Mon AlloCiné
Et les films les plus rentables de 2014 sont...
Par Corentin Palanchini — 20 janv. 2015 à 10:30
facebook Tweet

Selon une étude de BFM Business, seuls 22 films français ont été rentables en 2014. Cela représente seulement 11% de la production, et essentiellement des comédies... Mais pas que. Détails.

Classement des films les plus rentables de 2014
1. Classement des films les plus rentables de 2014 +
N°10 : Les Trois soeurs de Yunnan - Documentaire franco-hong-kongais situé dans la province du Yunnan, sur une fille de dix ans qui s'occupe de ses deux soeurs plus jeunes en l'absence de leur père, parti en ville pour chercher du travail.
Lire la suite

Une étude signée BFM Business a analysé la rentabilité des films français pour l'année 2014. On retrouve dans le haut du classement les comédies qui ont su fédérer les spectateurs, mais aussi d'autres films, moins connus, qui du fait de leur petit budget sont facilement rentrés dans leurs frais et bien plus encore. Ainsi, dans le top 5 on trouve aussi bien Babysitting ou Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu? que le documentaire La Cour de Babel ou les conversations de Michel Gondry avec le philosophe et linguiste Noam Chomsky.

Selon cette étude, seuls 22 films, soit 11% des longs métrages français sortis en 2014, seraient rentables. C'est 1% de plus que l'année dernière. On notera la présence de deux productions du Pacte, ainsi que celles de deux premiers films (Les Combattants et Sous les jupes des filles). Surprise, la présence de Lulu femme nue, avec Karin Viard affiche une rentabilité de 256% (un demi-million de spectateurs pour 2,1 millions d'euros de budget).

Découvrez le classement complet :

Le classement 2014 publié par BFMBusiness

Découvrez le documentaire "La Cour de Babel", succès surprise de ce classement :

La Cour de Babel Bande-annonce VF

 

facebook Tweet
Commentaires
  • Djo A.
    FACILE de rentabiliser un film comme LUCY à qui on a allouer bien plus de séances et de salles que d'autres,, un protectionnisme d'entre pote pour des tocards ,, Un film rentable est un film qui remplit à 100 % les salles,, on nous fait des millions d'entrées avec des salles au quart rempli pour des copains! Il faudrait déjà reconnaitre l'acteur rentable qui n'existe pas encore aujourd'hui en France! l'acteur Vrai qu'on repère dans la rue ou en tant que figurant et qu'on écarte parce qu'il va casser la baraque comme GABIN et VENTURA DELON il y a 50 ans! Un moindre acteur avec une attention toute particulière vous porte un film avec un dixième des budget alloué aux bides d'aujourd'hui,, OUI axez vous , à RECONNAITRE les vrais acteurs aux beaux projets à 20 millions d'entrées en 3 semaines !! parce qu'il est attendu un vrai retour du cinéma Français!! DE JA mettez aux placards vos tocards!
  • Zimbabwe64
    Deux gros défauts à ce classement : - il ne prend en compte que les entrées en France (un film comme Lucy est beaucoup plus rentable que le laisse croire ce classement)- le rentabilité d'un film ne se fait pas qu’uniquement avec les entrées de ciné (un film comme Supercondriaque va se vendre beaucoup plus cher à la TV que la Cour de Babel par exemple, sans parler des ventes de DVD, Blue Ray ...)
  • this is my movies
    si on parle de genre, la belle et la bête est typiquement un film fantastique. Le grimoire d'Arkandias pareil, s'inscrit dans le genre de la fantasy. et j'en oublie encore mais il y a eu des tentatives de genres mais ils ne sont jamais assumés jusqu'au bout. Lucky Luke de James Huth est filmé comme un vrai western mais il ne l'assume complètement dans ses thématiques ou son histoire. et c'était pareil avec blueberry. quand la france s'empare d'un genre, il ne l'assume pas ou bien veut en faire autre chose, pour ne pas faire comme les américains, et on se retrouve avec un truc qui est à mi-chemin. c'est ça le vrai drame. et pourtant, on a les idées et le savoir-faire puisque les USA et d'autres pays aussi viennent se servir chez nous. les décideurs sont frileux, les réalisateurs confortés dans des options sans risques grâce aux moyens de financement avantageux et des acteurs qui ne marchent pas au box-office peuvent jouer dans 5 films dans l'année sans que ça ne gêne personne. Trop de films sortent en France et se partagent un gâteau minuscule. un article sur vodkaster le résume bien : presque 80% du film doivent se partager 40% du marché du film français soit un peu plus de 166 000 entrées par film en moyenne.
  • Neimo
    Je suis contente de voir que je ne suis pas seule à penser ça!
  • Neimo
    je pinaille, mais si on regarde bien, The Search avait un sujet qui est loin de fédérer du monde, la belle et la bête avait une photographie un peu cheap et des défauts dans le scénario, il n'y a qu'un illustre inconnu sur lequel je ne peux pas me prononcer. Mais je suis d'accord avec toi,le problème vient des producteurs et réalisateurs qui sont trop frileux et des spectateurs qui ne jurent que par le divertissement US.mais je reste convaincue que si on insistait un peu plus on pourrait sortir des trucs innovants et bien foutus, même en France.
