Mon AlloCiné
Moi, Tonya, No Pain No Gain… 5 histoires vraies ahurissantes made in USA !
Par Gauthier Jurgensen (@GauthJurgensen) — 23 févr. 2018 à 19:00
facebook Tweet G+Google

Parfois, on se dit que sans l’authentique histoire d’origine, on trouverait qu’un film n’est pas crédible. Dans certains cas, il faut reconnaître que la réalité nous dépasse… Surtout quand elle s’attaque au rêve américain !

Moi, Tonya de Craig Gillespie (2017)
1. Moi, Tonya de Craig Gillespie (2017) +

Moi, Tonya de Craig Gillespie (2017)

Synopsis

En 1994, l’univers du sport est bouleversé en apprenant que Nancy Kerrigan, jeune patineuse artistique promise à un brillant avenir, est sauvagement attaquée. Plus choquant encore, la championne Tonya Harding et ses proches sont soupçonnés d'avoir planifié l’agression et l'avoir mise à exécution…

C’est vrai !

Élevée dans une famille violente, régulièrement battue par sa mère, Tonya Harding s’entraine chaque jour dès son plus jeune âge. Elle est la première patineuse américaine à réussir un triple axel en compétition.

Début 1994, sa rivale Nancy Kerrigan est blessée au genou à coups de barre de métal au cours d’un entrainement pour les Jeux d’hiver de Lillehammer. Une enquête révèle rapidement l’implication de Jeff Gilloly, le mari de Tonya Harding, et de Shawn Eckhardt, un proche qui prétend être son garde du corps (et consultant en anti-terrorisme comme en contre-espionnage). Ce dernier aurait engagé des hommes de main pour intimider Nancy Kerrigan, commanditant ainsi son agression.

Tonya Harding a d’abord prétendu n’avoir pas été informée de cette agression, avant d’aller elle-même en parler aux forces de l’ordre, apprenant les risques encourus en cas de faux-témoignage.

Moins blessée qu’en apparence, Nancy Kerrigan a tout de même décroché l’argent aux Jeux de Lillehammer. Après avoir brisé le lacet de son patin, Tonya Harding eut une deuxième chance mais ne termina qu’à la huitième place. Elle fut ensuite exclue de la fédération américaine de patinage et condamnée à 110 000$ d’amende et 500 heures de travaux forcés.

Moi, Tonya Bande-annonce VO

No Pain No Gain de Michael Bay (2013)

Synopsis

À Miami, Daniel Lugo, coach sportif, ferait n’importe quoi pour vivre le "rêve américain" et profiter, comme sa clientèle fortunée, de ce que la vie offre de meilleur : maisons de luxe, voitures de course et filles de rêve… Pour se donner toutes les chances, il échafaude un plan simple et (presque) parfait : enlever un de ses plus riches clients et… lui voler sa vie. Il embarque avec lui deux complices, Paul Doyle et Adrian Doorbal, aussi influençables qu’ambitieux.

No Pain No Gain s’inspire de l’histoire incroyable mais vraie de ces trois kidnappeurs amateurs qui, en quête d’une vie meilleure, se retrouvent embarqués dans une série d’actes criminels qui dégénèrent rapidement… Rien ne se déroule jamais comme prévu.

C’est vrai !

Le 15 novembre 1994 à Miami, Daniel Lugo et ses deux complices enlèvent un homme d’affaire, Marc Schiller. Ils le tortureront pendant un mois entier dans un entrepôt pour le contraindre à leur céder sa fortune. Un fois l’argent transféré, les agresseurs tentent de faire disparaître Schiller dans un accident de voiture maquillé, dont il parvient à s’extirper in extremis. Il sera alors deux fois renversé par une voiture et laissé pour mort… mais s’en sort tout de même miraculeusement.

