Notez des films
Mon AlloCiné
    La Captive aux yeux clairs
    note moyenne
    4,0
    280 notes dont 47 critiques
    répartition des 47 critiques par note
    11 critiques
    18 critiques
    12 critiques
    5 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur La Captive aux yeux clairs ?

    47 critiques spectateurs

    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 4742 abonnés Lire ses 10 320 critiques

    5,0
    Publiée le 8 octobre 2014
    Un western admirable d'Howard Hawks qui restera quoi qu'on en dise l'un des cinèastes amèricains les plus sensibles à la vie et aux significations mystiques de la nature! Dans "The Big Sky", les rapports de l'homme avec la nature sont prèsentès comme un jeu : la vie elle-même ne saurait être vècue qu'à la façon d'un jeu et d'un risque, et la maturitè de l'adulte rèside prècisèment dans sa capacitè d'identifier, comme l'enfant, les fins et les moyens! Qu'on aimerait vivre cette vie intrèpide des Frontier Men en traversant des paysages à couper le souffle! Et puis c'est tellement beau quand Kirk Douglas joue de l'harmonica aux côtès de la magnifique Elizabeth Threatt alias Teal Eye! Ainsi les exploits de Merriwether Lewis et William Clark, qui ouvrirent la cèlèbre piste de Santa Fe, sont èvoquès dans ce nouveau chef d'oeuvre de Hawks! Et dire qu'il n'avait pas encore rèalisè le plus beau western de l'histoire du cinèma : "Rio Bravo"...
    DAVID MOREAU
    DAVID MOREAU

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 728 critiques

    1,5
    Publiée le 26 août 2010
    LA CONQUETE DU MISSISSIPI. Un western ennuyant, trop long et trop vieux.
    DivinMarquis
    DivinMarquis

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 292 critiques

    2,5
    Publiée le 6 juillet 2014
    (VIDEO) Ça n'est pas laid, bien sûr, mais les parties récitatives s'étirent tellement en longueur qu'on finit par s'ennuyer ferme.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1534 abonnés Lire ses 3 706 critiques

    3,5
    Publiée le 1 septembre 2015
    Bon dès qu'un film m'intéresse ou me plaît j'accumule les merdes au visionnage, ici j'ai vu la première partie en version longue et la seconde en version courte car mon second "dvd" voulait pas se lancer... forcément ça sort du film et j'étais moins à fond que pour la première partie, ce qui explique peut-être que j'ai beaucoup aimé le début et que la seconde heure je la trouvais moins intéressante, qu'elle faisait un peu dans la redite. Bref c'était un film que je voulais voir depuis longtemps mais ce n'était pas celui qui avait la meilleure réputation chez Hawks et pourtant il vend du rêve, remonter un fleuve et ses dangers pour aller plus loin que l'homme blanc n'est jamais allé, Kirk Douglas... Je vois ça je suis aux anges. On a cette amitié virile absolument réjouissante ! C'est ça l'amitié entre mec, on se cogne dessus et on ne se quitte plus ! la loyauté, l'absence de ressentiment ! Le tout donne lieu à un western/aventure des plus réjouissant, il y a tout ce qu'il faut, une belle fille mystérieuse, du danger, la mise en scène inénarrable d'Hawks ! Je ne comprends pas ce type... ce type fais des choses magnifiques avec une énorme simplicité, c'est son génie, cette mise en scène sobre et subtile qui cache bien son jeu. Même si la résolution est courue d'avance c'est un réel plaisir de suivre cette épopée, même si comme dit j'ai préféré la première heure de film... Il faut noter aussi quelques moments de pur onirisme, je pense à une chanson au début du film qui vient égayer une halte... je n'irai pas jusqu'à dire que ça rappelle le chant des indiens dans Rio Bravo... mais c'est un peu l'esprit. Bref c'est cool, peut-être un peu déçu, bien que ça soit sans doute lié à mes conditions de visionnage, mais c'est vraiment bien et contrairement à Red River il n'y a pas ce côté super grave, qui après se conclut de manière vraiment bizarre et peu en adéquation avec le reste du film... ici le tout reste plutôt léger.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 319 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    4,0
    Publiée le 9 juin 2016
    2ème incursion dans le western pour H. Hawks qui signe plus un grand film d'aventures teinté de romance qu'un western pur et dur. Sans J. Wayne mais avec K. Douglas et D. Martin qui forment un duo de chocs et qui nous montre la vie de ces aventuriers prêts à tout pour gagner leur vie tout en repoussant les limites du monde de l'homme blanc. Cette incursion dans le territoire des Blackfoots est un grand récit d'amours et de dangers, avec des personnages attachants et charismatiques, rempli de péripéties diverses, pour la plupart assez convenues tout de même. Les relations humaines demeurent les plus intéressantes et bénéficient d'un traitement particulièrement soigné. Les scènes d'action sont rapides (comme toujours chez Hawks), la photo est très belle et les acteurs sont impeccables. Un bon divertissement à l'hollywoodienne, classique et efficace. D'autres critiques sur
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    4,0
    Publiée le 27 août 2012
    Un western qui tient presque autant du film d'aventures, découverte de grand Ouest, bagarres entre trappeurs et amitié avec les indiens. Paysages grandioses ce sont les éléments qui font le piment du scénario, et une petite touche d'humour comme d'habitude avec ce cinéaste.
    Xyrons
    Xyrons