  • Solostaran
    Je suis content pour Babysitting puisqu'il correspond particulièrement à mes références culturelles et je l'ai adoré. Mais c'est surprenant car il n'est pas fait pour tout public.Enfin le malaise du film français à des racines profondes de toute façon.
  • fandenajoua
    Tout ça pour dire que des films peuvent être rentables grâce à tout ce que j'ai cité ci dessous... et pas seulement grâce aux entrées
  • fandenajoua
    Mais c'est la rentabilité selon uniquement ce qu'on rapporté les ventes en salle ?Parce qu'il y a aussi tout ce qui concerne la pre-prod et post-production, avec sortie en DVD, vente aux chaines de TV etc. est ce que c'est pris en compte ici ou seulement le cout du film/les recettes avec entrées en salle ?
  • Bullroarer
    Fin pour asterix aux jeux olympiques ils ont reussis a avoir un budget de 78 M d'euros. Ce fut la pire bouse de l'humanité mais ils ont eu le budget donc c'est faisable. Le problème c'est les réalisateurs les producteurs, ils nous servent des truc enfantins non stop avec des scenarios que n importe qui arriverait à tourner. Le dernier film français qui était géniale c'était je trouve Un prophête d'audiard, budget 12 M, un scenar qui tient la route et de vraie acteurs, pas de dubosc; kev adams et autre clampins. En plus le ministère de la culture file des enveloppes pour aider le cinéma français et les 3/4 c pourris. Je comprenais la polémique sur les salaires ya quelque mois. Tu file du fric résultat un film bof. Apres on parle de L.Besson, il test des truc mais depuis le 5eme élément il a rien fait de super. Lucy avait un concept géniale mais bcp trop court et expéditif (limitless ds le meme genre était plus approfondit). T'aurais mis un spielberg, scorcese, fincher etc dessus, le film aurait durer 2h30 avec bcp plus de contenu. Il y a juste un probleme en "haut" on a des talents en france mais ils se cassent à l'étranger (alexandre aja etc) Apres en france on a des niches comme borgia, braquo scenar FR par exemple mais c'est trop peu.
  • this is my movies
    Si je partage ton agacement, je ne suis pas tout à fait d'accord avec le fait que plus de films de genres marcheraient car on remarque que dans le bas du classement, on retrouve beaucoup de films de genres avec "Un illustre inconnu", un drame historique avec "The search" et de la fantasy avec "La Belle et la bête". Même "Lucy" avec ses 5 M d'entrées n'est pas rentable et il doit sa rentabilité à son exploitation US. Le cinéma de genre ne prend pas en France s'il n'est pas estampillé US. Pour faire du bon cinoche de genre, il faut des moyens et tous les vrais réals de genre qui s'y sont frottés n'ont jamais réussis à lever plus de 2 M€ max d'où un rendu cheap. Et si un film de genre se pointe avec un budget de ouf, c'est parce qu'il a une grosse tête d'affiche pas crédible pour le genre d'où échec d'où retour aux petits budgets. C'est sans fin et ça n'arrivera jamais. Même le polar est en crise malgré de bonnes intentions.
  • AMCHI
    Pas grand chose d'alléchant à se mettre sous les dents dans ce top 10.
  • Clem L17
    Merci pour ton commentaire ! J'ai tellement l'impression de parler dans le vide des fois que ça fait plaisir d'entendre quelqu'un qui en a marre comme moi. Malheureusement ce dont tu parles est une utopie. On ne verra jamais les genres que tu décris en France. Trop… américain… trop cher et avec un potentiel divertissant très fort… ça fait donc très peur...
  • sochalien95
    Le ratio coûts/recettes et l'on obtient la rentabilité.En résumant de façon simpliste, la rentabilité c'est aussi comme dans un placement...je place 500 euros qui m'en rapporte 10...j'en place 10 qui m'en rapporte 5...j'en place 500 j'en récupère 480...j'en place 10 j'en récupère 1...je vous laisse deviner lequel est le plus rentable ;-)
  • Clem L17
    Non je me demande d'où VIENS l'argent. C'est pas pareil.Pour faire tout ces films, une partie du prix de ton billet quand tu vas au cinéma sert précisément à les financer. Du coup, c'est de l'argent publique. Et encore une fois tout le monde se moque de savoir si notre argent est utilisé à des fins intelligentes. "Ah ben c'est comme ça, on y peut rien". Si, on peut au moins se poser des questions.5-6 films… Mais des films comment ? Je crois même qu'on pourrait en produire une centaine de drames larmoyants comme on a l'habitude de les faire. ^^Mais le bon dieu et babysitting ont fait un carton et c'est tant mieux pour eux ! Et je vois pas pourquoi ils devraient se cacher ou avoir honte.Il va falloir que les gens comprennent que le cinéma est une compétition aussi. C'est pas le tout de faire des films au km. Il faut aussi tout faire pour que ça marche. Et ça passe par :-moins de films, -plus de films différents, dans des genres différents, -des sujets plus excitants -et plus de com' sur chaque films. Voila comment ça doit se passer.Ou alors qu'on vienne pas pleurer parce que la plupart des films se plantent. Eh ben j'aimerai bien la voir la rentabilité à l'international. Parce que même le Bon Dieu ou les Chti ça marcherait pas au Etats Unis. C'est des sujets trop Franco-Français.A part Besson, personne ne sait s'exporter et avoir vraiment un rayonnement international. Alors Luc on lui tape toujours dessus parce qu'il produit des films bébête, sans doute, mais lui il a compris comment ça marche. Et il vient pas pigner en permanence.Voila ce que j'avais à dire.
