Mon AlloCiné
Pars vite et reviens tard
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Pars vite et reviens tard" et de son tournage !

Adapté du polar de Fred Vargas

Pars vite et reviens tard est adapté du roman homonyme de Fred Vargas. Cet écrivain est surtout connue pour ses "rompols" comme elle aime à les qualifier: des polars se passant exclusivement dans Paris et dénué de violence outrancière et de scènes de sexe. Les personnages principaux du film sont des personnages récurrents de ses romans: Le Comissaire Adamsberg et Camille sont déjà apparus dans L'Homme à l'envers, tout comme Marc est aussi présent dans Debout les morts et Sans feu ni lieu.

Un polar moderne

Avec cette adaptation de roman policier, Régis Wargnier sort totalement de son registre de films "exotiques" comme Indochine ou Man to man. C'était justement pour lui l'occasion de réaliser un vieux rêve de gosse: tourner un film de genre, un polar, tout en le modernisant: " On rêve tous, je crois, de faire un polar. Et puis un polar d'aujourd'hui - et non pas, comme ce qui guette tous les cinéastes de ma génération, un polar des années 80! Mais un polar aux goûts du jour, où l'Histoire et le présent se répondent et se mélangent, un film ancré dans notre modernité."

Il n'y pas que du beau dans la tête de l'homme

Férue d'archéologie et de période médiavale, Fred Vargas relie toujours dans ses romans le présent et le passé, pour tirer des réflexions sur la perversité humaine. Ainsi, Pars vite et reviens tard est une enquête policière dans un contexte qui rapelle furieusement celui de l'invasion de la peste au Moyen-Age. A mesure que le Commissaire Adamsberg avance dans son enquête, il va s'enfoncer dans les recoins sombres de la nature humaine, à l'image des paroles de l'ancêtre de Joss, le crieur de nouvelles dans le livre: " Fais gaffe à toi, Joss, il n'ya pas que du beau dans la tête de l'homme".

Michel Serrault menait l'enquête

Initialement, c'était Michel Serrault qui devait tenir le rôle du Commissaire Adamsberg et José Garcia devait tenir celui de Joss Le Guern. Au final José Garcia a repris le rôle principal et Michel Serrault ne fait qu'une apparition dans le film.

José Garcia et Michel Serrault

Pars vite et reviens tard sonne la rencontre entre deux acteurs comiques, José Garcia et Michel Serrault. Un rencontre qui a lieu pradoxalement dans un film noir, pourtant José Garcia ne cache pas sa joie d'avoir pu discuter longuement avec ce géant du métier: " On ne peut pas se priver d'un moment avec Michel Serrault !. Il y a des gens comme lui dont, égoïstement, on a peur qu'ils décident tout d'un coup, par lassitude, d'arrêter le métier sans qu'on ait eu la possibilité de jouer avec eux ! Franchement, j'avais peur que ça se finisse comme ça avec Michel Serrault. Je crevais d'envie de jouer avec lui. Le vrai cadeau, c'est qu'on se retrouve dans un film noir, et pas dans une comédie. C'est formidable d'avoir l'occasion de pouvoir faire changer le regard que les gens portent sur nous. Deux acteurs souvent considérés comme des clowns, qui ont quasiment commencé, c'est vrai, en dansant en bas résille, se retrouvent pour un film sérieux, profond, sombre ... C'est à ça aussi – et c'est bien évidemment réconfortant - qu'on mesure le chemin parcouru".

Un héros de romans

Après Extension du domaine de la lutte, Les Morsures de l'aube, Tu vas rire mais je te quitte, La Boîte noire et Le Couperet, c'est la sixième adaptation de romans dans laquelle joue José Garcia, mais l'acteur avoue que c'est la première fois qu'il a ressenti autant de pression a incarner un héros aussi populaire: " Je n'arrêtais pas de croiser des gens qui me disaient : “Ah, c'est toi qui fais Adamsberg ?” Il y a juste le ton qui variait selon ceux qui posaient la question. Ça allait de l'étonnement à la satisfaction".

