Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
30 ans de Code Quantum : Pourquoi vous êtes peut-être passé à côté de la meilleure série SF des années 90 ?
Par Corentin Palanchini — 26 mars 2019 à 07:27
facebook Tweet

Code Quantum débutait il y a 30 ans sur NBC, l'occasion de reparler de cette excellente série SF du début des années 90 et aujourd'hui difficilement visible sur les plateformes mais qui mérite pourtant d'être (re)découverte.

NBC
La série en deux mots

Créée par Donald P. Bellisario, elle fut diffusée sur NBC pendant 5 saisons de 1989 à 1993, pour un total de 97 épisodes.

Le principe : Le voyage dans le temps 

Lorsque le voyage du temps arrive dans une série qui n'en contenait pas, c'est parfois que les scénaristes ont une petite panne d'idées. Dans le cas de Code Quantum, c'est le principe même du show, qui raconte la façon dont en 1999, Sam (Scott Bakula), brillant scientifique, teste une machine temporelle et se retrouve prisonnier dans le passé, passant à chaque épisode d'un personnage à l'autre. Sam se rend rapidement compte qu'il arrive à chaque fois dans la peau de quelqu'un capable de résoudre un problème ou vivant une situation dont il faut le sortir.

Il est aidé dans sa quête par Al (Dean Stockwell), son meilleur ami, qui est resté en 1999. Il parvient à se rendre dans le passé sous la forme d'un hologramme qui passe à travers les murs et les objets, et seul Sam peut le voir et l'entendre. Il y a des exceptions comme les chiens, qui sentent sa présence, mais nous ne rentrerons pas dans le détail. Les deux héros de la série peuvent être résumés comme un chevalier blanc intrépide, rationnel, brillant redresseur de torts aux sentiments complexes (Sam) et un roublard irrationnel multipliant les conquêtes et bon vivant (Al).

 

Les règles sont simples : Sam Beckett ne peut pas remonter dans le temps au-delà de sa ligne de vie (il est né en 1953) et ne peut pas se rendre au-delà de 1999. Chaque fois qu'il arrive dans la peau de quelqu'un à une nouvelle époque, nous voyons Sam Beckett mais tout le monde voit la personne qu'il incarne, que nous spectateurs ne découvrirons que grâce à un miroir, une photo ou un reflet. Enfin, en se projetant dans le temps, Sam a entièrement perdu la mémoire, et ses souvenirs lui reviennent petit à petit.

L'idée géniale : les fins d'épisodes

A la fin de chaque épisode, Sam a réglé le problème qui lui a été soumis et "saute" dans le temps à un nouvel endroit que nous entrevoyons un bref instant. Ce moment, généralement punchy, est l'occasion d'avoir un aperçu de ce qui nous attend dans le prochain épisode, ponctué par un "Oh Boy" (cultissime "Oh Bravo" en français).

Là où cette idée est très intéressante, c'est qu'elle sert de teaser, crée un rendez-vous pour les fans : "dans quelle situation va-t-il encore se retrouver ?" et permet de faire patienter jusqu'à la semaine suivante en créant une impatience non pas quant au sujet (le spectateur connaît la situation de départ) mais quant à sa résolution : "comment va-t-il se sortir de ce mauvais pas ?". Ci-dessous quelques exemples de ces situations embarrassantes pour Sam Beckett :

 

A travers Sam, l'Amérique et la société

Sam Beckett a bon cœur, il fait en quelque sorte office d'"ange gardien" arrivant à un endroit à une époque pour corriger des erreurs passées. Parfois, il se retrouvera dans la peau d'un Afro-Américain en pleine ségrégation, un Amérindien cherchant à enterrer son père sur la terre de ses ancêtres, sera une femme violée que l'on refuse d'entendre ou en 1964, devra empêcher un soldat homosexuel d'être tué par ses camarades de classe pour son orientation sexuelle. Autant de sujets d'actualité de nos jours et que la série abordait sans fard.