  • vive-le-cine123654789
    Et ils ont calculé ça comment nos amis de BFM ? Parce que bon, quand on fait la moyenne pour Babysitting par exemple, on en arrive à grosso-modo 8€ la place de ciné ; ce qui pourrait correspondre au prix moyen du ticket de cinéma en France pour 2014 (en tenant compte des réductions étudiante, sénior, séance du matin, carte illimitée...).Du coup, cela me laisse sceptique, car les producteurs ne touches jamais 100% du prix d'un billet en salle, mais plutôt dans les 40% (une fois qu'on a retiré la part distributeur, celle pour l'exploitant et enfin toutes les taxes). Un film est rentable pour le producteur s'il fait au moins 2,5 fois son budget. Et on constate alors qu'ils ne sont que 5 films français exploités en France dans ce cas... C'est tout de suite moins sexy quand même...
  • SimonHP
    Tu dis que tu te demandes ou va l'argent ... Mais déjà, avec la rentabilité d'un Babysitting ou Bon Dieu, on peut produire 5/6 films ! Et puis l'étude ne montre pas la rentabilité à l'international de tous ces films, car il y en a un certains paquets qui ont (plus ou moins) fonctionné en Europe et Amerique du Nord & Sud
  • Clem L17
    C'est justement ça. C'est un problème de culture. On a pas assez le gout du divertissement. C'est bien dommage. Car l'un ne doit pas empêcher l'autre et inversement selon moi.District 9 est un exemple mais il y en a beaucoup d'autres.Exactement… J'ai fait une école de cinéma pendant 3 ans. Et là je commence tout juste à rentrer dans le métier, difficilement. J'ai étudié le financement de films français et c'est… étonnant. Je ne comprend pas que tout le monde se gargarise de quelque chose qui empêche beaucoup la création selon moi.Côté enseignement, je peux te dire que c'est pas bien glorieux. Ah on apprend des choses, c'est sur. Techniquement surtout. Mais on est jamais libres de faire ce qu'on veut artistiquement. En 3 ans, on nous a parlé à peine pendant 1 cours de Spielberg, 1 fois Blade Runner de Ridley Scott, jamais de Christopher Nolan même en cours de scénario… (C'est dire le malaise…)Le truc, c'est qu'on est formatés à sortir des films typiquement français dès le départ. Il y a un espèce de protectionnisme idiot dans ce pays qui commence sérieusement à me gonfler.Enfin voila. C'était le petit coup de sang du mercredi matin ^^
  • Willow-des-bois
    Un film qui fait 243 entrées est 3 fois plus rentable que Le Petit Nicolas 2 et ses 2,5 millions d'entrées, soit plus de 10 000 fois plus d'entrées… mais avec un budget pas mal plus de 10 000 fois supérieur, forcément…Donc on va être gentil et dire qu'un film aux 243 entrées est un plus gros succès qu'un aux 2,5 millions.XDC'est tjs délicat de comparer l'incomparable.C'est comme comparer Federer et n'importe quel tennisman actuel ou ayant exercé depuis la préhistoire.XD
  • Cuderoy
    Je suis totalement d'accord sur le fait qu'en France, on tape trop dans le brut. L'exemple de District 9 est très bon, même si je trouve la seconde partie du film moins intéressante. Et c'est vrai que quand j'écris des choses un peu original (j'ai 2 "gros" scénario de SF), je me dis que si par miracle il devait sortir sur un écran, il serait pas produit par des français, et ce même pour un scénario fantastique que j'ai à la "Only Lovers Left Alive"... C'est vraiment dommage. Après sincèrement, au vue du passif dans le pays et de la manière dont on apprend le cinéma en école (j'imagine en tout cas, je suis pas en école de cinéma), je suis pas sûr qu'on ait beaucoup de réalisateurs capables de sortir un District 9 avec le travail dantesque que c'est niveau production et tournage.Enfin, le cinéma français montre qu'il est un gros paradoxe. D'un coté, la plupart des films rentables sont produits pas les "grosses sociétés" de prod françaises (MK2, TF1, Groupe M6, Studiocanal, Gaumont, etc), de l'autre, faire un film est extrêmement difficile car la plupart sont financer par les régions et que l'argent public est très surveillé. Donc en fait, NOTRE argent sert à financer des films pour la plupart pas originaux et qui marchent pas ET à payer les places de cinéma pour rentabiliser des films gros budgets de société privée. Effectivement, y'a un truc qui va pas...
  • Neimo
    Ce serait bien qu'à un moment en France on se rende compte qu'il existe d'autres genre que la comédie ou le drame social dans le cinéma. S'il vous plait arrêtez de vous acharner à sortir des comédies inintéressantes et lourdingues dans le meilleur des cas (bien sûr il y a toujours des exceptions), et aventurez-vous vers des drames historiques, de la SF et pourquoi pas de la fantasy, bref tout ce que l'on ne voit pas dans le paysage cinématographique français. Ca nous changerait... On dira ce qu'on voudra de Besson, mais lui au moins il innove de temps en temps. Il ne me semble pas qu'en France un autre que lui aurait pu tourner Lucy. Il est le seul à oser bousculer nos habitudes et franchement merci!
