Notez des films
Mon AlloCiné
    La Passion du Christ : saviez-vous que Jim Caviezel avait été frappé par la foudre sur le tournage ?
    Par Thomas Imbert (@Thomas_Theory) — 31 mars 2019 à 05:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Alors que "La Passion du Christ" fête aujourd'hui ses 15 ans, retour sur une incroyable anecdote partagée en interview par Jim Caviezel. En effet, sur le tournage, l'interprète de Jésus dans le film de Mel Gibson a été frappé... par la foudre !

    Icon Productions

    Un coup de fouet reçu accidentellement, une épaule démise, une pneumonie, de graves problèmes de santé à la suite du tournage. A en croire son témoignage, La Passion du Christ s'est rapidement transformé en véritable chemin de croix pour Jim Caviezel, interprète principal du film. 

    Le 3ème long métrage de Mel Gibson, qui fête aujourd'hui ses 15 ans, semble en effet avoir réservé une aventure toute particulière à son équipe, et notamment à l'interprète de Jésus, qui se souvient avoir puisé dans ses dernières limites pour venir à bout de sa mission, notamment motivé par sa foi, dont il ne s'est jamais caché. Lors de diverses conférences, et en interview pour la Catholic News Agency, en avril 2017, l'acteur confiait en effet que le dernier jour du tournage, alors qu'ils filmaient le dernier plan, il avait tout simplement été frappé par la foudre :

    "Nous tournions à Rome. C'était la scène du Sermont sur la Montagne," a-t-il déclaré. "Je suis monté sur la montagne, des nuages se sont rassemblés, et cinq secondes avant que la foudre ne frappe, j'ai senti ce qui allait se passer. Il y avait du vent, mais je ne l'entendais pas souffler. Tout à coup, j'ai été frappé par l'éclair. J'étais terrifié, mais en même temps, je me sentais en paix intérieurement."

    Icon Productions

    Dans une autre interview, pour CBN.com cette fois, Jim Caviezel ajoute : 

    "Lorsque c'est arrivé, j'ai vu les figurants plonger au sol. Ce qu'ils ont vu, c'est du feu sortir des deux côtés de ma tête. Une illumination autour de mon corps. (...) Ils ont demandé : "Est-ce qu'on a filmé ça ?" Ce qui s'est passé, c'est que Mel avait dit "action", et les caméras faisaient un panoramique vers moi lorsque cette lumière a surgi. Et avant que les caméras n'arrivent sur moi, j'ai entendu Mel crier : 'Qu'est-ce qui est arrivé à ses cheveux ?' J'avais l'air de sortir de chez le coiffeur de Don King."

    Jan Michelini, assistant réalisateur de La Passion du Christ, a quant à lui été frappé par la foudre à deux reprises pendant la production du film. La première fois lors d'une précédente journée, et la seconde fois, quelques minutes seulement après Jim Caviezel. L'un et l'autre s'en sont sortis indemnes, sans séquelle, mais avec une histoire hallucinante à raconter sur ce tournage... décidément pas comme les autres.

    (Re)découvrez la bande-annonce du film...

    La Passion du Christ Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Blasi B
      ah tiens, je savais pas que caviezel était un gros religieux.... apparemment ils ont filmés, j'aurais adoré voir les images du coup... parce que la , comment dire... je n'y crois pas :) a la limite elle est tombé pas loin quoi...
    • Floki31530
      Mdr le nombre de commentaires débiles, c'est incroyable.
    • andiran23
      Pareil, j'ai trouvé ça très ennuyeux et la violence et le sang à outrance est ridicule. Un mec qui se fait torturer pendant la moitié du film. Fascinant. C'est d'une lenteur, rien que dans la scène d'ouverture … C'est dommage, il y avait moyen d'en faire un truc bien, pourtant !
    • mollet83
      Oui c’est la colère divine.... ah ahah.. fait divers sur un film d’une histoire fictive.
    • Hunnam29
      J'aime bien le film, mais on veut quand même un peu nous faire croire qu'un film sur le chemin de croix de Jésus a aussi été un chemin de croix pour l'acteur... Qu'il a été touché par la foudre (un peu vendu en mode touché par Dieu). Je suis le seul à trouver ça niai ? On dirait une vieille promotion mensongère sur un film.
    • -Nomade-
      Tout ça pour un film malsain, éprouvant, qui n'a que le voyeurisme un peu masochiste de la violence pour seul pivot, et qui réduirait de moitié (au moins) si on en virait tous les ralentis.Que ce film soit aussi apprécié du public reste pour moi un mystère...Dans sa démarche formelle radicale (très ambiguë, à mes yeux), Gibson avait réalisé un Apocalypto intéressant. Mais alors cette Passion, franchement... non. Vraiment pas.
    • Housecoat
      Sérieux ? Colère divine, vous croyez ? :DEt vous l'avez filmé ? Vous pouvez nous montrer des images ou c'est trop choquant ? :D
    Voir les commentaires
    Back to Top