s'inspirer de l'esprit du film Logan de James Mangold.
    • mollet83
      Pas faux
    • Tarrant Hightopp
      Comment créer de la tension autour de McClane sachant qu'il va forcément survivre...
    • hocinebouharoun
      Oui, c'est vrai que Die Hard semble être plus considéré comme un film charnière que Le Flic de Beverly Hills ou L'Arme Fatale dans le cinéma d'action. Je ne sais pas vraiment pourquoi. C'est peut-être arbitraire.J'ai cependant une hypothèse.Tous les trois films ont été des succès au box-office.Le Flic de Beverly Hills qui date de 1984, est plus considéré comme une comédie à l'arrivée.L'Arme Fatale qui date de 1987, est plus considéré comme le buddy movie par excellence ou film de potes.Quant à Die Hard qui date de 1988, j'ai le sentiment que l'action en est vraiment le ressort dramatique. Le film ne manque pas d'effets pyrotechniques. C'est ce qui fait la différence.Du début à la fin, ce sont des successions de scènes d'action, en dehors des scènes d'exposition et de celles entre McClane et sa femme: je pense que c'est en cela que Die Hard annonce les films d'action des années 90.Quand on prend Bullitt par exemple, on a une grande scène centrale de course-poursuite avec la fameuse Ford Mustang, qui contribue, avec la présence de Steve McQueen et la musique de Lalo Schifrin, à ce que le film ne soit pas complètement oublié aujourd'hui, et quelques scènes de fusillades au début et à la fin.Mais à côté de ça, il y a aussi des scènes de dialogues, d'investigation et des plans silencieux du visage de Steve McQueen. Bullitt, c'est un film policier mais un drame aussi.Il y a un peu de ça dans Le Flic de Beverly Hills et L'Arme Fatale.Die Hard, c'est autre chose. C'est quasi cartoonesque.John McClane, c'est une sorte de Bugs Bunny qui se trouve dans des situations extraordinaires malgré lui et finit toujours par s'en sortir, par mettre en échec ses adversaires, grâce à son ingéniosité, à ses prises de risque assez folles et à la chance, un peu aussi grâce à son abnégation ou à sa dextérité au tir. Die Hard n'a pas d'expression équivalente en français mais on traduit généralement cette expression par jusqu'au boutiste.Die Hard a sans doute inspiré des films comme Piège en Haute Mer, Piège à Grande Vitesse, Air Force One voire Mission Impossible.Les films muets de Buster Keaton sont sans doute parmi les précurseurs du film d'action.Cependant, c'est avec Rambo que l'expression film d'action sera consacrée.Il y a un film de Clint Eastwood de 1977 qui annonce l'invraisemblance et la surenchère des séquences d'action dans les films des années 80: c'est L'Epreuve de Force.Un film souvent considéré comme mineur, à tort à mon avis.
    • Bob Arctor
      Je suis assez d'accord avec ton analyse. Mais justement, personne ne dit jamais que Le flic de Beverly Hills ou que L'arme Fatale ont redéfini le film d'action, cette expression est toujours réservé au seul film Die Hard. D'où ma question.
    • hocinebouharoun
      Die Hard est indéniablement un film emblématique du film d'action des années 80.Avec des films comme 48 Heures, Le Flic de Beverly Hills et L'Arme Fatale, Die Hard contribue probablement à redéfinir le film d'action, et je dirais plus précisément le polar urbain des années 80 et 90.A la fin des années 60 et début des années 70, il y avait des films comme Le Point de Non Retour, Un Shérif à New York, Bullitt, L'Inspecteur Harry, French Connection, Serpico, Tuez Charley Varrick, Les Flics ne Dorment pas la Nuit et Un Justicier dans la Ville qui nous montraient combien le mal et la paranoïa étaient ancrés dans la société américaine. Quelque part, ces films prenaient la relève des westerns, qui étaient tombés en désuétude.Ces films nous montraient une réalité sociale assez dure et pessimiste des villes américaines.Les personnages principaux de ces films étaient désabusés, déprimés voire névrosés et suicidaires. Ils n'hésitaient pas à être violents si nécessaire, selon eux. Ils avaient parfois un humour noir aussi.Ces films faisaient échos aux conséquences de l'assassinat de JFK, de la guerre du Vietnam et de la présidence de Nixon.Dans les années 80, avec l'arrivée de Reagan à la Maison Blanche, c'est le retour aux valeurs sûres, optimistes et traditionnelles de l'Amérique, le culte du corps, la consommation, le paraître ostentatoire et le divertissement. Il suffit de voir la différence entre Rocky (1976) et Rocky III (1982).Les polars urbains dans les années 80 ne pouvaient plus être ce qu'ils furent dans les années 60 et 70, tout simplement.Die Hard, c'est avant tout du spectacle.John McClane a sans doute conservé le côté désinvolte et anti-héros de Bullitt et L'Inspecteur Harry mais il semble agir et réagir comme s'il était conscient que tout ceci n'est que du spectacle. De même pour Axel Foley dans Le Flic de Beverly Hills. Last Action Hero nous explique très bien tout cela. Il y a par exemple, peu ou pas de mort dramatique dans Die Hard contrairement aux polars des années 60 et 70. A contrario, un film comme La Relève (1990) de Clint Eastwood n'a pas trouvé son public, parce qu'il hésitait sans doute trop entre le polar des années 70 et celui des années 80. La Relève restait un film trop sombre pour le public de l'époque, malgré la volonté d'autoparodie.Die Hard est parfois considéré comme un film de Noël, c'est dire.