    Suivre son activité 332 abonnés Lire ses 3 360 critiques

    4,0
    Publiée le 4 août 2010
    La captive aux yeux clairs est un très bon drame de Howard Hawks. La mise en scène du réalisateur est irréprochable, le scénario est bien travaillé et recherché, les acteurs comme Kirk Douglas, Dewey Martin ou encore Elizabeth Threatt sont irréprochables dans leurs rôles et pour finir, le film est très divertissant ; Bref, c’est à voir…
    NicoMyers
    NicoMyers

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 302 critiques

    4,0
    Publiée le 8 janvier 2009
    Troisième western de Hawks après Ville sans loi, La rivière rouge, et avant Rio Bravo, El Dorado et Rio Lobo, La captive aux yeux clairs se détache certainement des autres films du genre. Atypique pour un western, il semble nous transporter sur le fleuve du Mississipi. Bien que le film soit divertissant, bien rythmé et prenant jusqu'au bout, il est également très calme et agréable, une vrai bouffée d'air frais. Il est néanmoins dommage que l'animosité censée apparaître entre les deux amis vers la fin ne soit pas très bien rendue, ce qui gâche la dernière péripétie et le dénouement. Sinon, Kirk Douglas est absolument génial, à ses débuts son jeu est déjà fin et sa personnalité attachante, et la mise en scène de Hawks est celle d'un expert, dans une esthétique rappelant rappelant parfois Ford à la même époque (Rio Grande et Le convoi des braves pour être précis). Un western entraînant et rafraichissant, aux multiples péripéties et sous le signe de la légereté, mais néanmoins inégal, surtout pour les dernières scènes qui laissent sur sa faim.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 1526 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    4,0
    Publiée le 27 mai 2010
    Un très beau western picaresque à souhait qui s'il n'évite pas quelques longueurs s'avère être un très grand divertissement aux scènes d'action très spectaculaires. Le fait que Howard Hawks ait filmé des paysages superbes en noir et blanc plutôt qu'en Technicolor confère un aspect étrange au film. Chose encore plus étrange, les indiens sont ici présentés sans la moindre condescendance. Comme dans presque tous les films du réalisateur, la description des personnages prend très vite le pas sur l'histoire en elle-même. Bien que Kirk Douglas ait le rôle principal, chaque acteur a la chance de montrer l'étendu de leur talent dans ce groupe de personnages pittoresques dont se distingue tout particulièrement une femme au très fort caractère, type de personnage très habituel chez Hawks, et un indien un peu barje mais très sympathique interprété par Hank Worden en très grande forme. Sans conteste un grand western.
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 1 194 critiques

    4,0
    Publiée le 20 décembre 2011
    Un formidable western épique pleins d'aventures de rebondissements et d'humours et avec de grands acteurs le film ne peut être qu'excellent! Hawks nous donne un nouveau grand film!
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 425 abonnés Lire ses 1 901 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mars 2015
    Quatre ans après "Red River", Howard Hawks revient aux westerns avec "The Big Sky" où il nous fait suivre une expédition de trappeurs dans le Missouri dans le but de faire des échanges commerciaux avec les Indiens Pieds-Noirs. Howard Hawks signe un western assez singulier et s'éloignant des codes du genre alors en vogue à Hollywood. Il nous fait ici suivre une histoire de pionniers, d'amitié et d'amour mais aussi une histoire d'homme et celle d'un voyage initiatique. Il met notamment en scène deux personnages, Jim et Boone qui vont se lier d'amitié puis participer à cette expédition dont Teal Eye, une princesse indienne, est présente. Mélancolique et humaniste, Hawks se base sur un scénario assez riche et met en avant la façon dont ce voyage éprouvant va modifier ses deux hommes et leur vision de la vie, surtout Boone, notamment par ses rapports avec la princesse. Hawks ne les lâche pas et nous attache à eux à travers leur mission et sa difficulté. Le traitement des indiens (qui parlent d'ailleurs dans leur propre langue) évite tout manichéisme et est assez subtil, ici ils peuvent travailler en collaboration avec des américains et des français pour atteindre un but commun, Hawks évite toute facilité et niaiserie qui seraient mal venues. Le metteur en scène de "Scarface" démontre toute sa maîtrise derrière la caméra et alterne avec brio aventure, humour, tension et simple moments de vie (de très belles scènes, vraiment réussi à l'image des séquences au coin du feu), souvent sur un rythme et un style contemplatif mais adéquat au récit et à ce long voyage éprouvant. Il nous transporte dans ce Missouri du XIXème siècle à travers une belle reconstitution qui donne tout son charme au film, où l'eau, les bois et la nature sont régulièrement présents. Initialement prévu pour Marlon Brando et Robert Mitchum, c'est finalement le duo Kirk Douglas/Dewey Martin qui interprète les deux protagonistes, et ce de belles manières, tout comme Elizabeth Threatt dans le rôle de Teal Eye. Hawks s'éloigne des codes du western alors en vogue à Hollywood et livre là un film contemplatif, humaniste et mélancolique où il met en avant pionnier, amitié, nature et amour et ce, avec talent et subtilité.
    kinophil
    kinophil