  • Alexis13160
    Mais le cinéma doit gagner des sous aussi. 8€ ne revient pas au film
  • TheCin?phile95
    Tellement mérité pour Babysitting :)
  • Clem L17
    Interessant ton analyse. Je suis d'accord. Ce que je critique, c'est le manque de différence entre les films français. J'ai toujours l'impression que c'est un peu la même chose. Plein de bons sentiments et ça se prend pour plus intelligent que ça l'est.Je veux dire : on veut parler d'un problème social, qu'est ce qu'on fait ? Ben on va dans une banlieue ou dans un quartier défavorisé… Les américains ils font quoi ? Ils visent plus large et ils parlent de problèmes sociaux dans un film de SF comme District 9 qui est divertissant. Le divertissement… c'est ça qui nous manque...Le cinéma français est trop moralisateur je trouve. On veut toujours faire des chose très petites en se disant "Eh oui, nous on parle de choses profondes sans dépenser et sans jamais parler d'argent… "C'est ce côté pti malin qui m'agace.Après c'est sur qu'il y a des films qui méritent d'être vus !Ah c'est cool que t'écrive des scénar'. Moi aussi ! On est jamais mieux servi que par soit même ;)
  • camille c.
    oui sauf que la plupart de ces films n'ont qu'une seule carrière et elle se passe en france , c'est bien ça le drame du cinema français il s’exporte très peu ou très mal ailleurs
  • maxou140
    Oui mais je pense pas que ça soit la majorité des places qui coûte ça... Après, je dis peut-être des conneries mais je reste tout de même sceptique...
  • alabamasussex
    A titre personnel je suis pas si étonné. Le prix des places a bien augmenté ces dernières années. Dans un multiplex de la région parisienne, souvent bondé d'adultes dans les séances du soir, une place c'est 10€ + 2/3€ pour des lunettes 3D.Aussi, je ne serais pas non plus étonné d'apprendre que les cinémas font plus d'argent avec la publicité avant séance (20 minutes) et la confiserie (5-10€ le popcorn, 4€ les 50cl de soda, les chips à 3€, etc...).Après dans mon calcul je n'ai pas déduit le coût du film pour calculer la rentabilité. Si on part du principe que le calcul est le suivant 3,4M x 5,8 - 3,4M le tout divisé par le nombre d'entrées, on a effectivement un revenu de 7€ par place... M'enfin 7/8,5€ ça reste du chipotage ^^
  • maxou140
    Ça me paraît énorme quand même... Surtout que, pour reprendre l'exemple de Babysitter, la majorité du public était logiquement jeune/étudiant. Donc ça devait y aller les tarifs à 4-7€ (selon le cinoche encore une fois). Je connais pas les marges que se font les salles mais ça doit vrai être une misère si c'est ça...
  • Eddy M.
    Aucun film intéressant dans les 10 premiers !!!! A part "Gone Girl" !!!La Palme de la Nullité allant bien sûr au film "Sous les jupes des filles"
  • Oyashiro-Sama
    Pas très glorieux d'avoir Babysitting en 1er(et oui je sais, je l'ai vu aussi...)Tant mieux pour eux dirons-nous.
  • alabamasussex
    A défaut d'être une comparaison pertinente, cela donne au moins une bonne indication du potentiel commercial d'un certain type de film (blockbuster, indépendant, film de genre, etc...) "made in France " sur le marché français. C'est un tableau intéressant je trouve !
  • Wilyrah
    Une gigantesque daube aura donc été le film le plus rentable de l'année. Consternant :( http://www.lebleudumiroir.fr/b...
  • alabamasussex
    Faisons le calcul. Babysitting a rapporté 5,8621 fois ses 3,4 millions de budget, soit 19931140 d'euros qu'on divise par les 2358733 entrées. Ce qui fait 8,44€ par entrée.Bon je suis pas génial en maths, j'espère ne pas m'être trompé... Mais pour le coup, cela correspond bien aux 8€ de Thomas B.
  • Fatiha O.
    Merci pour l'info :-)
  • Cin?mangaeek
    Je me pose la même question...