Un auteur absent

Même si le film est adapté d'un de ses romans, Fred Vargas n'a pas du tout souhaité participer à ce film. Dès le début, elle n'a pas voulu être présente sur l'écriture du scénario et ce n'est qu'une fois terminé que Régis Wargnier l'a rencontré. Il lui a alors tendu le script lors d'un dîner et elle a répondu: " Je suis une femme de mots. Donc si je lis et que je tombe sur un mot qui ne m'arrange pas, je vais vous emmerder là-dessus alors qu'il est juste fait pour faire des images, mais bon vent !". Fred Vargas a donc totalement dissocié son oeuvre du film.

L'esprit du film avant tout

Régis Wargnier. et ses deux scénaristes Julien Rappeneau et Ariane Fert ont fait beaucoup de changements et de coupes par rapport au livre original pour ne garder que l'essentiel et l'esprit du livre. Ils ont notamment changé le début du roman en inventant une scène se passant en Afrique, plus proche de l'univers du réalisateur, et ont modifié la fin. " Un film ne peut pas être l'exacte copie d'un livre! il y a d'autres règles, d'autres contraintes, d'autres moteurs... Ce qui nous a guidés tout au long de notre travail, c'est le désir d'être fidèle à l'esprit, à l'univers, à la démarche de Fred Vargas plus que le souci d'une stricte illustration de son livre." explique Régis Wargnier.

Pars vite et reviens tard en Indochine

Pour le rôle de Camille, le réalisateur Régis Wargnier retrouve la comédienne Linh Dan Pham, treize ans après Indochine. La comédienne y interprétait d'ailleurs déjà une Camille! C'est en voyant des photos qu'il a trouvé en elle le côté mystérieux et ambigu du personnage: " Son visage, sa beauté, son allure rajoutaient a côté énigmatique et mystérieux du personnage."

Un thriller réaliste

Pour la préparation du rôle, José Garcia a rencontré le Commandant Baudot, chef de section à la Brigade Criminelle, qui avait déjà apporté son regard de spécialiste sur Scènes de crimes de Frédéric Schoendoerffer. Il a aidé l'acteur à s'immerger totalement dans le quotidien d'un inspecteur de police: " On a vu comment ils travaillaient, comment ils intervenaient, ce qui était réglementaire, ce qui ne l'était pas. Jusque dans les détails. Comme le fait, par exemple, d'être tiré à quatre épingles et de porter une cravate : lorsqu'ils sont de permanence, ils peuvent être amenés dans la journée à aller voir le ministre ou un ambassadeur..."

Quand la réalité dépasse la fiction

Pour les besoins du film, Régis Wargnier a fait d'intenses recherches sur la peste et les épidémies. Il a notamment rencontré une spécialiste de la peste à L'Institut Pasteur. Lors de l'entrevue, la spécialiste lui a déclaré qu'elle avait assez de bactéries derrière la porte de son bureau pour contaminer le monde entier. Une scène qui l'a tellement impressionné que Régis Wargnier l'a retranscris telle quelle dans le film.

De la comédie au drame

Avec ce rôle, José Garcia confirme son goût pour les rôles plus graves et ambigus. D'Après vous... à La Boîte noire en passant par People Jet set 2 ou Le Couperet, José Garcia aime osciller entre drame et comédie: " Il y a des rôles auquels soudain votre évolution en tant qu'être humain, l'âge, l'expérience vous donnent accès...Comme s'il fallait avoir beaucoup travaillé ou s'être assez cassé la gueule et donc être arrivé à maturité aussi bien comme acteur que comme être humain pour pouvoir rencontrer des rôles comme Adamsberg", explique le comédien.

La pudeur de José Garcia

Dans ce film à l'atmosphère lourde, l'acteur José Garcia avoue avoir eu des difficultés à jouer certaines scènes, notamment les scènes de sexe : " A cause de ma pudeur, les scènes avec Linh Dan ou avec Marie Gillain... ces scènes où l'on doit s'embrasser, ces moments un peu sensuels, même s'ils restent pudiques... je n'aime vraiment pas ça !", explique-t-il.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • A Star Is Born (2018)
  • Un Amour impossible (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Kursk (2018)
  • Suspiria (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Capharnaüm (2018)
  • Chacun pour tous (2017)
  • Frères de sang (2018)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
Back to Top