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 262 critiques

    4,0
    Publiée le 20 septembre 2012
    Film d’aventure au temps de la conquête de nouveaux territoires américains plutôt que western classique : le fleuve remplace la piste désertique, le bateau à haler au long du Missouri remplace le convoi de chariots, l’accordéon et les chansons des Frenchy remplacent le banjo des saloons. L’intrigue est assez légère, l’essentiel s’attache à dessiner une galerie de personnages sympathiques aux fortes personnalités, à faire vivre la vie de communauté de ces conquérants pimentée de quelques aventures, dans une quête initiatique vers des terres inconnues réputées dangereuses. Mais aussi à défendre la cause indienne en présentant des tribus pacifiques ou manipulées par la cupidité des blancs quand elles sont belliqueuses, à l’inverse de la majorité des westerns. C’est divertissant, rafraichissant, bien rythmé par les multiples péripéties, tout en étant superbement réalisé, bien joué et présentant des paysages grandioses.
    Viggo90
    Viggo90

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 110 critiques

    4,0
    Publiée le 10 décembre 2012
    Dans la forêt, Jim se fait agresser par Boone. Par la suite, ils vont devenir de très bon ami. Grandiose à tout point de vue, La Captive aux yeux clairs est et restera un évènement dans le cinéma. Il raconte l’amitié de deux hommes, qui font connaissance de façon assez surprenante… bref, il s’engage dans une expédition marchande. Un rythme assez lent, mais Howard Hawks l’a voulu ainsi. Il l’a écrit, le montre et le revendique. Pour cela le film déborbe du cadre du cinéma. La Captive aux yeux clairs est d’abord un western digne de ce nom, tourné de façon spectaculaire. Avec des personnages forts, très doués, réunie pour une expédition, auxquels on s’attache immédiatement. Chaque personnage a sa propre personnalité, fragilité, courage… Mais aussi des comédiens formidables sont aussi omniprésent : Le casting qu’il fallait réunir, est impeccable. Les paysages sont magnifiques, lyrique, et, on regrettera pour ce film la couleur. Ce film est l’occasion de s’offrir un très beau voyage dans l’espace. Ce western n’est pas vraiment similaire aux autres. En effet, il est très atypique : Très peu de bagarre ou de fusillade. Modèle d’intelligence, de virtuosité, d’humour et de « violence », La Captive aux yeux clairs a inspiré les westerns modernes. Et puis, il y a cette scène. Tellement symbolique. Celle où Boone décide de quitter son meilleur ami pour une fille. Une très bonne fin mais qui ne sort guère de l’ordinaire. Emotion pure qui conclut ce film de manière très positive.
    LoupBlanc36
    LoupBlanc36

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 420 critiques

    4,0
    Publiée le 2 août 2010
    Un western old school dans l'univers des trappeurs. De très bons acteurs charismatiques, un bon scénario et des beaux paysages d'ancien temps. A voir absolument une fois et à revoir encore et encore pour les fans de western.
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 3 avril 2012
    Le film de Howard Hawks tient plus du film d’aventures que du western. Le réalisateur nous livre une œuvre agréable avec des acteurs qui ont pris leur rôle à cœur. Considéré par beaucoup comme un grand classique du western et tourné dans des décors naturels grandioses, ce film est intéressant, mais ne constitue pas, à mes yeux, une production exceptionnelle. A titre anecdotique, Elizabeth Threatt, qui interprète la belle indienne « Gazelle » (Teal Eye), tient là son unique rôle à l’écran. Mannequin à l’époque, elle fut remarquée par Howard Hawks pour son physique, fille d’un père anglais et d’une mère cherokee. A noter également l'apparition du colosse Buddy Baer (Romain), ancien champion de boxe poids lourd qui a combattu contre le célèbre Joe Louis et entama une seconde carrière dans des petits rôles au cinéma.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top