Forrest Gump
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,5 pour 56 784 notes dont 1 719 critiques  | 
  • 1270 critiques     74%
  • 318 critiques     19%
  • 56 critiques     3%
  • 26 critiques     2%
  • 24 critiques     1%
  • 18 critiques     1%

1719 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Toni11

0 abonné | Lire ses 15 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Ce film est un classique. Tom Hanks joue parfaitement Forrest. A voir.

pellflorent

336 abonnés | Lire ses 569 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Le matin, quand il fait bon et beau, normal quoi, j'aime bien me balader à pied. Souvent, je me promène dans le parc de mon quartier. Ça peut paraître con, mais j'aime bien. Et il ne se passe jamais rien, rien de bien excitant ou de passionnant, rien qui ferait de ma vie une odyssée humaine et tragique, unique et inédite, mais bon ça me plait. Et donc, ce matin, peu réveillé, la tête encore dans les draps et le goût du café dans la bouche, j'y suis allé à contre-coeur, chose qui ne m'était plus arrivée depuis déja quelques temps. Tu vois, j'avais pas trop envie de sortir de chez moi. Alors, ce que j'ai fait, c'est que j'ai allumé la radio. Rien de passionnant. Donc, j'ai pris la télécommande, et j'ai mis la télé. Rien non plus, à par une rediffusion ( chose très rare le matin ), celle d'un film que je n'avais encore jamais vu, "Forrest Gump" ( oui, je n'avais pas encore eu le plaisir d'assister à ce spectacle de tendresse et d'amour ). Je l'ai regardé quoi, cinq minutes, peut-être dix? J'en avais marre, j'avais mal aux yeux. Et donc, qu'es-ce que j'ai fait, à votre avis? J'ai pris la décision de sortir de chez moi me balader, vous avez vu juste. Vingt minutes après avoir éteints ma télé, parce oui, ça m'arrive de vouloir être précis, je me baladais parmi les arbres et les oiseaux ( qui mangeaient des miettes de pain de manière amusante ), et je me posais sur u banc, parce que j'en avais légèrement marre de marcher. Je ne savais pas ce que j'avais ce matin, mais c'était vraiment pas normal. Les deux écouteurs dans les oreilles, avec du Skrillex à fond, Bangarang en tête, je restais là pour quelques minutes, surement cinq, peut-être plus. Passons au présent, je préfère. Je lève les yeux au ciel, les ferme, crevé ( merci les lendemains de soirée ), et me concentre dans le premier jump de la chanson, le genre d'instants qui vous filent des tics et des tocs par dizaines pour les trois prochaines minutes, paressant aux yeux des passants et autres promeneurs pour un gros mec hyperactif et complètement chtarbé dans sa tête. Une main me touche l'épaule. Je me retourne, enlève un écouteur, celui de droite, ouvre les yeux, passablement énervé par celui qui vient de me perturber dans mon essai de sieste ( oui, je sais, c'est bizarre de sortir pour dormir ), et me ravise. C'est qui ce gars, là?! "Bonjour, je m'appelle Forrest Gump". Cette voix... Ce visage... Cette façon de s'exprimer... Sans déconner, c'est une blague? Elle est où la caméra cachée?! Il a un timbre unique, le genre qui vous donne son intelligence en deux secondes top chrono, et vous fait comprendre qui vous avez à vos côtés. Il parle un peu comme un pauvre benêt, un gars qui n'aurait pas eu toutes les chances de son côté à la naissance. "Et vous, vous vous appelez comment?" Je fais un blanc, ne lui réponds pas tout de suite, devient vert, un peu comme si l'on me laissait des bleus après un passage à tabac, observe le pigeon gris qui me détaille avec un regard noir, enlève mon deuxième écouteur bleu et lui donne mon nom. "Vous ne seriez pas..." Il me coupe, et me répond que oui. Puis, il enchaîne et me dit qu'il est devenu une star depuis que le film est sortit, que maintenant les gens l'écoutent quand il leur parle, qu'ils ne s'en vont plus dès qu'il a commencé à un peu trop s'éterniser dans son histoire, qu'il comprend pleinement ce que sa maman voulait dire quand elle lui répétait "La vie, c'est comme le chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber", et qu'il regrette sa vie d'avant, avec sa mère et sa copine, Jennifer, avec qui il a eu Forrest Gump, et son meilleur ( unique ) ami, Bubba, pour qui il a fondé une entreprise de pêcheur de crevettes, grâce à laquelle il a fait fortune, aux côtés du sergent Taylor, pauvre gars qui avait perdu ses jambes au vietnam, et que Forrest, en courant, avait sauvé du trépas, lui promettant un avenir meilleur. Mais il regrette surtout son enfance, où personne n'avait encore disparu, où il avait connu de grands hommes, presque tous morts aujourd’hui, Elvis "le King" Presley, John Kennedy et je ne sais plus trop qui, qui me laissent unanimement présager que ce pauvre gars est maudit. Presque tous ceux qui le rencontrent meurent, alors que lui connait un destin encore plus radieux et lumineux que n'importe lequel d'entre nous, véritable leçon de vie sur patte. Et là, le mec me bouleverse, m'attriste, me surprend, m'éblouit, me réconforte ( grâce à des moments tous plus beaux les uns que les autres ), innove et me livre une histoire que je n'aurai jamais pu imaginer. Il en a dans la tête, le pauvre gars, victime de la vie et de la guerre, mais tellement heureux après toutes ces épreuves endurées. Et le pauvre gars me redonne le sourire. Son histoire, sa vie, presque l'intrigue de son existence, sont magnifiques et uniques, bouleversantes et tragiques, mais tellement belles et touchantes! C'est le seul gars qui m'a fait pleuré grâce à son histoire! "Pourquoi vous ne partez pas?" Me demande-t-il gentiment. Il demandait ça tout le temps au bout d'un moment, quand il arrivait un peu trop loin dans l'histoire, m'a-t-il dit. Et la fin, dramatique et émouvante, gagne en puissance grâce à une dernière image aussi magique que tout le reste. L'histoire de cet homme est fantastique, il y a vu l'évolution de nombre de grands noms de l'histoire de l'homme moderne et de l'Amérique, et je ne peux que me dire que la mienne n'est rien comparée à la sienne. Et si... Le réveil sonne, je me lève, allume la télé, me remet encore du choc d'avoir vu pour la première fois le chef-d'oeuvre "Forrest Gump" hier soir, et imagine le reste de ma journée. Pourquoi pas me mater "Taxi Driver", ce soir? Il était beau, ce rêve, quand même...

