Mon AlloCiné
Romance
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
1,9
238 notes dont 74 critiques
16% (12 critiques)
4% (3 critiques)
4% (3 critiques)
14% (10 critiques)
32% (24 critiques)
30% (22 critiques)

74 critiques spectateurs

Lily La Gouine

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 4 critiques

0,5Nul
Publiée le 01/05/2017

Pseudo intello-erotico-subversif-engagé, en réalité prétentieux, plat et sans saveur. La photographie est à côté, clichée et meme pas esthétique (l'appartement aseptisé à l'extrême, la robe rouge, tout est éculé, peu subtil), les "dialogues", creux, d'un ennui abyssal, se voudraient profonds et décadents, n'en sont que fades et factices. -voir comiques- Les acteurs eux-mêmes semblent peu impliqués ni convaincus, ayant l'air de se débattrent mollement dans cet océan de néant... Les scènes de "sexe", sur lesquelles tout le tapage médiatique a été bâti, sont minables, mal orchestrées, dénuées de toute émotion. N'en résulte aucun effet de provocation ni de trouble, juste du déballage vulgaire et grotesque dans l'espoir d'attirer l'attention sur ce qui ne la mérite aucunement. Bref, une foirade intégrale, un navet insipide et très orgueilleux.

Yannickcinéphile

Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 3 841 critiques

0,5Nul
Publiée le 09/01/2017

Romance est un film vraiment pas bon du tout. Je n’avais jusqu’à lors pas était séduit par le cinéma de Breillat, pour ma part ce film ne fait que confirmer mes impressions. Romance c’est du vent total. Dialogues absurdes (un coup un vrai homme c’est celui qui veut l’amour physique, ensuite ce n’est plus le cas…), situations convenues frôlant le ridicule (la scène entre Ducey et Siffredi on frôle la parodie de cinéma porno, et je ne parle même pas de la fin), rythme escargotesque, tout est terriblement auteurisant et prétentieux en plus. Ça se veut intelligent et subtil alors que c’est du blabla de bout en bout, du creux, du sophisme, j’ai réellement affligeant. Il pouvait y avoir des choses correctes à aborder, sur la maternité, le rapport à l’amour physique (ou pas), mais Breillat n’a aucun sens narratif, n’a pas vraiment d’intérêt pour les sujets qu’elle aborde, et il en résulte un sentiment de laissait allé particulièrement pénible. Le casting se débat comme il peut dans ce nanar affligeant. Caroline Ducey porte bien son personnage, mais la pauvre, malgré un rôle difficile ne peut pas faire grand-chose, ni pour lui donner de l’épaisseur ni pour le rendre intéressant à suivre. Prise dans des situations toutes plus grotesques et desservie par des dialogues tous plus pontifiants et vides, elle fait face à des acteurs qui sont dans la même situation. Entre un Siffredi qui fait de la figuration le temps de quelques minutes qui valent leur pesant de cacahuètes, un Stévenin transparent et un Berléand qui est aussi crédible en amateur de BDSM qu’une huitre chantant du rock, elle reste la meilleure chose de ce métrage consternant. Formellement rien à souligner. Breillat rate tout, jusqu’à l’érotisme qui curieusement est totalement bâclé dans ce métrage. Breillat est incapable d’apporter le moindre relief à ce qui se passe devant sa caméra, se contentant de filmer avec une platitude rare des scènes fort peu travaillées. En général elle pose sa caméra assez près de ses acteurs, et voilà, c’est parti pour cinq minutes de vacuité cinématographique. La faiblesse (l’inexistence) de la bande son finissant d’achever ce métrage. En clair, Romance est un film d’une extrême faiblesse, qui peut mériter une attention uniquement pour Caroline Ducey. Breillat continue de s’enfoncer dans le néant, et ici plus que jamais. 0.5

ferdinand75

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 2 348 critiques

3,5Bien
Publiée le 25/01/2016

Un film fort, très bien construit de Catherine Breillat sur un scénario original, astucieux et intelligent. Une jeune fille moderne est très amoureuse de son fiancé, mais celui- ci ne ressent plus de désir pour elle .Il ne lui fait plus l’amour, on ne sait d’ailleurs pas bien pourquoi, même si il parle de l’excitation que procure la phase initiale de la conquête, mais de la sensation de lassitude qui le submerge ensuite. Du coup Marie ( Caroline Ducey) va entreprendre un parcours initiatique sexuel libératoire. Tout d’abord par une rencontre sans lendemain avec un sex addict (le fameux Rocco Siffredi ), ce qui donnera une très jolie scène de sexe explicite ou la jeune Caroline Doucey tient vraiment le choc face à la « bestia », de façon étonnante. Mais ensuite surtout en se liant à un professeur de l’école ou elle enseigne , qui l’initie au bondage .Deux très belles scènes d’attachement, dans le plus pur respect des règles de l’art, japonisant , avec un François Berléand, excellent et étonnant dans un rôle très compliqué, de « Maître » pervers mais friendly. C’est un des films des plus accomplis de Breillat, une exploration de l’identité féminine, féministe. On est après la libération des mœurs, la fille peut tout se permettre, avec la spécificité de sa nature de femme. Elle parle de jouissance , de sexe crûment , Breillat nous montre un accouchement en gros plan cinéma, comme on en voit peu, du sexe explicite mais filmé de manière clinique, on est pas dans de l’érotisme facile sur papier glacé. Le corps de la femme , le désir sont au centre du film., en tant que revendication de liberté. Il n’y a pas de temps mort , et la jeune actrice Caroline Doucey , est formidable , dans un film éprouvant, intense, violent parfois dans le rapport au corps, qu’elle n’hésite pas à mettre à contribution. De beaux dialogues, très littéraires et surtout une direction d’acteur impeccable. Le cinéma de Breillat est vraiment unique , fort, dérangeant, intense, et il faut le défendre.