L'Histoire des États-Unis sera elle aussi explorée, notamment des événements marquants du XXème siècle comme la conquête spatiale (dans laquelle il est un singe d'expérience) ou la guerre de Corée. Sam croise aussi de multiples stars dans leur jeunesse comme Elvis Presley, Buddy Holly, Stephen King ou Michael Jackson (à qui Sam apprend le Moonwalk), mais aussi Sylvester Stallone ou Marilyn Monroe dont il jouera le garde-du-corps. A travers certains de ces épisodes, la série épouse aussi l'imagerie cinématographique de certaines époques, du film noir au film de guerre lorsque la série abordera la guerre du Vietnam.

L'un des moments les plus surprenants de cette exploration de l'Histoire américaine est le double épisode ouvrant la saison 5, qui fait fréquenter à Sam le tueur Lee Harvey Oswald. Cela va même plus loin car les deux hommes commencent à fusionner. Identifié comme l'assassin du président Kennedy, Oswald est ici montré comme un être humain instable. Mais Sam se pose une question de taille : doit-il sauver Kennedy et bouleverser l'Histoire de l'Amérique ? Le revirement final de cet épisode est très malin et ne sombre jamais dans le conspirationnisme. Pour l'anecdote, Donald P. Bellisario avait connu le vrai Oswald à l'armée. Un grand moment de la série.

 

Des larmes et des larmes
La série est très émouvante. Difficile d'évoquer cette partie sans spoiler donc attention, si vous voulez garder intacte les surprises de la série, vous pouvez passer au paragraphe suivant.
Sam Beckett a quitté l'année 1999 pour le passé, mais, pensant pouvoir revoir rapidement, il a laissé derrière lui sa femme Donna (d'abord jouée par Teri Hatcher dans la saison 1 puis par Mimi Kuzyk dans la saison 4). On apprend aussi plus tard dans la série que Sam a une fille surnommée Sammy Jo (Kimberly Cullum). De son vrai nom Samantha Josephine, elle est conçue à son insu par Sam lors d'un de ses voyages dans le passé (saison 5), et deviendra des années plus tard chercheuse dans le projet de son père sans toutefois connaître son identité.
NBC
Sam et Al
Tant qu'il est perdu dans le temps, Sam ne revoit pas sa femme et ne se souvient même plus de son existence. Or le brillant scientifique a diverses relations amoureuses au cours de la série, dont une pour laquelle il est prêt à vivre dans le passé et ne pas faire ce qu'il doit faire pour en partir. Donna est peu montrée dans la série mais le spectateur a pour elle une certaine empathie.
Avant même de devenir médecin et inventeur, Beckett a connu des drames personnels. Son père est mort d'un cancer du poumon et son frère est mort durant la guerre du Vietnam. Or, à plusieurs occasions, Sam revient dans la ferme ou dans la ville de son enfance, dans l'Indiana. Lors de ces épisodes, le scientifique revoit ces êtres chers qu'il a perdus et voit même dans le fait de les retrouver l'occasion de les sauver. Ce sont à chaque fois des moments douloureux pour Al, qui doit lui rappeler que s'il les sauve, il ne bâtira jamais le projet Quantum et n'inventera jamais sa machine à voyager dans le temps. Car c'est la perte de ses proches qui fera que Sam Beckett cherchera à visiter le passé.
L'un des moments les plus poignants de la série sera celui où Al a la possibilité de revoir Beth, l'amour de sa vie. En 1969, Al est dans l'armée mais porté disparu. Beth l'attendra longtemps, mais finira par refaire sa vie et lorsqu'il reviendra enfin, Al la trouvera dans les bras d'un autre mais heureuse, et ne s'interposera pas. Profitant d'un moment où elle danse seule en pensant à lui, Al (sous forme holographique) se calera sur ses pas et dansera en lui disant tout ce qu'il n'a jamais pu lui confier. Diffusé en clôture de la saison 2, cet épisode laissera les fans verser des torrents de larmes sur fond d'Unchained Melody puis Georgia On My Mind.