http://mycine.blogs.allocine.fr/2014/07/forrest...


JD-Narcisse

10 abonnés | Lire sa critique |

   5 - Chef d'oeuvre

Deuxième fois que je le vois en 20ans, deuxième fois qu'il me fait cet effet. Sublime voilà tout !

Florian Malnoe

8 abonnés | Lire ses 265 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Des années 40 à la fin du XXème Siècle, un candide traverse l'histoire de l'Amérique. Entre rires et larmes, au son d'une B.O. parfaite, Zemeckis, constamment pertinent, nous livre une fresque historique, un melting-pot émotionnel, et une fable magnifique, sincère, humaine et trans-générationnelle qui balaye avec une infinie tendresse et subtilité quelques décennies des States avec notamment quelques dates clés propres au Pays de l'Oncle Sam comme la Guerre du Vietnam ou l'assassinat des Kennedy. Dans un rôle refusé par Bill Murray et John Travolta, Tom Hanks simple mais jamais simplet, nous livre l'une de ces plus belles partitions avec le malade homosexuel de Philadelphia, le général de Soldat Ryan ou encore le flic de la Ligne Verte. En même temps il n'est pas considéré comme l'un des meilleurs acteurs de tous les temps pour rien. Bref, ce Forrest Gump n'a pas usurpé ces six oscars (dont celui du meilleur film,du meilleur réalisateur ou bien sûr, celui du meilleur acteur). Vous avez dit "Chef-d'oeuvre" ?