  • Cuderoy
    J'aime bien prendre l'exemple de Drive et Taxi 3 qui ont un budget similaire perso, les gens sont plus facilement choqué.Je suis d'accord avec toi sur le fait que trop de long métrages sortent vu la qualité de certains (distinguons cela des courts et moyens qui n'ont pas du tout la même vie). Le problème c'est qu'on peut pas vraiment distribuer plus de 2-3 films français par semaine, avec 52 semaines et 300 films par an, le problème est vite vu. Et la chose qui est sûr, c'est que si ton film est distribué dans 2 salles, il se rentabilisera jamais.Manque de place, beaucoup de films se pètent la gueule... Sauf que je vois pas vraiment en quoi c'est un problème. Si un réalisateur et ses producteurs ont envie de faire un film, je vois pas en quoi on aurait le droit de leur dire non (surtout en leur sortant l'argument "ça rapportera pas assez de fric"), par contre je suis d'accord, faut pas venir se plaindre non plus que personnes le voit, fallait y penser avant. Je reste tout de même assez dégouté qu'une comédie comme Supercondriaque vienne prendre des places à d'autre film plus profond, plus intelligent, moins grand public qui meurt dans les salles obscurs moins fréquentées. Mais bon, les spectateurs, c'est bien le truc qu'on pourra jamais changer dans l'industrie du cinéma.Perso, j'écris des courts, des moyens, et aussi des longs, j'espère un jour en voir un sortir. Sincèrement, PERSONNE n'écrit une histoire qui lui tient à cœur en se disant "pas mal, ça rapportera assez", c'est juste une hérésie pour un auteur. Faut pas oublier que la plupart du temps, c'est de là que pars une œuvre. Besson par exemple, a très bien compris que les films qu'il écrit à la va vite et qu'il produit sont des merdes, sauf qu'elle rapporte, à coté, il sort des films non rentables en France (même Lucy, c'est dire) mais qui peuvent être vraiment bon. Ce qui montre quand même à quel point tout cela est ridicule. Le truc, c'est que tout le monde peut pas faire comme Besson.Enfin faut juste se rendre compte d'un truc basique concernant la promo, qu'ils soient grand public ou non, la quasi-totalité des films du Top 10 ont une bonnes bande annonce....
  • Cuderoy
    Si Goal of the Dead s'est viandé à un point inimaginable, il a au moins le mérite de faire un score à la James Bond... classe.C'est triste de voir que pour avoir un film rentable, faut être dans le top 20 annuel, c'est même plutôt flippant pour les producteurs français. Faut pas s'étonner de pas les voir prendre de risques... Content pour Hippocrate et Les Combattants.
  • maxou140
    Oula non, plus entre 4-6€ je pense... Avec les tarifs étudiants/-26 ans/enfants/chomeurs/retraités/etc... Tu dois seulement avoir que la moitié des spectateurs qui payent 8-10€ (perso, étant étudiant, je paye toujours entre 4 et 7 euros selon les cinoches). Il faut aussi payer les salles qui projettent le film...
  • Loskof
    Attention si les gens vont voir des films américains et pas des films intimistes français (pour grossir le trait) ce n'est pas qu'une question d'excitation devant un film.Pas mal de gens vont voir un film à gros budget parce qu'il y a eu de la promo autour, etc, et il n'y en a pas tant que ça qui crient au chef d'oeuvre après, c'est même souvent le contraire. Il faudrait que l'on arrête de considérer que film excitant passe forcément par les codes hollywoodiens (action, effet spéciaux, acteurs connus, film de genre, etc). Ce n'est pas grave de ne pas avoir de film d'action en France, le cinéma asiatique en regorge et il le fait bien. Si on sait faire du drame social, alors pourquoi s'en priver ;)? Le cinéma espagnol s'est spécialisé dans les films d'horreur aussi.Mais je te rejoins sur le fait qu'il faudrait faire le tri dans les productions et que les quelques films de très bonne qualité qui sortent sont cachés par la masse de films lambda/nul.On a la chance d'avoir un pays qui a sa propre culture cinématographique, il serait dommage de la perdre. Regarde le cinéma italien, il est tombé dans l'oubli...
  • Gabrielle B.
    En fait, plus le budget est élevé moins il a de chance d'être rentable.Mais pour certains films le budget est nécessaire s'il y a besoin d'effets spéciaux ou seulement pour s'assurer qu'il fera gagner un minimum d'argent aux producteurs même s'ils sont moins rentables que des films à petit budget.Par exemple, rien ne pouvait laisser deviner que Bande de Filles connaitrait un succès suffisant pour qu'il soit amorti alors qu'un film avec Patrick Bruel et Sophie Marceau il est possible de deviner à peu près le nombre d'entrées et donc d'augmenter le budget.Bien sûr, cela n'a pas de rapport avec la qualité et l'intérêt des films.
  • Jeremy Lesnes
    Mais dans ce cas là, il y a un problème soit sur le nom du classement, soit sur les données. Parce que le film est rentable du coup. Alors voir 59% de rentabilité... pourquoi ne pas prendre en compte les spectateurs de partout. C'est censé être un classement sur les films français, pas sur les films français en France. Je trouve l’intérêt moyen, même si ça permet de ce rendre compte de certaines surprises.
  • fedor85
    le coup de faire une étude de marché c'est une co.... sans nom, ça y a pas de doute.que se soit 200 millions ou 10 centime.peu importe, un film est un produit commercial (aucunement péjoratif) il doit en rapporter, c'est de l'économie. Sans parler de réaliser des chef d’œuvre intemporel, j'ai rien contre les blockbuster tant que c'est divertissant et efficace.quelque marvel on été fait avec talent peu importe leurs budget.(pour moi) un film doit savoir s’équilibrer entre artistique et commercial.
