Mon AlloCiné
    Il était un fois dans l’Ouest : Clint Eastwood, Lee Van Cleef et Eli Wallach auraient pu revenir !
    Par Gauthier Jurgensen (@GauthJurgensen) — 10 oct. 2018 à 19:00
    facebook Tweet

    Le chef d’œuvre du western spaghetti signé Sergio Leone "Il était une fois dans l’Ouest" est de retour sur grand écran ! Saviez-vous qu’on aurait pu y retrouver le Bon, la Brute et le Truand dans la scène d’intro ?

    Splendor Films

    La scène est devenue légendaire au fil des ans : trois mercenaires attendent un mystérieux inconnu dans une gare. L’Homme à l’Harmonica – sous les traits de Charles Bronson – doit arriver par le prochain train.  A son arrêt en gare, aucune trace de la personne recherchée. Les trois assassins sont sur le point de mettre les voiles quand, au départ du train, une silhouette apparaît dans la profondeur de champ.

    L’échange est de courte durée : "Vous avez un cheval pour moi ?", dit l’inconnu à l’harmonica. Après avoir lancé un regard en direction de leurs trois montures, un mercenaire se moque : "Question chevaux, on est un peu juste. On s’excuse." Ultime provocation de Charles Bronson : "J’en vois deux qui ne sont à personne." Les coups de feu retentissent, trois cow-boys tombent et l’Homme à l’Harmonica devient le nouveau héros du western spaghetti à la Sergio Leone.

    Les dix westerns qu'il faut avoir vus dans sa vie

    Drôle de coup de théâtre dans la carrière du cinéaste : Sergio Leone nous avait pourtant habitués à tourner des westerns avec Clint Eastwood dans le premier rôle ! Qu'on l'appelle Joe, Blondin ou L'homme sans nom dans la Trilogie du Dollar (1964 - 1966), le héros, c'était toujours lui. Pourquoi ce changement soudain de visage pour incarner le rôle principal de ses films ? La réponse à cette énigme, plus étonnante que prévue, se trouve dans "Conversations avec Sergio Leone de Noël Simsolo" (éd. Cahiers du Cinéma 1987) :

    "Depuis plusieurs années, je savais que Clint allait devenir une superstar. Mais nous avions eu un petit problème quand je préparais Il était une fois dans l’Ouest. Pour la scène de la gare, j’avais prévu que les trois hommes qui accueilleraient Harmonica seraient les personnages du Bon, la Brute et le TruandLee Van Cleef et Eli Wallach ont accepté. Clint a refusé. J’ai abandonné cette idée de référence ironique. Je suis resté sans voir Clint pendant de longues années. Alors que je tournais Il était une fois en Amérique, Eastwood est venu me voir à mon hôtel. Nous avons évoqué le passé. Il témoignait d’un grand respect à mon égard... On m’a souvent demandé de refaire un film avec lui. Je refuse chaque fois. C’est une chose impossible."

    C’est ainsi que s’est conclue la célèbre collaboration cinématographique entre le comédien Clint Eastwood et l’homme qui fit de lui une légende : le cinéaste Sergio Leone. C’est d’ailleurs en hommage à cette association fructueuse que Clint Eastwood dédiera son chef d’œuvre du western crépusculaire Impitoyable à "Sergio et Don". On parle évidemment de Sergio Leone et Don Siegel, morts à deux ans d’écart (avril 1989 pour le premier, avril 1991 pour le second). Mais les légendes du far-west ne meurent jamais vraiment…

    Découvrez la bande annonce d'Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone

    Il était une fois dans l'Ouest Bande-annonce VO ressortie 2016

     