Fort de ce premier succès, les membres du "Sun Gym Gang" remettent le couvert et s’en prennent au couple Frank Griga et Krisztina Furton, qui ont fait fortune dans l’industrie pornographique. Au cours de leur agression dans leur résidence, Frank Griga est tué, la tête écrasée sous un haltère. Krisztina Furton, quant à elle, est empoisonnée avec un tranquillisant pour chevaux. Leurs corps sont ensuite démembrés pour empêcher leur identification (dans la confusion, les assaillants auraient - entre autres - tenté de cuire des restes au barbecue).

Le "Sun Gym Gang" est arrêté en mai 1995. S’en suit un procès où comparaissent d’autres complices, parmi lesquels une danseuse exotique croyant faire partie d’une cellule secrète de la CIA. Daniel Lugo et Adrian Doorbal sont condamnés à mort. Jorge Delgado (Paul Doyle dans le film) écopera de quinze ans de prison dont il ne purgera que la moitié. Il a été libéré en 2002.

No Pain No Gain Bande-annonce VO

Arrête-moi si tu peux de Steven Spielberg (2002)

Synopsis

Dans les années soixante, le jeune Frank Abagnale Jr. est passé maître dans l'art de l'escroquerie, allant jusqu'à détourner 2,5 millions de dollars et à figurer sur les listes du FBI comme l'un des dix individus les plus recherchés des Etats-Unis. Véritable caméléon, Frank revêt des identités aussi diverses que celles de pilote de ligne, de médecin, de professeur d'université ou encore d'assistant du procureur. Carl Hanratty, agent du FBI à l'apparence stricte, fait de la traque de Frank Abagnale Jr. sa mission prioritaire, mais ce dernier reste pendant longtemps insaisissable...

C’est vrai !

Entre 1964 et 1969, Frank Abagnale Jr. (âgé de seulement 16 ans au début des faits) est parvenu à se faire passer successivement pour un pilote de ligne, un médecin et un avocat. Il aurait parcouru plus d’un million de kilomètres dans vingt-six pays différents avant d’atteindre ses 19 ans. Son truc : monter à bord d’un avion se faire passer pour un pilote de la Pan Am qui doit effectuer un vol à partir de la prochaine destination (et se faire loger, au passage, par la compagnie).

Après une première arrestation, Frank Abagnale Jr. se fit passer pour médecin pédiatre sous le nom de Frank Williams. Pendant onze mois, il occupa un poste de responsable des internes dans un hôpital de Géorgie, déléguant la plupart de ses interventions à son équipe. Impressionné par un incident qui faillit coûter la vie à un nourrisson, l’escroc prétexta un décès dans sa famille pour se faire définitivement remplacer.

A 19 ans, en falsifiant un diplôme de l'université de Harvard, Frank Abagnale Jr. se convertit en avocat qui aurait réussi son examen au bout de la troisième tentative. Cette nouvelle usurpation ne durera que huit mois : un véritable ancien de Harvard se montra rapidement dubitatif.

Reconnu par un employé d’Air France grâce à un avis de recherche, il est enfin arrêté sur le territoire français en 1969. S’en suivit un grand nombre de tentatives d’évasion spectaculaires et plus ou moins fructueuses. Condamné à douze ans de prison, Frank Abagnale Jr. devint consultant pour le FBI à partir de 1974. Il continua sa carrière en fondant une compagnie d’expertise dans le domaine de la fraude.

Arrête-moi si tu peux Bande-annonce VF

I Love You Phillip Morris de Glenn Ficarra et John Requa (2009)

Synopsis

L'histoire vraie d'un ex-flic, ex-mari, ex-arnaqueur aux assurances, ex-prisonnier modèle et éternel amant du codétenu Phillip Morris. Steven Russell est prêt à tout pour ne jamais être séparé de l'homme de sa vie. Ce qui implique notamment de ne pas moisir en prison. Jusqu'où peut-on aller par amour? Très loin si l'on en croit l'histoire incroyable de Steven Russell, un génie de l'évasion rattrapé par son romantisme.

C’est vrai !