  • Clem L17
    La qualité ne suit pas ! :O D'accord pour certains gros budgets mais sinon c'est globalement mieux que les trucs qui sortent chez nous. Et je ne parle pas de Marvel… ils commencent à être lourd eux aussi.Mais c'est toujours pareil: au moins les gens vont les voir… chez nous ça coute rien, ça rapporte rien, et personne va les voir….Non mais ils sont quand même plus excitants que les films français, non ?Au moins les américains ils sortent de tout. Nous on a le choix entre comédie grasse, drame social, comédie dramatique, polar de temps en temps.Depuis quand on a pas vu de la SF en France ? Un film de guerre (Indigène ou L'ennemi intime mais sinon) Ou une fresque historique sur notre pays qui se targue en permanence d'avoir une histoire extrêmement riche. Il faut remonter à 2001. Le Pacte des Loups. J'ai surement du en oublier mais c'est pour dire qu'il faut chercher au fond des tiroirs.Tout ça pour dire : réfléchissons avant de faire un film. Arrêtons d'en balancer au mètre et sortons un peu des sentiers battus de genres bien de chez nous… C'est lourd.
  • Thomas B.
    il faut compter 8 € pour une entrée environ
  • spider1990
    ils se sont bien battus, reste plus que le marché de la vidéo pour sauver quelques uns
  • Loskof
    Tu cites un film sorti il y a plus de 4 ans, c'est bien maigre quand même...
  • Loskof
    Ce que j'ai voulu dire c'est qu'à l'heure actuelle plein de films sortent car une étude de marché à dit que ça allait fonctionner. Je trouve ça bien moche et cela freine la création.Quand Marvel met 200Millions pour faire un film, ne vient pas me dire qu'il y a un but artistique derrière. Le but c'est de faire de l'argent et pour cela il ne faut pas changer les habitudes des gens, donc ne pas être trop créatif.
  • Loskof
    Les Américains produisent très très peu de films avec un budget moyen (entre 10 et 50millions je dirai). Ils ont le même souci que nous. Ce que tu cites ce sont des exceptions. Ils ont l'avantage d'avoir su exporter leur modèle culturel et 99% de leur films à gros budget sont rentabilisés. La qualité suit-elle? Je ne trouve pas.Je ne dis pas que le cinéma français est parfait, mais c'est bien que des films sortent sans qu'il y ait eu une étude de marché avant.
  • Jipegos
    Goal of the Dead dernier Oo et bien c'est bien dommage, car j'ai été agréablement surpris par ce film! bien meilleur que beaucoup d'autres films présents dans les rentables
  • Clem L17
    Heu… oui. Largement plus de 200 films… et c'était plus de 300 en 2013.Moi je te parle pas des grosses comédies. Arrêtons de taper sur les films à gros budget. Parce que Supercondriaque (exemple), il a beau être pourri, mais les gens vont le voir. Au moins.Et ben moi je suis pas content. Parce ce que ce genre de cinéma subventionné comme tu dis est en train de plomber l'art. Par exemple, je pense aussi qu'on a beaucoup plus à apprendre des américains au niveau économique que l'inverse. L'Amérique c'est pas uniquement Transformers hein… (je dis ça parce que c'est toujours l'exemple qu'on me donne)Parce que eux ils sont capables de sortir de très grands films avec des budget très faibles. Eux. Deux exemples : Zero Dark Thirty 20 millions, Night Call 8 millions. District 9 30 millions.Nous, c'est un remake de l'Emmerdeur avec Richard Berry à 22 millions d'euros.Et c'est qu'un exemple.Alors qu'on arrête de me parler de "côté artistique à la française".On se croit toujours plus malin que tout le monde et on finit toujours par être la risée du monde.
  • Clem L17
    Ben oui… Tout le monde à besoin de manger c'est bien ce que je dis… Alors pourquoi se complaire dans un système ou personne ne semble y trouver son compte ? J'ai dit "ne semble".Ce qui faudrait se poser comme question c'est : Quels films vont voir les gens?Je pense qu'une grosse partie des retombées économiques indirectes est due à des films américains.Car les 10-35 ans ils vont voir quoi ? En général ?
  • Robert L.
    C'est un classement que sur la France, donc non. Après le film est surement rentable si on rajoute les recettes à l'étranger mais pas en France.
  • fedor85
    ça fait plus de 4 ans. en 4 ans, on a pas beaucoup été subjugué par un grand film. ou pas assez
  • Robert L.
    On a eu Inception il y a pas longtemps quand même.
  • Robert L.
    Tu es sûr que Supercondriaque n'a pas bénéficié d'aides ? De toute façon, le système des intermittents dont bénéficient Boon, Depardieu et compagnie s'applique à tous lui et il est payé par nos impôts.Effectivement, j'aurais dû préciser. Je n'ai rien contre les films artistiques mais la comédie française de base (Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu, Intouchable...) me gonfle sérieusement.
  • fedor85
    "Car il ne faut pas se leurrer, un film fait pour être rentable ne sera que peu ambitieux au niveau artistique, c'est mécanique."c'est pas une attaque personnel, mais je HAIS cette phrase.Seven est un film culte et il a rapporter un paquet de pognon, Amadeus même chose, les parrains, terminator 2 a explosé le bo tout en étant une grande œuvre de sf. la grande vadrouille est un film culte, qu'a rapporté aussi.C'est seulement qu'aujourd'hui, on ne sait plus allier art et commerciale. On vit quand même une époque bien pourrie niveau ciné avec quelque sursaut
  • frsatifr ..