Tupois Blagueur

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 165 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 29/09/2014

Catherine Breillat est connue pour avoir réalisé des films sulfureux et à chaque fois qu'un de ses films sort au cinéma, comme "À Ma Soeur !" ou "Anatomie de l'enfer" (pour ne citer qu'eux) sa réputation la précède. Le traitement quasi clinique du film sur l'état psychologique de l'héroïne rend très vite le climat du long-métrage froid et distant, et c'est d'ailleurs la seule vraie réussite du film. Car pour le reste, le casting comme la mise en scène ne parvient ni à faire oublier un scénario assez simpliste et finalement trop soft pour une obsédée de la trempe de Breillat, ni à conserver réellement et durablement notre attention dès le départ tantôt intriguée, tantôt vacillante ou absente. Résultat des courses : un film pas assez mauvais pour être qualifié de "nul", mais trop peu travaillé être reconnu comme un vrai film. Pas terrible.

xavierch

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 1 166 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 27/09/2014

Un film pseudo-intello pas très intéressant, avec une fille avec une psychologie assez particulière. Il avait fait scandale à l'époque, et pourtant rien de bien intéressant là-dedans.

Henrick H.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 117 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 23/08/2014

L'un des rares films traditionnels avec des scènes X, en ce sens, une rareté ! Cependant, l'ensemble est sans grand intérêt, on ne comprend pas vraiment la psyché de l'héroïne. D'autre part, certaines scènes, notamment celles de bondage sont bien trop répétitives. La composition de Rocco Siffredi est anecdotique. Par contre, Caroline Ducey se donne à 300% dans ce rôle éprouvant psychologiquement.

Mathieu Dumont-Roty

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 1 002 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 28/01/2014

Un film trop ennuyeux et froid qui ne vaut que pour son sujet raccoleur et ses scénes osées. 11/20

Nesterou

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 106 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 05/04/2013

Un film assez "WTF" qui fait pas mal réfléchir. Il est vrai assez intello, mais tout de même intéressant à voir.

Camille Voisin

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 10 critiques

4,0Très bien
Publiée le 29/11/2011

Un film qui m'a touché et ému. La vie n'est pas toujours facile, tout n'est pas blanc ou noir, il faut faire des choix quitte à s'en vouloir après.

Guillaume M.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 30 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 13/11/2011

C'est lent, c'est mou, et pourtant il y a Rocco Sifreddi dans le casting. Bref, film pseudo intello qui se prend pour ce qu'il n'est pas. On essaiera de nous expliquer qu'il s'agit d'un film pertinent sur le rôle des femmes dans ..blah blah blah. En gros il s'agit d'un film qui n'a pour but seulement de faire parler de lui pour faire des entrées ( Sifreddi a été pris pour cela d'ailleur, c'est un acteur X mais qui ne fait plus trop X ..vu qu'on le voit sur tous les plateaux télés ..) Breillat est nulle, je ne verrai plus jamais aucun de ses films. Ce film est un prétexte pour les mecs mariés d'aller voir un film de c... dans une salle de cinéma normale, socialement acceptable. Je mets une étoile pour une ou deux scènes sympa ;-) et Sagamore Stévenin qui fait se qu'il peut dans cette daube..

bidetenor

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 295 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 31/05/2011

Film révélation pour quelques amis bobo à sa sortie, moi je suis moins enthousiaste. Parce que pour moi soit on fait un film intello, soit on fait un film de fesses. Mélanger les 2, montrer des scènes de sexe hard en prétendant avoir une réflexion sur le couple et l'amour, c'est être un peu faux cul. D'ailleurs ils se sont tous bien rincer l'oeil, au passage, tous ces braves petits! Prétendre le contraire, c'est hypocrite. Pour moi le seul film crédible dans le genre, c'est "l'empire des sens". Une étoile pour Rocco qui essaye de sortir du ghetto du X.

