Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
"Black Mirror : Bandersnatch" propose cinq fins alternatives... et une fin secrète contenant un Easter Egg [SPOILERS]
Par Julia Fernandez — 31 déc. 2018 à 12:47
facebook Tweet

Les créateurs de l'épisode interactif de Black Mirror ne se sont pas contentés de créer cinq fins différentes : ils se sont aussi amusés à insérer une scène cachée contenant un bonus qui permet d'explorer plus en détail l'univers de "Bandersnatch".

Attention, spoilers ! Si vous souhaitez découvrir les différentes fins de Black Mirror : Bandersnatch par vous-même, nous vous conseillons de ne pas lire les paragraphes suivants.

Pour accéder aux différentes fins de l'épisode interactif de Black Mirror, en ligne depuis le 28 décembre sur Netflix, il ne vous faut rien laisser au hasard : tout dépend du choix des céréales que vous prenez au petit-déjeuner, et de vos goûts musicaux. Enfin, de ceux du héros, Stefan (Fionn Whitehead), le jeune programmeur de jeux vidéos évoluant dans les années 1980 que vous contrôlez, et qui ne tarde pas à se rendre compte que quelque chose cloche dans les décisions qu'il prend.

En effet, pas moins de cinq fins alternatives ont été créées pour l'occasion, et chacune s'obtient en empruntant une voie différente dès le début de l'épisode, grâce à une combinaison de choix. Le site américain The Wrap les a répertoriées, et la rédaction d'Allociné les a toutes testées, après de nombreuses heures de visionnage. A vous de découvrir par quel chemin tortueux y accéder !

La fin "méta" : le plateau de tournage

Probablement la plus déceptive de toutes car jouant la carte de la facilité, cette issue se déroule au cours du dernier entretien de Stefan avec sa thérapeute, le Docteur Haynes (Alice Lowe), alors qu'il lui explique être contrôlé par une personne du futur utilisant une plateforme nommée... Netflix. S'ensuit alors un échange des plus déconcertants sur la notion de réalisme : en effet, lui demande le docteur Haynes, s'il est contrôlé par un programme dans une réalité alternative, ne souhaiterait-il pas un peu plus d'action ? S'ensuit alors une scène de combat brutale, dans laquelle Stefan a deux options : se battre avec le docteur Haynes, ou s'enfuir par la fenêtre. Or une fois ce choix effectué, la fenêtre ne s'ouvre pas : c'est un élément de décor. Le bureau de la psychiatre se révèle être un plateau de tournage, et Stefan un acteur du nom de Mike, visiblement confus... 

La fin "pétage de plombs" : la scène d'action dans le cabinet du Docteur Haynes

Cette deuxième fin s'obtient de la même manière que la précédente, en choisissant l'option "combat". Stephan et sa thérapeute en viennent alors aux mains, et Stefan la neutralise. Mais son père (Craig Parkinson) faît alors irruption dans la pièce et lui met une raclée, avant de le traîner hors du cabinet pendant que Stefan, en plein délire, hurle à votre intention "Alors, ça fait assez d'action pour toi, mon ami du 21ème siècle?" Une conclusion assez comique mais qui nous laisse relativement sur notre faim.

La fin "paranoïa" : Stefan finit en prison

Selon les choix que vous ferez au cours de l'épisode, vous verrez sans doute apparaître une séquence dans laquel Stefan se rend de nouveau chez Tuckersoft afin de rendre la version beta de son jeu "Bandersnatch" (aucune trace de Colin dans les bureaux à ce moment-là; on ignore s'il s'est véritablement défenestré sous l'emprise du LSD ou s'il a simplement disparu.) Le jeu plante alors qu'il le teste sous les yeux du patron de la firme, Mohan Tucker (Asim Chaudhry). Pour se justifier, Stefan explique qu'il a voulu incorporer une trame parallèle sur une conspiration gouvernementale, ce qui fait ramer le jeu. Cet élément est une première piste pour arriver à ce final où Stefan sombre petit à petit dans la paranoïa, se pensant surveillé par une organisation secrète dont son père fait partie. Il finit par basculer en le tuant froidement, et l'enterre dans le jardin. Son geste est rapidement découvert par la police, soit parce que le chien des voisins aperçu au début de l'épisode a déterré le corps, soit parce qu'il menace la secrétaire du docteur Haynes au téléphone. L'aventure se conclut par un plan sur Stefan enfermé dans sa cellule en train de regarder un reportage annonçant que Tuckersoft a fait faillite, et gravant machinalement le glyphe vu dans l'épisode "White Bear" (saison 1) sur le mur. Dans Bandersnatch, ce symbole illustre le choix multiple de façon schématique, et finit par le rendre fou, de la même façon que l'auteur du livre dont il s'est inspiré pour créer son jeu.