    Le classement ne prend en compte que les entrées en France. Lucy ayant eu un bon succès international, cela doit changer le classement je pense
  • fedor85
    ah oui, pardon. ^^
  • Loskof
    Ce qui est grave c'est de financer des films à gros budget dont on sait pertinemment que cela sera à perte (ex: la bouse avec Marceau et Bruel).Par contre c'est très bien d'arriver à financer des films dont le but n'est pas uniquement commercial. Effectivement la qualité n'est pas toujours au rendez-vous, mais cela permet de dégotter quelques perles, comme Bande de Filles par exemple.
  • Matthhou
    Nous sommes d'accord. Mais que je sache, Supercondriaque n'a pas touché d'aides de l'état et seul le producteur en est pour ses frais... (encore que, les diff télé et les ventes dvd vod devraient compenser le manque à gagner).Je complèterait juste ta phrase d'un mot : "la plupart des films français COMMERCIAUX sont tous les mêmes". Les autres n'ont de toute façon pas le budget com' pour qu'on les connaisse. Le public de ce genre de films est abonné à télérama ou client fidèle du cinéma art et essai près de chez eux.Quant au PIB, c'était une image mais merci pour la précision.
  • Robert L.
    Non, regardes la liste. Il n'est pas rentable en France.
  • Loskof
    Je suis en partie d'accord sur le fait que sortir plus de 200 films en France au regard de notre population est une ineptie. Mais c'est surtout une ineptie pour les films à gros budget (c'est à dire les grosses comédies), car les gens les boudent de plus en plus et car ça ne s'exporte pas.Par contre je suis content que notre système permette de financer des films en dehors de tout contexte commercial. Le côté artistique est alors pleinement valorisé. Car il ne faut pas se leurrer, un film fait pour être rentable ne sera que peu ambitieux au niveau artistique, c'est mécanique.
  • Robert L.
    "Les artistes ont besoin de manger", ça c'est une évidence mais quand on touche plusieurs millions pour un film, là ça va au-delà du simple besoin alimentaire et du simple confort de vie. Regarde le budget de Supercondriaque pour avoir une idée de combien sont payés les acteurs (pourtant médiocres) comme Dany Boon.Le problème de la plupart des films français, c'est que ce sont tous les mêmes : des histoires bien touchantes qui dégoulinent de bons sentiments... et pour lequel les acteurs prennent des fortunes.P.S : Le PIB ne se mesure pas en points. Ne pas le confondre avec la croissance.
  • fedor85
    dans le top 10 non, mais il fait partie de la liste de 22 film rentable avec l'exploitation en france.
  • Big_Snake
    Pas de Lucy ?
  • Alexis13160
    Il y a un truc que je comprend pas. en France on compte en nombre d'entre. mais une entre ça rapporte combien ?
  • Alexis13160
    D'un côté la distribution était special
  • camille c.
    ce n'est pas une grande nouvelle que les films français sont rarement rentables
  • kalua
    Les autres recettes (DVD, télévision, étranger...) n'étant pas encore connues, nous les avons estimées, en nous basant sur ce qui a été constaté dans le passé. Précisément, nous nous sommes basés sur l'étude d'Olivier Bomsel et Cécile Chamaret. Cette étude avait conclu que les entrées en salles représentaient 44% des recettes des films au budget supérieur à 7 millions d'euros; 29% entre 3 et 7 millions d'euros; et 22% en dessous de 3 millions d'euros. extrait de l'articlehttp://bfmbusiness.bfmtv.com/e...
  • Fatiha O.
    Il faut savoir que ce constat n'est pas purement français. Les films ne génèrent pas d'argent uniquement en salle en France. Certains films vont à l'international et font aussi de l'argent sur les dvd, la vod et la diffusion tv. Je pense qu'il serait intéressant de faire un dossier sur la rentabilité des films qui ont déjà connu une sortie dans les différents supports.
  • Matthhou
    Voir mon commentaire juste avant le tien. Les "artistes" que ce soit au sens péjoratif ou au sens noble du terme, ont tout de même besoin de manger et il faut les payer quand on fait un film.Les films "industriels" non rentables sont des risques pris par des prods qui perdent de l'argent.Les films "artistiques" financés par nos impôts sont financés sur des critères bien précis et entrent dans la même catégorie que les musées ou les théâtres : des institutions non rentables directement mais aux retombées économiques indirectes conséquentes.Si c'était vraiment de l'argent jeté par les fenêtres, il y a bien longtemps que les budgets d'aides à la création auraient disparu ! Il ne faut pas penser uniquement à la retombée du film, mais à toutes les retombées que ce celui-ci peut avoir ailleurs. Tu peux être sûr que si on arrête de financer la création française, c'est bien plus que des intermittents qui seront au chômage et ça fera baisser le PIB de plusieurs points !