 

Quant à la fin de la série, qu'on ne ruinera pas, elle est à fendre le cœur.

Une série philosophique

Et si Sam avait été envoyé dans le passé... par quelqu'un ? C'est la théorie parfois sous-entendue par la série lorsque certains épisodes voient Sam se confronter à des anges et des démons venus eux aussi pour régler ou provoquer des événements. Dès lors, que croire ? Sam est-il un humain mort lors de sa tentative de voyage dans le temps et qui serait devenu un ange ?

Cette dualité entre le bien et le mal est présente via l'épisode L’Ange (saison 4), dans lequel Sam croise une sorte d'ange-gardien mais aussi Le diable par la queue (saison 3) dans lequel Al est possédé par un être profondément maléfique. Ces deux épisodes sont parmi les rares à contenir des intrigues tirant vers le fantastiques. Le reste des situations est la plupart du temps expliqué scientifiquement.

Reste l'épisode final, étrange, mystique et déstabilisant mais qui ose proposer une conclusion inattendue à la série.

Où la voir ?

Seuls les DVD et Blu-Ray permettent à ce jour de redécouvrir cette magnifique série.

L'introduction de la série par Scott Bakula, doublé en français par Guy Chapellier :

 

facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Buzzometer Séries
Les plus importantes variations de la semaine du Top Séries
Capitaine Marleau
+201
Avec Corinne Masiero, Dominique Besnehard, Jean-Hugues Anglade
Drame, Policier (2015)
Obsession
+73
Avec Katherine Kelly, Molly Windsor, Ravin J. Ganatra
Drame, Thriller (2019)
Bonding
+62
Avec Zoe Levin, Brendan Scannell, Micah Stock
Comédie, Drame (2019)
Bande-annonce
Séries TV les plus tendances
News Séries à la TV
Plus belle la vie : résumé ce qui vous attend dans l'épisode 3784 du jeudi 25 avril 2019 [SPOILERS]
NEWS - Séries à la TV
mercredi 24 avril 2019
Plus belle la vie : résumé ce qui vous attend dans l'épisode 3784 du jeudi 25 avril 2019 [SPOILERS]
Demain nous appartient : ce qui vous attend dans les épisodes 450 et 451 du vendredi 26 avril 2019 [SPOILERS]
NEWS - Séries à la TV
mercredi 24 avril 2019
Demain nous appartient : ce qui vous attend dans les épisodes 450 et 451 du vendredi 26 avril 2019 [SPOILERS]
Gentleman Jack : que vaut ce Downton Abbey queer inspiré d'une étonnante histoire vraie ?
NEWS - Séries à la TV
mercredi 24 avril 2019
Gentleman Jack : que vaut ce Downton Abbey queer inspiré d'une étonnante histoire vraie ?
Bande-annonce Les Crevettes pailletées : direction les Gay Games pour Nicolas Gob et son équipe de water-polo
NEWS - Vu sur le web
vendredi 18 janvier 2019
Bande-annonce Les Crevettes pailletées : direction les Gay Games pour Nicolas Gob et son équipe de water-polo
Sponsorisé
Dernières Séries à la TV
Nouvelles séries venant de commencer
Bonding
Bonding
De Rightor Doyle
Avec Zoe Levin, Brendan Scannell, Micah Stock
Comédie, Drame
Games people play
Avec Lauren London, Parker McKenna Posey, Karen Obilom
Drame
Gentleman Jack
De Sally Wainwright
Avec Suranne Jones, Sophie Rundle, Gemma Whelan
Drame, Historique
Lunatics
De Chris Lilley
Avec Chris Lilley
Comédie, Documentaire
Nouvelles séries en ce moment à la TV
Nouveaux épisodes
Exchange
New York Unité Spéciale
Saison 20 Episode 21
Exchange
jeudi 25 avril 2019 sur NBC
The Unknown
Better Things
Saison 3 Episode 9
The Unknown
jeudi 25 avril 2019 sur FX Networks
Nouveaux épisodes à la télé ce soir
Back to Top