Steven Jay Russell, ancien flic et père de famille, est surnommé King Con (Traduisez : Le Roi de l’Arnaque), ou Houdini, en référence au fameux magicien spécialiste de l’évasion. Après son coming out, Steven Jay Russell a dû falsifier son CV à plusieurs reprises pour trouver un emploi. C’est ce faux pas qui l’a envoyé en prison pour la première fois. 1993 marque le début de ses évasions successives. Il se fait d’abord passer simplement pour un civil, puis pour un juge, divise sa propre caution par vingt (!) et enfin colorie son habit de prisonnier en uniforme d’infirmier.

A chaque nouvelle évasion, Steven Jay Russell falsifiait à nouveau son CV pour trouver des postes de directeur financier et détourner l’argent des entreprises qui l’embauchaient. En 1998, il tente son évasion la plus audacieuse en se faisant passer à la fois pour sidéen et pour un médecin cherchant des malades pour une étude expérimentale. Il se déclarera lui-même mort avant de se faire immédiatement passer pour un millionnaire de Virginie et tenter ainsi d’obtenir un emprunt de 75 000 dollars dans une banque. Capturé une bonne fois pour toutes après quinze jours de cavale, il écope d’une peine de 144 ans de prison, isolé 23h sur 24 de ses codétenus.

En 1995, Steven Jay Russell est effectivement tombé amoureux de son codétenu Phillip Morris, qu'il ne reverrait plus après 1998..

I Love You Phillip Morris Bande-annonce VO

Les Chèvres du Pentagone de Grant Heslov (2009)

Synopsis

Bob Wilton, un journaliste désespéré, fait l'heureuse rencontre de Lyn Cassady, soldat aux pouvoirs paranormaux combattant le terrorisme. Ils se rendent ensemble en Irak ou ils rencontrent Bill Django, le fondateur de l'unité, et Larry Hooper, soldat de l'unité qui dirige une prison.

C’est vrai !

Ils essayaient de devenir des Chevaliers Jedi ou de tuer des hamsters avec leurs pouvoirs psychiques… Le journaliste Jon Ronson a bien enquêté sur des expérimentations paranormales de l’armée américaine et la CIA jusque dans les années 1980.  

Quant au vétéran du Viêt-Nam Jim Channon (Bill Django dans le film), il a notamment tenté de développer une New Earth Army, fondée sur des croyances New Age : une sorte de secte militaire ésotérique visant à développer des techniques de "Combat Éthique" s’appuyant sur des "Prières de la Terre".

Les Chèvres du Pentagone Bande-annonce VO

 

facebook Tweet G+Google
Sur le même sujet
Commentaires
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Diaporamas recommandés
Will Smith a 50 ans : Découvrez les rôles majeurs refusés par l'acteur
NEWS - Stars
lundi 24 septembre 2018
Will Smith a 50 ans : Découvrez les rôles majeurs refusés par l'acteur
L'Amour est une fête, Boogie Nights, Capitaine Orgazmo... : 20 fois où le porno s'est invité sur petit et grand écran
NEWS - Stars
lundi 24 septembre 2018
L'Amour est une fête, Boogie Nights, Capitaine Orgazmo... : 20 fois où le porno s'est invité sur petit et grand écran
Box-office US : La Prophétie de l'horloge solide leader
NEWS - Box Office
lundi 24 septembre 2018
Box-office US : La Prophétie de l'horloge solide leader
Joker : Joaquin Phoenix terrorise le métro new-yorkais dans les nouvelles photos de tournage
NEWS - Tournages
dimanche 23 septembre 2018
Joker : Joaquin Phoenix terrorise le métro new-yorkais dans les nouvelles photos de tournage
Voir tous les diaporamas ciné
Top Bandes-annonces
Le vent tourne Bande-annonce VF
Halloween Bande-annonce VO
Sponsorisé
I Feel Good Bande-annonce VF
Donbass Bande-annonce VO
Lola et ses frères Bande-annonce VF
Un Peuple et son roi Bande-annonce VF
Bandes-annonces à ne pas manquer
Back to Top