Notez des films
Mon AlloCiné
    Demain nous appartient : ce qui vous attend dans l'épisode 700 du jeudi 2 juillet 2020 [SPOILERS]
    Par Jennifer Radier — 1 juil. 2020 à 19:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Dans le prochain épisode de "Demain nous appartient"... Tandis que Quentin révèle être le violeur, le lancement du food truck de Bart et Gabin ne se passe pas comme prévu. De son côté, Rémy a du mal à comprendre l’attitude de Soraya.

    Capture d'écran/TF1

    Attention, les paragraphes qui suivent contiennent des spoilers sur l'épisode de Demain nous appartient diffusé demain soir sur TF1 ! Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit !

    Jeudi 2 juillet dans Demain nous appartient...

    QUENTIN RÉVÈLE ÊTRE LE VIOLEUR

    La police fouille le domicile de Quentin Joubert dans l’espoir d’obtenir des preuves qui pourraient le connecter aux viols des trois victimes. Même si les enquêteurs retrouvent une plaquette de viagra, ce n’est malheureusement pas suffisant pour convaincre le procureur de l’inculper. Le suspect ayant passé la nuit entière en garde à vue, Martin et Aurore espèrent le faire craquer pendant l’interrogatoire. Au moment où le capitaine Jacob lui demande pour quelle raison il utilise des stimulants sexuels, Quentin affirme n’avoir aucun problème d’érection mais explique cependant en prendre pour certains jeux sexuels qu’il apprécie. Le jeune homme, qui s’agace de toutes ces questions sur son intimité, exige de savoir pourquoi il a été arrêté. Comme Martin l’informe qu’il est interrogé dans le cadre de l’affaire du violeur de Sète, Quentin clame son innocence et déclare avoir toujours eu des relations consentantes avec les femmes. Après avoir donné les coordonnées de ses précédentes conquêtes, il insiste pour parler à son avocate. Pendant ce temps, Marianne se réveille et se blottit dans les bras de Renaud. Heureuse de partager un moment de tendresse avec l’homme qu’elle aime, le docteur Delcourt accepte de partir un weekend en amoureux à Capri pour tourner une page de sa vie. Voyant son compagnon ravi de cette décision, Marianne lui dit tout son amour puis l’embrasse tendrement. De son côté, Georges aperçoit Amanda au Spoon et la prévient qu’ils ont arrêté un suspect sérieux. La jeune femme débarque alors à l’hôpital et rapporte la bonne nouvelle à Marianne et Renaud. Dans la mesure où la jeune femme aura besoin d’un avocat pour se constituer partie civile le moment venu, le docteur Dumaze propose de payer les frais judiciaires. Seulement, Marianne n’est pas emballée à l’idée de devoir raconter les détails de son viol devant un juge mais Amanda promet qu’elles feront front ensemble pour faire tomber leur bourreau. En fin d’après-midi, Martin somme Georges de vérifier les bornages du téléphone du suspect. Alors que le policier indique que Quentin était à son domicile le soir de chacune des agressions, Martin remarque que celui-ci était à Montpellier la journée du 27 et que son téléphone aurait dû borner ailleurs que chez lui. Même si le commandant Constant est persuadé que le jeune homme a tout manigancé pour éviter d’être soupçonné, il sait que leur unique chance de le coincer est de réussir à obtenir des aveux. Par la suite, Lou arrive au commissariat pour faire sortir son client de garde à vue. Lorsqu’elle cherche à savoir si son client est coupable, celui-ci s’assure qu’elle est tenue par le secret professionnel avant de révéler qu’il a bien violé toutes ces femmes.

    LE LANCEMENT DU FOOD TRUCK DE BART ET GABIN NE SE PASSE PAS COMME PRÉVU

    C’est le grand jour pour Bart et Gabin qui lancent leur nouveau food truck. Heureux d’avoir pu commander du poisson pour leurs sushis, les deux associés rejoignent leur camion pour se mettre à la cuisine. Malheureusement, à quelques minutes de leur premier service, la marchandise ne leur a toujours pas été livrée. Sans aucun produit à vendre, les garçons se voient dans l’obligation de refuser leur premier client. Dépité, Bart décide d’aller voir les pêcheurs dans l’espoir de régler la situation. En parallèle, Paul rend visite à Gabin et précise qu’il est inutile qu’il retourne à la criée car personne ne lui vendra rien. Tandis qu’il réclame une fois de plus le départ de son fils de la ville, Gabin prévient qu’il n’a plus l’intention de se laisser faire. Mécontent, Paul menace de lui mettre une bonne raclée mais Gabin assure qu’il ira voir la police s’il lève la main sur lui.

    RÉMY A DU MAL À COMPRENDRE L’ATTITUDE DE SORAYA

    Convaincue que Thomas Delcourt lui a envoyé le bouquet de fleurs, Soraya souhaite lui rendre visite au parloir pour avoir des explications. Lou l’informe que le détenu passe des examens médicaux et rappelle que c’est une mauvaise idée de le revoir. Malgré cette mise en garde, Soraya va à l’hôpital où elle croise Rémy étonné de la voir ici. La jeune femme prétend être ici pour faire signer des documents à un client et Rémy en profite pour s’excuser d’avoir été jaloux. Plus tard, Soraya questionne Thomas pour savoir s’il lui a fait livrer des fleurs. Après avoir admis que c’était lui, Thomas prend sa main et s’apprête à lui faire une confidence lorsque Rémy les interrompt pour communiquer les résultats de ses analyses. Tandis que l’infirmier déclare qu’il est totalement remis, Thomas prétend avoir encore quelques symptômes ce qui amuse Soraya. Sa journée étant terminée, Soraya quitte Thomas sous les yeux de Rémy qui remarque les regards en coins qu’ils s’échangent. En rentrant chez eux, le jeune homme désire savoir si c’est Thomas qui lui a envoyé les fleurs et Soraya rétorque que c’est impossible puisqu’il est en prison. Le couple se dispute et alors que Rémy avoue qu’il a peur de la perdre, Soraya part se coucher sans l’écouter.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top