Mon AlloCiné
    Décès de Jack Lee Thompson
    3 sept. 2002 à 11:34
    facebook Tweet

    Réalisateur des "Nerfs à vif" et des "Canons de Navarone", Jack Lee Thompson a succombé à une crise cardiaque ce vendredi 30 août. Il avait 88 ans.

    Le cinéaste Jack Lee Thompson, également connu sous le nom de John Lee Thompson, s'est éteint ce vendredi 30 août à l'âge de 88 ans à Sooke, en Colombie britannique. Il passait ses vacances d'été au Canada lorsqu'il est décédé d'une crise cardiaque. Faisant preuve d'éclectisme, ce réalisateur d'origine britannique laisse derrière lui une filmographie riche et variée, dont on retiendra quelques gros succès comme Les Canons de Navarone (1961) et Les Nerfs à vif (1962).

    Une oeuvre abondante et prolifique

    Né en 1914 à Bristol, en Angleterre, Jack Lee Thompson débute sa carrière dans le cinéma comme monteur de David Lean et scénariste. Il passe à la réalisation en 1950 avec l'adaptation à l'écran de l'une de ses propres pièces de théâtre, Murder Without Crime. Il enchaîne avec le drame La Femme en robe de chambre (1957) et le film de guerre Ice-cold in Alex (1958), avant de connaître la gloire en 1961 et 1962 avec le spectaculaire Canons de Navarone et l'angoissant thriller Les Nerfs à vif, tous deux interprétés par Gregory Peck.

    Dans les années soixante, il multiplie les genres tournant tour à tour des films d'aventures (Taras Bulba (1962), qui se déroule au XVIIIe siècle en Ukraine), des séries B horrifiques (L' Oeil du malin (1967)), des westerns (L' Or de MacKenna (1969)) ou encore des thrillers (L' Homme le plus dangereux du monde).

    Le cycle Charles Bronson

    Dans les années soixante-dix, Jack Lee Thompson prend la relève de Franklin J. Schaffner pour la mise en scène de deux volets de la saga La Planète des singes : La Conquête de la planète des singes (1972) et La Bataille de la planète des singes (1973). En 1976, il dirige pour la première fois Charles Bronson dans le film policier St. Ives. Leur fructueuse collaboration se poursuivra jusqu'en 1989 avec d'autres thrillers et westerns pour le moins musclés comme Le Bison blanc (1977), L' Enfer de la violence (1984), La Loi de Murphy (1986), Le Justicier braque les dealers (1987), Le Messager de la mort (1988) ou encore Kinjite : forbidden subjects (1989).

    Entre-temps, Jack Lee Thompson retourne à ses premières amours : le film de guerre avec Passeur d'hommes, notamment interprété par Anthony Quinn, un de ses acteurs fétiches, et le film d'aventures avec Allan Quatermain et les mines du roi Salomon, sorte de sous Indiana Jones dans lequel Richard Chamberlain excelle en archéologue casse-cou.

    Guillaume Martin
    facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    La Vérité si je mens  ! Les débuts Bande-annonce VF
    L'Audition Bande-annonce VF
    Le Traître Bande-annonce VO
    Pavarotti Bande-annonce VO
    J'accuse Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Stars
    Marvel : Kevin Feige va désormais tout superviser !
    NEWS - Stars
    mercredi 16 octobre 2019
    Alyssa Milano : victime d'un viol sur un tournage, elle brise le silence
    NEWS - Stars
    mardi 15 octobre 2019
    Alyssa Milano : victime d'un viol sur un tournage, elle brise le silence
    Marvel : Jennifer Aniston critique à son tour les films de super-héros
    NEWS - Stars
    lundi 14 octobre 2019
    Marvel : Jennifer Aniston critique à son tour les films de super-héros
    Dernières actus ciné Stars
    Films Prochainement au Cinéma
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top