NarnoNarno

2 abonnés | Lire ses 82 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Beau, très beau, tendre, attendrissant, touchant,drôle, burlesque, triste, émouvant, sensible, prenant, marquant, intelligent, niais, malicieux, rêveur, ambitieux, homérique, décalé, historique, rythmé, bluffant, surprenant, techniquement parfait, scénario touffu et dense, impeccablement interprété. Que dire de plus?

Pacino13

0 abonné | Lire ses 55 critiques |

   4.5 - Excellent

La vie et le parcours de Forrest Gump est incroyable . Cet homme simple d'esprit traverse les plus grands événements de l'Amérique . Le Watergate et le Vietnam en passant par sa rencontre avec le président Kennedy (super effets spéciaux) . Ce personnage joué merveilleusement par Tom Hanks raconte depuis le banc ou ce dernier est assis à des passant ses très nombreuses péripéties . Forrest est attachant, touchant et sensible . le scénario est géniale (la phrase culte de la boîte de chocolat bien sur) et la mise en scène de Zemeckis parfaite . Dire qu'il est le temoin privilégié des faits les plus marquant de son pays, le chemin parcouru par cet homme simple est incroyable .

leatherface5332

8 abonnés | Lire ses 18 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un film drôle , triste et émouvant , critiquant avec tendresse une Amérique ayant perdu son innocence .

MrShen

0 abonné | Lire ses 23 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Ça va être difficile d'énumérer tout ce qu'il y a de bien autour de film tant c'est un chef-d'oeuvre, mais je vais tout de même essayer. Commençons par le personnage principal du film : Tom Hanks campe un personnage simple d'esprit et pourtant tout de suite attachant pour une raison qu'on ignore. Peut-être que sa simplicité donne un petit air d'innocence auquel on s'attache très vite. Le reste du casting est réussi mais Tom Hanks fait preuve d'une interprétation flamboyante qui lui a donné l'Oscar du meilleur acteur. Il faut aussi noter l'histoire du film qui est symbolique. C'est en fait une succession d’événements que Forrest Gump rencontre à travers l'histoire des Etats-Unis des années 1950 aux années 1980 avec toutes ces rencontres avec de grandes personnalités comme Elvis, JFK ou John Lennon et son apport à l'histoire. Cela permet au film de rester captivant de bout au bout jusqu'à la fin, ayant ainsi un côté très généreux, ce qui est rare pour un film. Je vais parler d'autres qualités en vrac. La bande-son d'Alan Silvestri est inspirante, accompagnée en plus de très bons morceaux d'époque(Aretha Franklin, Bob Dylan, Simon & Garfunkel,...). Les effets spéciaux avec les incrustations de Tom Hanks et les apparitions de Gary Sinise en tant qu'amputé des jambes sont plutôt bien réussis : ils sont faits par Industrial Light & Magic, celui qui a réalisé ceux de "Star Wars", "Pirate des Caraïbes" et "Jurassic Park". Il y a beaucoup de répliques cultes ("La vie, c'est comme une boîte de chocolat : on ne sait jamais sur quoi on va tomber.", "Cours, Forrest ! Cours !", "N'est stupide que la stupidité.",...) Bref, je vais m'arrêter là. Regardez simplement ce film : il mérite amplement son statut de chef-d'oeuvre.

Shone D.

5 abonnés | Lire ses 5 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

ce film est juste excellent avec un Tom Hanks ceux qui on mis de mauvaises critiques à se film c'est qu'ils ne connaissent vraiment rien au bon cinéma!tous les films ne sont pas obligés d'être un blockbuster avec effet speciaux pour etre magnifique...

Dominique D.

1 abonné | Lire sa critique |

   5 - Chef d'oeuvre

L'un de les films préférés. La très belle histoire d'un personnage touchant, joué par un très bon acteur.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Et si Wes Anderson avait réalisé Forrest Gump
Forrest Gump Bande-annonce VO
84 269 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné