Mon AlloCiné
    Mort de Jean-Claude Brisseau, réalisateur controversé de Noce blanche
    Par Clément Cuyer — 11 mai 2019 à 22:10
    facebook Tweet

    Le controversé réalisateur Jean-Claude Brisseau, à qui l'on doit notamment le long métrage "Noce blanche", est décédé ce samedi à l'âge de 74 ans des suites d'une longue maladie.

    Les Acacias

    Le controversé réalisateur Jean-Claude Brisseau, à qui l'on doit notamment le long métrage Noce Blanche, est décédé ce samedi à l'âge de 74 ans des suites d'une longue maladie.

    Se décrivant lui-même comme "le fils d'une femme de ménage qui a vécu dans un rêve de cinéma", Jean-Claude Brisseau ne se destine pas immédiatement à suivre une carrière de réalisateur. Il emprunte les chemins de l'enseignement en étant professeur de français pendant plus de vingt ans dans un collège de la banlieue parisienne, mais ses rêves de septième art finissent par le rattraper et il mène en parallèle une carrière de cinéaste amateur. Sa rencontre avec Eric Rohmer est déterminante : il travaille peu de temps après à l'INA (Institut National de l'Audiovisuel), qui produit en 1978 son premier long métrage : La Vie comme ca, tout d'abord destiné à la télévision.

    En 1983, Brisseau entame sa première collaboration avec l'acteur Bruno Crémer, qu'il dirige dans le drame Un jeu brutal. Il le retrouve en 1988 pour le long métrage De bruit et de fureur, plongée violente dans la vie des banlieues mêlée à une composante surnaturelle, qui lui permet de recevoir un Prix spécial de la jeunesse au Festival de Cannes.

    Il révèle Vanessa Paradis sur grand écran

    L'une des particularités de Jean-Claude Brisseau est d'utiliser des acteurs à l'image publique très forte afin de les détourner sur grand écran : en 1989, il s'emploie ainsi à transformer Vanessa Paradis, à l'époque vue comme l'innocente interprète de Joe le taxi, en une adolescente psychologiquement fragile et amoureuse sensuelle de son professeur dans le drame Noce blanche. Une prestation qui vaut à l'actrice le César du Meilleur espoir féminin. Puis L'Ange noir, en 1994, met en scène Sylvie Vartan dans le rôle d'une femme fatale aux secrets diaboliques.

    Après six ans d'absence, Brisseau réalise la comédie dramatico-romantique Les Savates du bon Dieu, qui tranche avec ses précédentes oeuvres en raison d'une dimension métaphysique nettement moins affirmée que dans ses précédents films. Le cinéaste confirme ce changement en 2002 avec Choses secrètes, un drame situé dans le milieu des entreprises.

    Une personnalité controversée du cinéma français

    En 2005, alors qu'il achève le montage de son nouveau long-métrage, Les Anges exterminateurs, Jean-Claude Brisseau est condamné à un an de prison avec sursis et 15 000 euros d'amende pour le harcèlement sexuel de deux actrices de Choses secrètes. Un épisode étrangement similaire au scénario des Anges exterminateurs qui implique un cinéaste poussant deux jeunes comédiennes à explorer leur sexualité en vue du tournage d'un film policier. Précédé par une sulfureuse réputation, le film est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes.

    En 2009, Jean-Claude Brisseau dirige Carole Brana et Arnaud Binard dans le film dramatique A l'aventure puis signe, trois ans plus tard, La Fille de nulle part, qui remporte le Léopard d'or au Festival de Locarno. Fin 2017, une rétrospective devant lui être consacrée à la Cinémathèque de Paris est annulée suite à l'indignation d'organisations féministes. Jean-Claude Brisseau réalise, en 2018, le drame érotique Que le diable nous emporte, son ultime opus.