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • hocinebouharoun
      À l’origine, le rôle de l’Harmonica était prévu pour Clint Eastwood. D’ailleurs, on peut remarquer que l’Harmonica est également un « homme sans nom » dans Il Était une Fois dans l’Ouest.En revanche, si Clint avait accepté le rôle, je ne sais pas si le personnage se serait fait appeler l’Harmonica. Et je ne sais pas si Clint aurait joué de l'harmonica non plus. En effet, il se peut que le rôle ait été réécrit et adapté à Charles Bronson, une fois qu’il ait donné son accord.Dans Vera Cruz de John Sturges, Charles Bronson, qui s’appelait alors Charles Buchinski, jouait déjà de l’harmonica.Il se peut que Sergio Leone s’en soit souvenu. Clint Eastwood a refusé le rôle car il voulait retourner aux Etats-Unis pour faire ses propres films et s’imposer dans le cinéma américain. De plus, Clint n’a pas été très convaincu par la description et le récit que Sergio a faits du film Il Était une Fois dans l’Ouest. Il ne comprenait pas très bien le scénario, ni où Sergio voulait en venir.Sergio et Clint avaient des aspirations différentes: Sergio était de plus en plus attiré par les grandes fresques, les films en CinémaScope, les films à la David Lean.Ce qui est normal pour un réalisateur.Clint était plus attiré par les petits films, avec des histoires intimistes et des rôles plus complexes. Ce qui est normal pour un acteur. De plus, Clint ne voulait pas risquer de s’enfermer pour longtemps dans un genre particulier. Il avait réussi à se défaire de son image de gentil cowboy de la série Rawhide, grâce aux films de Sergio Leone. Ce n’était pour s’enfermer ensuite dans un autre genre.Son instinct lui disait d’aller de l’avant et d’en finir avec les westerns européens.Sergio avait alors l’idée ironique de faire tuer symboliquement et à l’écran le Bon, la Brute et le Truand par l’Harmonica, pour faire la transition entre la trilogie du Dollar et la trilogie des Il Était une Fois.Lee Van Cleef et Eli Wallach, qui jouissaient de leur nouveau statut de vedette en Italie, auraient accepté l’idée mais Clint a refusé car il estimait que même une apparition de quelques minutes risquerait de l’enfermer dans le genre du western européen. Sergio a donc abandonné l’idée. À l’époque, il faut être conscient que le contexte était bien différent: le western européen n’était pas pris au sérieux par la critique et était loin d’être considéré comme un genre cinématographique intéressant.Clint avait de son côté, proposé à Sergio de le diriger dans Pendez-les Haut et Court puis dans Sierra Torride: il a à chaque fois refusé.Sergio a encore pensé à Clint pour le rôle de Sean dans Il Était une Fois la Révolution.Mais c’est James Coburn qui l’incarnera.Et je crois que Sergio avait encore pensé à Clint pour le personnage de Max, incarné par James Woods dans Il Était une Fois en Amérique.
    • Chocasse
      Mais scénaristiquement ça n'aurait pas collé non ?
    • Danny Wilde
      probablement la scène d'ouverture la plus mythique du cinéma, je savais ça, que Sergio Leone s'était plus ou moins brouillé parce que Clint avait refusé d'attendre Bronson à la gare avec ses 2 autres partenaires, et puis le temps a passé, et ça s'est raccommodé...au fait, Vous avez un cheval pour moi? c'est Harmonica qui dit ça à Jack Elam, l'un des 3 pistoleros, pas le contraire
    • Casimir27
      Meilleur western jamais réalisé.
    • Deckard.H.Ford
      Un bijoux du genre a jamais au panthéon du 7 ième art avec un Charles inoubliable , ce film est le plus grand du genre avec Danse avec les loups ,même si le Style est différent cela reste mes deux favoris .
    • Hunnam29
      Film culte, magnifique, intemporel. J'espère trouver une séance dans un ciné, qui passera la version restaurée. Mais n'étant pas sur Paris, c'est pas gagné...
    • Might Guy
      Trop longue. Et paradoxalement, apparition trop courte de Woody Strode, une vraie gueule de cinéma...
    • Stephane ssf
      à noter que seulement une douzaine de minutes d'IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L'OUEST furent tournées aux USA le reste en Espagne .Voir mon retour sur les lieux de tournage Ibérique sur..http://lieuxdetournages.over-blog....
    • seke
      J'aurai été géné par cette intro.
    • Shaigan
      J'adore Il était une fois dans l'Ouest. Mais je trouve sa scène d'intro quand même très longue. Très très longue.
    • Tommy Shelby
      Une des meilleures intro du 7ème art, simple et efficace.Sympa l’anecdote en tout cas
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Fahim Bande-annonce VF
    Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Gloria Mundi Bande-annonce VF
    Vic le Viking Bande-annonce VF
    La Vérité si je mens  ! Les débuts Bande-annonce VF
    Maléfique : Le Pouvoir du Mal Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus Culture ciné
    Dernières news Culture ciné
    Top films au box office
    Back to Top