  • Clem L17
    Dossier intéressant !"Selon cette étude, seuls 22 films, soit 11% des longs métrages français sortis en 2014, seraient rentables."Ah parce qu'il faut faire des études pour s'en rendre compte ?!Près de 90% des films français ne "seraient" donc pas rentables. J'aime bien le conditionnel…Non mais… on marche sur la tête là… Quand va t'on arrêter de croire en France qu'on peut sortir autant de film en une année et que tous soient rentables…Moi ce que j'aimerai savoir c'est : d'ou vient l'argent pour faire ces films ? (je connais déjà la réponse mais…)Chaque année des centaines de films se plantent, et chaque année on nous dit fièrement qu'il y a encore plus de films français produits que l'année précédente. Je suis pas économiste mais… ça peut pas marcher là…Tout le monde fait son petit film dans son coin et ne se soucis en aucun cas de savoir si son film va rapporter un minimum ou intéresser les gens. "On le fait et on verra""Vous en voulez pas ? Ben vous l'aurez quand même. Parce qu'on a jugé bon de vous ouvrir l'esprit avec ce drame plein de bons sentiments".Je crois que cette situation vient du fait qu'on soit des "artistes" en France. Artistes au sens péjoratif du terme.Des illuminés qui n'ont que faire des questions économiques. "L'argent c'est caca, c'est pour les américains, nous on fait des choses profondes"Profondes, sans doute. Mais ennuyantes à mourir et qui n'attire personne.Je vais dire un truc qui va sans doute choquer mais… Oui faire un film, ça coute cher. Et un film se doit de rapporter de l'argent. Le cinéma est une industrie avant tout. Le côté artistique est une enveloppe. Et tant mieux si elle fait partie d'un oeuvre. En France, on fait tout l'inverse de ce qu'il faudrait.On veut faire des films sans argent, qui ne rapportent rien, mais qui sont profonds et réussir à payer les gens qui font le film.Oui, il y a des gens dont c'est le métier et qui vivent du cinéma. Nous avons inventé le cinéma je vous le rappelle… Comment avons nous pu tomber si bas…
  • Matthhou
    Sauf que le principe même de cette liste est faussé puisque le budget inclue les aides d'état mais ne prend pas en compte les retombées autour du film.Combien de personnes ont ainsi pu toucher un cachet d'intermittent, un salaire dans les sociétés de production, distribution etc. et ont pu nourrir leurs familles ? Combien ont gagné les salles ? Combien a touché l'état en taxes diverses et variées à toutes les étapes de la production à la diffusion et touchera grâce aux exploitations futures ? Combien ont gagné les restaurants autour des cinémas grâce aux spectateurs qui sont allés manger avant ou après la séance ? ...Je suis ravi que mes impôts servent à financer ces films non rentables mais variés, plutôt que de laisser le cinéma devenir une entreprise dont la seule fin est la rentabilité et va donc ne produire que des films grand public à partir des quelques recettes qui marchent.Le cinéma, comme tous les autres arts n'est pas fait pour être rentable directement. Il provoque des retombées économiques indirectes, mais colossales.Sans parler de ce qui ne se calcule pas : la gain pour chaque spectateur d'avoir partagé un moment d'émotions, parfois de réflexions ou simplement de détente qui fait oublier les tracas de la vie. Et ça, comme dirait Mastercard, ça n'a pas de prix.
  • fedor85
    11% des films rentables. Ouhaou on fait mieux que l'année dernière et ses 10%.Y a du mieux. :)Sinon j'aimerai avoir les chiffre de l'exploitation international pour ces films. et maintenant, on compare avec le box office us. ^^
  • Badaask
    Tellement mal dépensé.
  • NicolasLPLB
    il y avait une sombre rumeur de cachets d'acteurs à un moment...
  • Robert L.
    Il faut 30 pour les acteurs. Le vrai budget, c'est 1.68...
  • Deckard R.
    Pour comparer, c'est le budget de " La Belle et la Bête ", " District 9 " ou encore le dernier Astérix de Clichy/Astier. Là c'est justifié. Pas pour " Supercondriaque ".
  • Deckard R.
    Et c'est bien dommage. Très bon film de genre.Mais bon c'est mal vu en France...
  • thieum2000
    106 personnes pour Goal of the Dead ?! Ca fait mal. :(
  • NicolasLPLB
    Ce qu'il y a d'étonnant c'est comment mettre dans ce classement lucy, qui a été taillé pour l’international(avec son budget et sa production) par rapport à d'autres (voir la majorité) qui sont plus pour une sortie national(voir les pays francophone) et qui sont ensuite, pour certains, vendu à l'international suivant les entrées.
  • Genevieve Vavance
    Le budget de certains films laisse rêveur... 31,68 pour "Supercondriaque"... J'en reste pantois.
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Diaporamas recommandés
La Ballade De Buster Scruggs, Fargo, The Big Lebowski : c'est quoi un personnage des frères Coen ?
NEWS - Films à la TV
jeudi 15 novembre 2018
La Ballade De Buster Scruggs, Fargo, The Big Lebowski : c'est quoi un personnage des frères Coen ?
Box-office France : Bohemian Rhapsody toujours en tête
NEWS - Box Office
mercredi 14 novembre 2018
Box-office France : Bohemian Rhapsody toujours en tête
9 choses à savoir sur les frères Coen
NEWS - Films à la TV
mercredi 14 novembre 2018
9 choses à savoir sur les frères Coen
Les Animaux Fantastiques 2 : 15 références à Harry Potter repérées dans le film. À vous !
NEWS - Sorties Ciné
mercredi 14 novembre 2018
Les Animaux Fantastiques 2 : 15 références à Harry Potter repérées dans le film. À vous !
Voir tous les diaporamas ciné
Top Bandes-annonces
Outfall Bande-annonce VO
Mortal Engines Bande-annonce VO
Sponsorisé
La Ballade de Buster Scruggs Bande-annonce VO
Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? Bande-annonce VF
Voyage à Yoshino Bande-annonce VO
Spider-Man : New Generation Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Back to Top