devlin6994

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 088 critiques

0,5Nul
Publiée le 08/11/2010

En changeant son barème de notation, Allociné pensait peut-être que même le plus mauvais des films présentait quelque qualité et qu'il méritait par conséquent une demi-étoile. Catherine Breillat est la preuve vivante que cette supposition est fausse. Passons sur le sujet scabreux au possible. Ne parlons même pas du fait que Breillat pense qu'un film de cinéma est composé d'une vingtaine de plans-séquences de 5 minutes. Et que ces mêmes plans-séquences sont affreusement mal mis en scène et qu'en ressort un incroyable ennui tellement il ne se passe rien. Non, ce qui est encore plus étonnant, c'est l'effarant niveau des acteurs. Caroline Ducey a eu (et continue d'avoir) une carrière médiocre, et ce n'est pas étonnant. Sagamore Stévenin s'en est un peu mieux tiré, on se demande pourquoi. François Berléand a l'habitude de jouer dans des films merdiques... mais la scène où il s'en voit pour attacher Ducey est à placer sur le podium de son palmarès du ridicule. Quant à Rocco Siffredi, je le remercie de m'avoir follement diverti avec ses belles répliques du genre "Fais-moi une pipe" ou "Tu veux que je t'encule ?" ainsi que par son strabisme que je n'avais jamais remarqué auparavant. Rajoutons à cela la petite leçon de sciences naturelles à la fin du film, et ça nous fait le plus mauvais film au monde qu'il m'ait été donné de voir.

ichlo

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 55 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/07/2010

Une femme ordinaire à la recherche du «penser l’amour», d’une rationalisation sexuelle qui lui fait défaut. Coincée entre un amoureux choisi qui ne l’honore pas étant donné qu’il n’y a pas que cela dans la vie et qu’en précipiter «la chose» ne ferait qu’en retarder l’échéance, un amant temporaire juste histoire de tirer un coup et de se faire bourrer le con et un psychologue fort utile qui lui fera accepter sa situation de rétention en lui adaptant des séances d’attachement aux limites du sado-masochisme ; Marie vit une sexualité aux abois dans un sentiment de frustration avec lequel elle ne serait jamais satisfaite et pourtant elle s’offrirait presque au premier venu, ne pouvant jamais résister, même pas à un viol dans la cage d’escalier. Dans une mesure de confession intimiste parfois âpre au regard de la réalité de son personnage, Catherine Breillat cherche la liberté sexuelle en se faufilant entre les lieus communs pour mieux les briser et saisir non sans une certaine émotion les instants magiques qui déclenchent en l’être humain l’appétit sexuel à défaut d’une véritable attirance. Du charnel à l’émotionnel, jamais ne sont oubliées toutes ces questions que déclenchent en la femme, mais en l’homme aussi, ces délicates manières de voire, de comprendre et de vivre sa sexualité.

Christoblog

Suivre son activité 289 abonnés Lire ses 960 critiques

0,5Nul
Publiée le 10/07/2010

Le film de Catherine Breillat avait fait un petit scandale à l'époque. Marie aime son mec, qui ne lui fait pas l'amour, mais qui drague d'autres filles en boite. Marie a quand même besoin de sexe : elle se laisse donc baiser par Rocco Siffredi (pas si impressionnant que ça au passage), un inconnu dans une cage d'escalier qui la viole, et un François Berléand qui l'initie à l'art subtil du bondage et pratiques SM. Tout ça est très intellectuel, surligné par une voix off qui balance des platitudes éculées ou absconses. Le film n'est ni sulfureux, ni sensuel, ni brillant, ni excitant. L'effet scandale parait bien inexplicable aujourd'hui, le fait qu'on aperçoive 3 ou 4 fois un sexe masculin ne le rend pas pornographique. 12 ans ont passé... Le film inspire une sensation de froid (à l'image de l'appartement qu'habite Marie, blanc et propre comme un magasin Lacoste), de jeu intellectuel. Je m'attendais à une bombe incontrôlable : je ne savais pas que la bombe était glaçée. D'autres critiques sur Christoblog : http://chris666.blogs.allocine.fr/

Malevolent-Reviews

Suivre son activité 263 abonnés Lire ses 3 045 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 07/07/2010

Voir un film réalisé par Catherine Breillat, c'est comme aller voir un Disney : on sait déjà exactement à quoi s'attendre ; en l'occurrence ici, qu'il y aura du sexe et des scènes crues pour ne pas dire choquantes. Dans Romance, son sixième film, la réalisatrice va encore plus loin dans son idéologie du sexe libre et filme l'infilmable, propose des scènes qu'on osait imaginer voir sur grand écran, choque aisément avec complaisance. Les puristes diront que ce n'est qu'un "film porno" ou encore un "énième essai français à copier L'empire des sens" ; ils n'ont qu'à moitié tort. Car le long-métrage joue sur la sexualité ambigüe de son héroïne, insatiable dévoreuse de pulsions primaires, avec un réalisme alarmant entremêlé d'un certain onirisme. Alors que penser du film en général ? Est-ce que toutes ces scènes de sexe crues (et le plus souvent non simulées) sont-elles bien nécessaires ou ne sont-elles là que pour provoquer allégrement et sans idée fondée derrière ? Quoiqu'on en pense, Romance est indéniablement déroutant de par son aspect anticonformiste et jusqu'au-boutiste, malgré un visionnage assez ennuyeux au bout d'un certain temps, le film étant au final composé de scénettes se répétant sans cesse en leitmotiv.

http://www.malevolentreviews.fr/film-romance/1281

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top