La fin "flashforward" : Pearl Ritman 

Revenons à la séquence où Stefan tue son père : selon les choix que vous avez effectué au préalable dans l'aventure, l'option de le découper en morceaux se présente à vous. Une fois le travail effectué, Stefan, désormais apaisé, peut finir tranquillement la programmation de son jeu. Il explique ensuite au Docteur Haynes comment avoir réglé son blocage : en laissant moins d'options dans le jeu, mais en faisant croire au joueur qu'il avait plus de décisions à prendre, et pouvait donc utiliser son libre-arbitre. Le jeu finit par sortir et reçoit une critique dithymrambique de la part de l'émission TV qui passe en revue les sorties de jeux vidéos. Pendant que le générique défile, nous sommes alors transportés dans un reportage se déroulant à notre époque, révélant qu'après la sortie de "Bandersnatch", Stefan a été arrêté pour le meurtre de son père. Le jeu a ensuite été retiré des rayons de vente et toutes les copies ont été détruites. Le reportage enchaîne ensuite sur une interview de Pearl Ritman (Laura Evelyn), une jeune développeuse qui n'est autre que la fille de Colin, le créateur de jeux vidéos que Stefan idolâtrait. Elle explique au journaliste avoir retrouvé une copie du jeu de Stefan et être en train de l'adapter pour une plateforme de streaming, qui pourrait être Netflix selon la rumeur. Nous voyons ensuite Pearl à son bureau en train de travailler sur l'arborescence des choix de "Bandersnatch", qui s'avèrent être ceux de Stefan tout au long de l'épisode. Puis le symbole du choix apparaît furtivement sur son écran; vous avez ensuite l'option d'auto-détruire l'ordinateur de Pearl ou de renverser du thé dessus, ce qui renvoie à un choix précédent que vous deviez faire subir à Stefan. Peu importe l'issue de votre choix cette fois-ci, puisque l'écran devient noir dans les deux cas, et l'épisode se termine.

La fin "émotion" : Stephan retourne dans son passé et meurt avec sa mère

Sans aucun doute la fin la plus touchante de l'épisode, cette issue s'obtient lorsque Stefan décide d'explorer son traumatisme lié à la mort accidentelle de sa mère lorsqu'il était enfant, dont il se tient pour responsable. En effet, celle-ci rate son train parce que son fils refuse de partir sans avoir retrouvé son doudou, que son père a volontairement dissimulé pour responsabiliser son fils. Alors que Stefan refuse de la suivre sans son précieux lapin en peluche, sa mère prend donc le train suivant, qui déraille suite à une collision. Dans cette version, Stefan a la possibilité de revivre la nuit où son père a caché son doudou; en reprenant les traits de son alter-ego âgé de cinq ans dans un rêve, il suit discrètement son père, trouve la cachette du doudou en tapant le code "TOY" ("jouet") dans son cabinet secret et récupère la peluche. Au matin, lorsque sa mère lui demande de le suivre pour son voyage, il accepte, sachant qu'il s'expose à une mort inévitable. Il monte à bord du train avec elle et ferme les yeux. De retour dans le présent narratif, nous retrouvons un Stefan inerte dans le cabinet du docteur Haynes. Effondrée, celle-ci explique à son père qu'il a simplement fermé les yeux et est mort soudainement. Cette issue permet à Stefan de se débarasser de la culpabilité de la mort de sa mère car, s'il avait retrouvé son doudou, il l'aurait suivi et serait mort avec elle à bord du train. Il choisit d'embrasser ce destin alternatif, qui signe son arrêt de mort. Profondément mélancolique, cette fin pourrait être considérée comme l'ultime issue de cette aventure, bien plus proche dans son ton des autres créations de Charlie Brooker.