    • sptz
      ahah bah ouai surement :)et du coup quand il a des cheveux sur le coté, en mode vrai calvitie, type looper ou clones, c'est mort aussi? :) c'est bête mais je trouve ça marrant :)respect n'empêche, un des rares chauves hollywoodien qui a pas céder a la tentation implant capillaire :)
    • Gozer [
      non non c'est pareil dans les autres films, j'ai une fixette sur ses cheveux. D'ailleurs, j'adore le film Le Chacal, comme il porte des pérruques à longueur du temps dans le film, ça me plait grave ^^ c'est psychologique..
    • MacArno
      Le dernier opus m'a vraiment déçu .... malgré cela , j'espère retrouver son fils et pourquoi pas Zeus (Samuel L. Jackson) pour un dernier tour d'honneur ....
    • sptz
      ah bah ça après.... du coup tu n'aime aucun film de Willis chauve? ou c'est exclusivement vis a vis de maclane et de die hard? :)
    • Gozer [
      Tu va rire, mais voir Bruce sans cheveux, ça le rend plus vieux, et j'aime moins donc mon cerveau, automatiquement, aime moins le film...
    • Bob Arctor
      Die Hard est un bon film mais je n'ai jamais compris en quoi il avait redéfini le film d'action comme je l'ai souvent lu.
    • Classy Frog
      Moi je suis plutôt content que Wiseman réalise ce film, en tant que fan du personnage j'ai beaucoup apprécié le 4 sans vraiment comprendre ce qu'on lui reproche.J'ai lu plus bas des exemples comme la scène de la voiture sur l’hélico...Toute la saga est gavée de ce genre de scènes et c'est ce qui fait le charme puisque le personnage lui même à du mal à croire d’être encore en vie après, tout en sortant toujours la ptite vanne qui fallait.Tant pis pour les tomates dans la gueule mais oui j'ai retrouvé le McClane que j'ai aimé du 1 et 3 dans l'ensemble du 4eme et j'ai adoré la scène de la bagnole sur l'hélico car ça nous à mené à du pur McClane juste après lorsque le jeune choqué, lui dit qu'il à flingué un hélico avec une voiture et McClane lui répond... J'avais plus d'balles.
    • PUNISHER
      Pour toi oui ! Mais ça a ni queue ni tête !Men in black et 21 jump street c’est des univers différent ça a carrément rien à voir surtout quand on connaît la série d’origine.A quand un crossover Jurrasic Park>Star Wars... faut arrêter là je pense plus aucune créativité ils se mélangent les pinceaux !
    • sptz
      ouai mais sincèrement, à coter des nombreuse suite/remake un peu naz qu'on a pu avoir sur nos films culte, die hard 4 passe vraiment bien.... y'a un duo plutôt cool, y'a de la bonne punchline a la maclane, de la mort bien violente et un méchant plutôt cool, tout ce qu'on aime dans un die hard... non sincèrement, essaye de lui donner une deuxième chance...parce que comparé au 5, c'est limite un chef d'œuvre (je hais le 5 de tout mon être :) )
    • Pierre C.
      Vu la catastrophe qu'était le 5, on peut déjà se réjouir que ce nouvel opus soit une précède et non une suite.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Pinocchio Bande-annonce VO
    Jojo Rabbit Bande-annonce VO
    Dernier amour Bande-annonce VO
    Basta Capital Bande-annonce VF
    Sortilège (Tlamess) Bande-annonce VO
    Kaamelott - Premier volet Teaser VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Tournages
    Bande-annonce Jojo Rabbit, le film aux 6 nominations aux Oscars
    NEWS - Vu sur le web
    mardi 3 septembre 2019
    Matrix 4 : Hugo Weaving (l'agent Smith) ne reprendra pas son rôle
    NEWS - Tournages
    mercredi 22 janvier 2020
    Matrix 4 : Hugo Weaving (l'agent Smith) ne reprendra pas son rôle
    Ad Astra : un lien étonnant avec... un film de Clint Eastwood
    NEWS - Tournages
    mercredi 22 janvier 2020
    Ad Astra : un lien étonnant avec... un film de Clint Eastwood
    Dernières actus ciné Tournages
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top