    La bande-annonce de "Noce blanche" :

    Noce blanche Bande-annonce VF

     

    facebook Tweet
    Commentaires
    • Cévenole30
      Une pétition contre Alain Delon maintenant, ces bonnes femmes américaines sont vraiment des mégères.
    • Sicyons
      Sauf qu'à un moment donné il faut savoir faire la part des choses et ne pas tout mélanger. L'homme et l'artiste, et qui plus est l'homme et son oeuvre se doivent d'être dissociés. Ici c'est l'homme qui est mis en cause, pas l'artiste. Du moins c'est ainsi qu'il faut le comprendre je pense, puisque le titre est tendancieux, comme on le disait.Que sa carrière d'artiste pâtisse de ses comportements d'homme, c'est peut-être regrettable, mais inévitable. C'est aussi valable pour les non-artistes. Que ça perturbe la suite de sa carrière ne me choque pas plus que ça. A condition que ça ne remette pas en cause son oeuvre déjà existante. De Céline à Bertrand Cantat, le sujet n'est pas nouveau.
    • Cévenole30
      Mais quand l'homme est condamné, que ce soit à raison ou même à tort, de nos jours sa carrière d'artiste est foutue, la preuve : l'indignation des organizations féministes a planté un homme réellement talentueux. Si c'est la vertu qui compte plus que le talent on peut dire adieu à un grand nombre d' artistes, peintres, hommes de lettres, etc (et des femmes aussi d'ailleurs, elles n'ont pas toutes été des saintes, loin de là) du passé comme du présent.
    • Cévenole30
      C'est sûr; un blanc qui harcèle, c'est plus grave que des migrants qui violent, pour les féministes actuelles qui s'occupent vraiment bien de protéger les femmes (je plaisante !)
    • Cévenole30
      La pensée unique sévit partout, décidément ! On ne peut plus s'exprimer, ça devient infernal ! Vive la liberté d'expression !
    • Cévenole30
      Un parfum de soufre mais la vie n'est pas faite que de guimauve ... ! C'est un film - un drame - très réaliste.
    • romeelda
      Jean-Claude Brisseau etait un cineaste vraiment a part dans le cinema Francais. Son deces m'attriste. Un film de Brisseau c'est quelque chose de special.
    • MickDenfer
      On ira tous au Paradis ! :p
    • Cévenole30
      J'ignorais que Brisseau était un cinéaste controversé mais cela ne m'étonne pas, non pas de sa part mais de la caste de Tartuffe qui sévit dans ce milieu ... Noce blanche était un film superbe.R.I.P. M. Brisseau r
    • amaug
      Brisseau était controversé mais Noce Blanche le fut aussi lors de sa sortie en salle. Entre son sujet et sa très jeune star (à l'époque Vanessa Paradis était presque devenue un phénomène culturel en France), je me souviens que ce film était accompagné d'un réel parfum de souffre.
    • Sicyons
      C'est vrai. Mais il a raison, ça reste tendancieux. D'autant plus que présentée ainsi on pense que c'est l'artiste qui est controversé. Alors que c'est l'Homme qui est condamné. Légèrement différent quand même...
    • andiran23
      S'ils avaient voulu dire que c'était Noce blanche qui était controversé, ils auraient titré l'article réalisateur du controversé Noce blanche et non réalisateur controversé de Noce blanche comme ils l'ont fait ;)
    • riqueuniee
      Ce n'est pas pour Noce Blanche qu'il a été le plus controversé (le film a même permis à Vanessa Paradis de remporter le César de l'espoir féminin), mais pour des affaires de harcèlement sexuel , comme c'est d'ailleurs expliqué dans l'article, pas si mal fichu que ça. Il faut aussi soigner les titres des articles...
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Pavarotti Bande-annonce VO
    Notre dame Bande-annonce VF
    L'Audition Bande-annonce VF
    Le Traître Bande-annonce VO
    J'accuse Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Tournages
    Matrix 4 : Neil Patrick Harris (How I Met Your Mother) rejoint le casting
    NEWS - Tournages
    mercredi 16 octobre 2019
    Matrix 4 : Neil Patrick Harris (How I Met Your Mother) rejoint le casting
    Coup de foudre à... Une star de Balthazar dans la prochaine comédie romantique de TF1
    NEWS - Tournages
    mardi 15 octobre 2019
    Coup de foudre à... Une star de Balthazar dans la prochaine comédie romantique de TF1
    Dernières actus ciné Tournages
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top