Une fin cachée menant à un "Easter egg"

Le site The Wrap a également découvert un Easter egg soigneusement dissimulé dans l'une des arches de Bandersnatch, en décrivant dans le détail les étapes de sélection des choix pour y arriver (armez-vous de patience.) Dissimulée après le générique de l'une des fins alternatives décrites ci-dessus, cette séquence semble être déclenchée par les choix suivants : 

Sugar puffs
Thompson twins
Accepter
Accepter
Revenir en arrière
Refuser
Oui
Non
The Bermuda Triangle
Crier sur Papa
Aller voir le Dr Haynes
Tirer sur l'oreille
Prendre les médicaments
Suivre Colin
Oui
Stefan
Revenir en arrière
Colin
Jeter les médicaments dans les toilettes
Taper du poing sur le bureau
Prendre le livre
PAC
Renverser le thé sur l'ordinateur
P.A.C.S.
Qui est là ?
Netflix
Essayer d'expliquer
Lui en dire plus
Carrément, ouais !
Se battre avec elle
Lui mettre un coup de pied
Qui est là ?
Symbole White Bear
Reculer
Tuer Papa
Enterrer le corps
Oui
Il a sauté
Découper ou enterrer ? 
Découper le corps
Détruire l'ordinateur
Prendre la photo
Symbole White Bear
Découper le corps
Détruire l'ordinateur
Prendre le lapin à Papa
PAX
Symbole White Bear
Découper le corps
Détruire l'ordinateur
Prendre le lapin à Papa
TOY
Oui

Une scène apparaît alors, montrant Stefan dans le même bus qu'il emprunte au début de l'aventure pour se rendre à son entretien chez Tuckersoft. Mais cette fois, au lieu de choisir de la musique à écouter, il sort de son sac une cassette de son jeu terminé, et l'insère dans son lecteur. La cassette se met à jouer des sons électroniques extrêmement anxiogènes (que l'on peut écouter ici) et la séquence se termine.

Tout ça pour ça ? Bien sûr que non, Netflix a de la suite dans les idées : des spectateurs bien renseignés ont compris que les sons étaient en réalité des données informatiques lisibles à partir d'un ZX Spectrum, un petit ordinateur des années 1980... A partir duquel Stefan conçoit son jeu Bandersnatch. Ces spectateurs, visiblement bien calés en matière de matériel informatique rétro, ont lancé l'audio à travers un émulateur de ZX Spectrum, qui en a extrait un QR Code. En scannant ce code avec votre portable, vous êtes redirigés vers une page web qui illustre le site officiel de Tuckersoft, en montrant notamment les différentes affiches des jeux que la société a produits, chacun étant une référence à un épisode précédent de Black Mirror

Pour trouver l'Easter egg en question, il faut alors se rendre sur la page cliquable du jeu "Nohzdyve" créé par le personnage de Colin (clin d'oeil à l'épisode "Nosedive" de la saison 3) où vous pourrez le télécharger  et y jouer - à condition d'utiliser un émulateur ZX Spectrum pour le lancer. Ceux-ci sont trouvables assez facilement sur le net. Un jeu d'arcade assez rudimentaire, mais qui prolonge l'univers rétro-gaming de Bandersnatch de façon ludique... Si toutefois vous n'avez pas abandonné d'ici là devant le nombre d'heures perdues à vouloir tester toutes les fins alternatives de cet épisode interactif hors-normes.

facebook Tweet
Dans cet article
Black Mirror
Black Mirror
Série ( 2011 )
Voir sur Netflix
Black Mirror: Bandersnatch
Black Mirror: Bandersnatch
Film ( 2018 )
Voir sur Netflix
Sur le même sujet
  • Bandersnatch : l'épisode interactif de Black Mirror est-il davantage qu'un énorme coup de com' ?
  • Black Mirror, Bandersnatch : comment a été créé l'épisode interactif
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Toute l'actu Netflix
Murder Mystery sur Netflix : retrouvez Dany Boon dans son premier film américain
NEWS - Interviews
vendredi 14 juin 2019
Murder Mystery sur Netflix : retrouvez Dany Boon dans son premier film américain
Jessica Jones sur Netflix : qui est Foolkiller, le nouvel ennemi de la saison 3 ?
NEWS - Séries à la TV
vendredi 14 juin 2019
Jessica Jones sur Netflix : qui est Foolkiller, le nouvel ennemi de la saison 3 ?
Actus Netflix
News séries TV
Toutes l'actu des séries TV
Back to Top